Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
705 921
Membres
969 794

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Kafka sur le rivage



Description ajoutée par newmoon 2010-11-02T14:30:28+01:00

Résumé

Kafka Tamura, quinze ans, fuit sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père a prononcée contre lui. Nakata, vieil homme simple d'esprit, décide lui aussi de prendre la route, obéissant à un appel impérieux, attiré par une force qui le dépasse. Lancés dans une vaste odyssée, nos deux héros vont croiser en chemin des hommes et des chats, une mère maquerelle fantomatique et une prostituée férue de Hegel, des soldats perdus et un inquiétant colonel, des poissons tombant du ciel, et bien d'autres choses encore. Avant de voir leur destin converger inexorablement et de découvrir leur propre vérité.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 134 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-06T19:20:45+01:00

Celui qui aime cherche la partie manquante de lui-même. Aussi, quand on pense à l'être dont on est amoureux, on est toujours triste. C'est comme si on entrait à nouveau dans une chambre pleine de nostalgie qu'on a quittée il y a longtemps.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Cet ouvrage est original pour bien des aspects. C'est une œuvre poétique avec des oppositions très « brutales » (scènes érotiques et meurtrières). C'est une œuvre philosophique (voire initiatique) remplie de métaphores propagées dans ces deux parcours (géographique et intérieur).

L'auteur joue très bien avec les genres littéraires (historique, polar, conte, fantastique, tragique, mythologique, initiatique...) comme des vagues sur le rivage. Il parsème dans cette atmosphère apaisante et mystérieuse, des références philosophiques, historiques, littéraires et musicales qui donnent à ces deux histoires parallèles (Nakata et Kafka Tamura), un caractère quasi-mystique comme si une porte sur le surnaturel s'ouvrait au cours de notre lecture. Une porte où les deux mondes (le rêve et la réalité) s'entremêlent.

Cela paraît assez étrange, mais il semble que mon avis reste confus... J'ai dû passer de l'autre côté, moi aussi.

De toute façon, les mots sont trop réducteurs pour cet œuvre d'Art.

Afficher en entier
Diamant

J'ai beaucoup aimé cet ouvrage qui m'a transportée très loin. Les personnages sont attachants et l'auteur est parvenu à leur donner une consistance propre ce qui fait qu'une fois le livre refermé on ne peut s'empêcher de penser encore à eux comme des personnes réelles.

C'est également un livre qui mêle le rêve et la réalité ce qui donne un ensemble à la fois cruel et fantasmé. Cette réalité fantasmée permet de passer outre certains épisodes très tristes ou horribles et de les relativiser.

Le monde de Kafka sur le rivage devient alors presque un monde idyllique et j'avoue avoir eu quelques regrets en le quittant, après avoir terminé la dernière page de ce livre.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par etoilenoire25 2024-02-25T20:19:20+01:00
Diamant

Un livre très différent de ceux que j'ai l'habitude de lire. Le style réaliste était perturbant au début, mais je le trouve vraiment intéressant. Le récit semblait très clair au début ; la fugue de Kafta Tamura et Nakata qui parle aux chats... Et puis, sans crier gare, les événements absurdes s'enchaînent, l'oeuvre déploie ses métaphores et ses interludes philosophiques. Moi qui avais eu du mal à accrocher au début, je me suis retrouvée happée par ce livre sans même comprendre pourquoi. En réalité, il m'est difficile de trouver des mots pertinents pour en parler. Je ne l'ai pas détesté, je ne l'ai pas adoré comme on adore un Pierre Bottero... Pourtant il y a quelque chose avec ce livre... mais quoi ? Je n'ai pas tout compris, pour sûr, j'ai laissé le récit couler sous mes yeux comme une rivière. J'ai besoin à présent de m'y replonger, de connecter les choses entre elles, de mettre en perspective... ou peut-être pas ? Je sens qu'il m'a impacté en profondeur. Je sais que je le relirai. Plusieurs fois...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eryniies 2024-02-09T10:15:02+01:00
Diamant

Un très bon livre! Je le recommande vivement

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HundredDreams 2024-01-28T15:13:06+01:00
Diamant

Haruki Murakami est un de mes auteurs préférés, alors mon ressenti risque de ne pas être objectif du tout. Ses romans sont pour moi des lectures magiques, enivrantes, dans lesquelles je me sens merveilleusement bien. Ils sont facilement accessibles tout en étant complexes, simples tout en étant profonds.

J'aime son univers singulier et immersif, ses personnages particulièrement marquants et attachants, son écriture poétique et réfléchie, sensorielle et sensuelle. L'auteur crée une atmosphère ouatée et secrète, une lumière délicieusement feutrée, il diffuse des parfums langoureux et énigmatiques qui me transportent à chaque fois de l'autre côté du miroir, dans un monde parallèle dénué de toute dimension physique. Un monde évanescent qui s'estompe dans les limbes du rêve, du fantasme, de l'imagination.

*

"Kafka sur le rivage" est un superbe roman d'apprentissage, à la fois profond, envoûtant, troublant, inquiétant, fascinant, métaphorique, dans lequel l'auteur mêle, avec poésie et humour, obsessions et charme érotique, passé et présent.

Empreint de mélancolie et de fantastique, le scénario déborde de fantaisie, d'originalité, de questionnements. Tout en onirisme et délicatesse, Haruki Murakami nous emmène sur les pentes de territoires inconnus et obscurs, dans un entre-deux-mondes qui s'entrouvre à peine, un espace indéfini et mystérieux à la frontière de l'imaginaire et de la réalité, de la conscience et de l'inconscient. On a l'impression de voyager dans un temps qui se distord, dans une sorte de rêve éveillé, d'inconscience lucide ou de réalité fantasmée.

« Les signes se recomposent, les métaphores se transforment. J'ai l'impression de m'éloigner de moi-même. Mes sensations fluctuent. Je deviens un papillon qui volette au-dessus des frontières du monde. Par-delà le bord du monde, il est un espace où le vide et la substance se superposent, où passé et présent forment une boucle. Je continue sans commencement ni fin. Des signes que nul ne peut déchiffrer, des accords que personne ne peut entendre, y flottent au hasard. »

*

Les deux personnages principaux de cette histoire, Kafka et Nakata, cherchent à comprendre qui ils sont et à trouver un sens à leur vie. Ils ne se connaissent pas, mais semblent unis par un lien secret et inexplicable. Alors que l'un fuit une malédiction, l'autre cherche la moitié de son ombre.

Leurs destins se répondent dans un jeu de miroir, en une chorégraphie dont la trame est habilement structurée en deux lignes narratives parallèles qui semblent vouloir coïncider et tendre à se rencontrer.

Kafka Tamura, un adolescent, vit seul avec son père.

Le jour de ses quinze ans, il fugue de chez lui pour fuir à une terrible prophétie prononcée par son père et qui rappelle étrangement le mythe d'Oedipe.

« Un jour, tu tueras ton père de tes mains, et tu coucheras avec ta mère. »

Est-il condamné à suivre le même destin qu'Oedipe ? à assassiner son père ? à coucher avec sa mère qui lui est inconnue ?

Il trouve refuge dans une étrange bibliothèque privée. Je me suis laissée emporter par l'atmosphère calme et sobre du lieu, par le mystère qui entoure la directrice et le bibliothécaire.

En parallèle, Nakata, un vieil homme qui a perdu la mémoire suite à un traumatisme dans son enfance, a le sentiment aigu d'avoir une mission à accomplir, mais son esprit est trop confus. Il sait cependant que les épreuves de sa vie servent un but qu'il ignore et que son intuition le guide inexplicablement dans la bonne direction.

Son histoire est emprunte de magie et de folie, de douceur et de violence. L'homme semble posséder des pouvoirs surnaturels, comme celui de parler aux chats ou de provoquer des pluies étranges.

L'auteur ne perd jamais ses lecteurs, malgré les situations étranges.

J'ai avancé sereinement, passant d'une rive narrative à l'autre, cherchant à comprendre les liens qui reliaient l'adolescent au vieil homme.

*

Si Kafka et Nakata piquent la curiosité pour des raisons différentes, d'autres personnages étonnants et décalés gravitent autour d'eux. Ils donnent l'impression d'être dématérialisés, désaccordés, des pièces d'un échiquier dans le destin des deux héros : un proxénète fantomatique, une prostituée qui cite Hegel, des soldats de la Seconde Guerre mondiale perdus dans une forêt immense où il est facile de se perdre, un homme obsédé par l'idée de créer une flûte magique.

*

Haruki Murakami a un talent incroyable pour plonger le lecteur dans l'incertitude : le rêve prend vie, la réalité devient illusion, la frontière entre vrai et faux s'efface, l'imaginaire et le réel se confondent, le passé et le présent se fondent.

*

Si l'auteur fait référence au mythe oedipien, en choisissant le prénom de Kafka pour son personnage principal, l'auteur noue, sans aucun doute possible, des liens avec l'oeuvre de Franz Kafka. En effet, les deux auteurs explorent les thèmes de la quête identitaire, de la solitude, des rêves, de l'aliénation, des peurs face à une réalité trop oppressante.

« Mais le passé, c'est comme une assiette brisée : on aura beau tenter d'en recoller les morceaux, on ne pourra jamais lui rendre son aspect d'antan. »

Haruki Murakami nous plonge dans un univers fantastique pour embrasser de nombreux thèmes liés à la nature de l'existence humaine : la relation entre passé et présent, la conscience et l'inconscient, la quête de soi, le passage à l'âge adulte, les épreuves de la vie, la recherche de la vérité, la mémoire, l'amour, la sexualité, les relations familiales, la mort, la rédemption.

C'est aussi l'occasion de mettre à l'honneur le pouvoir de l'imagination, la musique, de l'art, de la littérature.

Ode aux livres et aux auteurs inspirants, ode au pouvoir des mots et de la pensée. Une bibliothèque-refuge, des livres-refuges qui sont des ponts pour réfléchir, se questionner pour mieux se découvrir, se comprendre, trouver sa place, grandir, mûrir, devenir adulte.

« Des occasions précieuses, des possibilités, des sentiments qu'on ne pourra pas retrouver. C'est cela aussi, vivre. Mais à l'intérieur de notre esprit – je crois que c'est à l'intérieur de notre esprit, il y a une petite pièce dans laquelle nous stockons le souvenir de toutes ces occasions perdues. Une pièce avec des rayonnages, comme dans cette bibliothèque, j'imagine. Et il faut que nous fabriquions un index, avec des cartes de références, pour connaître précisément ce qu'il y a dans nos coeurs. Il faut aussi balayer cette pièce, l'aérer, changer l'eau des fleurs. En d'autres termes, tu devras vivre dans ta propre bibliothèque. »

*

Il est difficile de quitter le monde de Haruki Murakami. Je ressors totalement fascinée par la beauté onirique de ce texte, enchantée par l'univers dédaléen de cet auteur. Même si je suis loin d'être objective, "Kafka sur le rivage" est sans aucun doute une de ses plus belles réussites.

J'ai aimé me promener sur ses rivages, mes pieds effleurant la surface de l'inconscience, mes pensées se perdant dans des rêves troublants. Puis, le livre refermé, j'ai levé vers les yeux vers l'horizon, je me suis sentie prête, comme Kafka, à me libérer de mes angoisses et vivre ma vie.

« le monde est une métaphore… »

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vermeils 2024-01-20T18:32:52+01:00
Lu aussi

Je suis vraiment mitigée sur cette lecture.... Je connaissais Murakami et ses oeuvres abstraites mais quand on est assez terre à terre comme moi, c'est un livre qui frustre énormément.

Spoiler(cliquez pour révéler)Il y a des mystères, des métaphores et des intrigues à chaque page, mais plus on se rapproche de la fin, avide de réponses, plus on réalise qu'il n'y en a pas, et que c'est à nous de tirer une morale de l'aventure de Kafka. Heureusement, des personnages comme Oshima et Hoshino nous ancrent dans la réalité pour ne pas trop nous perdre. C'est très bien écrit, c'est poétique et musical, mais je n'ai pas l'impression d'avoir lu un chef d'oeuvre. C'est vraiment dommage car j'aime beaucoup cet auteur. Je suis sûrement passé à côté de ce livre, c'est un peu dommage

Afficher en entier
Commentaire ajouté par l-1480 2023-12-18T11:23:09+01:00
Bronze

C'est pas pour tout le monde, c'est très bizarre, parfois moralement problématique, mais ça va avec la métaphore globale du livre (mélange de mythes grecs et aussi de contes japonais) ... je pense que c'est assez marquant (y'a des problèmes niveau sexisme mais y'a aussi un personnage lgbt super bien géré et un personnage avec un handicap mental parfaitement traité, donc y'a du bon à prendre.) C'est vraiment un livre pour les ermites fans de littérature, de musique et de poésie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ureli 2023-10-16T20:19:36+02:00
Argent

Je ne sais comment décrire ce roman ... Je m'y suis embarquée sans même lire le résumé et je n'ai pas été déçue. Le suspense est présent, on se demande toujours ou est-ce que l'auteur veut nous emmener. Et en même temps c'est beau. Réalité et fantastique s'emmêlent et se croisent joliment, ajoutant de la poésie au texte.

Mais ce livre ouvre beaucoup d'hypothèses et d'intrigues sans les conclure, ce qui m'a manqué sur certains aspects. On s'attache tellement aux personnages qu'il est dur de les quitter comme ça. Mais je pense que tout le but était là !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Apolinne78 2023-09-29T16:55:59+02:00
Argent

Les dix ou vingt premières pages sont un peu ingrates, il faut un petit temps pour entrer dans le monde de l'histoire et comprendre de quoi il retourne – mais on est vite récompensé de ses petits efforts d'attention). Cette oscillation permanente entre réalisme et fantastique m'a énormément plu; les personnages sont délicieux, les bons comme les méchants, l'intrigue est complexe mais l'auteur sait nous la donner au bon rythme et faire très bien saisir tous les liens entre épisodes, et surtout, donner à tout cela une signification, jamais encombrante cependant (ce n'est pas une leçon de philosophie mais tout de même quelque chose comme une réflexion sur le sens de la vie). Et puis, quelle imagination ! On est surpris à chaque chapitre (une mention spéciale aux chats parlants, irrésistibles). Pour mon goût, un manque d'équilibre idéal entre complexité, fluidité et sens du rythme narratif;

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mika1204 2023-09-18T09:19:31+02:00
Diamant

Que dire?

Il y aurait tellement à raconter sur ce roman... On a à faire ici à une quête initiatique d'un adolescent en fugue en proie à une prophétie oedipienne, un vieillard analphabète suite à un étrange accident dans sa jeunesse qui sait parler aux chat et semble vivre à la croisée de deux monde.

On navigue ici en permanence entre la réalité et le fantastique, les deux s'entremêlant sans cesse donnant un côté poétique au cheminement des personnages... L'auteur est un expert dans l'art de nous plonger dans nos propres expériences et souvenirs (le mot est important dans ce livre) à travers ceux de Kafka, Nakata, Mlle Saeki, Oshima, Hoshino et tous les autres qui passent ne serait-ce qu'un instant dans les lignes. Chacun apporte sa pierre à l'ensemble et semble un facette de nos vies.

Mais ce roman reste initiatique, il n'apportera pas de réponses au lecteur et laissera à ses questions les seules hypothèses échafaudées tout le long. A lui de se débrouiller et d'en extraire ce qu'il souhaite!

Au final je ne dis rien de plus que ce qui a déjà été écrit un peu partout ailleurs sur ce roman... Mais je n'ajouterai qu'une chose: ne le lisez pas si vous êtes adolescent ou encore jeune... Attendez d'avoir un peu vécu, attendez d'avoir traverser de Grands Moments de vie, d'avoir des cicatrices et des faiblesses, d'avoir tout simplement des souvenirs et la nostalgie qui va avec. Non pas pour exclure les plus jeunes de ce roman, mais pour qu'au contraire, avec l'âge et les souvenirs, ils en apprécient encore plus la teneur et la douce amertume qui s'en dégagent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par etienne-1775 2023-08-29T14:47:57+02:00
Diamant

Mon livre préféré de Haruki !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielPsPhLi 2023-07-30T21:19:35+02:00
Or

J'ai beaucoup aimé ce livre et la maniere dont plusieurs histoires s'imbriquent pour former un tour cohérent.

Cependant, j ai remarqué des propos troublants de l'auteur par rapport aux femmes.

Quelle est l'intérêt pour la narration de la scene des deux femmes du gouvernement dans la librairie ?

Dans une autre scène l'auteur compare également la dureté de l homme par opposition à la molesse de la femme. Cela mériterait une réflexion approfondie mais on retrouve les caractéristiques sémantiques specifiques au patriarcat ( Froid/Chaud , Dur/Mou, Public/Privé ) cf "La Domination Masculine - P.Bourdieu" et il me semble, si je comprends la critique de l'auteur, qu'il ne comprend pas que le sexisme est issu de systèmes reproductif qu'il ne suffit pas d identifier pour combattre. De la même manière, les idéaux qui sont presentés me semblent être une vision un peu archaïque de l'Homme au point de me demander si l'introduction d un transgenre et son insistance sur les jugements de l homosexualité ne sont là que pour servir de caution morale si on venait à lio reprocher.

Un très beau livre et un auteur de grand talent littéraire, qui a néanmoins des relents misogynes

Afficher en entier

Date de sortie

Kafka sur le rivage

  • France : 2007-06-05 - Poche (Français)

Activité récente

Akyko36 l'ajoute dans sa biblio or
2024-02-10T10:26:50+01:00

Titres alternatifs

  • 海辺のカフカ - Japonais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1134
Commentaires 139
extraits 180
Evaluations 270
Note globale 8.33 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode