Livres
637 738
Membres
754 094

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Kafka sur le rivage



Description ajoutée par newmoon 2010-11-02T14:30:28+01:00

Résumé

Kafka Tamura, quinze ans, fuit sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père a prononcée contre lui. Nakata, vieil homme simple d'esprit, décide lui aussi de prendre la route, obéissant à un appel impérieux, attiré par une force qui le dépasse. Lancés dans une vaste odyssée, nos deux héros vont croiser en chemin des hommes et des chats, une mère maquerelle fantomatique et une prostituée férue de Hegel, des soldats perdus et un inquiétant colonel, des poissons tombant du ciel, et bien d'autres choses encore. Avant de voir leur destin converger inexorablement et de découvrir leur propre vérité.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 035 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-06T19:20:45+01:00

Celui qui aime cherche la partie manquante de lui-même. Aussi, quand on pense à l'être dont on est amoureux, on est toujours triste. C'est comme si on entrait à nouveau dans une chambre pleine de nostalgie qu'on a quittée il y a longtemps.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Cet ouvrage est original pour bien des aspects. C'est une œuvre poétique avec des oppositions très « brutales » (scènes érotiques et meurtrières). C'est une œuvre philosophique (voire initiatique) remplie de métaphores propagées dans ces deux parcours (géographique et intérieur).

L'auteur joue très bien avec les genres littéraires (historique, polar, conte, fantastique, tragique, mythologique, initiatique...) comme des vagues sur le rivage. Il parsème dans cette atmosphère apaisante et mystérieuse, des références philosophiques, historiques, littéraires et musicales qui donnent à ces deux histoires parallèles (Nakata et Kafka Tamura), un caractère quasi-mystique comme si une porte sur le surnaturel s'ouvrait au cours de notre lecture. Une porte où les deux mondes (le rêve et la réalité) s'entremêlent.

Cela paraît assez étrange, mais il semble que mon avis reste confus... J'ai dû passer de l'autre côté, moi aussi.

De toute façon, les mots sont trop réducteurs pour cet œuvre d'Art.

Afficher en entier
Diamant

J'ai beaucoup aimé cet ouvrage qui m'a transportée très loin. Les personnages sont attachants et l'auteur est parvenu à leur donner une consistance propre ce qui fait qu'une fois le livre refermé on ne peut s'empêcher de penser encore à eux comme des personnes réelles.

C'est également un livre qui mêle le rêve et la réalité ce qui donne un ensemble à la fois cruel et fantasmé. Cette réalité fantasmée permet de passer outre certains épisodes très tristes ou horribles et de les relativiser.

Le monde de Kafka sur le rivage devient alors presque un monde idyllique et j'avoue avoir eu quelques regrets en le quittant, après avoir terminé la dernière page de ce livre.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par assra 2023-01-09T11:50:06+01:00
Or

Kafka sur le rivage est un roman qui ne se résume pas. D'ailleurs, le terme de roman est un euphémisme. Il s'agit plutôt d'une expérience, d'un voyage au fil des pages. L'on suit Kafka Tamura dans un univers qui mêle réalisme et onirisme. L'étrange est omniprésent, l'auteur nous confronte à des énigmes qui dépassent l'entendement des personnages autant que le nôtre. C'est parfois poétique, parfois sinistre, ça m'a rappelé Twin Peaks sur certains aspects. Quoiqu'il en soit, on ne sort pas indemne d'une telle lecture, elle ne laissera personne indifférent !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par boscos 2022-12-17T13:56:48+01:00
Argent

Bonjour à tous,

Jau écouté ce livre, petit a petit dans mes trajets. Il m'a accompagné dans tout mes trajets .

Jai apprécié ces moments. Mais il n'est pas simple de parler de ce livre. De nombreux éléments sont mystérieux ^-^

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ClemF 2022-10-05T00:08:26+02:00
Or

Kafka sur le rivage est un livre dont j'avais souvent entendu parler, certainement parce que je m'intéresse à la littérature japonaise depuis un petit bout de temps maintenant. Cependant, je n'avais encore jamais lu de Murakami.

Le récit est celui d'un adolescent qui essaie de se reconstruire en quittant ce qu'il reste de sa famille, et celui-ci s'entremêle avec l'histoire d'un vieil homme qui a perdu la mémoire, mais qui étrangement, est capable de parler aux chats.

Ce roman est assez particulier, mêlant sans cesse le réel à l'irréel, au songe, au mysticisme et à la parabole.

Murakami nous offre sous sa plume inspirée une histoire hallucinée...

Autant prévenir tout de suite, elle ne plaira pas aux lecteurs terre à terre.

Trop de questions sans réponses, une construction déroutante... Il faut avoir l'âme d'un poète un peu déjanté pour apprécier ce livre à sa juste valeur.

Surtout que beaucoup de choses y passent : psychologie, psychanalyse, philosophie, métaphores. Et à côté de ça, certaines scènes sont particulièrement triviales ou terre à terre.

Personnellement j'ai vraiment aimé ce mélange improbable, de par son originalité, sa sensibilité et sa construction qui, si elle semble s'enfuir dans tous les sens, parvient bien souvent à se rejoindre.

Un livre initiatique, je ne sais pas ? Un roman attachant, certainement. Les divers personnages qu'il nous fait rencontrer ne m'ont jamais laissée indifférente. Et même si, lorsque l'on referme le livre, il reste davantage de questions que de réponses, on a l'impression d'avoir fait en compagnie de l'auteur un inoubliable voyage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par catf 2022-08-24T17:29:10+02:00
Bronze

Je m'attendais à mieux, beaucoup mieux.

Avant de partir en vacances, j'avais lu quelques critiques.

Et la majorité parler de répétitions, je me suis dit ce livre est fait pour moi.

Pendant mon aventure estivale, j'ai besoin de me concentrer, entre la plage, les visites et les siestes à répétions, rien de mieux que de me rappeler certain aspect du récit et je ne fus pas déçu…

L'histoire est attachante, les personnages aussi. La fin est évidente… Une narration fantastique, fantasmée (enfin, j'espère…) par le héros du récit… Un homme qui parle aux chats, une pierre qui ouvre une porte d'un nouveau « monde »… Ne vous posez pas de question, laissez-vous transporter.

Un roman que j'aurais sans doute sacrifié, pendant une période de lecture approfondie. Mais qui a eu le privilège de vagabonder avec moi, sur d'autre contrée.

Bonne lecture !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par oriane2g 2022-08-18T15:17:37+02:00
Diamant

Un adolescent de 15 ans en fugue, un enfant qui perd la mémoire suite à un evènement étrange et qui devient un vieil homme qui dialogue avec les chats. L'ouvrage, onirique et souvent drôle raconte les rencontres et les non rencontres de personnages atypiques dont la vie est liée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LunaWolfs 2022-04-22T21:59:18+02:00
Argent

Pour ceux qui sont à la recherche d'identité, se questionne sur le destin et les coïncidences, ce récit philosophique de Murakami vous fera voir les choses de différentes façons. Philosophie occidentale mélangée avec une philosophie japonaise donne une magnifique approche de la vie et du destin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Abyssos 2022-03-13T17:27:09+01:00
Pas apprécié

Après avoir été bluffé par ma lecture de “La ballade de l’impossible”, c’est tout naturellement que je me suis penché sur “Kafka sur le rivage”, livre de référence dans la bibliographie très riche et acclamée de l’auteur.

Ce roman d’apprentissage commence par ce qui s’apparente à une simple revisite du mythe d’Oedipe. Nous suivons le jeune Kafka Tamura, quinze ans, qui quitte le domicile paternel pour essayer d’échapper à une prédiction que son père lui aurait fait : il coucherait avec sa mère et tuerait son père. Nous suivons également le vieux Nakata, qui, après avoir été touché par la foudre étant enfant, est devenu amnésique et analphabète. Cette double quête nous fait voyager dans un Japon méconnu et fantasmé, au gré de rencontres improbables et hautes en couleurs. Un programme plutôt réjouissant sur le papier.

Si le début est prenant, très vite le livre bascule dans un réalisme magique qui ne pourra pas plaire à tous. Des chats parlent, des harengs pleuvent du ciel, des pierres ouvrent des mondes parallèles, des fantômes apparaissent et livrent des confessions. La réalité se mélange de façon hasardeuse au rêve et à la fiction sans jamais éclairer le récit ni apporter de réponse concrète. Seule cette citation éclaire sur les intentions de l'auteur et sur la façon dont il convient peut-être d'aborder (ou d'essayer d'aborder) l'oeuvre : "Tout est question d’imagination. La responsabilité commence avec le pouvoir de l’imagination". Mais en jetant le filet de la métaphore du réel sur l’ensemble de son roman, l’effet escompté est peut-être contreproductif voire inversé. Murakami perd son lecteur, qui, à force de faire des efforts pour nager et tenter lui aussi de rejoindre le rivage, finit par se noyer.

Ajoutez à cela des longueurs, parfois difficiles à expliquer, qui viennent compliquer et étirer la lecture et très vite, cette dernière s’apparente plus à un effort qu’à du plaisir pur. Il y a, bien entendu, des qualités notables comme l’humour d’Oshino, la sagesse folle de Nakata Spoiler(cliquez pour révéler)(le potentiel double de Kafka s’il ne change pas sa destinée selon moi), la philosophie d’Oshima ou la poésie de la charismatique Mlle Saeki. Les personnages sont très marqués et ont tous quelque chose à nous dire et à nous apprendre. Les références occidentales et contemporaines donnent une touche de modernisme très appréciable dans cet environnement japonisant souvent traditionnel et opaque. Mais l’histoire, aussi consistante qu’elle puisse sembler être, n’est jamais éclairée et ne cesse de se complexifier au fil des pages. Murakami a peut-être réussi cet exploit chez certains : mettre fin à cette attente éminemment occidentale qui est de vouloir donner un sens à tout.

En ne donnant aucune vérité et en jouant avec les symboles, “Kafka sur le rivage” est davantage une oeuvre esthétique et de poésie abstraite que philosophique. Sa force ? On peut l’apprécier sans la comprendre mais c’est malheureusement la loterie de la sensibilité qui en décidera. A l’image de la lecture qu’il propose, Murakami a voulu montrer que la quête identitaire est longue et sinueuse, floue et désarçonnante. Et qu’à la fin du chemin, il n’y a pas toujours la réponse tant convoitée. Peut-être parce que le chemin est parfois plus intéressant que l’arrivée ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aicilame 2022-02-25T21:47:47+01:00
Diamant

Livre conseillé par un ami. Je ne regrette pas du tout la lecture bien au contraire. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre et au final c'est une vraie pépite. Le mélange des deux histoires est bien tournée. La fin me laisse un peu un gout amer car plusieurs significations peuvent être fait.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyMoon 2022-01-20T20:59:33+01:00
Or

Mon premier livre de Haruki Murakami. J'ai été très surprise par les différents aspects de l'histoire, et il est assez inclassable, ce qui n'est pas pour me déplaire. Récit initiatique, conte fantastique, histoire de deuil, de famille, de guerre, de moitiés d'âmes, d'amour de l'art, de chats, tout se mélange. Le ton est parfois léger, parfois très sombre, souvent nostalgique. J'ai particulièrement aimé le personnage de Nakata, intriguant, attachant, et résolu. J'étais plus triste à la fin de ma lecture que ce que j'avais imaginé avant de commencer, mais je retenterai l'expérience et suis intriguée de découvrir d'autres livres de cet auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Miaouss 2022-01-16T20:50:39+01:00
Lu aussi

Kafka Tamura a quinze ans lorsqu’il s’enfuit de sa maison de Tokyo, il le fait pour échapper à la prophétie que son père a émise contre lui. Nakata est un vieil homme qui décide lui aussi de prendre le large. Les deux destins vont se croiser et croiser la route de nombreux animaux ainsi que d’humains, jusqu’au dénouement final qui m’a laissé un sentiment de frustration. Dans la pure écriture japonaise contemporaine, Haruki Murakami nous berce de sa plume poétique, le récit prend son temps et je trouve les longueurs bien trop nombreuses mais ça fait partit du charme. Artistiquement c’est du presque parfait, c’est intelligent, fin, onirique, sensible, et tant d’autres choses que je ne peux les énumérer mais encore une fois, j’ai dû mal, beaucoup de mal avec ce style nippon, je me suis vraiment ennuyé et ce fût presque de la torture de le finir. C’est trop contemplatif à mon goût, je n’ai pas non plus de réponse à toutes mes questions ce qui me gêne assez, tout ce chemin pour ça, rien d’autre ?

Il manque cruellement de fond selon moi, bien qu’il soit en partie un roman initiatique et donc qu’il faut aussi se débrouiller pour chercher les réponses soi-même, la finalité du livre est trop banale pour le chemin parcouru.

Je n’ai pas aimé mais je reconnais que la plume est très belle.

Afficher en entier

Date de sortie

Kafka sur le rivage

  • France : 2007-06-05 - Poche (Français)

Activité récente

migalos l'ajoute dans sa biblio or
2023-01-24T16:06:35+01:00
assra l'ajoute dans sa biblio or
2023-01-09T11:49:39+01:00
Naidy l'ajoute dans sa biblio or
2022-12-29T16:12:30+01:00

Titres alternatifs

  • 海辺のカフカ - Japonais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1035
Commentaires 123
extraits 108
Evaluations 235
Note globale 8.35 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode