Livres
451 644
Membres
397 232

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Pays des oubliés



Description ajoutée par TERVERCHANTAL 2018-11-08T18:07:29+01:00

Résumé

Abandonné à la naissance, Jack est passé d'orphelinats en foyers, avant que Maryann, une lesbienne mise à l'écart par la bonne société de Louisiane, le prenne sous son aile. Aujourd'hui celle-ci vit ses derniers jours et sa propriété est menacée par les banques. Jack, qui veut à tout prix conserver cet héritage, doit trouver l'argent nécessaire. Mais, le corps cassé par une vie de combats, ravagé par de multiples addictions, il ne se sent plus la force d'avancer. D'autant plus qu'il doit aussi affronter Big Momma Sweet, qui règne sur cet empire du vice qu'est le delta du Mississippi.

Michael Farris Smith écrit mieux que personne sur le désespoir américain. Après Nulle part sur la terre, il s'impose ici définitivement comme la voix des exclus, des survivants, des combattants, aussi. Si le portrait est noir, l'écriture est d'une poésie rare, et le lecteur ne peut lâcher ce livre, qui oscille peu à peu de l'ombre vers la lumière.

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Irene-Adler 2019-03-06T19:00:55+01:00

Il la regardait faire le tour de la chapelle conscient que mieux valait ne pas la déranger ni lui demander si quelque chose n’allait pas car ce n’était pas une chose qu’on pouvait expliquer. Juste ce sentiment d’être une âme singulière parmi les vivants infinis et les morts innombrables avec cette terre noire collée à la peau de nos pieds nus.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Irene-Adler 2019-03-06T19:02:30+01:00
Or

♫ Premier coup d’poing, échangé, dans une cour, de récré ♪

♫ Premier combat, dans la cage, que vous v’nez d’remporter ♪ Ça ne s’oublie pas quand c’est la première fois ♫

Je ne voudrais pas faire hurler dans les chaumières avec cette vieille ritournelle que je viens de vous remettre en tête, mais elle m’est venue spontanément à l’esprit…

Je m’en voudrais aussi de faire pleurer dans les chaumières avec l’histoire malheureuse de Jack, abandonné à l’âge de deux ans par ses parents, uniquement vêtu d’une couche sale et brinquebalé ensuite de foyer en foyer…

Mais c’est ainsi… Vous aurez la larme à l’oeil et personne ne saura si c’est à cause de l’histoire triste de Jack ou à cause de la chanson que je viens de vous remettre en tête pour toute la journée.

Ma foi, j’aurais pu chanter du Nolwenn avec son ♫ Cassé ♪ car c’est ce que Jack est, cassé de partout. Trop de combats dans la cage, trop de coups de poings encaissés, trop de cachets avalés, trop de whisky, trop de dettes à rembourser, trop de tout.

Pourtant, à l’âge de 12 ans, ça avait mieux tourné pour lui, quand Maryann l’avait accueilli, mais on ne peut pas lutter contre ses démons et si Jack s’était apaisé, d’autres sont venus jeter de l’huile sur le feu bouillonnant qu’il était.

Jack, on pourrait le cataloguer dans les loosers : il a emprunté de l’argent à Big Momma Sweet, l’a joué dans les combats, ne s’est pas couché quand on le payait pour ça, a joué au casino pour se refaire, ne s’est pas retiré à temps…

Un cercle vicieux dans lequel il a mis le doigt et impossible d’en sortir, un pas après l’autre, il court à sa perte car il est incapable d’être raisonnable, est tête brûlée et on a souvent envie de l’attraper par le col, et pourtant, on reste là à le regarder s’enfoncer de plus en plus, en serrant les dents pour lui.

Ce roman noir est court mais tous les ingrédients du roman noir se trouvent dedans ! Rien ne manque, ni les personnages flamboyants, paumés, violents, alcooliques, sans morale aucune, profitant des faiblesses des autres ou les loosers magnifiques.

Comme durant un match dans la cage, les coups pleuvent entre les rounds et l’auteur, s’il te laisse tout de même respirer, t’entraine vers le combat ultime, celui dont tu as peur de ne pas tenir, de t’écrouler et de voir ton sang imprégner le ring sale sur lequel tous les coups sont permis.

Là, tu as envie de te mettre à genoux et d’implorer le créateur de ses pages d’épargner un peu ses personnages, de leur offrir des vacances, loin de tout cela, de faire intervenir les Bisounours pour calmer le jeu, mais pas de miracle, l’auteur ne t’écoute pas et on se prend des pains dans la gueule et on en redemande.

Un roman noir violent, sombre, avec très peu de sucre, profond, âpre, mais il est réaliste, juste et la plume de l’auteur se plante dans ton cœur car il nous offre des personnages puissants, même dans leur détresse ou dans leur loositude (comment ça, le mot n’existe pas ? J’m’en fous).

L’Amérique profonde, une fois de plus, m’a envoûtée. Normal, avec Michaël Farris Smith aux commandes, le voyage ne pouvait être que très bon.

Mais il serait peut-être temps que je me fasse un roman d’humour ou un Oui-Oui, ça me ferait du bien au moral littéraire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2019-01-19T10:18:18+01:00
Diamant

Le précédent livre de Michael Farris Smith m'avait déjà énormément plu, avec "Le pays des oubliés" l'auteur remet ça en mieux, en plus intense et plus puissant. Il devient l'une de mes références littéraires. Je ne vais pas attendre beaucoup plus longtemps pour me pencher sur son tout premier roman "Une pluie sans fin".

L'ambiance lourde et l'envie de connaître les personnages se fait ressentir dès le début et promet un voyage intense.

La misère et la poussière, l'abandon, les rencontres et les espoirs, les dettes, les mains tendues, la violence des poings devenus durs comme de la corne, les arnaques, la sueur, la tendresse et l'amour, font de ce livre un "Page Turner" incontournable de la littérature contemporaine américaine qui restera gravé dans ma mémoire et dont les personnages resteront gravés dans mon cœur. Une véritable aura plane au dessus de cette histoire douce et amère à la fois.

"Le pays des oubliés" est une claque, une tornade d'émotions, le portrait d'une Amérique profonde dont personne ne se soucie, Michael Farris Smith s'efforce de la mettre en lumière d'une bien belle manière. À lire absolument.

Sur le blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2019/01/titre-le-pays-des-oublies-auteur.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Delphine-42 2019-01-19T00:53:55+01:00
Argent

Ayant beaucoup entendu parler de cet auteur, je découvre enfin Michael Farris Smith avec son nouveau roman Le pays des oubliés.

Une plume résolument très noire, empreinte de poésie qui nous parle de personnes vivant une vie de déveine, des êtres perdus, seuls et désespérés.

Dans ce roman, nous suivons le douloureux périple de Jack Boucher, boxeur vétéran, qui n'a de cesse de rester en vie pour sauvegarder l'héritage de sa mère adoptive, mourante.

Malheureusement, la vie ne lui laisse aucun répit et l'ombre de Big Momma Sweet, le mène à ses vieux démons et à faire le combat qui risquerait d'être celui de trop mais qui lui permettrait de garantir l'héritage de Maryann.

L'auteur, par son sens de la description très réaliste, nous entraîne dans l'introspection de son personnage principal. On vit, ressent, souffre, espère comme Jack Boucher. Le lecteur est happé par l'histoire de ce personnage et se laisse entraîner au fil du récit narrant la misère des habitants du delta du Mississippi.

Le pays des oubliés est un roman très sombre qui vous plongera dans un monde cruel et misérable où les forces de l'ordre n'apparaissent d'ailleurs jamais. Chacun vivant de ses petits larcins et business, tentant de s'en sortir comme il le peut.

Même si ce genre de roman n'est pas pour moi, j'ai apprécié cette plume et ce personnage résolument décidé à aller jusqu'au bout de ses capacités pour atteindre son but.

Un roman touchant par son personnage usé et déterminé, pour qui la vie n'a jamais été clémente.

Afficher en entier
Bronze

Combien sont-ils, ces êtres que la vie semble prendre plaisir à blesser encore et encore ?

Et surtout, comment sont-ils censés inverser le cours des choses, quand chaque jour est un combat pour survivre, toujours plus féroce que celui de la veille ?

Jack Boucher fait partie de ces oubliés.

Abandonné quand il était bébé, baladé de foyers en familles d’accueil, il est tout juste âgé de 12 ans quand il arrive chez Maryann.

Cet enfant, nerveux, malheureux et furieux, est persuadé qu’elle est comme les autres.

Qu’elle ne le gardera pas.

Qu’elle ne l’aimera pas.

Qu’elle ne le comprendra pas.

Ce qu’il ne peut pas encore savoir, c’est qu’elle est déterminée à lui prouver le contraire, et qu’à force de patience et de tendresse elle y parviendra.

Oui mais voilà, quand la vie vous prend en grippe elle ne relâche pas facilement sa proie.

Des décennies plus tard, celle qui est finalement parvenue à devenir sa mère est alitée, dans une maison de retraite, avec la mémoire en morceaux et la vie qui s’en va peu à peu.

Et la maison, leur maison, est menacée de saisie par les banques.

Désormais, la seule chose qui comptera pour Jack, c’est de la sauver. De préserver le seul endroit sur Terre où il a été heureux.

Pour ça, il lui faut juste une certaine somme d’argent.

Rien d’énorme, mais pour cet homme, qui a passé sa vie à aller de mauvais choix en mauvaises décisions, ça ressemble à s’y méprendre au défi de trop.

Celui qu’il risque de ne pas réussir à relever.

Quand vous avez passé votre vie à donner et prendre des coups, que votre corps n’est plus qu’un champ de ruines et que votre moral est à l’avenant, quelle solution vous reste-t-il ?

Peut-être la réponse est-elle dans un dernier sursaut de colère, une volonté farouche de ne pas décevoir, ou dans le hasard d’une rencontre.

Dans le choix entre une pilule bleue ou une pilule rouge.

Ou peut-être n’est-elle nulle part.

Jusqu’à la toute dernière page vous espérerez, vous combattrez, vous réfléchirez au côté de Jack.

Mais quoi qu’il en soit, vous n’aurez pas plus envie de renoncer que lui.

Une histoire sombre, sobre, et malheureusement réaliste.

Un roman à découvrir, parce qu’il est beau, et parce qu’il donne à réfléchir.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Le Pays des oubliés" est sorti 2019-01-17T00:00:00+01:00
background Layer 1 17 Janvier

Date de sortie

Le Pays des oubliés

  • France : 2019-01-17 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 4
Commentaires 4
Extraits 4
Evaluations 4
Note globale 8 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode