Livres
388 008
Comms
1 360 417
Membres
276 280

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Kafka sur le rivage



Description ajoutée par newmoon 2010-11-02T14:30:28+01:00

Résumé

Kafka Tamura, quinze ans, fuit sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père a prononcée contre lui. Nakata, vieil homme simple d'esprit, décide lui aussi de prendre la route, obéissant à un appel impérieux, attiré par une force qui le dépasse. Lancés dans une vaste odyssée, nos deux héros vont croiser en chemin des hommes et des chats, une mère maquerelle fantomatique et une prostituée férue de Hegel, des soldats perdus et un inquiétant colonel, des poissons tombant du ciel, et bien d'autres choses encore. Avant de voir leur destin converger inexorablement et de découvrir leur propre vérité.

Afficher en entier

Classement en biblio - 654 lecteurs

Or
186 lecteurs
PAL
167 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-06T19:20:45+01:00

Celui qui aime cherche la partie manquante de lui-même. Aussi, quand on pense à l'être dont on est amoureux, on est toujours triste. C'est comme si on entrait à nouveau dans une chambre pleine de nostalgie qu'on a quittée il y a longtemps.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Cet ouvrage est original pour bien des aspects. C'est une œuvre poétique avec des oppositions très « brutales » (scènes érotiques et meurtrières). C'est une œuvre philosophique (voire initiatique) remplie de métaphores propagées dans ces deux parcours (géographique et intérieur).

L'auteur joue très bien avec les genres littéraires (historique, polar, conte, fantastique, tragique, mythologique, initiatique...) comme des vagues sur le rivage. Il parsème dans cette atmosphère apaisante et mystérieuse, des références philosophiques, historiques, littéraires et musicales qui donnent à ces deux histoires parallèles (Nakata et Kafka Tamura), un caractère quasi-mystique comme si une porte sur le surnaturel s'ouvrait au cours de notre lecture. Une porte où les deux mondes (le rêve et la réalité) s'entremêlent.

Cela paraît assez étrange, mais il semble que mon avis reste confus... J'ai dû passer de l'autre côté, moi aussi.

De toute façon, les mots sont trop réducteurs pour cet œuvre d'Art.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyce
Diamant

J'ai beaucoup aimé cet ouvrage qui m'a transportée très loin. Les personnages sont attachants et l'auteur est parvenu à leur donner une consistance propre ce qui fait qu'une fois le livre refermé on ne peut s'empêcher de penser encore à eux comme des personnes réelles.

C'est également un livre qui mêle le rêve et la réalité ce qui donne un ensemble à la fois cruel et fantasmé. Cette réalité fantasmée permet de passer outre certains épisodes très tristes ou horribles et de les relativiser.

Le monde de Kafka sur le rivage devient alors presque un monde idyllique et j'avoue avoir eu quelques regrets en le quittant, après avoir terminé la dernière page de ce livre.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Laurien 2017-09-06T15:32:40+02:00
Lu aussi

Je suis peut-être trop rationaliste ou matérialiste, mais ce livre ne m'a pas touchée, je suis restée insensible à la poésie de l'écriture, peut-être trop onirique et manquant de rebondissement pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par KaraWT 2017-08-26T20:12:33+02:00
Or

Mon premier livre d'Haruki Murakami. Je l'ai pris par hasard en promenant mes doigts sur l'étagère de livres. Fabuleux hasard ou simple coïncidence, je me suis décidée et j'ai pris le roman chez moi. Ce n'est pas du tout la couverture qui m'a donner envie de l'acheter, ni le résumé. C'était une attirance qu'on ne peut pas expliquer avec des mots, comme si le livre en question "m'appelais". Après ma lecture, j'ai ressentis un grand vide. J'avais l'impression qu'une partie de moi se trouvait toujours coincé dans le monde fictif de l'auteur. Ce n'était pas un vide désagréable, au contraire. Je voulais au plus vite me replonger dans l'histoire ! Le décor poétique, le style de l'auteur envoûtant, c'est quasiment impossible de terminer ce roman sans avoir adoré. Malgré la complexité de l’œuvre, j'ai tout de suite adhéré. Murakami n'est pas un génie pour moi : c'est un homme qui sais tirer toutes les subtilités de la vie et en faire un chef-d’œuvre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louvasanga 2017-08-15T11:50:08+02:00
Or

Un livre que je qualifierai de très original, que j'aurais du mal à conseiller à d'autres si je ne suis pas sûre de leur goût. Néanmoins, on plonge facilement dedans. On se pose de grandes questions, c'est un roman profond.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AprilDevil 2017-08-07T12:50:46+02:00
Argent

Je souhaitais découvrir la plume de l’auteur depuis ma lecture du roman « En même temps, toute la terre et tout le ciel », chef d’œuvre de la littérature contemporaine japonaise. En effet, maintes critiques présentaient l’univers de Murakami comme une source d’inspiration pour l’auteur, Ruth Ozeiki.

En commençant « Kafka sur le rivage », je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, si ce n’est à une bonne dose de poésie et d’onirisme. J’apprécie le fait que la quatrième de couverture en révèle tout juste assez pour attirer l’attention du lecteur sans détruire l’aura de mystère qui entoure le roman.

Véritable livre du dépaysement, « Kafka sur le rivage » est un conte initiatique qui s’articule autour d’une dualité rêve/réalité dont les limites floues ont de quoi décontenancer le lecteur. Une fois notre impuissance admise vis-à-vis du cours des événements, on se laisse toutefois porter par ce flot tranquille de mots. Le style d’écriture de l’auteur, à la fois riche et subtile, accorde crédibilité et intérêt à des péripéties rocambolesques qui frise souvent avec une absurdité… recherchée et voulue. D’un point de vue narratif, l’œuvre est aussi originale en mêlant différents points de vue et temporalités, favorisant ainsi une réflexion sur des questions philosophiques telles que l’art, le temps, la réalisation de soi et la relation à l’Autre. Les thématiques de la responsabilité et de la culpabilité sont centrales : le roman interroge notre vision du bien et du mal, en ciblant cette réflexion sur nos propres actes.

Car Kafka, sous couvert de quête identitaire aux accents mythologiques, me paraît incarner une certaine forme de lâcheté qui s’exprimerait dans une fuite en avant. Fuite du temps et de la réalité, fuite de l’autre et de soi-même. Les autres protagonistes sont aussi réunis par cet esprit d’aventure qui fait office de repoussoir face à la banalité du quotidien. L’intrigue n’est alors, pour Murakami, qu’un biais pour nous parler de nos propres peurs. Face à la forêt touffu de nos contradictions, l’art semble être une clé de voûte salvatrice de notre intériorité. Les livres, la peinture ou encore la musique sont à rapprocher du rêve : ballons d’hélium ou fardeaux, ils permettent une meilleure compréhension de soi-même… à condition de ne pas se perdre en chemin.

Et c’est bien cela qui m’a quelque peu laissé dubitative : malgré la pertinence des réflexions et de la démarche de l’auteur, je n’arrivais pas à considérer l’ouvrage comme un tout cohérent. Je ne suis parvenue ni à pénétrer le cœur du propos global, ni à me laisser toucher par les personnages. C’était comme si je ne cessais d’approuver aux intentions de l’auteur mais que je n’étais pas totalement conquise par la concrétisation de celles-ci. Je me suis laissé charmer par les 300 premières pages, puis j’ai ressenti une sorte de lassitude car l’œuvre semblait perdre de sa capacité immersive. J’ai trouvé l’ensemble un brin trop brouillon. Trop de questions et d’interrogations en suspens, qui finalement ne trouve quasiment aucune réponse. L’auteur se positionne-t-il en démiurge en manipulant ainsi les destinées des personnages et les émotions du lecteur ? Tant de portes ouvertes qui ne trouvent pas de réponses.

J’ajouterais, pour finir, que je me serais volontiers passée de la lecture de certaines scènes violentes qui ne m’ont pas aidée à éprouver de l’empathie pour les personnages. Le seul personnage qui a réussi à éveiller ma sympathie est Oshima, car je le trouve profondément humain et altruiste.

En résumé : un bon moment de lecture passé en compagnie d’une œuvre originale, mais un peu trop nébuleuse pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armante75 2017-07-22T22:11:57+02:00
Or

Un roman étrange qui laisse une sentiment indescriptible une fois fini. Que dire?

Tout d'abord, j'ai adoré Nakata et sa façon simple de s'exprimer, penser et voir les choses.

Par contre, je n'ai pas spécialement aimé la relation Kafka-Saeki que je trouvais malsaine, à l'inverse de celle Kafka-Oshima que j'ai adoré (principalement parce que j'adorais Oshima). Je n'ai pas trop compris le rôle de Sakura: je pense que c'est le personnage que j'ai le moins aimé car c'était au final le moins développé. Qui est-elle? Qu'est-ce qui la motive à aider Kafka? Comment voit-elle les choses et appréhende-t-elle la vie? Autant de questions à son propos dont j'aurais aimé avoir la réponse.

J'ai bien aimé les personnages atypique que sont John Walken et le colonel Sanders, deux pièces du "puzzle Nataka" auquel on n'a d'ailleurs pas de solution, ce qui au départ m'a dérangé. Puis finalement, je me dis que c'est mieux ainsi. De la sorte, l'histoire garde sont côté mystérieux et envoûtant (et évite de tomber dans l'explication hasardeuse et tirée par les cheveux signifiant "je suis à court d'idées).

Finalement, j'ai beaucoup aimé l'écriture détaillée sans être ennuyeuse, le passage sur les chats mentionné dans plusieurs commentaires ne m'a pas du tout choquée, à vrai dire, il fait partie de mes passages préférés car il est de ceux où Nataka agit au lieu de se laisser porter par le destin. S'il y a des passages qui m'ont choqués, c'est les passages sexuels, plus par leur inconvenance assez malaisante cependant que par leur impudeur ou leurs détails.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Albane29 2017-06-28T16:39:12+02:00
Bronze

Ce livre est remarquablement bien écrit. Je dois le reconnaitre. Le style est tellement beau que je n'ai pas pu m'arrêter malgré le fait que j'étais un peu perdue. Les événements sont bien détaillés sans être trop ennuyeux (plutôt le contraire même). J'ai littéralement vomi avec le passage sur les chats. J'étais sans doute trop jeune lorsque je l'ai lu ce qui fait que je ne l'ai pas apprécié plus que ça. Mais pour mon bien-être personnel, je ne relirai jamais ce livre. Cela dit, si vous aimez les livres bien écrits et que vous n'êtes pas trop fragile, ce livre est fait pour vous !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bzz-bzzz 2017-04-17T12:37:27+02:00
Or

Il m'a fallu un peu de temps pour rentrer dans l'histoire, qui s'est révélée intriguante à bien des abords. Les questions s'accumulent au fil des deux récits et alors que l'on s'attend à une scène de paroxysme où tout devrait prendre sens,

Spoiler(cliquez pour révéler)
le livre se termine sans apporter les réponses tant attendues
. Oui c'est beau (la plume de l'auteur est très particulière). Oui ça fait réfléchir sur plein de thèmes guidés par la poésie de l'écrivain. Mais cette lecture m'a été fastidieuse et je n'ai pas trouvé dans ce livre ce à quoi je m'attendais. Je reconnais tout de même que je suis peut-être passée à côté de beaucoup choses.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SweetKhaleesi 2017-04-11T03:33:56+02:00
Bronze

Laborieux. En effet, je l'ai lu dans le cadre d'un cours, mais j'étais vraiment partagée entre mon désir de connaitre les réponses à toutes les énigmes et jeter le livre par la fenêtre à cause des nombreuses descriptions sexuelles qui, selon moi, n'ont pas leur place, la maltraitance envers les chats qui est décrite de manière abominable et les long chapitres ennuyeux sur Nakata pour lequel on a finalement pas de réponse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par retrophenix 2017-04-06T08:07:59+02:00
Or

J'ai du lire ce livre pour mon TPE. J'ai été très agréablement surpris par la lecture de ce roman. C'est un roman avec des inspirations assez particulières. Ou lors de la lecture nous pouvons passez un bon moment emporté par les personnages. C'est un vrai coup de cœur pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pearson 2017-04-05T16:42:24+02:00
Diamant

Comme les personnages des livres de Haruki Murakami, je ne peux pas expliquer ce qu'on ressent lorsqu'on lis ce livre donc je ne vais pas le faire. Ce serait inutile d'essayer d'expliquer quand on ne peut pas et j'explique très mal ! Il faut le lire pour comprendre, c'est juste merveilleux. C'est à coup sûr mon livre préféré !

Afficher en entier

Date de sortie

Kafka sur le rivage

  • France : 2007-06-05 - Poche (Français)

Activité récente

shyn2 l'ajoute dans sa biblio or
2017-09-30T10:29:37+02:00
KaraWT l'ajoute dans sa biblio or
2017-08-25T21:07:04+02:00
Maks le place en liste or
2017-08-18T00:59:23+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 654
Commentaires 85
Extraits 98
Evaluations 129
Note globale 8.43 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode