Livres
600 103
Membres
682 946

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

En attendant Godot



Description ajoutée par anichinabe 2011-02-19T22:27:33+01:00

Résumé

L'attente comprend deux phases, l'ennui et l'angoisse. La pièce comprend donc deux actes, l'un grotesque, l'autre grave. Préoccupé de peu de choses hormis ses chaussures, la perspective de se pendre au seul arbre qui rompt la monotonie du paysage et Vladimir, son compagnon d'infortune, Estragon attend. Il attend Godot comme un sauveur. Mais pas plus que Vladimir, il ne connaît Godot. Aucun ne sait au juste de quoi ce mystérieux personnage doit les sauver, si ce n'est peut-être, justement, de l'horrible attente. Liés par un étrange rapport de force et de tendresse, ils se haranguent l'un et l'autre et s'affublent de surnoms ridicules. Outre que ces diminutifs suggèrent que Godot pourrait bien être une synthèse qui ne se réalisera qu'au prix d'un anéantissement, Didi et Gogo portent en leur sein la répétition, tout comme le discours de Lucky, disque rayé qui figure le piétinement incessant auquel se réduit toute tentative de production de sens. Cette pièce composée en 1952, quinze ans avant que Beckett ne soit couronné par le prix Nobel de littérature, est un tour de force qui démontre les profondeurs que peut atteindre un langage en apparence absurde. --Sana Tang-Léopold Wauters

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 600 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par anonyme 2014-11-08T21:53:07+01:00

"Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent."

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Argent

"En attendant Godot", est une pièce de théâtre en prose et en deux actes mettant en scène Vladimir et Estragon, deux vieux clochards vagabonds qui croisent la route de Pozzo et Lucky respectivement maître et "esclave", et celle du messager de Godot. Le décor est dépouillé, quasi inexistant, en un lieu indéfini, sur une route de campagne avec un seul arbre. Deux clochards discutent pour tuer le temps, échangent des propos superficiels et plats, ressassent leur malheur et leur ennui. Ils attendent l'arrivée d'un certain Godot qui devrait les secourir et avec lequel ils croient avoir rendez-vous.

Un théâtre de l'Absurde, un nouveau théâtre en rupture avec le théâtre "traditionnel", une pièce qui présente quelques thèmes majeurs : l'absurdité de l'existence (Vladimir et Estragon sont totalement abandonnés et voués à une misère totale), l'immobilité du temps (du premier acte au second, le temps a passé, l'arbre s'est couvert de feuilles, mais ce temps est immobile, rien n'a changé sauf que Pozzo est devenu aveugle), l'inutilité de la mémoire (le passé évoqué par les deux clochards n'ouvre aucune perspective ni sur le présent ni sur l'avenir)... On aime ou on n'aime pas mais il s'agit d'un genre nouveau, une pièce avec son lot de réflexions philosophiques, une lecture intéressante.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Tandarica 2022-06-15T21:18:01+02:00
Argent

On a longtemps cru que Godot = God et a un symbolisme religieux assez lourd (Dieu n'existe pas...). Il faut dire que l'allégorie semble filée : Estragon dit s'appeler Adam, on appelle Pozzo Cain et/ou Abel et des conversations religieuses ont lieu, en plus du salut et du suicide.

Je crois plus en l'omniprésence de l'ironie, car l'auteur lui-même qualifie la pièce de tragi-comédie.

Mais qui attend Godot au fond de cette mise en abyme ?

Afficher en entier
Argent

C'est plus loufoque et décalé que " Fin de partie" et j'ai moins aimé. Pourtant, c'est une pièce intéressante qui aborde de bonnes thématiques mais je n'ai pas autant accrochée. Dommage, j'ai apprécié les protagonistes et l'humour qui est présent mais je ne sais pas il me manquait un truc... Le début m'a convaincu mais ensuite j'ai trouvé cela moins captivant. Cependant, c'est une jolie pièce!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par shoushou_ 2022-01-02T20:22:48+01:00
Argent

Très intéressant à analyser...

J'ai écrit quelques lignes de mon analyse personnelle que j'ai envoyé à une connaissance qui m'avait présenté cette pièce :

Cette pièce d'une grande modernité est pour moi absurde par définition, car ce qui est absurde c'est ce qui est manifestement et immédiatement senti comme contraire à la raison ou au sens commun...

Par exemple, la prise de paroles de parole des personnages est souvent dénuée de sens [cela m'a rappelé La cantatrice chauve d'Eugène Ionesco car comme dans La cantatrice chauve il y a comme une volonté de questionner également la condition humaine et notre usage du langage.].

Les deux personnages très différents mais pourtant complémentaires sont incapables de se défaire de leur situation, il ne font qu'attendre Godot en tentant pourtant de faire d'autres choses (ils interagissent avec Lucky et Pozzo).

Est-ce une manifestation de l'espérance ? Mais pour qu'ils puissent avoir de l'espérance ne faut-il pas qu'ils soient conscients de leur situation ? Or, selon moi ils ne le sont pas : attendre Godot c'est tout ce qu'ils connaissent. Si le sentiment d'absurdité est le divorce entre l'homme et sa vie selon Albert Camus, ce sentiment doit naître selon lui d’une prise de conscience. Est-ce pour cela que cette pièce n'est pas une représentation de l'absurdité de la vie ? D'ailleurs, j'ai lu que pour certaines personnes Godot venait de God, cette analyse a été démantelée mais elle permettait à beaucoup de justifier le fait que la pièce montrait l'absurdité de la vie.

Pour ne pas trop écrire, (vous êtes probablement occupé, je ne compte plus vous écrire autant haha) j'ai trouvé certaines analyses de la pièce très belle comme celle qui se demande si l'Homme ne fait qu'attendre au final comme les deux personnages qui attendent Godot. Cependant, je me questionne sur pourquoi il y a un mépris de la poésie (j'adore la poésie) ; je l'ai observé notamment lorsque Pozzo a réalisé une tirade lyrique sur le coucher du soleil qui a tout simplement ennuyé l'auditoire...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fleuravril 2022-01-02T15:56:36+01:00
Lu aussi

Super intéressant à étudier, bien plus qu'à lire par divertissement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Croquignolle 2021-10-28T17:45:48+02:00
Argent

Lire une pièce de théâtre, ce n'est déjà pas facile.

Mais lire En attendant Godot de Samuel Becket, c'est un exploit !

Quel travail laborieux !

Il faudrait être au moins trois et faire une lecture commune à haute voix autour d'un bon verre de fendant, dans de beaux fauteuils confortables pour pouvoir l'apprécier à sa juste valeur. (Tiens, ça me donne des idées...)

La pièce est évidemment sublime ! J'aime ce qui est absurde, décalé et joyeusement loufoque. Et tout dans ce texte tend vers cela. Mais c'est un texte fait pour être joué et regardé. Pas pour être lu.

Donc, au moment de noter cette lecture, je suis bien embêtée. Dois-je noter le talent de l'auteur ? Dans ce cas, En attendant Godot mérite 5 étoiles et même plus. Ou dois-je juger le plaisir que j'en ai eu de le lire, ce qui équivaut à lui attribuer deux étoiles ?

Ce qui est sûr, c'est que je ne manquerai pas la prochaine adaptation théâtrale de cette pièce qui sera jouée dans les alentours. J'ai hâte de savoir à quoi vont ressembler Estragon, Vladimir et Pozzo qui ont partagé quelques-unes de mes soirées d'automne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Blog_Oceane 2021-10-15T17:17:13+02:00
Pas apprécié

Je l'ai lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge car je me disais que l'atmosphère angoissante par l'ennui pouvait être intéressante. Je dois être claire mais j'ai détesté cette pièce. Je me suis ennuyée, j'ai trouvé tout ceci trop répétitif.

J'avais voulu aussi donner l'occasion de lire une autre pièce du théâtre de l'absurde, la mayonnaise ne prend pas avec moi.

Néanmoins, j'ai apprécié analyser cette pièce que la lire.

En attendant Godot est une histoire de 2 "clochards" vagabonds, Dimitri et Estragon, qui attendent Godot. Dès lors, l'ennui est au rendez-vous pour nos protagonistes. Cette pièce est scandée en 2 actes : un acte où l'ennui est le maître mot, l'autre acte est un acte où l'angoisse est palpable. Il ne se passe pas grand chose si ce n'est l'apparition de Pozzo avec son "esclave" Lucky et un petit garçon. Pozzo et Lucky permettent d'évoquer des thèmes profonds sur l'absurdité de l'humanité, sur la question du temps. Oui, Beckett a créé un brouillage du cadre spatio-temporel car on ne sait pas où nous sommes sauf qu'il y a un arbre. Quant au temps, on ne peut pas se situer car le temps semble s'être arrêté malgré la présence d'indices qui prouvent l'inverse.

Dans le fond, nous sommes perdus en lisant cette pièce absurde. On ne sait pas si tout ceci est réel ou l'inverse car on a des indices qui prouvent l'un comme l'autre.

Beckett a été malin car il a réussi à décrire et à représenter des dialogues du quotidien pour nous bercer dans une certaine illusion.

Outre cela, nous avons toutes les caractéristiques du théâtre de l'absurde : le brouillage du cadre spatio-temporel, l'abondance des didascalies, la difficulté de communiquer comme vous le constatez avec les répétitions, les points de suspension, quiproquos...

Pour conclure, il est assez difficile d'aimer ou de détester cette pièce. Pour ma part, j'ai détesté la lire mais j'ai apprécié de l'analyser. En tout cas, c'est une pièce à lire pour découvrir le théâtre de l'absurde.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jelews 2021-09-30T18:21:38+02:00
Diamant

Livre que j'ai lu par hasard, mais que j'ai absolument dévoré. Très belle pièce de théâtre qui déconstruit et reconstruit le langage, les corps, les relations entre les autres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sherlocked_666 2021-09-18T19:29:36+02:00
Lu aussi

Cela faisait un petit moment que j'avais envie de découvrir la plume de Samuel Beckett, n'ayant pas eu l'occasion de lire ses oeuvres à l'école. Étant plutôt amateur d'absurde, j'ai trouvé mon compte avec cette pièce parmi les plus classiques du genre. Il n'y a cependant pas grand-chose à dire à son sujet : la conversation entre les personnages s'éternise, on n'a l'impression qu'elle ne mène rien et pourtant elle nous happe comme dans un autre espace-temps. Une pièce à lire mais sans doute pas faite pour tout le monde !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Terpsichore 2021-09-03T19:32:03+02:00
Bronze

Il ne se passe pas grand chose dans cette pièce x) le sujet principal étant parfaitement retranscrit dans le titre. J'ai bien aimé la lire car c'est amusant et absurde mais ce qui m'a vraiment fait apprécier cette pièce c'est sa représentation par Jean Lambert-wild, Lorenzo Malaguerra & Marcel Bozonnet! Donc je pense que c'est une pièce sympa à aller voir

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mensonges 2021-06-02T15:51:22+02:00
Argent

J’ai lu cette pièce par curiosité, vu que j’aime bien le mouvement de l’absurde. C’était assez court à lire, et j’ai un ressenti plutôt mitigé dessus. Néanmoins, je lirais bien d’autres livres de Beckett.

Tout d’abord, j’ai bien aimé l’écriture parfois lapidaire, avec laquelle l’auteur arrive à nous toucher avec des mots simples, souvent quand on ne s’y attend pas trop. Ce sont des dialogues qui font écho à la vie réelle au final, et j’ai trouvé que ça nous invitait à reconsidérer notre propre vie, de façon un peu déprimante, quand même. Les personnages deviennent attachants malgré tout, et j’ai apprécié les passages un peu surréalistes qui attisent la curiosité. En revanche, la pièce n’a pas vraiment eu de sens pour moi, ça ne m’a pas atrocement déplu, mais du coup j’ai facilement oublié ce qui se passait dans cette pièce.

Au final, je m’attendais à une pièce qui ait davantage de sens, mais je n’ai pas été trop déçue par cette lecture.

Afficher en entier

Date de sortie

En attendant Godot

  • France : 2009-10-09 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1600
Commentaires 163
extraits 32
Evaluations 346
Note globale 6.63 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode