Livres
477 849
Membres
458 916

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sorcières, La puissance invaincue des femmes



Description ajoutée par spade 2018-09-16T12:11:54+02:00

Résumé

Qu’elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? Quels types de femme ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés ?

Ce livre en explore trois et examine ce qu’il en reste aujourd’hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante — puisque les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant — puisque l’époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d’horreur.

Enfin, il sera aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s’est développé alors tant à l’égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever.

Afficher en entier

Classement en biblio - 148 lecteurs

Extrait

Si vous êtes une femme et que vous osez regarder à l’intérieur de vous-même, alors vous êtes une sorcière.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Il est triste de constater qu’aujourd’hui encore, on pense à ces crimes perpétrés envers les femmes avec une certaine légèreté. En effet, il existe une fascination pour la chasse aux sorcières mêlée d’une aura d’irréalité (liée au caractère soi-disant magique des victimes) et surtout de déni autour de cette frénésie qui a duré plus de deux siècles et qui, dans les faits, n’était rien d’autre qu’un génocide. Une fois ces femmes guérisseuses et savantes massacrées et réduites au silence par les pires abus, l’ère de la médecine masculine pouvait enfin commencer et, par la même occasion, piétiner le bon sens, le lien naturel qui lie l’être humain à son environnement et la possibilité d’une égalité entre les sexes.

Je me considère féministe. Je vis le sexisme et en souffre dans mon quotidien, je suis sensible aux inégalités et essaie de les combattre dès que possible. Et pourtant, en lisant ce livre, j’ai accédé à un autre niveau de compréhension du sexisme. J’ai vraiment saisi ses racines profondes, ses ramifications à travers l’Histoire et son terrible pouvoir de manipulation.

Je lis peu d’essais en général car j’ai un peu peur de me trouver bête devant de belles phrases intelligentes auxquelles je ne comprendrais rien malgré ma Licence à Paris I (sentiment qui découle de siècles de bâillonnement : l’esprit des femmes étant trop fragile pour le travail intellectuel, n’est-ce pas ?) mais j’ai lu celui-ci avec une facilité déroutante. Le sujet me touche de près, c’est vrai, mais je pense que l’écriture de Mona Chollet y est pour beaucoup : elle s’appuie sur des autrices et des auteurs (j’ai très envie de lire Martin Winckler maintenant !), des témoignages et des faits pour nourrir son propos ; sa réflexion questionne la place qui est faite à la femme dans tous les domaines : le médical, la politique, la vieillesse, la maternité… Mais c’est son point de vue fortement présent dans ces lignes qui donne à cette lecture un ton très personnel et naturel qui a su me toucher. J’avais beau savoir, pressentir le poids de l’Histoire, les inégalités profondes, la haine,… j’ai été véritablement soulagée de le voir écrit noir sur blanc. Je n’étais plus seule, parano ou trop émotive et j’ai compris la légitimité de ma colère, de mon dégoût, de mon incompréhension face à ce monde construit pour les hommes et qui ne me convient pas !

Cela dit, si j’ai été touchée en tant que femme, je suis persuadée que ce texte peu atteindre tout le monde et pas seulement les féministes déjà convaincu.e.s car cette lecture recèle les mêmes qualités que celles de Le racisme est un problème de blanc de Reni Edo-Lodge ou de Ici n’est plus ici de Tommy Orange : elle dénonce ce que la société patriarco-capitaliste-blanche tente d’étouffer, donne une voix à des milliers d’êtres humains trop longtemps muselés et est nécessaire pour faire évoluer les mentalités.

Afficher en entier
Argent

C'est un livre fort et militant. Parfois je ne le trouve pas très objectif, mais en même temps, je ne crois pas que ça soit le but. Beaucoup de passages m'ont mis mal à l'aise car ils m'ont fait penser à des choses de ma vie ou de la vie de femmes que je connais.

Afficher en entier
Bronze

J’ai passé un bon moment avec cet essai psychologique de Mona Chollet.

L’autrice traite de beaucoup de sujets sensibles qui sont, pour certains, malheureusement encore d’actualité.. C’était très intéressant même si parfois le texte m’est apparu assez dense.

En bref, il s’agit d’une étude fort intéressante sur les sorcières modernes… encore aujourd’hui il ne fait pas bon vivre d’être une femme, et qui plus est, une femme libre, talentueuse et intelligente !

Je recommande !

Afficher en entier
Or

Un superbe livre qui explique comment dans notre société d'aujourd'hui nous sommes en arriver à traiter les femmes de cette façon. Cela permet de revenir à travers l'histoire de certains objets du quotidien, de légendes, de métier et j'en passe, de comprendre notre société, pour pouvoir enfin peut être se révolter.

Afficher en entier

En prenant ce livre, je pensais trouver un documentaire sur le sort des femmes accusées de sorcellerie. J'avais bien tort. Je l'ai malgré tout lu jusqu'au bout. Si je dois en faire un résumé, je dirais :

Chapitre 1 : Les hommes sont des ordures qui ont inventé l'amour pour emprisonner les femmes.

Chapitre 2 : Les enfants sont des boulets qui arracheront toutes chances de réussite aux femmes.

Chapitre 3 : Les femmes jeunes sont niaises et stupides.

Chapitre 4 : Une femme qui accouche doit s'attendre à être torturée par son médecin.

Je n'ai rien contre les femmes qui choisissent un mode de vie célibataire et sans enfant. Mais ce livre ne peut-il pas les glorifier sans détruire les femmes qui ont choisit le mode de vie "traditionnel" ?

En tant que future-mariée et mère d'un enfant, je me suis sentie jugée et rabaissée par l'autrice. Selon elle, je n'ai pas choisit d'être mère et (future) épouse, mais la société me l'a imposé et il faut que je m'attende à une vie de soumission sans panache.

Je ne peux cautionner un livre qui estime que les femmes ayant commis des infanticides soient montrés en martyrs. Car oui, le chapitre 2 dit bien que les mères ayant tués leurs enfants ont une bonne excuse : elles n'en voulaient pas !

D'ailleurs, en parlant de chapitre 2, il est aussi clairement écrit qu'il est impossible d'être femme et mère. Vous êtes soit l'une, soit l'autre. En gros, une femme est trop faible ou trop stupide pour avoir plusieurs casquettes (femme, épouse, mère, carriériste...).

Toujours dans le chapitre 2, cela m'a bien amusé ces exemples de plusieurs femmes autrices et sans enfant déclarant que si elles avaient eu une progéniture, elles auraient été incapables d'écrire. Car les enfants empêchent les femmes de s'épanouir.

Que Mona Chollet me permette de nommer J. K. Rowling (meilleure autrice anglaise) et Sophie Audouin-Mamikonian (peut-être meilleure autrice française) qui ont toutes deux sortient des séries à succès tout en étant mariées et mères de famille. Aussi, une femme peut avoir une belle carrière tout en ayant des enfants.

Je conclurais donc ce commentaire en remerciant l'autrice

- de m'avoir expliqué que mon accouchement (auquel elle n'a pas assisté) a été une torture.

- que mon futur (qui fait le repassage au moment où j'écris) me force à être une femme au foyer soumise.

- que mon enfant est un vampire m'arrachant ma condition de femme.

En clair, si vous êtes un homme, une femme jeune, une mère (soit la majorité de la population), n'ouvrez pas ce livre qui vous expliquera à quel point vous êtes minable !

Afficher en entier
Lu aussi

Un ouvrage intéressant qui nous ouvre les yeux sur la condition de la femme... A mettre entre toutes les mains !

Afficher en entier
Bronze

C'était passionnant. Bien qu'il y ait parfois beaucoup de redite au cours des chapitres j'ai trouvé la réflexion de l'auteure très intéressante. Cela m'a donné envie de me plonger beaucoup plus sur les sujets abordés par Mme Chollet tout au long du livre.

Afficher en entier
Or

J'avais très peur que ce livre ne me parle pas ou de m'embarquer dans une lecture bien trop complexe pour la petite piou piou de 14 ans que je suis mais en réalité, ce livre est une grosse claque pour moi !

Je suis passée au moins par 100 émotions différentes durant ma lecture mais celle la plus fréquente a été le choc. Le choc de voir à quel point les chasses aux sorcières des siècles passés ont eu un impact sur notre société contemporaine.

J'ai vraiment été captivée par la première partie qui s'intéresse à l'aspect historique et à l'impact sur notre société et qui m'a énormément éveillée sur la figure de la sorcière. J'ai été un peu moins captivée par la seconde partie à propos des femmes et leur "devoir " de couple et de maternité imposé par la société car je ne suis pas encore des plus concernés mais cela m'a quand-même fait réfléchir.

Bref, un essai très très poignant que je recommande à tous et toutes !

Afficher en entier
Or

C'est un livre où on s'attendrait à une certaine complexité mais il n'en est rien. L'autrice nous amène ses réflexions, le tout appuyer de cas, exemple et citations, de façon accessible.

Il se dévore et nous amène à questionner un peu plus notre monde.

A mettre entre toutes les mains.

Afficher en entier
Diamant

Un superbe livre dont la lecture provoquera néanmoins des sueurs froides quand on découvre à quel point la femme a toujours été dominée par l'homme et à quel point sa condition actuelle résulte d'une domination masculine ancienne et difficile à briser !

Un ouvrage à lire absolument pour prendre conscience de la condition de la femme et de tout le chemin qu'il reste encore à parcourir...

Afficher en entier

Date de sortie

Sorcières, La puissance invaincue des femmes

  • France : 2018-09-13 (Français)

Activité récente

Lohe l'ajoute dans sa biblio or
2019-11-17T10:10:34+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 148
Commentaires 21
Extraits 8
Evaluations 51
Note globale 8.51 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode