Livres
464 078
Membres
424 248

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le degré zéro de l'écriture



Description ajoutée par saltanis 2010-08-16T14:23:22+02:00

Résumé

Le degré zéro de l'écriture. Dans toute l'œuvre littéraire s'affirme une réalité formelle indépendante de la langue et du style : l'écriture considérée comme le rapport qu'entretient l'écrivain avec la société, le langage littéraire transformé par sa destination sociale.

Cette troisième dimension de la Forme a une histoire qui suit pas à pas le déchirement de la conscience bourgeoise : de l'écriture transparente des Classiques à celle, de plus en plus trouble, du XIXe siècle, puis à l'écriture neutre d'aujourd'hui. cette relation entre Littérature et Histoire (entre l'écrivain et la société) est illustrée par huit " Nouveaux essais critiques " (ici réunis pour la première fois) sur divers auteurs, de la Rochefoucauld et Chateaubriand à Flaubert, Proust, Verne, Loti... " L'écriture littéraire porte à la fois l'aliénation de l'Histoire et le rêve de l'Histoire : comme Nécessité, elle atteste le déchirement des langages, inséparable du déchirement des classes ; comme Liberté, elle est la conscience de ce déchirement et l'effort même qui veut le dépasser.

" Roland Barthes.

Afficher en entier

Classement en biblio - 42 lecteurs

Extrait

La multiplication des écritures est un fait moderne qui oblige l'écrivain à un choix, fait de la forme une conduite et provoque une éthique de l'écriture. A toutes les dimensions qui dessinaient la création littéraire, s'ajoute désormais une nouvelle profondeur, la forme constituant à elle seule une sorte de mécanisme parasitaire de la fonction intellectuelle. L'écriture moderne est un véritable organisme indépendant qui croît autour de l'acte littéraire, le décore d'une valeur étrangère à son intention, l'engage continuellement dans un double mode d'existence, et superpose au contenu des mots, des signes opaques qui portent en eux une histoire, une compromission ou une rédemption secondes, de sorte qu'à la situation de la pensée, se mêle un destin supplémentaire, souvent divergent, toujours encombrant, de la forme.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Très instructif, mais certainement pas une lecture de vacances.

Afficher en entier
Bronze

C'est compliqué.

J'ai été fasciné quand je l'ai lu alors que j'étais en fac de lettres. J'ai adoré.

Je l'ai relu une trentaine d'année plus tard. J'ai trouvé ce livre intéressant et... rigolo. Oui, je sais, c'est un peu bizarre. En fait, j'ai analysé Le degré zéro de l'écriture comme Roland Barthes lui-même analyse les écrits. Il n'échappe pas plus que les autres aux "influences". L'écriture neutre n'existe pas et il me semble qu'il a oublié l'inférence qui se situe au-dessus du modèle linguistique qu'il utilise.

Afficher en entier
Argent

Livre vraiment très intéressant sur les rapports entre littérature et politique durant la modernité, quoique parfois un peu trop imagé. Un incontournable de la critique littéraire.

Afficher en entier

Activité récente

Boucari l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-01T09:02:25+01:00
Pape-3 l'ajoute dans sa biblio or
2018-01-23T19:44:36+01:00

Les chiffres

Lecteurs 42
Commentaires 3
Extraits 3
Evaluations 5
Note globale 5.5 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode