Livres
546 084
Membres
581 825

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Agatha Christie

Auteur

Royaume-Uni Né(e) le 1890-09-15
Royaume-Uni 1976-01-12 ( 85 ans )
12 057 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lilou 2009-08-12T22:48:45+02:00

Biographie

Agatha Christie est sans nul doute l’une des romancières les plus appréciée de son temps. Auteur de quatre-vingts quatre ouvrages qui constituent pour la plupart des intriques policières, d’une vingtaines de pièces de théâtre et de plusieurs recueils de nouvelles – il est vrai, bien moins connues – elle est parvenue à faire de ses œuvres de grands succès du XXème siècle, lues partout dans le monde. Elle a participé à la mise en place des règles du roman policier par excellence et a donné une nouvelle approche de la résolution des énigmes par ses fameux détectives que sont Hercule Poirot et miss Marple. Elle a su à travers tous ses romans mêler une intrigue complexe à une machination adroite et à une solution toujours inattendue et habile tout en donnant une multitudes d’indices dont il faut ôter les intrus. En conclusion, Agatha Christie est parvenue, à travers toute sa vie et aujourd’hui encore, à divertir bon nombre de personnes autour d’œuvres plus captivantes les unes que les autres, publiées dans le monde à plus de 2 milliards d’exemplaire et en 57 langues.

Sa vie (1891-1976)

Agatha Christie, de son nom de jeune fille Agatha Mary Clarissa Miller, est née à Torquay au Royaume-Uni (Devon) en 1891, d’un père américain et d’une mère anglaise. Ce dernier meurt alors que l’écrivain n’est qu’un enfant. Sa mère devenue veuve l’incite très top par une éducation originale à écrire. Quand Agatha atteint l’âge de 16 ans, elle part pour Pars afin de commencer l’apprentissage d’une carrière de chant à laquelle elle doit renoncer bien vite. Agatha célèbre ses fiançailles avec le colonel Archibald en 1912, qu’elle épousera 2 ans plus tard et dont elle aura une fille dénommée Rosalind. Elle est contrainte de se séparer son mari, parti se battre à la guerre de 14-18 et commence ainsi à travailler à l’hôpital de Torquay. A cette époque, grâce à un pari avec sa sœur, Agatha Christie écrit son tout premier livre intitulé : La mystérieuse affaire de Styles. Ce livre ne trouvant d’éditeur tout de suite, il ne fût publié qu’en 1920 au Bodley Head. Mais ce n’est qu’en 1926, que cette écrivain devient célèbres grâce au roman : Le meurtre de Roger Ackroyd. C’est ainsi qu’Agatha Christie prend l’habitude d’écrire 2 livres par ans. Cependant en 1928, elle quitte son époux après 14 ans de mariage, suite à une amnésie passagère. Elle épousera 2 ans plus tard l’archéologue Max Mallowan qui lui donnera les cadres de plusieurs de ces romans lors de voyages sur des sites archéologiques.

Hormis ces célèbres romans policiers qu’elle a écrit jusqu’à la fin de sa vie, Agatha Christie a fait paraître des romans sous le nom de Mary Westmacott comme Loin de vous ce printemps (1944) ou encore the Rose and the yellow tree (1948) mais également des poèmes, des nouvelles ainsi qu’une autobiographie. Elle terminera sa vie en janvier 1976, dans sa résidence de Wallingford en Angleterre, après avoir fait mourir son détective le plus célèbre, j'ai nommé Hercule Poirot, dans une histoire des plus fascinantes.

Afficher en entier

Livres de Agatha Christie

Classement dans les bibliothèques

Diamant
6 396 lecteurs
Or
15 763 lecteurs
Argent
11 305 lecteurs
Bronze
7 752 lecteurs
Lu aussi
13 620 lecteurs
Envies
7 146 lecteurs
En train de lire
407 lecteurs
Pas apprécié
330 lecteurs
PAL
11 948 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.92/10
Nombre d'évaluations : 12 094

13 Citations 6 039 Commentaires sur ses livres

Alias et noms de plume

  • Mary Westmacott

Dernier livre
de Agatha Christie

Sortie France/Français : 2018-11-15

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par dodononos 2021-04-08T10:45:07+02:00
La Mort dans les nuages

Se lit avec facilité même si attention beaucoup de personnages sont présents .

Liste d'argent car il y a quelques pointes d'humour et cette énigme confirme la personnalité de Poirot. Pourquoi être modeste si on est le meilleur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dodononos 2021-04-08T10:49:13+02:00
Cinq petits cochons

Après de nombreuses lectures d'Agatha Christie, cette énigme me fait écrire que beaucoup de ses énigmes sont construites de manière différentes.

Ce qui ne change pas, c'est que je crois savoir, et puis non ce n'était pas tout à fait ça.

Afficher en entier
Les Indiscrétions d'Hercule Poirot

Richard Abernethie vient de décéder brusquement. Sa mort a surpris tout le monde car, s'il souffrait effectivement de problèmes de santé dont il serait mort à terme, ceux-ci devaient normalement lui permettre de survivre encore deux ou trois ans. Néanmoins, toute sa famille et ses domestiques s'accordent à dire que la mort subite (et encore plus inattendue) de Mortimer, le fils de Richard, a hâté la fin de ce dernier.

Les parents survivants de Richard, réunis pour les funérailles, attendent avec impatience la lecture du testament. C'est à cette occasion que Cora, la sœur de Richard, laisse échapper que celui-ci a été assassiné. Consternation parmi les membres de la famille !

Le lendemain, Cora est retrouvée morte dans sa villa. On l'a assassinée à coups de hachette.

Ce volume des aventures d'Hercule Poirot n'était absolument pas une déception… mais j'en ai lu de mieux.

Ce qui m'a le plus déconcertée, en réalité, c'est l'absence de Poirot dans ce récit. le titre français est d'autant plus trompeur qu'il donne l'impression que Poirot va surgir au cours de la réunion familiale suivant les obsèques de Richard Abernethie. Mais ce n'est pas le cas et on a l'impression que tout se passe sans lui. Et même si les personnages de la famille Abernethie sont très originaux et bien travaillés par Agatha Christie, ils ne sont tout de même pas aussi passionnants que Poirot et on a parfois l'impression que, sans lui, le récit s'essouffle.

Par contre, le bon point de ce polar, c'est son ambiance. On sent la modernité qui pointe le bout de son nez et qui est prête à secouer toutes les vieilles coutumes. La psychologie des personnages, très soignée elle aussi, apporte au roman une véritable richesse. Quant au meurtre de Cora, il est sanglant à souhait et, même si les détails gore nous sont épargné (c'est du Christie, pas du King, donc ne vous attendez pas à une description des morceaux de cervelle qui coulent, là, sur ce mur) on ne peut s'empêcher de frissonner.

En bref, je pense que ce qui m'a le plus gênée dans ce roman, c'est donc bien l'absence de Poirot dans un roman qualifié d'Indiscrétions d'Hercule Poirot. Comme preuve qu'un titre mal traduit peut gâcher une lecture, on ne fait pas mieux ! Car au lieu de savourer un récit très bien écrit et au demeurant très plaisant, j'ai passé les trois quarts du roman (c'est du moins l'impression que j'ai eue) à me demander : « Alors, il arrive QUAND, Hercule ?! »

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2021-04-08T17:19:00+02:00
Le Noël d'Hercule Poirot

Siméon Lee, vieil homme infirme et comploteur, ne sort jamais de la chambre qu'il occupe dans son Manoir de Gorston. Pour s'amuser, il décide de réunir toute sa famille pour les fêtes de Noël, y compris sa petite-fille orpheline, qui arrive d'Espagne, et Harry et David, deux de ses fils qu'il n'a plus vus depuis près de vingt ans. Lorsque Stephen Farr, le fils d'un vieil ami de Siméon se présente aux portes du Manoir, le vieil homme le convie également aux réjouissances.

Siméon Lee attend son heure et lorsque le bon moment se présente enfin, il demande à toute sa famille de le rejoindre dans sa chambre. le vieil intrigant sème alors la discorde parmi ses héritiers.

Le soir même, Siméon Lee est sauvagement assassiné et l'on se rend compte que les diamants bruts qu'il gardait dans le coffre-fort de sa chambre ont disparu.

Heureusement, Hercule Poirot n'est pas loin. Invité par le colonel Johnson, chef constable du Middleshire, le détective accepte de se joindre à la police afin de résoudre le mystère de la mort de Mr Lee.

Quel plaisir d'attendre Noël en passant quelques heures avec Hercule Poirot ! le détective belge est encore une fois plus fort que le plus retors des meurtriers grâce, notamment, à son observation des différents habitants de Gorston. Hercule serait-il le premier profiler de l'histoire?

Et Mrs Christie elle aussi se montre à son meilleur niveau avec ce récit. Comme dans de nombreuses autres énigmes écrites par cette grande dame du polar, impossible de découvrir l'identité de l'assassin de Siméon Lee. C'est seulement quand l'auteur décide de nous dévoiler la clé du mystère que l'on comprend ce qu'il s'est réellement passé.

Et les rebondissements ne manquent pas, malgré le côté assez calme de l'intrigue. Les trois enquêteurs, Johnson, Sugden (le chef de la police) et Poirot commencent par prendre très sereinement les dépositions des habitants du Manoir. L'un après l'autre, tous ces personnages défilent dans le bureau et relatent leur version des faits. Mais malgré cela, on ne s'ennuie pas, puisqu'il est déjà possible de repérer des incohérences dans certains témoignages et que, surtout, les réactions d'Hercule Poirot attirent notre attention sur certains points.

Le rythme de l'histoire provient aussi des révélations "choc" sur la personnalité ou l'identité des différents personnages, que Mrs Christie distille lentement tout au long du roman (de quoi entretenir le suspense!). Ainsi, tous ne sont pas ce qu'ils prétendent être...

Quant à l'ambiance générale du roman, elle est très british: entre le butler, le service à thé en porcelaine et les repas en grande tenue, on se sent réellement transporté dans un Manoir typiquement anglais.

A savourer sans modération jusqu'à Noël...avec un mince pie, bien sûr !

Afficher en entier
L'Homme au complet marron

Plutôt déçue de ce livre et pourtant j'avais espoir, je croyer même qu'il allais être mon meilleur agatha Christie après hercule Poirot. Mais le livre me fait beaucoup trop pensé au film d'aventure en noir et blanc vu et re-vu, il y'a des problèmes qui se règlent beaucoup trop facilement, qui sont très très tirées par les cheveux et contrairement aux autres livre d'Agatha Christie, on devine comment va se dérouler l'histoire et il y'a des choses qui sont trop gros. Spoiler(cliquez pour révéler)comme petitgrew que personne ne soupçonne d'être un homme. Spoiler(cliquez pour révéler)et l'histoire d'amour aurais pu être pas mal sauf que anne tombe amoureuse beaucoup trop vite, elle n'a même pas le temp de connaître et nous non plus d'ailleurs pourtant j'appréciais que pour une fois c'était raconter par une femme et une femme qui ne se laisse pas faire, avec de l'humour et qui rêve d'aventure et en plus il y'avais une petite romance, mais voilà parfois anne m'a un peu agacée, parcontre j'ai bien aimer suzanne. Enfin bref pas mal mais pas dutout min préféré de l'auteur. Spoiler(cliquez pour révéler)j'aurais préféré que anne et harry (john) ne finissentpas sur l'île ou en tout cas pas tout le temp. ce que je ne peut pas reprocher et que j'ai apprécié ce sont les personnages et leurs humour Spoiler(cliquez pour révéler)même le méchant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2021-04-09T16:36:15+02:00
Le major parlait trop

J'apprécie toujours les enquêtes de Miss Marple, bien qu'elles soient très différentes de celles d'Hercule Poirot. Tous deux sont de grands connaisseurs de l'âme humaine et de grands observateurs de ce qui se déroule autour d'eux. Pourtant, leur « style » est très différent. Poirot aime se mettre en avant, et est plus actif. Miss Marple, elle, reste en retrait. Discrète comme une petite souris, elle enquête en posant des questions très discrètes dont personne ne se méfie. Qui soupçonnerait une gentille vieille dame qui passe son temps à tricoter et qui, dans ce roman en particulier, se remet d'un mauvais refroidissement sous le soleil des Antilles ?

Le major parlait trop ne fait donc pas exception : Miss Marple enquête encore une fois de la même façon. Mais ce polar est aussi l'occasion pour Agatha Christie d'exprimer quelques critiques quant à la société qui entoure Miss Marple au Palmier d'or (l'hôtel où elle séjourne). C'est également souvent le cas dans les romans de la reine du crime, mais ici je l'ai ressenti dès les premières pages, quand Miss Marple fait bonne figure en endurant les vantardises du major. En réalité, il suffit de gratter le vernis de bonheur et de sérénité qui recouvre les vacanciers s'agitant autour de notre vieille enquêtrice et pour trouver des petits secrets peu reluisants. Miss Marple le sait et en profite pour se livrer à son occupation favorite : démasquer un coupable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2021-04-09T16:38:06+02:00
Le Crime du golf

Hercule Poirot s'ennuie en Angleterre lorsqu'il reçoit une lettre qui aiguise sa curiosité et son instinct de fin limier. Un certain Paul Renauld, résidant à Merlinville, en France, est en danger et lui demande son aide.

Accompagné de son fidèle Hastings, Poirot se rend donc en France. Mais, lorsqu'il arrive à la villa des Renauld, la police est déjà là. le corps de Renauld a été retrouvé enterré dans une tombe creusée sur un terrain de golf en construction, à quelques pas de la villa.

Deçu de ne pas être arrivé à temps pour prévenir ce drame, Poirot promet de faire l'impossible pour démasquer le ou les meurtriers. Mais le célèbre détective doit faire face à une certaine concurrence, en la personne de Giraud, membre de la sûreté française.

Qui de Poirot ou de Giraud trouvera la solution de ce mystérieux assassinat?

Hercule Poirot a fort à faire dans ce roman!

Pour une fois, j'ai detesté l'un des personnages d'Agatha Christie: le fameux Giraud. Aussi arrogant que ridicule, sa grossièreté envers Poirot est absolument révoltante.Tout comme la conduite d'Hastings qui, plus d'une fois, doute de l'efficacité de Poirot. Comment est-ce possible, après des années passées à côtoyer Poirot? Comme dirait le détective belge, Hastings devrait stimuler ses "petites cellules grises" et surtout sa mémoire, afin de se souvenir que notre ami Hercule triopmhe toujours!

Mrs Christie donne l'impression, dans le crime du golf, de se lancer dans une espèce de parodie des romans mettant en scène Sherlock Holmes. Les méthodes de Giraud, qui n'hésite pas à ramper dans l'herbe pour tenter de ramasser des cendres de cigarettes, ressemble curieusement à une exagération des méthodes du détective anglais. Sauf que Sherlock Holmes n'a jamais l'air aussi ridicule que Giraud.

Poirot, quant à lui, reste fidèle à ses bonnes vieilles méthodes et finit, heureusement, par triompher.

L'intrigue en elle-même est particulièrement bien construite. Comme d'habitude, l'auteure fait preuve d'une maîtrise parfaite du suspense en rendant l'identification du meurtrier absolument impossible. Plusieurs fois, on a l'impression d'avoir tout compris et l'on se retrouve aussi ridicules que le pauvre Hastings et que l'épouvantable Giraud !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2021-04-09T16:40:22+02:00
Cinq heures vingt-cinq

Sans être le meilleur des romans policier d'Agatha Christie, The Sittaford Mystery n'en est pas moins bien écrit. L'intrigue est bien construite (impossible de découvrir le meurtrier) et le rythme de l'histoire reste soutenu jusqu'à la fin.

Certains personnages sont assez attachants, tels qu'Emily Trefusis et Miss Percehouse, toutes deux très énergiques. Et les villageois hauts en couleur de Sittaford, qui papotent les uns sur les autres, rendent très bien cette atmosphère de petit village anglais où tout le monde espionne ses voisins.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2021-04-09T16:41:59+02:00
Némésis

Miss Marple se repose tranquillement chez elle en lisant le journal quand, en parcourant les annonces de décès, elle apprend la mort de Mr Rafiel. Elle avait rencontré le vieil homme aux Antilles quelques mois plus tôt et, grâce à son aide, avait pu empêcher un meurtre.

Quelques jours plus tard, Miss Marple reçoit une lettre des hommes de loi de Mr Rafiel, avec lesquels un rendez-vous est fixé. Dans l'étude de Mr Broadribb, Miss Marple apprend que Mr Rafiel lui a légué 20.000 £. Mais ce legs comporte une condition : si elle veut cet argent, la vieille demoiselle devra résoudre une enquête pour Mr Rafiel.

Bien que ne disposant pas de plus amples informations, Miss Marple décide d'accepter la mission que Mr Rafiel lui a confié de manière posthume.

Heureusement que j'ai lu Némésis aussi rapidement après le major parlait trop, sans quoi je n'y aurais rien compris !

En effet, Némésis met en scène Mr Rafiel, le vieil homme malade que Miss Marple a rencontré durant son voayge aux Antilles dans le major parlait trop.

Ces deux protagonistes s'étaient bien entendus, même si Mr Rafiel s'était parfois gentiment moqué de la vieille demoiselle. Mais il a dû être favorablement impressionné par les talents de détective amateur de Miss Marple, puisqu'il a décidé de lui confier une enquête qu'elle devra résoudre après qu'il soit lui-même décédé.

Le problème majeur que pose cette enquête à notre vieille héroïne, c'est qu'elle ne sait pas du tout de quoi il est question, le défunt Mr Rafiel n'ayant laissé que peu d'instructions.

J'avoue que je me suis un peu demandé comment Agatha Christie allait bien pouvoir démêler tout cela. Une enquête au sujet de laquelle on ne sait rien et dont le commanditaire est décédé, c'est quand même peu banal...

Pourtant, petit à petit, les choses se mettent en place. Et l'on se rend compte que Mr Rafiel avait tout prévu avant son décès. le vieil homme a en quelque sorte mobilisé ses relations et s'est arrangé pour qu'à un moment ou à un autre de son enquête, Miss Marple rencontre les relations en question, chacun(e) faisait de son mieux pour l'aider à comprendre les volontés de Mr Rafiel.

Et puis, la vieille demoiselle a toujours le même talent, celui que Rafiel avait repéré aux Antilles et que l'on retrouve dans toutes ses enquêtes : celui de passer inapperçue. Son âge lui permet de jouer les vieilles femmes à la mémoire capricieuse sans que personne ne se rende compte que Miss Marple est aussi vive d'esprit qu'une jeune fille (j'exagère à peine). Et Miss Marple peut poser des questions parfois assez indiscrètes sans faire sourciller ses interlocuteurs ; après tout, tout le monde sait bien que les vieilles filles dans son genre sont toujours avides de ragots : ses questions semblent donc tout à fait normales.

Est-il besoin de préciser que je suis totalement passée à côté du dénouement ? J'avais imaginé un coupable et un mobile mais, bien entendu, je me suis totalement trompée. Je ne pense pas être un jour capable de deviner où Agatha Chrisite a décidé d'emmener ses lecteurs lorsqu'elle prend la plume. Tant pis ! Cela fait partie des petits plaisirs que l'on ressent à la lecture d'un bon roman policier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Allebei 2021-04-09T22:04:41+02:00
Poirot quitte la scène

Hercule Poirot quitte la scène sur le théâtre où il a commencé sa carrière, soit à Styles. Mais cette fois-ci, ce n'est pas avec gloire. Il loge dans cette pension de famille fréquentée selon lui par un assassin en passe de commettre un crime. Mais le pauvre détective Belges semble plutôt attendre sa mort. Paralysé, mal en point, vieilli, il n'est plus que l'ombre de lui-même. Mais ses cellules grises fonctionnent encore. Son fidèle ami Hastings revenu d'Amérique Latine vient le retrouver. Face à la déchéance physique du vaillant détective, celui-ci ne manque pas de se déprimer. Sauf que monsieur Poirot se montre énervant avec lui. Il raconte plusieurs crimes. Même si les coupables ont été arrêtés, il y a un seul véritable assassin... Et celui-là se trouve quelque part à Styles. Il ne veut rien dire à Hastings qui devient fou. Agatha Christie ne fait pas seulement tourner en bourrique ce personnage. Elle se moque aussi du lecteur en prolongeant jusqu'à la moitié du livre des considérations pénibles à lire tellement longues. Il en faut du temps et de la patience pour comprendre où elle veut en arriver. Et puis, finalement, vers les derniers chapitres, les crimes se précipitent : trois morts au total... donc Hercule Poirot. A la fin, Hastings qui pleure son ami victime d'un infâme meurtrier reçoit les aveux de Poirot : il a tué un infâme manipulateur qui poussait les autres au meurtre et s'est laissé mourir en ne prenant plus ses médicaments. Voilà comment ternir la réputation d'un détective aussi droit. Or, visiblement, Agatha Christie avait vraiment à coeur de réaliser ses désirs 1) se débarrasser du personnage d'Hercule Poirot dont elle ne parvenait pas à se défaire 2) Tuer son personnage afin qu'aucun autre écrivain ne continue ses aventures - et là, c'est vraiment raté puisqu'en 2016, une certaine Sophie Hannah reprend les aventures de Poirot (visiblement, l'octogénaire richissime petit-fils de Christie, Matthew Pritchard avait besoin d'argent pour autoriser le sacrilège). Quelle ingratitude envers le pauvre Belge. Même les fans comme moi sont déçues de cette révérence. Dommage !

Afficher en entier

Dédicaces de Agatha Christie
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Éditions du Masque : 197 livres

LGF - Le Livre de Poche : 149 livres

Librairie des Champs-Elysées : 109 livres

France Loisirs : 50 livres

Hachette : 12 livres

Club des masques : 9 livres

HarperCollins : 7 livres

Molino : 6 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array