Livres
482 969
Membres
470 088

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Trois nouvelles naturalistes



Description ajoutée par maxiime 2010-07-19T20:38:55+02:00

Résumé

Un ouvrier pris dans la tourmente de la Commune, déporté au bagne de Nouméa, s'évade et retrouve sa femme mariée à un autre... Mis à la retraite prématurément, un fonctionnaire se montre incapable de vivre en dehors du cadre étroit de l'administration... Sur son lit de mort, un riche paysan révèle sa double vie à son fils et lui demande de prendre soin de sa maîtresse... Voici des histoires insolites contées par trois maîtres du naturalisme.

Afficher en entier

Classement en biblio - 76 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par anonyme 2012-05-02T16:53:53+02:00

Vers le milieu de décembre, les Damour avaient mangé leurs économies. À chaque heure, on annonçait une défaite des Prussiens en province, une sortie victorieuse qui allait enfin délivrer Paris ; et le ménage ne fut pas effrayé d’abord, espérant sans cesse que le travail reprendrait. Félicie faisait des miracles, on vécut au jour le jour de ce pain noir du siège, que seule la petite Louise ne pouvait digérer. Alors, Damour et Eugène achevèrent de se monter la tête, ainsi que disait la mère. Oisifs du matin au soir, sortis de leurs habitudes, et les bras mous depuis qu’ils avaient quitté l’étau, ils vivaient dans un malaise, dans un effarement plein d’imaginations baroques et sanglantes. Tous deux s’étaient bien mis d’un bataillon de marche, seulement, ce bataillon, comme beaucoup d’autres, ne sortit même pas des fortifications, caserné dans un poste où les hommes passaient les journées à jouer aux cartes. Et ce fut là que Damour, l’estomac vide, le coeur serré de savoir la misère chez lui, acquit la conviction, en écoutant les nouvelles des uns et des autres, que le gouvernement avait juré d’exterminer le peuple, pour être maître de la république.

Berru avait raison : personne n’ignorait qu’Henri V était à Saint-Germain, dans une maison sur laquelle flottait un drapeau blanc. Mais ça finirait. Un de ces quatre matins, on allait leur flanquer des coups de fusil, à ces crapules qui affamaient et qui laissaient bombarder les ouvriers, histoire simplement de faire de la place aux nobles et aux prêtres.

Quand Damour rentrait avec Eugène, tous deux enfiévrés par le coup de folie du dehors, ils ne parlaient plus que de tuer le monde, devant Félicie pâle et muette, qui soignait la petite Louise retombée malade, à cause de la mauvaise nourriture.

Cependant, le siège s’acheva, l’armistice fut conclu, et les Prussiens défilèrent dans les Champs-Élysées. Rue des Envierges, on mangea du pain blanc, que Félicie était allée chercher à Saint-Denis.

Mais le dîner fut sombre. Eugène, qui avait voulu voir les Prussiens, donnait des détails, lorsque Damour, brandissant une fourchette, cria furieusement qu’il aurait fallu guillotiner tous les généraux. Félicie se fâcha et lui arracha la fourchette.

Les jours suivants, comme le travail ne reprenait toujours pas, il se décida à se remettre à l’étau pour son compte : il avait quelques pièces fondues, des flambeaux, qu’il voulait soigner, dans l’espoir de les vendre. Eugène, ne pouvant tenir en place, lâcha la besogne, au bout d’une heure. Quant à Berru, il avait disparu depuis l’armistice ; sans doute, il était tombé ailleurs sur une meilleure table. Mais, un matin, il se présenta très allumé, il raconta l’affaire des canons de Montmartre. Des barricades s’élevaient partout, le triomphe du peuple arrivait enfin ; et il venait chercher Damour, en disant qu’on avait besoin de tous les bons citoyens.

Damour quitta son étau, malgré la figure bouleversée de Félicie. C’était la Commune.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Trois nouvelles à lire pour les cours de seconde. Etant une petite lectrice, je n'en ai lu qu'une et deux demies.

J'ai lu en entier la nouvelle de Zola, Jacques Damour. Etant une petite fan de Emile Zola depuis Au Bonheur des Dames, c'est la première des trois que j'ai lu et je n'ai pas été déçue. Une petite nouvelle facile à lire. J'ai été touchée par les personnages malgré le fait qu'il n'y a pas beaucoup 'd'attardements' sur eux. J'ai été un peu triste de la fin, Spoiler(cliquez pour révéler) étant une éternelle fan d'histoire d'amour, j'aurais préféré que Jacques finisse avec son 'ex'-femme (je ne me souviens plus de son nom), mais je peux la comprendre, puisque c'est une nouvelle naturaliste.

Afficher en entier
Lu aussi

Trois petites histoires qui se lisent assez vite je dirais. Du classique encore une fois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par agathe19 2015-12-06T18:19:44+01:00
Lu aussi

Un livre que j'ai dut lire en cours. Les nouvelles de Zola et de Maupassant sont biens mais je me suis beaucoup ennuyée à lire celle de Huysmans

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LenaBFF 2015-09-27T11:44:48+02:00
Lu aussi

Un livre étudié en cours pas désagréable pour autant donc je ne suis pas trop ennuyée de l'avoir lu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Katerine 2014-09-20T12:54:57+02:00
Lu aussi

Livre étudié en cours. C'est petites nouvelles sont agréable à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bobogeek 2014-05-17T13:02:08+02:00
Bronze

J'ai eu à le lire pour le lycée et je ne m'attendais pas à apprécier - j'ai été agréablement surprise.

Afficher en entier
Lu aussi

Des nouvelles assez étranges mais très agréable et facile à lire. Angélique m'a paru un peu incompréhensible par contre: le poète en question devenu propriétaire de la maison hantée s'avère être apparemment un cousin de la famille d'Angélique dont sa fille se nomme également Angélique ? Bref, c'est un confus cette histoires

Toutefois, ce sont trois nouvelles différentes qui ponctuent la vie de l'auteur: Emile Zola

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ajcerise 2013-04-06T15:07:20+02:00
Lu aussi

Etudié en cours, ces nouvelles courtes sont agréables à lire. Un genre particulier qui se laisse lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Python 2013-03-11T18:50:03+01:00
Argent

J'ai du le lire pour les cours aussi, et en fait j'ai trouvé ces trois nouvelles plutôt agréables à lire. Je pense que comme ce sont des nouvelles, donc plutôt courtes (surtout les 2 dernières, celle de Zola est plus longue) et concentrées en action, elles sont beaucoup plus "digestes" qu'un roman de 500 page.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ambre64 2012-11-16T19:16:20+01:00
Lu aussi

J'ai du lire ce livre pour les cours ... et je dois dire que les nouvelles de Huysmans et de Maupassant m'ont beaucoup plus .. après j'ai trouver celle de Zola très bien aussi mais un peu trop longue a mon gout !

Afficher en entier

Date de sortie

Trois nouvelles naturalistes

  • France : 2004-03-17 - Poche (Français)

Activité récente

Loluzo l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-04T11:52:05+01:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 76
Commentaires 15
Extraits 1
Evaluations 23
Note globale 6.7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode