Livres
580 116
Membres
645 115

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Spécialisations

Maître en Aventure Maître en fantastique Compagnon en Romance Initié en Science-Fiction Initié en Fantasy

Insignes

500 jours ou plus de présence Membre depuis 2014 Auteur d'au moins 20 commentaires de plus de dix mots Au moins 5 extraits de plus de dix mots ajoutés

A propos de tout

"Parfois, j'ai l'impression qu'en se contentant de regarder les choses, en s'asseyant et en laissant le monde exister sous ses yeux... parfois, oui, je le jure, j'ai l'impression que le temps se fige et que le monde suspend sa course. Rien qu'une seconde. Et que si on réussissait à saisir de cette seconde-là, alors on vivrait éternellement."


"_Toi, le black, au prochain arrêt tu descends ou alors c'est moi qui te descends. Compris ?
La brute sourit, satisfaite de son jeu de mots.
_Ce serait indécent.
_Hein ?
_... Décent. C'est bien ce que je prétends, expliqua l'adolescent avec un grand sourire.
_Tu...
_Je ?
Le bonehead explosa. Avec un grognement de fureur, il balança son poing dans la figure de son vis-à-vis.
Bruno Vignol poussa un cri catastrophe.
Il aurait dû agir, intervenir...
Mais l'adolescent avait évité le coup en effacant souplement ses épaules. Il profita du déséquilibre de son adversaire pour
lui attraper le nez et lui tirer sauvagement la t$ete sur le coté, lui arrachant quelques piercings au passage. Il colla la nuque
du bone contre sa poitrine et descendit la main jusqu'a son mollet.
Avec un bruit feutre, une lame surgit entre ses doigts. Non pas le couteau à cran d'arrêt que Bruno Vignol se serait
attendu a découvrir, mais un impressionnant poignard long de trente centimètres. Son propriétaire en appuya le fil contre
la gorge du bone qui, au contact de l'acier, se figea.
_Descendre, descendre... On va changer de verbe, histoire d'enrichir ton vocabulaire, annonca le garcon sur un ton
presque joyeux. Toi, crâne d'oeuf, tu conjugues "pas bouger" et tes copines conjuguent
"reculer jusqu'au bout du wagon". A la moindre erreur je vous explique
"egorger" et "baigner dans son sang". Execution !
Il se tourna vers Bruno Vignol alors que les boneheads obtempéraient en maugréant.
_Je m'appelle Salim, m'sieur, et je descends a la prochaine. Ca vous dit ?"

" Notre armée se lèvera aussi rouge que l'aube. "
Red queen

"On nait. On meurt. C'est mieux si entre les deux on a fait quelque chose."
Francis Bacon

"Celui qui croit savoir n'apprend plus."
Pierre Bottero

" La danse est le plus sublime, le plus émouvant, le plus beau de tous les arts, parce qu'elle n'est pas une simple traduction ou abstraction de la vie; c'est la vie elle-même. "

"Saute...et laisse-toi pousser des ailes pendant ta chute."
Ray Bradbury

"Manges ce que tu veux, quand tu veux et autant que tu veux, et si quelqu'un te critique par rapport à ton poids, manges le aussi."

"Reading is dreaming whit open eyes."


" Les paroles sont comme des graines, je pense, qu'on sème dans notre coeur à notre plus jeune âge.
Elles prennent racine en nous à mesure qu'on vieillit, s'installent au profond de notre âme. Les bonnes paroles poussent à merveille. Elles fleurissent et élisent domicile dans notre coeur. Elles grandissent en tronc et s'enroulent fermement autour de notre colonne vertébrale, nous stabilisent quand on se sent très fragiles, nous aident à tenir debout quand on manque le plus d'assurance. Mais les mauvaises paroles poussent mal. Elles infestent notre corps et y pourrissent, jusqu'à ce qu'il soit vidé de sa substance pour n'abriter que les intérêts d'autrui et non plus les nôtres. On est forcé de manger les fruits que ces plantes ont portés et on devient l'otage des branches qui se développent et enlacent notre cou pour nous étouffer, nous étrangler à mort, une parole après l'autre. "
--Tahereh Mafi, ne m'abandonne pas

"Faites tomber les murs.
C'est la seule chose qui importe en fin de compte.
Personne ne sait ce qui arrivera une fois qu'ils seront abattus : on ne voit pas ce qu'il y a derrière, on ignore si on trouvera la liberté ou le malheurs, le bonheur ou le chaos. Le paradis ou l'enfer.
Faites tomber les murs.
Sinon, vous mènerez une vie étriquée, une vie de peur, vous vous barricaderez contre l'inconnu, vous réciterez des prières contre les ténèbres, vous laisserez parle la crainte et l'étroitesse d'esprit.
Vous pourriez, bien sûr, ne jamais connaître l'enfer.
Mais, dans ce cas, vous vous condamneriez ainsi à ne jamais connaître le paradis. Vous ne feriez jamais l'expérience du vide et de l'envol.
Vous tous, où que vous soyez : vos grandes villes enrobées de barbelés ou dans vos petits trous paumés.
Trouvez-les, ces obstacles, ces liens qui vous étouffent, ces cailloux qui pèsent lourd dans votre ventre. Et libérez-vous, libérez-vous, libérez-vous...
Je vous propose un marché : je m'engage à le faire, jour après jour, si vous aussi.
Faites tomber les murs."
--Lauren Olivier

"Une journée sans rire est une journée perdue."
--Charlie Chaplin

"I am a reader. Not because i don't have a life but because i choose to have many."

"Certains pensent que le monde finira dans les flammes. D'autres dans la glace. Le désir ayant embrasé mon âme,Je suis de ceux qui penchent pour les flammes. Et s'il fallait que deux fois je trépasse, Je crois connaître assez la haine pour savoir que dans ce domaine, La glace serait tout aussi souverraine Et efficace."

"Les rayons du soleil auréolent deux corps, fondus dans un seul et immense bonheur.
Peau noire, peau blanche, éclat de passion.
Souffle magique.
Qui les emporte.
Edwin et Ellana s’éloignèrent, émus au-delà des larmes. Au-delà des mots.
Ewilan et Salim s’aiment. "
--Pierre Bottero, l'oeil d'Otelep

« Les mots ne sont pas le seuls vecteurs d'informations. Tout parle à qui sait lire, voir et écouter. Une façon de se tenir, un regard, une intonation, un geste, aussi anodin soit-il, sont autant de renseignements sur un être humain et ses aspirations. Même le rythme de sa respiration pendant son sommeil en dit long sur lui.»
--Pierre Bottero, Ellana

"La vie est simple mais nous insistons à la rendre compliquée."


"On devrait vivre sa vie à l'envers...
Commencer par mourir, ça éliminerait ce traumatisme qui nous suit toute notre vie.
Se réveiller dans un hospice, puis se faire expulser pour bonne santé.
Travailler, jusqu'à devenir assez jeune pour profiter de la vie.
Faire la fête, aller au lycée, au collège.
Puis devenir bébé. Passer 9 mois tranquille à flotter. Et pour finir...
Quitter ce monde dans un orgasme."
--Woody Allen

" L'obscurité ne peut pas chasser l'obscurité. Seule la lumière le peut. La haine ne peut chasser la haine. Seul l'amour le peut. "
--Martin Luther King

"La vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien."
--Helen Keller

"Think, believe, dream and dare."

"Hier est de l'histoire, demain est un mystère, aujourd'hui est un cadeau."
--Eleanor Roosevelt


"Les hommes sont comme les nuages. Ils sont chassés en avant par un vent mystérieux et invisible face auquel ils sont impuissants. Ils croient maîtriser leur route et se moquent de la faiblesse des nuages, mais leur vent à eux est mille fois plus fort que celui qui souffle là-haut."
--Pierre Bottero

"— Non, Salim, nous marchons !
— Attends, ma vieille, nous marchons depuis trois heures, tu pourrais faire un geste…
— Il n’en est pas question !
— Mais pourquoi, bon sang ?
— Je te signale que je te l’ai déjà expliqué. Si tu n’avais pas passé ton temps à râler comme un pou en refusant de m’écouter, tu ne me poserais plus la question.
— C’est bon, message reçu. Regarde ! Un magnifique sourire illumine mon visage, mes oreilles frétillent d’impatience dans l’attente de révélation transcendantes, je suis calme, serein, mon âme brûle de s’élever jusqu’à toi, alors je t’en supplie, ô Ewilan, daigne m’expliquer pourquoi on se crève la santé à randonner dans ce putain de pays de merde à la con alors que tu pourrais nous transporter en un clin d’œil à l’endroit où nous nous rendons !
— À randonner dans ce quoi ?
— Dans cette contrée aride dont les cailloux inhospitaliers agressent la plante de mes pieds et épuisent ma patience, c’est ce que j’ai dit, non ?"
--Pierre Bottero


"Une larme naquit dans un univers violet, roula sur le velours d’une joue, porteuse d’un bonheur sans limite, alors qu’un sourire émerveillé illuminait son visage. Je sentis quelque chose mourir en moi.
Ou peut-être éclore."
--Pierre Bottero

"Les mots sont un fleuve, la source est ton âme". Pierre Bottero.

"Les écrivains ont mis la langue en liberté."
--Victor Hugo


"-Qu'y a-t-il au sommet de la montagne ?
-Le ciel.
-Que dit le loup quand il hurle ?
-Joie, force et solitude.
-À qui s'adresse-t-il ?
-À la lune.
-À qui la nuit fait-elle peur ?
-À ceux qui attendent le jour pour voir.
-Es-tu vent ou nuage ?
-Je suis moi.
-Es-tu vent ou nuage ?
-Vent.
-Es-tu ombre ou lumière ?
-Je suis moi.
-Que devient une larme qui se brise ?
-Une poussière d'étoiles.
-Que fais-tu devant une rivière que tu ne peux pas traverser ?
-Je la traverse.
-Que devient une étoile qui meurt ?
-Un rêve qui vit.
- Crains-tu mon jugement?
-Non.
-Pourquoi?
-Parce que je m’offre à lui.
- Crains-tu le jugement des autres?
-Non.
-Pourquoi?
-Parce que je dénie aux autres le droit de me juger.
- Pourquoi cours-tu?
-Pour sentir la fraicheur du vent sur mon visage.
-Mais encore?
-Pour le chemin qui défile devant moi et celui qui s’étire derrière.
-A quoi sert un mur?
-A être franchi.
-Qu’y A-t-il de l’autre cote du mur?
-Je suis de l’autre coté.
-Que dit l’étoile du matin au soleil qui se lève?
-La douceur de la nuit et l’importance du doute.
-Que répond le soleil?
-La puissance des convictions et la beauté de la lumière.
-Que deviennent les rêves qui se brisent?
-Les rêves ne se brisent pas.
-Que deviennent les rêves qui se brisent?
-Le terreau des rêves à venir.
-L’homme et le loup se dispute un territoire. Qui a raison?
-Le loup.
-Pourquoi le loup?
-Parce qu’il tutoie la lune et joue avec le vent."
--Pierre Bottero

Marchombre





Dernières lectures

Aucune date de lecture renseignée

Livres préférés

Insaisissable - Saison 1, Tome 2 : Ne m'échappe pas
Les Chroniques lunaires, Tome 3 : Cress
Delirium, Tome 1
Le Pacte des Marchombres, Tome 3 : Ellana, la Prophétie
La Cité des ténèbres, Tome 1 : La Coupe mortelle
La 5ᵉ Vague, Tome 1
Chroniques de Zombieland, Tome 1 : Alice au pays des zombies
Percy Jackson, Tome 1 : Le Voleur de foudre
Harry Potter, Tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers
Hunger Games, Tome 2 : L'Embrasement
Gone, Tome 6 : La Lumière
Tous nos jours parfaits
Les Âmes vagabondes
Une braise sous la cendre
Les Chroniques lunaires, Tome 4 : Winter
La Maison de la Nuit, Tome 3 : Choisie
Promise, Tome 3 : Conquise
Nés à minuit, Tome 3 : Illusions
La Trilogie des gemmes, Tome 3 : Vert émeraude
Qui es-tu Alaska ?
La Sélection, Tome 1 : La Sélection
Night School, Tome 1
Lux, Tome 1 : Obsidienne
Divergente, Tome 1

Activité récente

Booknautes favoris

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode