Livres
521 233
Membres
537 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La 5ᵉ Vague, Tome 1



Description ajoutée par MissNaais 2012-11-03T18:17:16+01:00

Résumé

1re VAGUE : EXTINCTION DES FEUX

2e VAGUE : DÉFERLANTE

3e VAGUE : PANDÉMIE

4e VAGUE : SILENCE

À l'aube de la 5e vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper... Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés.

Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu'à ce qu'elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son ultime espoir de sauver son petit frère. Du moins si Evan est bien celui qu'il prétend...

ILS CONNAISSENT NOTRE MANIÈRE DE PENSER.

ILS SAVENT COMMENT NOUS EXTERMINER.

ILS NOUS ONT ENLEVÉ TOUTE RAISON DE VIVRE.

ILS VIENNENT NOUS ARRACHER

CE POUR QUOI NOUS SOMMES PRÊTS À MOURIR.

Afficher en entier

Classement en biblio - 6 974 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Kats@ 2013-05-07T17:56:39+02:00

« - Je me suis trompé, poursuit-il. Avant de te rencontrer, je pensais que le seul moyen de s'accrocher était de trouver un but. Alors qu'en fait, pour continuer à vivre, tu dois trouver ce pour quoi tu es prêt à mourir. »

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

http://wandering-world.skyrock.com/3160457430-La-5e-Vague-Tome-1-La-5e-Vague.html

Véritable coup de cœur et coup au cœur, LA 5e VAGUE est une lecture qui vous marque et qui vous blesse. Qui laisse des bleus et des blessures sur votre peau. Qui vous laisse un drôle de goût dans la bouche et qui vous transperce. Ce roman mérite amplement tout le succès qui lui est annoncé, et toutes les excellentes critiques qu'il a reçu. Il y a tellement de perfection dans ce récit. Les héros m'ont bouleversé, leur histoire de survie m'a ému au possible, les mots - fragiles, coupants, grisants et poignants - de l'auteur m'ont renversé. Tout, absolument tout, dans ce livre, est maîtrisé. Tout est mis en place pour nous fracasser, pour nous dévorer, pour faire exploser la moindre de nos particules parmi les milliards de milliards que nous possédons. LA 5e VAGUE est un roman destructeur, perdu entre survie et courage, entre lumière et ténèbres, entre espoir et abandon, qui pulvérise nos convictions et nos émotions.

Voyez-vous, je vais avoir un mal fou à retranscrire mon avis sur cette lecture palpitante. Il y a tant de choses à dire, tant de choses à découvrir, tant de choses à vivre. LA 5e VAGUE nous plonge au cœur d'un monde dévasté suite à l'Arrivée des Autres, des extraterrestres qui observent l'Humanité depuis des milliers d'années et qui veulent infester la Terre. L'histoire aurait pu rester banale et nous livrer tout simplement la réaction de chaque personne face à ce désastre, sauf que ce n'est pas absolument pas le cas, et ce grâce aux héros fascinants que nous rencontrons. Tout d'abord, il y a Cassie - Cassiopée -, son frère, Sammy, et leur père. Dès les premières pages, je me suis lié d'une manière indescriptible à l'héroïne. A la fois courageuse, déterminée, forte, pragmatique et époustouflante, elle mène le récit d'une voix brillante et exceptionnelle. La moindre de ses pensées m'a plu, la moindre de ses émotions m'a coupé le souffle, le moindre de ses choix m'a subjugué. Le truc, c'est qu'elle paraît réelle au possible, avec son humanité presque palpable. Cassie est là. Elle existe. Elle est avec nous et nous livre son histoire. C'était tout simplement dingue. J'avais réellement l'impression qu'elle me parlait, et non pas que je lisais des mots sur une page blanche. Surtout qu'en plus de cela, Cassie est drôle. Très, très drôle. Il m'en faut déjà beaucoup pour rire en lisant un roman, mais alors éclater de rire tout en dévorant une histoire de fin du monde, ça relève du miracle. Cassie m'a fait pleurer, m'a fait frissonner, m'a fait réfléchir et m'a complètement fait craquer. C'est fou ♥ Ajoutez à cela la relation époustouflante qu'elle entretient avec sa famille, et c'est la cerise sur le gâteau. J'ai été totalement dévasté par le lien qui unit Sammy et Cassie. Purée !!! L'amour fraternel qui les relie m'a touché au possible. Ce désir qu'il possède l'un et l'autre de se rassurer, de se protéger, de se dire que tout va bien aller est tellement poignant, tellement douloureux, tellement bouleversant ♥

Et puis d'un autre côté, nous avons Ben et Ringer, ainsi que d'autres enfants qui doivent eux aussi affronter le chaos omniprésent. Leur histoire, comme celle de Sammy et de Cassie, m'a totalement brisé. La folie, la mort, les prises de conscience destructrices et les décisions cornéliennes sont monnaie courante à leurs côtés. Exactement comme pour Cassie et son frère, l'auteur met tout en place pour que nous nous liions avec force et intensité à ces personnages. Eux aussi, ils étaient avec moi. En face de moi, à me chuchoter leurs peurs, leurs échecs, leurs vies d'Avant et leurs désirs. C'est un truc de fou. Vraiment. J'ai également pleuré à cause de Ringer et Ben, à cause de leur histoire si émouvante et bouleversante. A cause de leurs échecs, de leurs espoirs perdus, et de leurs nouvelles tentatives pour survivre.

Le truc, c'est que Rick Yancey nous offre un récit PARFAIT à tous les niveaux. Déjà, les personnages ne possèdent aucun défaut. Mais en plus, il les dote d'une psychologie maîtrisée à merveille. Tout ce qu'ils vont traverser va les pousser dans leurs ultimes retranchements. A qui vont-ils pouvoir faire confiance ? Peuvent-ils accepter la main qui se tend devant eux ? Et s'il n'y avait plus aucune chance de sauver l'humanité ? Ne devraient-ils pas plutôt tout abandonner ? Autant de questions qui les accablent et les hantent. J'ai complètement craqué pour cet aspect du roman. Nous assistons avec peine et chagrin à la descente aux enfers de chacun de ces héros en or. Et ça fait mal. Physiquement mal. Cassie, Sammy, Ringer et Ben nous paraissent tellement réels que chaque épreuve qui se dresse sur leur chemin est une épreuve à laquelle nous sommes - nous, lecteurs - confrontés également. On souffre avec eux, on baisse les bras avec eux, on se relève avec eux.

Je crois que cette impression de réalité qui perdure tout au long de l'histoire provient de la plume de Rick Yancey. Cet auteur possède le don de rendre chacune de ses descriptions ultra fluide, ultra visuelle, ultra réaliste. On y est, tout simplement. Il maîtrise son écriture à la perfection. Surtout qu'en plus de ces passages juste extraordinaires, il confère à son roman des "phrases coup de poing". Vous savez, le genre de phrases qui sort d'on ne sait pas où et qui vous pousse à poser le roman pendant cinq minutes avant de le reprendre. Avec Rick Yancey, les mots deviennent aussi coupants qu'un couteau, aussi mortels qu'une arme à feu, aussi brûlants que des sentiments naissants et aussi envoûtants qu'un nouvel espoir. L'auteur parvient en plus à offrir à son récit des éclats de lumière, alors que tout semble définitivement perdu. Et ça, c'est tout simplement magique ♥ J'ai adoré le fait que tout ne soit peut-être pas désespéré. Il reste peut-être des survivants ailleurs. Ou peut-être pas. Peut-être que le monde est complètement foutu et que nos héros sont les derniers survivants. Autant de réflexions qui nous gardent en haleine et impatients de lire la suite.

C'est d'ailleurs grâce à cela et aux excellents rebondissements que j'ai avalé les 600 pages de LA 5e VAGUE en deux jours. Les rebondissements... Halalala ♥ Il n'y jamais de temps morts, de silences, de moments pendant lesquels nous pouvons reprendre notre souffle. Ça n'a jamais été si bon de suffoquer. Ça n'a jamais été si bon de se ronger les ongles jusqu'au sang. Ça n'a jamais été si bon d'imploser et de perdre la notion du temps. Rick Yancey nous offre révélations sur révélations, bouleversements énormes sur bouleversements énormes, retournements de situations destructeurs sur retournements de situations desctructeurs. Tout est parfait. Tout est cohérent. Tout est logique. Toutes nos questions trouvent leurs réponses. Et j'ai adoré ça.

Trop rapidement, nous touchons à la conclusion du livre. Enfin, seulement après vécus une véritable explosion de sensations contradictoires et d'émotions à la fois brûlantes et annihilantes. La dernière partie du roman s'avale d'une seule traite tant les surprises s'enchaînent. La fin en elle-même me plaît beaucoup, puisque ce n'est pas un cliffhanger aussi terrible que celui auquel je m'attendais. L'auteur maîtrise réellement son histoire d'un bout à l'autre de celle-ci. Les grandes interrogations trouvent leurs réponses, et, en même temps, quelques pistes - excellentes - pour le tome 2 voient le jour. Tout est parfait. La dernière page est déchirante, pleine de promesses, d'espoirs perdus, d'instants volés, de regrets et de lumière. Même avec plus de 600 pages, j'en redemande. Jamais je ne pourrai attendre une année entière avant de lire la suite !!!

En conclusion, LA 5e VAGUE est un roman sur lequel il faudra vous jeter dès que vous l'apercevrez en librairie. C'est une lecture fracassante, enivrante, qui nous met le cœur en miettes. Les personnages sont parfaits, l'intrigue est parfaite, l'écriture de l'auteur est parfaite, l'ambiance est parfaite, la conclusion est parfaite. Tout m'a conquis. Tout, vraiment, vraiment, vraiment tout. La Collection R nous offre, une nouvelle fois, une lecture hors-normes et exceptionnelle. LA 5e VAGUE est un énorme coup de cœur, une véritable bombe qui nous crible d'éclats d'horreur et de tristesse, de désirs et d'espoirs, de perfection et de leçons de survie, à ne manquer sous aucun prétexte.

Afficher en entier
Or

Ce livre est annoncé comme étant "Le meilleur roman jeunes adultes de ces deux dernières années et le digne successeur de Hunger Games, à la frontière entre la série culte The Walking Dead et Les Âmes vagabondes de Stephenie Meyer." Et bien je confirme, moi qui ne suis pas une grande fan de ce genre de livre, un mélange de dystopie et de SF, j'avoue avoir été subjuguée, emportée, et emballée par l'univers, le style et l'écriture de Rick Yancey. Le tout est juste parfait.

Même si la narratrice principale est Cassie, à chaque chapitre on alterne avec les points de vue de Zombie, Sammy, et Evan. Tout ceci donne une dimension plus réelle au livre, on vit leurs troubles, leurs défaites, leurs douleurs, leurs doutes, leurs craintes, et leurs espoirs, et j'ai aimé chaque personnages, chaque émotions, chaque interventions ou chaque décisions.

C'est un pavé de 594 pages, mais les pages se tournent d'elle-même, et chaque page est un pur plaisir, qui nous livre informations, et révélations.

Vous pensez que les personnages sont jeunes !".

Alors oui, Cassie à 16 ans, mais elle est combative, courageuse, déterminée, forte avec du caractère, et même si elle se croit la dernière survivante sur Terre elle garde l'espoir de retrouver son frère. Zombie et Evan ont 18 ans, quand l'un est meurtrie, serviable, fidèle et volontaire, l'autre est secret, timide, aimant, doux et fort. Et puis il y a Sammy 5 ans, qui vit tout ceci à travers ses yeux d'enfant et qui voue un amour et une confiance inconditionnelle à sa soeur. Mais mon dieu se sont des personnages attachants, extraordinaires, puissants, matures, réfléchis, volontaires et déterminés. Ils ont une vision de la situation que les adultes n'ont pas. On oublie très vite leurs âges pour se focaliser sur la palette de sentiments qu'ils nous font traverser. Et malgré la difficultés de leurs vies on en redemande !!

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Virgile 2017-08-22T13:56:32+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par choupinounnette 2020-09-14T00:07:54+02:00
Argent

Le début partait pourtant plutôt mal : je ne comprenais pas du tout l'univers dans lequel je me retrouvais, l'atmosphère était hyper pesante et négative et ça pendant presque 100 ou 150 pages. Mais dès que les seconds personnages sont arrivés dans l'histoire j'ai immédiatement accroché. On commence à comprendre la situation et les événements par le point de vue des autres personnages, ce qui apporte beaucoup à l'histoire en compréhension de l'univers mais aussi en pluralité des comportements, des sentiments, des objectifs... Mais je ne vois toujours pas comment cela va bien pouvoir se terminer.

Retrouvez mon avis complet sur https://www.instagram.com/p/CDhFCG0H5YN/?igshid=yy4grmiztdoi

Afficher en entier
Commentaire ajouté par solirame 2020-09-12T12:05:46+02:00
Lu aussi

un roman ado somme toute assez basique,mais qui fait bien passer le temps pdt le confinement, le tome 1 est celui que j'ai préféré

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rowen 2020-08-23T18:05:26+02:00
Diamant

Un excellent premier tome que j'avais adoré à l'époque tant il m'avait captivé par son potentiel et l'écriture de ses personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tyka 2020-08-19T18:19:05+02:00
Pas apprécié

quel ennuie, je n’avais qu’une envie le refermer définitivement.

Je n’ai accroché à rien, ni à l’histoire, ni aux personnages.

Une lecture absolument pas faite pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Croustade 2020-08-17T05:32:16+02:00
Argent

J'ai mis ce livre en argent car, même si j'ai beaucoup apprécié le lire et que je crois que beaucoup de bonnes choses peuvent en ressortir, il ne m'a pas atteint comme certain livre le font. Je n'ai pas été entraîner dans l'histoire autant que je l'aurais aimé. La lecture à tout de même été plus qu'intéressante et j'ai hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par eva3333 2020-08-13T12:35:10+02:00
Diamant

Premier tome d'une trilogie et wow quel coup de coeur !!!!

Alors au début de ce livre j'avais l'impression de faire une relecture de " In the after " ça se ressemblait tellement une évasion extraterrestre , une adolescente seule dans la forêt mais j'ai regarder la date de parution et la 5e vague a été écrit bien avant " In the after " . In the after avait été un coup de coeur pour moi alors imaginez la 5e vague !

Je suis tout de suite rentrée dans l'histoire et j'ai juste dévorer ce roman . Je suis une fan inconditionnel de dystopie donc des que j'ai compris que ce livre allait parler d'invasion extraterrestre de chaos et ... j'ai encore plus apprécier ma lecture .

Tout les rebondissement qu'il y a eu , les révélations juste wow je ne peux que vous recommander ce roman ! Maintenant je vais aller lire la suite car je ne peux pas attendre une minute de plus sans connaître la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kittykun 2020-08-09T22:04:23+02:00
Argent

Un premier tome angoissant, engendrant une sensation de claustrophobie immédiate.... Le point de vue unique de l'héroïne ajoute à cela la conviction de passer à coté de choses importantes, renforçant ainsi la paranoïa découlant de cette histoire.

Une quette glaçante qui se dévore même si le thème abordé : les enfants et tout ce qu'il doivent affronter rend parfois certaine scènes difficile à digérer.

Lecteur amateur de catastrophe et de monde post apocalyptique : jettes toi dessus !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aryia 2020-08-01T09:31:21+02:00
Or

Ce livre fait partie des nombreux romans que j’ai survolés en lisant par-dessus l’épaule d’une amie lorsque nous étions au collège et passions nos récréations assises dans un coin à dévorer méthodiquement l’intégralité du fonds du CDI … Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il m’avait fait très bonne impression, et la seule chose qui m’avait alors empêché de l’emprunter à la seconde même où elle l’aurait rendu était que la documentaliste n’avait pas acheté la suite, et que je n’étais psychologiquement pas prête à commencer la trilogie sans avoir la possibilité d’enchainer avec les tomes suivants. Je me suis donc résolue à attendre de me procurer les trois opus pour dévorer enfin cette histoire qui promettait d’être palpitante. Et ce n’est que cette année que j’ai enfin trouvé les deux derniers tomes en occasion … Ma curiosité était d’autant plus forte que j’ai été voir l’adaptation cinématographique lors de sa sortie, que je l’avais trouvé superbe et que j’étais ainsi convaincue que le roman allait être mille fois meilleur. Spoiler alert : j’avais raison.

Il y a quelques temps encore, Cassie était une adolescente comme les autres : elle passait ses journées à discuter par sms avec sa meilleure amie, flashait sur le joueur de foot le plus sexy du lycée et s’énervait quand son père avait le malheur de l’appeler par son prénom complet pour la faire enrager. Mais Ils sont arrivés. Eux, que Cassie appellent tantôt les Autres, tantôt les Silencieux. Les Extraterrestres. Non pas ceux que décrivaient l’industrie du cinéma, tantôt bienveillants, tantôt suffisamment stupides pour être mis en échec par l’humanité soudée contre l’adversité. Non, des envahisseurs fichtrement intelligents qui n’ont laissé absolument aucune chance aux misérables cafards que représentent les êtres humains à leurs yeux : en quelques mois à peine, la population humaine a été réduite à une bouchée de pain. Parfois, Cassie a presque le sentiment d’être la dernière personne humaine encore en vie. Une seule chose l’aide encore à avancer, coute que coute : l’ours en peluche qu’elle trimballe nuit et jour et qui lui rappelle continuellement la promesse qui la lie à son petit frère. Elle le retrouvera. Quoi qu’il lui en coute.

Imaginez le Silence. Le vrai Silence. Pas un seul bourdonnement de voiture ou d’avion. Pas un moindre clapotis de votre réfrigérateur. Pas un minuscule brouhaha venant de l’appartement du dessus. Juste le Silence. Eventuellement le vent dans les feuilles et le chant de la rivière, mais rien de plus. Un Silence oppressant. Si vous faites le moindre bruit, si vous brisez ce silence, Ils le sauront. Et Ils vous descendront. Car Ils veulent notre planète, et ont entamé une vaste et implacable opération d’épuration. L’humanité vit ses derniers instants, décimée par les Vagues successives envoyés par les Autres, ces extraterrestres qui n’ont pas pris la peine d’engager la moindre conversation avant de frapper. Cassie a survécu aux quatre premières vagues, mais à quel prix ? Ses parents sont morts, son petit frère a été emmené elle ne sait où, et elle ne peut faire confiance à personne. Car les Autres se sont mêlés à nous, et quand vous rencontre quelqu’un, vous ne pouvez pas savoir s’il est humain ou non. D’ailleurs, qu’est qu’être humain ? Qu’est-ce qui fait de nous des humains et pas autre chose ? Quelle est l’essence profonde de l’humanité ? Voici une question qui traverse le récit d’un bout à l’autre, qui se déploie progressivement, subtilement, sans jamais prendre le dessus sur l’intrigue, mais qui fait son petit bonhomme de chemin dans l’esprit du lecteur.

C’est à cette question que se retrouve également confronté Ben, notre second personnage principal. Je vous avoue avoir été fort décontenancée lors du premier changement de point de vue, car rien dans le résumé de la quatrième de couverture ne m’avait préparé à cela, mais il ne m’a pas fallu bien longtemps pour attendre avec impatience chacune de ses apparitions. Car Ben nous invite à suivre l’autre facette de l’histoire : qu’arrive-t-il au petit Sammy après qu’il ait été séparé de sa sœur ainée, que lui arrive-t-il pendant qu’elle tente de le retrouver ? Sauvés par des soldats qui leur affirment qu’ils ont trouvé un moyen de savoir qui a été infesté par un extraterrestre et qui est réellement humain, et qu’eux, les enfants, sont les derniers espoirs de l’humanité, ce petit bout de chou et son protecteur Ben, dit Zombie, subissent un entrainement militaire intensif … Soyons bien clair, on sent rapidement qu’il y a quelque chose de louche là-dedans, surtout quand on sait ce qu’a vu et vécu Cassie après que les enfants aient été emmenés. Page après page, chapitre après chapitre, un vif sentiment d’épouvante enfle dans tout notre être, on sent que quelque chose d’absolument effroyable est en train de se tramer devant nos yeux, et une fois qu’on a compris quoi, on est d’autant plus glacé d’affolement car on se demande comment ils vont bien réussir à se sortir de se guêpier.

Une chose est absolument certaine : il est impossible de sortir tout à fait indemnes de cette lecture. En effet, l’auteur n’épargne ni ses personnages ni ses lecteurs : il nous balance à la figure toutes ces atrocités, toutes ces douleurs, sans le moindre filtre. Chaque page apporte son lot de nouveaux coups de poings, chaque chapitre vous fracasse un peu plus le cœur. Il y a une puissance inouïe dans ce récit, et toutes les émotions ressenties par nos héros se démultiplient pour déferler sur vous comme un tsunami dévastateur. Avec Cassie, vous perdez votre mère, votre père, votre frère. Avec Ben, vous perdez votre amie, votre sœur, votre humanité. Avec Sammy, vous perdez votre joie, votre insouciance, votre avenir. Mais avec eux, vous tenez bon. Car Cassie vit avec sa promesse, Ben vit avec sa volonté farouche de faire mieux, Sammy vit avec cet espoir invincible que sa sœur viendra le rejoindre. L’humanité n’est pas encore morte, elle n’a pas dit son dernier mot, tant que vivent encore des hommes pour penser aux autres, pour lutter au nom de l’amour, de l’amitié et de la fraternité. Vous n’imaginez même pas à quel point Cassie m’a touchée à chaque fois qu’elle s’accroche au Nounours de son petit frère, lui parlant pour le rassurer comme si elle parlait à son frère à travers lui. Elle est prête à tout pour le sauver lui, même à mourir, car elle a fait une promesse et compte bien la tenir. C’est terriblement émouvant.

En bref, vous l’aurez bien compris, je me suis vraiment régalée en dévorant ce premier tome. Page après page, chapitre après chapitre, on sent la tension qui enfle au point de devenir insupportable, mais sans pour autant trouver la force d’arrêter une seule seconde sa lecture, tandis que l’action se noue et se dénoue, tandis que l’intrigue progresse vers ce qui apparait le point de non-retour, vers cet instant fatidique où tout peut s’arrêter ou basculer, cet instant qu’on attend et qu’on redoute à la fois. C’est vraiment un roman époustouflant que nous offre l’auteur, un page-turner incroyablement haletant qui vous happe du début à la fin, qui vous fait passer par toutes les émotions possibles et inimaginables. J’ai tremblé bien des fois, j’ai pleuré bien souvent, j’ai même rie parfois, et j’étais sous le charme toujours. Ce n’est pas uniquement une invasion extraterrestre incroyablement effrayante et palpitante que nous offre l’auteur, mais bien plus un récit qui nous rappelle qui nous sommes, pour le meilleur comme pour le pire. Car l’homme est capable des deux, mais que c’est quand le pire est la voie de la facilité que le meilleur prend tout son sens. A lire si vous aimez trembler et avoir le cœur qui s’affole pendant votre lecture !

http://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2020/06/la-5e-vague-tome-1-rick-yancey.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lorene-7 2020-07-05T00:38:24+02:00
Or

La première fois que j'ai entamé ce roman, j'ai eu du mal à entrer dans le récit. J'ai fait l'erreur de regarder le film avant ! Je l'ai donc sagement reposé dans ma bibliothèque, et quelques années sont passées.

Me voilà décidée à replonger dans La 5ème vague, et quel plaisir ! Cassie, si forte, si expressément poussée à grandir trop vite, plus vite que de nature, décidée à vivre, à vaincre, à tenir cette promesse insensée et selon toute vraisemblance vouée à l'échec. J'ai apprécié la capacité de l'auteur à porter/incarner ses narrateurs par le poids des mots et les tournures de phrase. J'ai vu Cassie grandir, tel un témoin privilégié de cette guerre intérieure.

La plume de l'auteur est agréable, machiavélique, elle nous entraîne, nous pousse vers l'addiction, et nous tournons les pages sans réellement nous en rendre compte. J'ai aimé le personnage hybride complexe qu'est Evan Walker, souvent bien plus humain qu'Autre, touchant et portant une flamme nouvelle. Celle d'une dissidence dans les rangs ennemis. Celle d'un espoir à l'horizon. Sentiment également incarné par le personnage de Sammy, qui jusqu'à la fin sera symbole d'espoir. L'enfant unificateur, qui gardera tapi au fond de lui l'espérance que tout s'arrange, malgré les horreurs auxquelles il est confronté.

Ce roman porte en lui l'idée selon laquelle il faut toujours garder espoir. Mais également et surtout, que les enfants et adolescents sont la clé d'un monde en devenir.

Pour un énième roman traitant du sujet déjà tellement abordé d'une invasion extraterrestre, je ne me suis pas ennuyée un seul instant, et j'entame d'ores et déjà le tome 2. Il y a à la fois quelque chose de terrible chez des êtres qui ne se soucient pas un seul moment d'utiliser des enfants de la pire manière qui soit et quelque chose d'enthousiasmant dans la force et le courage dont ces derniers usent pour faire face à tout ça. Ce roman est une ode à l'être humain, imparfait, mais profondément courageux et attaché aux siens.

Bref, j'ai adoré. Et je poursuis l'aventure !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lilypotter 2020-06-25T08:28:43+02:00
Pas apprécié

On ne comprend rien

Afficher en entier

Dates de sortie

La 5ᵉ Vague, Tome 1

  • France : 2013-05-16 (Français)
  • France : 2018-06-07 - Poche (Français)
  • Canada : 2013-08-05 (Français)

Activité récente

Huchiha l'ajoute dans sa biblio or
2020-09-18T01:07:22+02:00
N-zo l'ajoute dans sa biblio or
2020-09-14T11:44:23+02:00

Titres alternatifs

  • La Cinquième Vague - Français
  • La 5e Vague, Tome 1 - Français
  • The 5th Wave - Anglais
  • The Fifth Wave - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 6974
Commentaires 947
Extraits 313
Evaluations 1748
Note globale 8.23 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode