Livres
472 613
Membres
445 425

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Green River



Description ajoutée par Beaufumi 2010-07-04T10:00:57+02:00

Résumé

Green River, un pénitencier de sécurité maximale au Texas. Un univers sans pitié où le silence n'existe pas, l'obscurité non plus. Un véritable enfer, entre tensions raciales et violences quotidiennes, dans lequel vivent cinq cents âmes perdues. C'est ici que Ray Klein, ancien médecin, purge sa peine. Alors que sa libération approche, une émeute éclate dans la prison. Au milieu du chaos et de l'anarchie, Ray, qui est tombé amoureux de Juliette Devlin, psychiatre judiciaire, va tout mettre en oeuvre pour sauver la jeune femme séquestrée avec ses patients dans l'infirmerie. Avec ce huis clos impitoyable peuplé de figures effrayantes, depuis John Campbell Hobbes, directeur de prison psychorigide, jusqu'à Henry Abbott, meurtrier schizophrène, Tim Willocks nous offre un portrait terrifiant de la vie carcérale. Il nous donne surtout un thriller prodigieux, au rythme haletant et au suspens oppressant.

Afficher en entier

Classement en biblio - 33 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par sapho 2019-03-15T21:12:54+01:00

Même quand il se trouve en face d'un peloton d'exécution, l'homme a un choix. Il peut tomber à genoux en suppliant ou refuser le bandeau et mourir en chantant.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Evonya 2017-11-15T18:34:11+01:00
Or

Le roman se déroule dans une prison aux USA où une émeute est déclenchée par un prisonnier blanc complètement dingue. Le héros, ancien interne à la veille de sa libération, apprend que la femme qu'il aime est coincée à l'infirmerie. Pour la sauver, il va être obligé de traverser la prison mais les prisonniers qui se sont libérés, se sont rassemblés en clans et passer sur leur territoire devient périlleux. J'ai retrouvé la même impression de violence que dans son roman précédent "Les Douze enfants de Paris", la même impression de noirceur et de brutalité extrême. La lecture en est éprouvante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lila11 2017-09-07T12:00:27+02:00
Argent

C'est un récit dense, d'une violence extrême. L'atmosphère est oppressante, on ressent l'enfermement, la noirceur des lieux.

J'ai été gênée par la multitude de personnages et j'avoue que parfois, je ne resituais pas le personnage dont il était question.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nymphae 2017-04-30T17:56:57+02:00
Bronze

Tout comme dans « La Religion », on retrouve la fluidité de lecture d’un récit qui est lourd en émotions !

Ce livre nous démontre et nous plonge dans l’univers difficile du milieu carcéral.

Les oppositions de couleur, de religion, de sexualité, ect… Tous les complots, les meurtres, … Tout ceci s’y retrouve et nous y comprenons bien que c’est souvent un sentiment de « vie ou de mort » dans ce genre de milieu !

Cependant, deux points m’ont dérangée dans cette lecture :

1/ Il y a beaucoup de personnages…

Tim reprend, à peu près, un personnage par groupe important pour nous expliquer la vision des choses de son point de vue.

Mais pour finir, je m’emmêlais dans tous les prénoms différents et j’avais parfois du mal à savoir qui était qui…

2/ Tim utilise dans les dialogues, la facon de parler de chaque personnage… Mais à certains moments, pour ma part ce n’était pas compréhensible car, je pense, on ne peut le comprendre que si on a l’habitude de l’entendre… (pour exemple : pas de début de phrase, pas de sujet, « HEC »,…)

Le fil conducteur du livre m’a séduit, l’écriture m’a séduit mais je suis un peu décue par ce problème de compréhension à certains moments…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2015-03-30T14:35:38+02:00
Lu aussi

J'ai retrouvé, après "la Religion", la puissance de l'écriture de Willocks qui stimule les sens, vue et odorat surtout. Un incroyable huis-clos, d'une violence terrible, une espèce de récit mythologique, avec ses héros et ses adversaires. Willocks a mis beaucoup de lui dans le personnage de Klein, psy et karatéka. "Green River" n'est pas qu'un thriller efficace, mais une réflexion philosophique.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2013/06/dans-un-systeme-ferme-le-desordre-est.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nath56 2012-03-12T15:19:50+01:00
PAL

Chez Plon en 1994, ce roman est sorti sous le titre "L'odeur de la haine".

Afficher en entier

Date de sortie

Green River

  • France : 2010-04-01 - Poche (Français)

Activité récente

Evonya l'ajoute dans sa biblio or
2017-11-15T18:29:17+01:00

Titres alternatifs

  • L'odeur de la haine - Français

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 33
Commentaires 5
Extraits 5
Evaluations 6
Note globale 6.83 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode