Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
718 725
Membres
1 033 256

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Avare



Description ajoutée par Artemisya 2013-01-10T16:26:52+01:00

Résumé

Harpagon est l'une des plus grandes créations de Molière. Tout, dans cet homme, respire l'avarice et la décrépitude. Rongé par une maladie de corps, Harpagon l'est aussi par une maladie de l'âme. Ladre, il rogne sur la nourriture et les habits de ses domestiques, sur l'avoine de ses chevaux, sur l'entretien de son fils, obligé d'emprunter à taux usuraire pour vivre, et sur les cadeaux indispensables à sa fiancée. Usurier, il prête à des taux exorbitants, calcule, évalue tous les objets qui l'entourent. Dans cette atmosphère poussiéreuse et sordide, où fusent les mots féroces, le père usurier s'oppose au fils emprunteur. L'avarice détruit l'amour filial, l'amour paternel, l'amour quel qu'il soit. La cassette remplie d'or enterrée dans le jardin est l'âme, le cœur, le souffle même d'Harpagon. Les retrouvailles d'un homme et d'une cassette sont ici le seul hymne à l'amour.

Description de l'éditeur

Afficher en entier

Classement en biblio - 6 010 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par camillel54 2011-04-22T14:40:23+02:00

HARPAGON.Il crie au voleur dès le jardin, et vient sans chapeau : Au voleur ! au voleur ! à l'assassin ! au meurtrier ! Justice, juste Ciel ! je suis perdu, je suis assassiné, on m'a coupé la gorge, on m'a dérobé mon argent. Qui peut-ce être ? Qu'est-il devenu ? Où est-il ? Où se cache-t-il ? Que ferai-je pour le trouver? Où courir? Où ne pas courir? N'est-il point là ? N'est-il point ici ? Qui est-ce ? Arrête. Rends-moi mon argent, coquin. (Il se prend lui-même le bras.) Ah ! c'est moi. Mon esprit est troublé, etj'ignore où je suis, qui je suis, et ce que je fais. Hélas ! mon pauvre argent, mon pauvre argent, mon cher ami ! on m'a privé de toi ; et puisque tu m'es enlevé,j'ai perdu mon support, ma consolation, ma joie ; tout est fini pour moi, et je n'ai plus que faire au monde : sans toi, il m'est impossible de vivre. C'en est fait, je n'en puis plus; je me meurs, je suis mort, je suis enterré. N'y a-t-il personne qui veuille me ressusciter, en me rendant mon cher argent, ou en m'apprenant qui l'a pris ? Euh ? que dites-vous ? Ce n'est personne. Il faut, qui que ce soit qui ait fait le coup, qu'avec beaucoup de soin on ait épié l'heure ; et l'on a choisi justement le temps que je parlais à mon traître de fils. Sortons. Je veux aller quérir la justice, et faire donner la question à toute la maison : à servantes, à valets, à fils, à fille, et à moi aussi. Que de gens assemblés ! Je ne jette mes regards sur personne qui ne me donne des soupçons, et tout me semble mon voleur. Eh ! de quoi est-ce qu'on parle là ? De celui qui m'a dérobé ? Quel bruit fait-on là-haut ? Est-ce mon voleur qui y est ? De grâce, si l'on sait des nouvelles de mon voleur, je supplie que l'on m'en dise. N'est-il point caché là parmi vous ? Ils me regardent tous, et se mettent à rire. Vous verrez qu'ils ont part sans doute au vol que l'on m'a fait. Allons vite, des commissaires, des archers, des prévôts, des juges, des gênes, des potences et des bourreaux. Je veux faire pendre tout le monde ; et si je ne retrouve mon argent, je me pendrai moi-même après.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Bronze

Après Les fourberies de Scapin, c'est mon Molière préféré. Comparé à d'autres pièces de l'écrivain, cette pièce est remplie d'humour. Le personnage de Frosine m'a plue.

L'adaptation cinématographique, avec Louis de Funès, est aussi à voir.

Afficher en entier
Lu aussi

Un oeuvre bien écrite, sympa à lire, même pour ceux qui n'aime pas forcément le théâtre .

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par ErosHades 2024-05-10T10:48:02+02:00
Diamant

Un INCONTOURNABLE des pièces de Molière ! À dévorer au plus vite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mariya77 2024-02-02T12:42:37+01:00
Pas apprécié

mauvais souvenir du collège !

impossible de finir ce livre. Le théatre en bouquin n'est pas du tout pour moi !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lendan 2024-01-19T18:10:53+01:00
Lu aussi

Tout, dans cet homme, respire l'avarice et la décrépitude. Rongé par une maladie de corps, Harpagon l'est aussi par une maladie de l'âme. Ladre, il rogne sur la nourriture et les habits de ses domestiques, sur l'avoine de ses chevaux, sur l'entretien de son fils, obligé d'emprunter à taux usuraire pour vivre, et sur les cadeaux indispensables à sa fiancée. Usurier, il prête à des taux exorbitants, calcule, évalue tous les objets qui l'entourent. Dans cette atmosphère poussiéreuse et sordide, où fusent les mots féroces, le père usurier s'oppose au fils emprunteur. L'avarice détruit l'amour filial, l'amour paternel, l'amour quel qu'il soit. La cassette remplie d'or enterrée dans le jardin est l'âme, le cœur, le souffle même d'Harpagon. Les retrouvailles d'un homme et d'une cassette sont ici le seul hymne à l'amour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par harpyque 2024-01-01T11:07:29+01:00
Argent

Quel classique !

Ca m’a fait plaisir de redécouvrir cette pièce de théâtre que j’avais adoré à l’école. Molière est tellement une référence de l’humour, de l’amour, tout ce que j’aime !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par chloengrs 2023-11-03T12:39:14+01:00
Lu aussi

lu au collège, j'ai aimé cette pièce mais sans plus

Afficher en entier
Commentaire ajouté par camcam0101 2023-10-24T17:06:46+02:00
Lu aussi

J'ai bien aimé cette pièce. Je ne suis pas une grande amatrice de théâtre mais l'intrigue m'a gardée en haleine et je la recommande !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kwetch682 2023-09-17T14:08:03+02:00
Argent

Une bonne pièce mais pas celle que je préfère. On a pas mal de quiproquo sur les personnages, ce qui était assez drôle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PhoenixSolenne 2023-07-23T17:50:52+02:00
Lu aussi

lu au collège (en imaginant Louis de Funès dans le rôle à cause du film), j'ai bien aimé cette pièce

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Melodie-26 2023-07-14T05:02:02+02:00
Argent

Dans certaines de ces œuvres, il y a de la douceur, de la tendresse, de l’amour… dans d’autres, il y a de la souffrance, de la douleur, de la peine. Il faut être sensible à toutes ces nuances. Lors de mes études de littérature, nous avons dû étudier plusieurs récits au fil des mois. Étudier, analyser, décomposer, annoter, commenter.

Chacun de ses livres peut être entraînant, doux, attendrissant, mais également vous bouleverser de bien des façons. MAIS ils vont feront passer de délicieux moments. Ils sont de parfaits entre-deux. Et ils vous donneront envie de les relire à nouveau, encore et encore.

Des romans, des récits, des histoires… dont on ne se lassera jamais.

#littérature #mort #art #symbolisme #récit #poésie #souffrance #romance #érotisme #attirance #passion #désir #séduction #amour #tendresse #douceur #sexy #humour #suggestiondelecture #lecturedumoment #lecturedusoir

Afficher en entier
Commentaire ajouté par garance-1364 2023-06-16T18:31:18+02:00
Argent

Le classique de Molière qui m'a fait aimer le théâtre .... Et plus tard son personnage joué avec brio par Louis de Funès m'a fait beaucoup rire.

Afficher en entier

Date de sortie

L'Avare

  • France : 2004-10-01 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 6010
Commentaires 669
extraits 34
Evaluations 1273
Note globale 7.09 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode