Livres
595 836
Membres
674 338

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Thérèse Raquin



Description ajoutée par Selenna 2011-07-05T15:08:51+02:00

Résumé

Dans la rue du Pont-Neuf, à Paris, vit la famille Raquin. Propriétaire d'une petite mercerie, Madame Raquin tient la boutique avec sa nièce, Thérèse, et son fils, Camille. Celui-ci travaille peu, suite à une enfance qu'il a passé, la plupart du temps, cloué au lit par des maladies de tout genre, choyé par sa mère. Peu de temps après, aux vingt-et-un de Thérèse, les deux jeunes gens s'épousent, comme il en avait été décidé durant leur enfance.

Mais voilà qu'un beau jour, Camille ramène chez eux Laurent, un fils de paysan avec qui il allait à l'école. D'habitude froide et réservée, Thérèse est mystérieusement attirée par cet homme, si différent de son mari. Laurent, de son côté, voit en Thérèse une occasion d'être entretenu gratuitement en la prenant pour maîtresse. Devenus, amants à l'insu de Madame Raquin et de son fils, ils s'aperçoivent bientôt que s'ils veulent rester ensemble, il faut que Camille disparaisse. Quoi de mieux qu'un accident ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 539 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Looryn 2012-10-14T08:50:02+02:00

"Lorsque l'avenir est sans espoir, le présent prend une amertume ignoble."

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Un des plus beau Zola selon moi,( on assiste ici aux limites du naturalisme ). En effet, pourquoi regretter un crime qui fut longtemps et murement réfléchi ? Un crime justifié ? Barbey d'Aurevilly lui reprochera cela, en effet , pour lui Zola n'a pas poussé le vice assez loin , il n'a pas appliqué à la lettre les dogmes du naturalisme . Bref, une oeuvre délicieuse, rythmée flirtant parfois avec l'inexplicable .

Afficher en entier
Pas apprécié

Je n'ai pas vraiment était captivée par ce livre. Et c'est vrai qu'il y a beaucoup de description...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par mademoisellejuliette9a 2022-05-23T21:29:21+02:00
Argent

Ce livre est incroyable. On y découvre un couple qui n'a pas l'air très heureux et dont la vie est assez monotone. Et l'arrivé de Laurent bouscule la vie de Thérèse ainsi que des sentiments incontrôlables. On assiste à la folie à l'état pur par moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Koady_joe_jun29 2022-03-14T22:33:55+01:00
Lu aussi

Par où commencer ? Il y a pas mal de choses à dire : Déjà, je n'aime pas particulièrement le style de Zola (je n'ai pas lu d'autres romans de lui cela dit) ; beaucoup de descriptions. Mais cela peut passer encore. Pour l'œuvre en elle-même, c'est sombre et dérangeant. Je garderais en tête un souvenir de ce livre ça, c'est sur... Il ne laisse pas indifférent. Les personnages, j'ai détesté. À part Camille. Mais il n'apparaît qu'au début et n'a juste pas eu de chance. Pour moi il méritait pas ça ^^' Le début ainsi que la fin est bien. Le milieu est oubliable. En somme, c'est un livre noir poussé dans la noirceur la plus extrême je trouve. C'est dramatique, c'est tragique. Et la façon dont sont traité les personnages est très juste je dois l'avouer. La psychologie prend toute sa place ici. C'est assez glauque et malsain. J'en garderais une expérience un peu traumatisante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fiametta 2022-02-07T09:33:48+01:00
Or

Emile Zola n'a que 27 ans lorsqu'il publie ce premier roman et on sent déjà la patte du naturaliste. Certes il est imprégné de cette pseudo-science de l'époque qu'est la physiognomonie et il y a chez ses personnages des fronts bas qui vous signalent la brute et l'assassin aussi sûrement que l'ADN élucide les crimes d'aujourd'hui. Brute est d'ailleurs un mot qui revient souvent et le vocabulaire est choisi pour créer une atmosphère lugubre et sale. Les personnages secondaires - ceux qui tapent l'incruste tous les jeudis - ne brillent pas par leur finesse ou leur charme physique. Aucun des personnages ne trouve grâce aux yeux de l'auteur, si ce n'est la vieille dame dans de brefs moments attendrissants. Tous sont "bêtes", leurs joies simples sont "imbéciles". Zola a déjà choisi sa niche : la bassesse humaine et sa façon d'en parler me rappelle Simenon qui avait choisi sensiblement le même créneau et témoignait du même manque de compassion envers ses personnages. Tout cela peut sembler un peu fort de café au lecteur d'aujourd'hui, mais le génie de Zola se révèle dans la montée en puissance du désespoir de ces créatures avilies. L'atmosphère est de plus en plus brutale, dépravée, et étouffante. L'écriture est superbe, tout en étant accessible à ceux qui craignent les classiques et leurs longues descriptions. Parlant de descriptions... la scène de la morgue n'est pas piquée des vers. Oui, le trait d'humour est facile sur ce coup-là, j'en conviens. Bref, si Zola vous impressionne, commencez par Thérèse Raquin, c'est un sacrément bon thriller psychologique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Larme_Fatale 2022-01-30T07:57:39+01:00
Diamant

En parcourant les pages d'autres membres, on se souvient d'avoir lu certains romans. Et parfois on se demande comment on a pu omettre de les classer dans sa bibliothèque..

Celui-là m'avait passionnée, secouée par moments, mais l'impression fut et reste que c'est un grand Zola..

Avec le brio de sa plume il nous décrit le complot crasseux et effrayant qui se trame dans l'ambiance lourde de cette famille d'une France rustre.

Je l'avais oublié parce que le temps use nos souvenirs.

Pas parce qu'il ne m'avait pas marquée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Celiac98 2022-01-14T11:49:31+01:00
Pas apprécié

Détesté ce livre qui m'a rappelé Madame Bovary !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mayoune 2021-12-08T11:52:31+01:00
Argent

J'ai fait une petite excursion hors de la série des Rougon Macquart pour m'attaquer à ce livre, plus court et tout aussi connu.

Il m'a rappelé Edgar Allan Poe Spoiler(cliquez pour révéler)(pour la folie qui s'installe après le meurtre, l'image de l'assassiné qui reste hanter les meurtriers, et le chat qui semble tout savoir), ce à quoi je ne m'attendais pas.

C'est une descente très intense dans la psyché de ces personnages, dans leur folie et leur culpabilité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par shoushou_ 2021-11-24T17:57:43+01:00
Argent

Quel rebondissement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par xxclxmxx 2021-08-17T21:00:36+02:00
Argent

Un des meilleurs Zola, à mon avis bien sûr. Belle histoire, bien écrite qui porte une morale intense. Roman dans lequel on s'attache aux personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Salomecrivain 2021-08-07T20:57:26+02:00
Lu aussi

Une lecture scolaire que je me suis forcée à terminer. Thérèse Raquin n'est pas un mauvais livre mais les description qui traînent sur des pages et des pages sont très lassantes

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RMarMat 2021-07-12T18:24:26+02:00
Diamant

Émile Zola pour se défendre des mauvaises critiques reçues à la suite de la première édition de son roman Thérèse Raquin écrivait en préface des suivantes que Thérèse Raquin était le fruit d’une analyse scientifique dont le point de départ est “l'étude du tempérament et des modifications profondes de l'organisme sous la pression des milieux et des circonstances”.

Personnellement, ce drame est une expérience vénéneuse, résultant de la rencontre d’une femme « à la nature nerveuse » et d’un homme faible et « sanguin » catalysant les sept péchés capitaux. J’ai vraiment dévoré ce drame passionnel. J’ai été percuté par cette violence, cette lente et inexorable descente dans leur enfer.

Au début, Thérèse est une orpheline que recueille madame Raquin, sa tante. Thérèse grandit avec son cousin Laurent, un être à la santé fragile et surprotégé par l’amour étouffant de sa mère. Elle les mariera et scellera ainsi une union lugubre sans amour et sans passion. C’est entre les quatre murs de la mercerie du passage du pont neuf, lieu d’ennui et d’oisiveté que la paix sordide de leurs existences vole en éclat. Camille a retrouvé à Paris Laurent, un ami d’enfance. Thérèse, séduite par cet homme qui incarne tous les contraires d’un mari qu’elle n’aime pas, en fait son amant. Court instant d’épanouissement durant lequel germe insidieusement leurs tares et leurs bassesses aboutissant à ce dimanche fatidique où Laurent noie Camille avec le complicité de Thérèse, lors d’une promenade en barque.

C’est fascinant comme Zola fouille la noirceur des sentiments de ses deux êtres et décrit leur lente transformation. On découvre un Laurent paresseux, orgueilleux et une Thérèse pleine de colère, de luxure. Ses personnages façonnés de vices et de noirs sentiments sont tellement bien peint qu’ils en paraissent réel, comme sortie d’une étude scientifique. J’ai rarement rencontré dans toutes mes lectures des personnages aussi vils, glauques, imbéciles, dégénérés et lâches !

Après une période de deuil, Thérèse épouse Laurent. Vont-ils pouvoir s’aimer de nouveau, vivre insoucieusement ? Non ! Chaque nuit deviendra un cauchemar, seulement apaisé par le jour suivant. Se rejetant mutuellement leur faute, ce huit-clos se transforme en une guerria perpétuelle les menant à la folie et à la mort. Moi, lecteur et témoin impuissant, j’ai été entraîné lentement et inexorablement dans leurs psychoses mais aussi dans l’enfer subit par madame Raquin, mère de Laurent devenue la témoin muette, grabataire de ce drame qui se dénoue misérablement et sans miséricorde .

Afficher en entier

Date de sortie

Thérèse Raquin

  • France : 2012-05-31 - Poche (Français)

Activité récente

Hxlxna l'ajoute dans sa biblio or
2022-05-26T01:00:15+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 3539
Commentaires 417
extraits 45
Evaluations 778
Note globale 6.4 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode