Livres
559 142
Membres
607 798

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Chanson douce



Description ajoutée par Odlag 2016-06-10T16:46:23+02:00

Résumé

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.

À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 387 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2016-09-24T19:46:28+02:00

On se sent seul auprès des enfants. Ils se fichent des contours de notre monde. Ils en devinent la dureté, la noirceur mais n'en veulent rien savoir. Louise leur parle et ils détournent la tête. Elle leur tient les mains, se met à leur hauteur mais déjà ils regardent ailleurs, ils ont vu quelque chose. Ils ont trouvé un jeu qui les excuse de ne pas entendre. Ils ne font pas semblant de plaindre les malheureux.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Il n'est pas nécessaire d'aller plus loin que les toutes premières lignes de Chanson douce pour comprendre que Leïla Slimani vient de glisser entre nos mains un roman qui sera sans concession. L'histoire s'ouvre en effet sur la mort brutale de deux jeunes enfants, assassinés par leur nourrice, laquelle étant dans le coma après avoir tenté, ensuite, de se suicider. On se retrouve donc dès les premières pages face à un fait tragique, mais également face à l'incompréhension vis-à-vis de cet événement : la coupable ne pouvant expliquer son geste. Il ne reste donc plus qu'à remonter plusieurs mois en arrière pour comprendre comment un telle chose à bien pu arriver.

Passé le premier chapitre servant d'introduction à l'histoire, le roman se découpe en plusieurs chapitres suivant tour à tour les personnages gravitant (de près ou de loin) autour du tragique événement à venir. De Myriam, la mère, à Paul, le père, en passant évidemment par Louise la nourrice elle-même ou par des témoins plus éloignés comme une voisine, l'histoire reconstitue peu à peu le cheminement des personnages ayant amenés à la tragédie finale.

On suit avec un certain malaise la façon dont Louise devient de plus en plus présente et indispensable au couple de parents, la façon dont elle s’immisce dans leur petit microcosme familiale. En parallèle, on se sent aussi gêné par la réaction des parents, souvent à double tranchant, qui adorent Louise autant qu'elle les dérange et qui ne savent jamais vraiment trop comment s'y prendre avec celle-ci. La plume de Leïla Slimani nous entraîne très facilement dans cette spirale un peu malsaine qui finit par devenir totalement perturbante, surtout pour le lecteur qui sait quelle issue est à prévoir et qui ne peut que constater l'aveuglement des parents et la montée de la folie chez Louise.

S'il est vrai que le roman m'a d'abord attiré pour son histoire (à cause de cette curiosité un peu malsaine qui donne envie d'aller mettre son nez au cœur d'un fait divers aussi horrible), j'ai poursuivi ma lecture (et ai adoré la poursuivre) pour l'écriture de l'auteur qui se positionne de façon toujours très juste. Bien sûr, il est difficile de douter de la culpabilité de Louise, pourtant, elle n'est jamais vraiment présentée comme un monstre, on se prend même souvent de pitié à son égard (à défaut d'empathie). Le rythme de l'histoire est également très agréable à suivre grâce à l'écriture concise de l'auteur qui sait clairement où mener ses lecteurs.

De cette histoire sous forme de thriller qui se présente plus comme une tragédie que comme le procès d'un drame, je retiendrais surtout cette impression à double tranchant, celle d'être percutée tout en essayant, en parallèle de comprendre comment la société peut créer des situations si dramatiques. La mélodie de cette chanson douce aux consonances venimeuses me restera en tout cas longtemps dans la tête.

http://desmotsenvrac.blogspot.fr/2016/09/livre-chanson-douce-de-leila-slimani.html

Afficher en entier
Or

Dès le premier chapitre, le lecteur est happé par l'histoire. Dans un appartement parisien, deux enfants viennent d'être sauvagement assassinés. Le sang est partout. La coupable est dans le coma. Il s'agissait de la nounou des deux chérubins. Que s'est-il passé ?

Lorsque Myriam se remet à travailler, elle est heureuse de tomber sur Louise, la nounou par excellence. Calme, ordonnée, serviable, patiente et toujours apprêtée, Louise possède de sérieuses références. En plus de s'occuper des enfants, elle fait d'elle-même le ménage et la cuisine et se rend très vite indispensable pour le couple. Elle semble parfaite. Qu'a-t-il bien pu se passer pour que Louise en vienne à commettre cet acte impardonnable ?!

Le personnage est très secret, très méticuleux et semble vivre à travers la famille qui l'emploie. Nous la découvrons au fil des pages et, au fur et à mesure, le suspense se fait de plus en lourd.

L'écriture est simple mais juste. Pas un mot de trop. Le personnage de la nounou est bien travaillé et le suspense est haletant. Le lecteur ne peut lâcher l'ouvrage avant la fin, avant de comprendre ce qui a bien pu se passer.

En conclusion, un thriller envoûtant et rondement mené que je vous recommande fortement.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par justinelab13 2021-04-07T23:36:01+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Cababip 2021-06-22T11:26:36+02:00
Argent

Comment resté insensible à ce roman qui nous dépeint l'horreur avec tant de froideur, avec une telle plume que nous ne pouvons qu'être happé par ce récit, dès le premier chapitre ?

Je me suis lancée dans cette lecture avec simplement l'envie de découvrir, plus de quatre ans après sa sortie, l'engouement autour de ce petit livre, qui a récemment été le fruit d'une adaptation. J'avais honnêtement peur, peur d'être déçue, de ne pas le trouver à la hauteur de toutes les critiques positives qu'il a pu recevoir. Puis cette peur s'est dissipée peu à peu, parce que je me suis rendue compte qu'elles n'avaient pas lieu d'être. Il est vrai que cela n'a pas été un coup de cœur, mais j'ai tout de même été poussée, pages après pages, à découvrir le dénouement de tout ce scénario.

Tout commence par un meurtre. Le meurtre de deux jeunes enfants, par leur nourrice. Juste cela, cela plante le décor. J'avais presque cette innocence de me dire que cela ne pouvait être vrai, qu'il y avait forcément du faux dans cet aveu.

Pourtant, ce roman, que je qualifierai presque de thriller psychologique, nous pousse dans les entrailles de l'esprit de Louise, cette nounou d'apparence si parfaite, qui dissimule sous son col Claudine une véritable folie.

Malgré cette gentillesse feinte, je n'ai pas su ne serait-ce qu'éprouver de la pitié à son égard. Je n'ai vu en ce personnage qu'horreur, folie, froideur. Plus les chapitres s'égrènent et plus nous nous rendons compte comment cette femme d'apparence si "normale" a pu se transformer en monstre, en la meurtrière de deux enfants si innoncents.

Au-delà de son histoire, le récit gravite autour de Paul et Myriam, un couple parisien, qui sont juste banales, le genre de couple que nous croisons tous les jours au détour d'une ruelle parisienne. Pourtant, eux non plus, je n'ai pas su les apprécier. Ils m'ont parfois paru sombrement égoïstes, habités par une soif d'ambition sans pareil, un peu trop "normal" à mon goût. Toutefois, certains passages m'ont poussée à la sympathie, de par leur générosité envers Louise, et la bienveillance qu'ils pouvaient lui manifester.

La fin est haletante, nous avons l'impression de retourner au début, et cette gymnastique impensable, saugrenue m'a fait sourire. Toutefois, il manque un petit quelque chose. Une explication, des éléments inconnus, pour expliquer ce geste impensable, qui reste au lecteur un élan de folie inexpliqué.

Ce petit roman lauréat du Prix Goncourt est donc un parfait roman de la littérature française, avec une plume de Leila Slimani absolument formidable. C'est d'ailleurs ce qui m'a le plus séduit ; ce style froid dans les moments les plus haletants, cette rigueur dans les descriptions qui dépeignent même la banalité d'une beauté inouïe. Il est certain que je me procurerai d'autres romans de cette auteure prometteuse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loeilnoir 2021-06-19T10:48:43+02:00
Argent

Le premier chapitre ouvre sur une phrase terrible : « le bébé est mort ». Dans un appartement cossu du Xème arrondissement de Paris, transformé en scène de crime, l’inimaginable vient de se produire. Véritable scène d’horreur, une mère découvre son bébé décédé, ainsi que sa petite fille de six ans, martyrisée qui décédera dans l’ambulance, et la nounou agonisante après avoir tenté de mettre fin à ses jours. Le lecteur constate d’emblée le parti pris de l’auteure de débuter son roman par la fin tragique. Dès lors, dans les chapitres suivants, le récit s’attache à disséquer les évènements qui ont progressivement tissé cette toile fatale. Prix Goncourt 2016, Leïla Slimani a marqué les esprits par ce roman, encensé par la critique et par les lecteurs; c’est avec beaucoup d’intérêt et de recul, loin du tapage médiatique de l’époque, que j’ai découvert ce livre.

Paul et Myriam Massé forment un couple de bourgeois parisien : lui est producteur de musique, elle est avocate, mais a mis à regret sa carrière professionnelle entre parenthèse pour s’occuper de ses enfants. Lorsque se présente une opportunité de carrière dans le cabinet juridique tenu par un ami, Myriam ne peut résister, dévorée par l’ambition professionnelle et persuadée que ses enfants sont une entrave à sa réussite. S’enchaînent alors les entretiens pour trouver une nourrice, mais ils leur faut trouver la perle rare. Louise, plébiscitée par la petite Mila, s’impose comme une évidence. Veuve, une fille de vingt ans, de bonnes références, beaucoup d’assurance, docile et discrète, Louise apparaît comme la candidate idéale. Les Massé et leur entourage ne tarissent pas d’éloge à son sujet : scrupuleuse, excellente cuisinière, elle transforme l’appartement négligé de la famille en logis resplendissant, parfait pour accueillir les amis et retrouver une vie sociale. Louise se rend vite indispensable à l’équilibre de la famille: invisible et bienveillante, elle est idéale. Bien trop, car de notre point de vue de lecteur, nous découvrons rapidement le comportement étrange de la nounou, parfois cruelle, perverse, « dérangée » assurément. L’auteure évoque, suppose les raisons de ce désordre psychologique, lié d’une part à l’enfance, mais également de sa relation avec ses employeurs. Cette relation n’est pas saine, les protagonistes entrent rapidement dans un engrenage de non-dits. D’une part les Massé sont bien pensants, ils ne veulent pas vexer Louise en la réprimandant ou en lui faisant des remarques désobligeantes, mais ils s’accordent toutefois à penser que sans elle, ils coulent, donc ils usent et abusent de son dévouement. Une nounou est payée pour garder les enfants, Louise fera également au besoin des heures supplémentaires, la nuit parfois, elle cuisine, fait le ménage, la couture et les courses. D’autre part Louise qui souffre de solitude depuis son enfance, a besoin d’être utile, essentielle à cette famille, dont elle va jusqu’à revendiquer l’appartenance, à s’accaparer leur bonheur. L’emprise est telle que l’on n’imagine pas d’issue. Car c’est ce lien qui les unie: la dépendance les uns envers les autres, les Massé vont jusqu’à emmener la nounou en vacances avec eux.

Le lecteur, impuissant, mesure à quel point leur relation devient dangereuse et faussement sereine. Hormis le premier chapitre qui interpelle par sa violence, le sujet est traité avec beaucoup de sobriété, le style de Leïla Slimani est froid mais très travaillé, habilement dosé pour parfaire son analyse, son autopsie d’un drame (oui, ce roman me rappelle ma lecture toute récente de Sarah Vaughan). Les choses sont suggérées, parfois juste effleurées, pour que l’idée s’immisce dans notre esprit. Cela a d’autant plus d’impact que les choses ne sont pas dites ouvertement : l’auteure propose avec beaucoup de justesse une réflexion sur notre société et ses travers. Les préjugés sociaux sont mis à mal, ainsi que les rapports de domination et d’argent. Mon seul bémol va aux derniers chapitres de ce roman où la tension retombe, finalement sans plus d’explication, mais difficile de rebondir lorsque l’on commence par la fin. Je suis curieuse de découvrir le film qui a été inspiré de ce roman, je ne regrette pas cette lecture et suis de nouveau étonnée de lire si facilement un Prix Goncourt!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Margox21 2021-05-08T08:42:03+02:00
Or

Un livre saisissant ! Dès les premières lignes, on comprend que l'histoire sera loin d'être banale. Puis la tension monte petit à petit.

Impossible de décrocher pour ma part, j'aurais pu le lire d'une traite si j'avais eu une journée totalement libre ! Les personnages sont à la fois attachants et repoussants : ce roman nous fait vraiment passer par une vaste palette d'émotions, sur une courte durée.

À lire, vraiment !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par booknovel 2021-04-24T10:07:21+02:00
Diamant

Dévoré en 2 jours, je ne pouvais pas pas m'arrêter !

Cependant je ne voulais pas terminer ce livre pour découvrir comment cette nounou qui semble si parfaite à pu commettre une telle horreur. Mais tout le long je voulais découvrir ce qu'il s'était vraiment passé.

Mais en fait, pas de détails supplémentaires.

Habituée par les enquêtes et les twists, je pensais que l'auteur allait nous dire à la fin "et non ce n'est pas elle la meurtrière".

J'étais choquée en tournant la dernière page, croyant qu'il y en avait encore derrière.

Quoi qu'il en soit j'ai été absorbée par l'histoire dès la première page, l'auteur a une plume incroyable : j'avais l'impression de voir les personnages, de sentir le soleil Grecque sur ma peau, d'avoir le goût des bons plats préparés par Louise dans la bouche.

J'étais à fond dans l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alba1989 2021-04-21T07:41:37+02:00
Or

Poignant, déchirant. Je ressors bouleversée de cette lecture. Je trouve la plume de cette auteure addictive.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laetitia-452 2021-02-22T13:34:14+01:00
Lu aussi

Comment écrire l'horreur, la montée de la folie, de la dépendance, de la décrépitude conduisant au pire...

Très belle écriture

Afficher en entier
Commentaire ajouté par darkness 2021-02-16T16:47:00+01:00
Bronze

J'ai été très intrigué par ce livre et j'avoue être un peu dubitative. On voit la vie de la nounou qui tourne autour de la famille. On sait d'avance que la nounou va péter les plombs et on voit la montée en puissance de son déraillement. C'était vraiment intense. Mais je reste frustrée car j'aurais voulu plus comprendre pourquoi, comment. Je reste un peu sur ma faim.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GeeClochette 2021-02-06T22:30:13+01:00
Or

Quelle claque ! Je n’ai pas les mots pour dire à quel point ce roman est excellent, à quel point il touche avec justesse et sans concession la corde sensible du lecteur.

La première phrase, écho à l’étranger de Camus, nous prévient dès le départ : ce roman sera une expérience unique pour le lecteur. On commence par le fait divers sordide et terrible qui est le fil conducteur de l’histoire : l’assassinat de deux enfants par la nounou, puis on remonte le temps pour voir la mise en place progressive de cette tragédie... C’est juste, c’est profond, c’est sans concession, et c’est terrible à lire tant chaque personnage peut sembler coupable sans l’être... Coupable de ne pas avoir su voir, coupable de ne pas avoir sorti la tête de l’eau, coupable de garder ses secrets et de gentiment fermer les yeux quand quelque chose nous interpelle...

Un roman que je recommande, mais qui peut être extrêmement ardu à lire tant il remue, surtout en étant parent de jeune enfant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par valentine-str 2021-02-05T11:30:29+01:00
Diamant

Un livre poignant, qui nous tient en haleine jusqu'au bout.

J'ai dès la première page été happée par la plume de Leïla Slimani. Chanson Douce est à ce jour un des romans qui m'a le plus marquée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Loloccht 2021-01-24T14:03:20+01:00
Lu aussi

Dès les premières lignes Leïla nous annonce la couleur : "Le bébé est mort." Cette auteure à la qualité de ne pas s'éterniser dans des descriptions interminables. Le livre est rythmé alors que nous suivrons au fil des pages le simple quotidien d'une nourrice. Une nourrice qui va cependant être coupable d'un acte irréparable ! Cependant pages après pages on attend avec une certaine impatience les explications et la description de la première ligne de ce livre. Et pourtant elles n'arrivent pas. Cela laisse à la fin du roman un goût d'inachevé, une histoire arrêtée trop tôt. Peut-être pour nous faire comprendre qu'un acte criminel n'a pas forcément d'explication ? Néanmoins ce livre reste une bonne lecture.

Afficher en entier

Prix littéraires

  • Gagnant Prix Goncourt 2016 Gagnant
    Prix Goncourt 2016
  • Sélectionné Prix Femina 2016 Sélectionné
    Prix Femina 2016
    Le Femina
  • Finaliste Prix Goncourt 2016 Finaliste
    Prix Goncourt 2016
    Goncourt des lycéens
  • Sélectionné Prix Renaudot 2016 Sélectionné
    Prix Renaudot 2016
    Renaudot des lycéens
  • Finaliste Prix Renaudot 2016 Finaliste
    Prix Renaudot 2016
  • Finaliste Prix de Flore 2016 Finaliste
    Prix de Flore 2016
  • Sélectionné Prix Libr'à Nous 2017 Sélectionné
    Prix Libr'à Nous 2017
    Littérature francophone

Dates de sortie

Chanson douce

  • France : 2016-08-18 (Français)
  • France : 2018-05-03 - Poche (Français)

Activité récente

MNGK l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-23T22:26:39+02:00
Nomihl l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-16T19:50:34+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1387
Commentaires 254
extraits 55
Evaluations 481
Note globale 7.67 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode