Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par viedefun

Extraits de livres par viedefun

Commentaires de livres appréciés par viedefun

Extraits de livres appréciés par viedefun

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
J’ai passé un agréable moment de lecture avec ce nouveau Hors-série de la saga Demonica. Nous retrouvons ici les romances concernant deux des hommes de main d’Azagoth, alias la grande faucheuse, du royaume de Shéoul-gra. Si la première histoire a été sympa à lire, mais sans plus, je dois dire que j’ai par contre énormément apprécié le deuxième récit de par la nature inédite des deux personnages, notamment Jedda qui est une Elfe. L’auteure américaine Larissa Ione maitrise parfaitement son sujet avec la bonne dose de sensualité, de suspense mais aussi de moments dramatiques où nos héros sont poussés dans leurs retranchements et doivent faire des choix difficiles….Et il faut bien reconnaître que son « cheptel » de personnages commence vraiment à devenir très impressionnant ! Vu certains indices laissés par-ci, par-là dans la 2ème histoire, je pense avoir deviné quels seront les prochains personnages qui auront droit à leur histoire d’amour….Wait and see ! Quoi qu’il en soit, cette saga reste définitivement l’une de mes préférés en matière d’urban fantasy !

Ma note : 17/20

Mon avis complet sur : https://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2018/02/demonica-tome-hs-nuits-tenebreuses.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La saga Demonica est définitivement une valeur sûre à mes yeux quand je veux passer un bon moment de lecture. C’est toujours un plaisir de retrouver l’univers fantastique créé par l’auteure américaine Larissa Ione qui joue sur tous les codes et n’hésite pas à aller à l’encontre les idées reçues et à faire passer des démons pour des mecs biens, et à contrario, certains anges pour de belles enflures. Ce livre est composé de trois parties distinctes. La première est très courte et revient sur le moment où Lilith a jadis séduit Reaver pour tomber enceinte de lui. C’est assez court et écrit du point de vue de la cruelle succube et donc, pour ma part, c’est une partie du livre que j’ai trouvée peu intéressante car à part nous décrire de manière plus crue et en détail comment elle a réussi à tomber enceinte, nous connaissions déjà les grandes lignes de cette histoire grâce au tome consacré à Reaver et Harvester….Pour ce qui est de la 2ème partie du livre, alors là, c’est beaucoup plus intéressant et c’est même pour cette histoire que j’ai décidé de lire ce livre ! En effet, nous nous retrouvons à Shéoul-gra, avec Hadès et Cat qui nous avaient déjà été présentés dans le précédent tome, consacré à Azagoth et Liliana. Cat n’avait pas caché son intérêt pour le séduisant et létal bras droit d’Azagoth même si celui-ci semblait ne pas l’avoir remarquée….J’avais donc vraiment hâte de voir comme l’auteure allait rapprocher ces deux êtres qui n’ont, à priori, pas le droit de s’aimer….Et enfin, pour la 3ème partie, nous avons encore une fois une histoire interdite. Nous repartons sur Terre, au Soif, le bar tenu par Nathan, le vampire héros du précédent HS. Raze travaille là-bas à mi-temps, quand il n’est pas à l’hôpital Underworld General. C’est un démon séminus, comme Eidolon et ses frères. Il a besoin de rapports sexuels constants avec des femelles pour survivre et malheureusement pour lui, il s’avère qu’il est homosexuel….C’est pas de bol ! Surtout que justement, un soir, se présente un très séduisant mâle, un démon d’une race indéterminée, et l’attirance entre ces deux-là devient irrésistible….J’ai adoré ces deux romances, toutes les deux bien différentes dans leur genre. Si celle entre Hadès et Cat semble plutôt classique, dans la même veine que les autres tomes de Demonica, pour ce qui est de la romance entre Raze et Slake, nous assistons ici à la première romance MxM de la saga et pour une première, elle est vraiment très réussie ! J’ai a-do-ré ! Bref, je ne peux que vous conseiller la lecture de Nuits infernales et pour ma part, j’enchaine avec le tome suivant, Nuits ténébreuses, parce que Demonica, c’est vraiment une très bonne saga d’urban fantasy, moi, je vous le dis !

Ma note : 17,5/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2018/01/demonica-hs-nuits-infernales.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 30-01
J’attendais la sortie de cette suite des aventures de Louis et d’Emma avec impatience puisque j’avais plutôt bien apprécié le 1er tome grâce à la personnalité très complexe de notre héros qui trouve un malin plaisir à traiter les femmes comme de la merde et qui va finalement tomber amoureux de l’une de ses « victimes ». Quand un « prince déchu » réalise qu’il ne vivait que dans l’illusion et que les gens autour de lui n’étaient que des hypocrites qui ne le côtoyaient que par intérêt, et qu’il ne trouve de la sincérité qu’auprès d’une pauvre gentille fille bien mignonnette qui cache elle aussi des failles, c’est toujours un sujet que j’ai plaisir à retrouver dans les romances, c’est vrai, je l’admets, et je ne critique pas le thème principale de cette histoire ! Je savais que ce 2ème tome nous apporterait enfin des réponses sur certains éléments comme le passé très compliqué de Louis. Et puis vu la manière dont se terminait le 1er tome, l’auteure française Georgia Caldera m’avait mis l’eau à la bouche et j’avais vraiment hâte de voir comment allait évoluer la relation tumultueuse entre nos deux héros….Mais voilà, malheureusement je suis tombée de haut, de très haut en lisant Nos vagues à l’âme. Je n’ai pas du tout apprécié ma lecture, notamment le premier quart du livre qui a été un véritable supplice pour moi quand nous suivions Emma et son délire de gamine vengeresse et totalement immature. Cette fille aime se faire souffrir et s’apitoyer sur son sort, c’est insupportable ! Par moment, je n’avais qu’une envie, c’est de lui mettre un bon coup de pied au cul pour la faire réagir ! Très franchement, j’ai hésité à abandonner ma lecture à maintes reprises mais il y a un élément dont je voulais connaître le dénouement donc, j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis accrochée….Bon, concernant le point positif de ma lecture, je dois vous dire que j’ai eu plaisir à retrouver Louis, j’ai aimé sa persévérance et sa combativité….Mais pour le reste, aie aie aie. Je n’ai pas aimé Emma, que j’aurai baffée des centaines de fois. Je n’ai pas aimé Gloria, ou plus précisément, la manière dont l’auteure a amené ses manigances et ses coups tordus, qui, à mes yeux, sont incohérents (ils sont expliqués en détail dans ma chronique). Je n’ai pas aimé les autres personnages secondaires, non plus, notamment Anne, la meilleure amie d’Emma et la psy de Louis qui semblent toutes les deux à des années lumières de la souffrance de ceux dont ils sont censés être à l’écoute, à savoir Louis et Emma….Et pour clôturer ma lecture, histoire de bien me mettre les nerfs, il y a ce prologue, ou plus précisément un détail particulier concernant la date du prologue qui a fini de m’achever. C’est rare que j’écrive des chroniques négatives de mes lectures mais dans la mesure où Georgia Caldera est une auteure populaire publiée par une maison d’Edition prestigieuse, j’en attendais beaucoup plus au niveau de la qualité. Je pense que la pilule serait mieux passée si son histoire avait été publiée en un seul et unique tome, avec des passages supprimés car sans intérêt ou alors trop grotesques à mes yeux. Finalement, en arrivant à la fin de ma lecture, je reste avec beaucoup de questions en suspens. C’est fort regrettable. Je ne mets pas de note à ma lecture pour ne pas enfoncer le clou, mais j’avoue, quand je lis certains avis dithyrambiques à propos de ce 2ème tome, je me demande si j’ai lu le même livre que les autres…Bon après tout, tous les goûts sont dans la nature mais personnellement, ce livre comporte trop de failles et d’incohérences, sans parler des clichés sur le « fuis-moi, je te suis » qui ont été poussés à leur paroxysme, jusqu’à l’écoeurement et la caricature.

Mon avis complet sur : https://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2018/01/nos-chemins-de-travers-tome-2-nos.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La saga d’urban fantasy Charley Davidson est une valeur sûre si vous souhaitez passer un bon moment de lecture en compagnie d’une héroïne déjantée qui arrive toujours à se dépêtrer des situations les plus périlleuses avec toujours un brin d’humour et de réparties qui claquent bien ! Son entourage familial et amical est toujours aussi au top, je pense notamment en premier lieu à son mari, le très très trèèèèès chaud Reyes Farrow dont le charme et le sex-appeal ne peut que vous faire fondre ! Même si Charley et lui sont mariés et parents d’une petite fille, on a toujours l’impression de lire les relations d’un jeune couple qui vient à peine de se découvrir et la passion est toujours aussi présente entre ces deux-là ! Ce 11ème tome nous en révèle un peu plus sur le couple qui avait kidnappé Reyes quand il était bébé. Au niveau des enquêtes terrestres menées par notre jolie Charley, nous allons avoir droit à des affaires d’enlèvements et même de meurtres d’enfants ainsi qu’au harcèlement d’un pervers qui en a après Amber, la fille de Cookie. En ce qui concerne l’évolution surnaturelle de Charley, celle-ci va devoir se confronter à la cruauté de certains dieux venus d’une autre dimension et à la passivité des anges qui observent mais n’interviennent pas dans les affaires des humains même si cela implique la mort d’innocents…Charley va beaucoup évoluer dans ce tome, aidée par Reyes qui lui apprend quelques trucs comme la téléportation. Alors certes, il y a quelques incohérences et des actions de la part de certains personnages qui m’ont laissée perplexe dans ce tome (notamment l’Oncle Bob) mais il faut bien reconnaître que Onze tombes au clair de lune se termine d’une manière on ne peut plus intense avec un « nouveau » Reyes qui va sans doute donner du fil à retordre à notre faucheuse et qui augure un 12ème tome d’enfer ! (au sens propre comme au sens figuré !)….Vivement la suite ! Si Charley est accro au café, moi, je suis accroc à ses aventures !!!!

Ma note : 18,5/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2018/01/charley-davidson-tome-11-onze-tombes-au.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 18-01
C’est mon premier livre de l’auteure française Battista Tarantini et je dois dire que j’ai été particulièrement séduite par sa plume. Les aventures de Grace, une jeune anglaise aux boucles rousses, qui part en Australie pour réapprendre à vivre après être passée tout près de la mort m’a vraiment énormément plu, j’ai été happée dans le récit, même si, je l’avoue, j’ai préféré les passages du point de vue de Grace que celui de Z, surtout quand il s’agissait des flashbacks des jeunes années de casse-cou de notre héros….La manière dont l’auteure décrit le désert australien est vraiment grandiose, on s’y croirait presque, notamment avec cette impression de chaleur accablante et ces paysages rouges et secs qui arrivaient à me dessécher la gorge rien qu’à leur description ! La romance entre Grace et Z est très belle même si notre héroïne va devoir s’accrocher pour comprendre le cœur de l’homme qu’elle aime et va connaître certains moments dramatiques et ultra stressants. Je vous recommande totalement ce livre si vous aimez les personnages masculins taciturnes (mais plein de sex-appeal) et les héroïnes lumineuses et courageuses qui affrontent l’adversité et les épreuves sans baisser les bras, comme une super-héroïne de comics américain (ceux qui auront lu le livre comprendront ma référence...).

Ma note : 17,5/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2018/01/heroes.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce premier tome de Sinners of saint est un véritable page-turner ! Si Vicous, le personnage principal, n’avait pas été aussi vulgaire et tordu, cette lecture aurait pu être un coup de cœur. Néanmoins, il faut bien admettre que l’auteure LJ Shen possède un talent indéniable pour faire « monter la sauce » et surtout elle a la capacité de nous faire apprécier, à nous lecteurs, la personnalité du héros même si, au début, c’était vraiment mal parti vu son comportement abjecte et tout ce qu’il fait subir sans remords à Millie, notre jolie et courageuse héroïne. Si vous aimez les romances avec des différences de classe social entre les deux protagonistes et que l’un des deux semble nourrir une haine incompréhensible pour l’autre mais que finalement, l’amour triomphe à la fin (avec une bonne dose de capacité de pardon de la part de l’héroïne) alors ce livre est fait pour vous ! Ne vous fiez pas aux apparences, ce livre est plus profond qu’il n’y parait puisque l’auteure évoque tout de même la maltraitance infantile et aussi le problème du harcèlement moral que subit Millie durant son année passée au lycée à Todos Santos en Californie. Le prochain tome sera consacré à Dean, l’ex-petit copain de Millie, (quand elle était au lycée - et accessoirement - l’un des meilleurs potes de Vicious…) et à Rosie la petite sœur de Millie, atteinte de la Mucoviscidose. Tout un programme ! J’ai vraiment hâte de voir comme l’auteure va arriver à créer une histoire d’amour entre ces deux-là…Parce que vu la pathologie dont souffre Rosie, c’est plutôt mal barré !...Wait and see !

Ma note : 17,5/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2018/01/sinners-of-saint-tome-1-vicious.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce deuxième tome de Cœur itinérant a été pour moi une lecture très addictive. C’est avec plaisir que j’ai retrouvé Aimee et Kes pour suivre leurs aventures tumultueuses et leur histoire d’amour qui se déroule hors des sentiers battus. Le tome précédent se terminait d’une manière dramatique où nos deux amants maudits avaient été obligés de se séparer à cause d’un problème de communication et d’une manière de voir la vie différemment l’un de l’autre. L’auteure Jane Harvey-Berrick reprend donc son récit quelque temps après leur rupture auprès d’Aimee qui a recommencé sa petite vie tranquille d’institutrice dans une école primaire dans le Massachusetts….Mais c’est sans oublier la ténacité de Kes qui est bien déterminé à la reconquérir, quitte à essayer de vivre comme les « sédentaires » et de laisser la vie foraine derrière lui….Nous voyons notre héroïne se poser énormément de questions à propos de sa relation avec Kes qui semble souvent vouée à un échec si aucun des deux n’arrive à y mettre du sien. Il faut préciser que Kes est un homme libre qui a dû mal à rester en place (au sens propre comme au sens figuré). Ce livre est une vraie montagne russe au niveau des émotions car nous voyons bien que ce couple est fait l’un pour l’autre mais malgré tout beaucoup d’obstacles et d’épreuves difficiles vont encore s’interposer entre eux….Personnellement, j’ai moins apprécié ce tome au précédent et je dois dire que Kes m’a souvent exaspérée avec son attitude de « chaud lapin » et son côté « trompe la mort ». Je tire mon chapeau à la douce et gentille Aimee qui va devoir supporter des choses vraiment difficiles, en tout premier lieu, de voir l’homme qu’elle aime risquer sa vie dans des cascades à moto ultra dangereuses….L’univers des forains décrit dans ce livre, cette grande famille de « nomades » solidaires les uns des autres, était fascinant à lire même si, personnellement, cela ne me donne pas du tout envie de vivre la même chose ! Je vous recommande totalement la lecture de ce 2ème tome de « Cœurs itinérants » car c’est dans l’ensemble une très belle histoire, faite de rires, de larmes, de moments très intenses, autant au niveau des bonheurs que des malheurs….Je peux vous dire que je me rappellerai longtemps du couple formé par Aimee et Kes, ça c’est sûr ! Et du coup, j'attends avec impatience la traduction des 3ème et 4ème tomes de la saga qui seront consacrés respectivement à Tucker à et Zef, les deux potes de Kes...Vivement la suite !

Ma note : 17,5/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2018/01/coeur-itinerant-tome-2-inaccessible.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce 3ème tome de la saga « Dynasties » est un vrai délice à lire ! Le couple d’auteurs américain Ilona Andrews a encore une fois réussi à m’embarquer dans les aventures de Nevada et de son « dragon », le séduisant et létal Connor Rogan. Je pensais que ce 3ème tome serait le dernier mais vu la manière dont cela se termine, avec l’identité encore restée secrète de « César », il est évident que les auteurs nous promettent une suite pour notre plus grand plaisir, à nous lecteurs ! Même si les moments partagés entre notre couple préféré ont été particulièrement intenses, j’ai également beaucoup apprécié les passages concernant les deux jeunes sœurs et les cousins de notre héroïne. Les révélations sur les pouvoirs de certains d’entre eux m’ont coupé le souffle. Nous en savons également un peu plus sur l’arbre généalogique de Nevada, grâce (ou à plutôt à cause) de l’intervention de sa grand-mère paternelle, Victoria Tremaine, dont la seule évocation fait frémir même les familles de Majeurs les plus puissantes. Si vous aimez les histoires où se mêlent action, sensualité, suspense et coups d’éclats, je ne peux que vous recommander cette saga, et tout particulièrement ce 3ème tome….Nevada va être mise à l’épreuve plus d’une fois concernant ses sentiments de plus en plus forts vis-à-vis de Rogan, mais quoi qu’il arrive, elle agit et réagit toujours avec une grande classe et l’on peut constater que sa confiance est toute acquise (et réciproque), malgré certaines moments compliqués, avec le ténébreux majeur, qui ne peut que vous faire craquer, si vous aimez les mâles alpha bad ass. Il va sans dire que je me jetterai sur le 4ème tome dès qu’il sera disponible et pour la lecture de "De feu et de braises", c’est un coup de cœur, ni plus ni moins !

Ma note : 18,5/20

Mon avis complet : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/12/dynasties-tome-3-de-feu-et-de-braises.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 14-12-2017
L’écossais est une petite romance sans prétention qui vous fera passer un doux moment de lecture si vous cherchez du romantisme et de l’exotisme (aaah ces écossais !!!). Cela dit, n’en demandez pas plus car ce livre souffre néanmoins de quelques longueurs et d’incohérences - rien que dans le synopsis, présenter l’héroïne comme une fille qui a des diplômes par-dessus la tête malgré le fait qu’elle est devenue mère à 22 ans, il faut le faire, surtout quand on apprend dans le livre que sa vie familiale n’a franchement pas été facile (que ce soit avec ses parents ou avec le père de son fils…). Personnellement, j’ai lu L’écossais avec beaucoup de distance en me consacrant principalement sur l’histoire d’amour qui va naitre entre Alicia notre jolie française et Liam, ce viril écossais qui est un ancien soldat traumatisé par les horreurs de la guerre et qui est revenu vivre - et se ressourcer - auprès de ses amis dans son île natale de Skye….Dire que tout le monde se connaît dans les petits villages sur cette île est un euphémisme, Alicia va en faire l’expérience et va vite comprendre que là-bas, il est difficile de vivre une passion secrète ! L’écossais ne fait pas partie des romances de l’année, de mon point de vue, en tout cas, et même si ce livre s’avale relativement vite, j’avoue que j’avais hâte de le terminer pour passer à autre chose ! (en même temps, je n’ai pas abandonné non plus ma lecture, je voulais connaitre la fin car l’auteure a su m’appâter avec certains problèmes à résoudre pour l’héroïne !). Bref, à vous de voir si vous souhaitez lire cette histoire d’amour, mais vu le nombre de livres existant dans ce genre littéraire sur le marché, celui-ci ne sort pas vraiment du lot et ne restera pas, à mes yeux, une histoire mémorable….

Ma note : 15,5/20

Mon avis complet sur : https://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/12/lecossais.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Et voilà, j’ai terminé cette très bonne saga jeunesse Le noir est ma couleur ….Cela me fait bizarre car j’étais habituée à suivre les aventures de nos deux jeunes héros Manon et Alexandre depuis plusieurs mois déjà (je voulais faire durer le plaisir donc j’ai évité de lire les 5 tomes à la suite !). La plume de l’auteur français Olivier Gay est tellement fluide et énergique que l’on a vraiment l’impression d’être dans une série TV ! Et comme à la fin d’une série, on ressent ce manque, on doit faire le deuil de nos héros….Cette saga est dans l’ensemble un coup de cœur même si j’apporte un petit bémol pour ce cinquième et ultime tome qui m’a semblé un peu bâclé dans sa conclusion où nous restons encore avec beaucoup de questions en suspens ! Alors certes, l’auteur nous sert une espèce d’épilogue-inventaire en expliquant la situation de ses personnages quelques mois après la fin de leurs aventures mais bon, à mon avis, le livre aurait pu facilement s’étoffer de 100 pages supplémentaires pour aller réellement au bout des choses !….Aurons-nous droit à un spin-off comme l’auteur le sous-entend dans son épilogue en mettant en scène des personnages secondaires rencontrés par Manon et Alexandre durant leur périple, nous verrons bien ! Malgré cette fin un peu mitigée, je recommande néanmoins totalement la saga Le noir est ma couleur, notamment pour les ados ! L’histoire est peut-être un peu soft pour une « vieille » comme moi mais elle est parfaite pour les jeunes lecteurs en herbe, c’est clair et net ! Et d’ailleurs, il va sans dire que je recommanderai ce livre à mes enfants quand ils seront un peu plus âgés !

Ma note : 17/20

Mon avis complet sur : https://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/12/le-noir-est-ma-couleur-tome-5-le-piege.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 29-11-2017
Vous avez déjà vu le film « The Guest » avec Dan Stevens? Pour vous recaler dans le contexte, Dan Stevens jouait le rôle de Matthew Crawley dans « Downton Abbey », charmant et légèrement joufflu. Puis celui d'un soldat psychopathe dans « The Guest ». Mais avec 15 kg en moins, et des pectoraux en plus. Bref, dans ce film il y a une scène culte où il sort de la salle de bain avec une serviette autour de la taille, de la vapeur autour de lui, les cheveux humides qui lui tombent sur le visage et un air de serial-killer sexy au possible. Ben en gros c'est ce que j'ai en face de moi. La vapeur en moins. Le côté serial-killer aussi, mais par contre le potentiel de sexytude à mille pour cent. Il est dessiné, racé mais sans être gonflé à outrance. Ses muscles sont impressionnants et sa fameuse ceinture d'Adonis est toujours là, partiellement cachée par le linge blanc. L'avantage c'est qu'avec les yeux grand ouverts, et la mâchoire tombante, je simule super bien la fille surprise par la situation.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 23-11-2017
J’ai passé un très agréable moment de lecture en compagnie d’Aigline et de Wulric nos héros de La Châtelaine et le Viking. Les us et coutumes des gens de cette époque sont bien retranscrits dans le récit, tout comme les batailles et les moments dramatiques (comme l’exécution des prisonniers de l’armée adverse). L’auteure française Penny Watson Webb a fait des recherches très poussées avec l’intervention de personnages historiques qui ont vraiment existé (notamment Rollon, le Viking à qui je dois, clairement, d’être une Normande !) et qui nous font partager, nous lecteurs, l’Histoire avec un grand H, notamment la signature du traité de Saint Clair du Epte. En plus de la romance (compliquée) entre Aigline et Wulric dont nous suivons l’évolution sur plusieurs mois, l’auteure nous offre aussi des petites scènes romantiques entre d’autres jeunes femmes du domaine qui trouvent elles aussi leur viking beau et fort à aimer. Certes, ce livre ne comporte que 168 pages mais c’est suffisant pour s’évader durant quelques heures dans une époque totalement sous exploitée de nos manuels scolaires et pourtant si fascinante ! En tant que normande et descendante de Rollon (non, je déconne !!!), je ne peux que vous recommander ce livre, bien entendu !

Ma note : 17/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/11/la-chatelaine-et-le-viking.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 22-11-2017
Aux vues de tous les éléments négatifs que j’ai mis dans ma chronique, vous pourriez croire que je vous déconseille ce livre hors, ce n’est pas du tout le cas ! Je conseille au contraire à tout le monde de le lire, car vous ne ressortirez sans doute pas neutre de ce roman. Soit on le déteste, soit on l’adore ! Personnellement, j’ai adoré le détester car la plume de Colleen Hoover est géniale et je reste encore hantée par ce qu’elle a fait subir à ses personnages…..Tout en me disant aussi que bien des drames auraient pu être évités dans ce livre si chacun avait agi intelligemment et en communiquant sincèrement avec les autres….J’ai rarement lu une histoire où les héros font les pires choix et gardent une ligne de conduite totalement absurde et s’imposent des contraintes dont ils pourraient si facilement se libérer ! Comme un effet domino, les actions des uns, faits plusieurs années auparavant se répercutent sur les autres bien des années plus tard…Il y a beaucoup de souffrance dans ce livre et je tire mon chapeau à Ben, le héros principal, qui est resté quand même accroché à son amour pour l’héroïne même quand tout le poussait dans une autre direction….Je vous avoue que ce livre m’a chamboulée car la manière de penser des personnages va à l’encontre de mes propres valeurs et de mon mode de pensée….Je suis pourtant une sacrée experte en romances mais sur ce coup-là, l’histoire entre Fallon et Ben ne fait pas du tout rêver ! Ou alors, il faut aimer le masochisme, au niveau psychologique, en tout cas…..Alors oui, même si je n’ai pas aimé la manière dont les personnages sont se comportés dans le livre, je vous conseille totalement la lecture de November 9 car il prend vraiment aux tripes ! Et cela fait plusieurs jours que j’ai terminé mon livre et je pense encore aux personnages et à leurs choix désastreux qui ont vraiment totalement compliqué leur histoire d’amour….A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, certes, c’est vrai, mais dans November 9, les personnages ont poussé ce dicton un peu trop loin….Lisez-le, vous verrez bien !

Ma note : 16,5/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/11/november-9.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J’ai vraiment passé un excellent moment de lecture en compagnie de Nevada et de Mad Rogan. L’univers d’Urban fantasy proposé par ce couple d’auteurs russo-américains, Ilona Andrews, est vraiment riche et complexe et nous laisse imaginer tous les possibles pour les tomes à venir. En plus des pouvoirs fascinants dont disposent certains personnages, il y a les conflits, les secrets qui se trament et qui mettent la vie de beaucoup de gens en danger…bien évidemment, nous avons aussi droit à une magnifique romance portée par deux personnages charismatiques, chacun dans leur genre ! Je suis vraiment fan de cette saga qui est actuellement en cours d’écriture et très franchement, cela va être dur d’attendre la sortie du 3ème tome ! Fichtre ! Il va falloir que je prenne mon mal en patience ! Bien évidemment, L’étincelle sous la glace est un coup de cœur pour moi et je vous recommande totalement sa lecture !

Ma note : 18,5/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/11/dynasties-tome-2-letincelle-sous-la.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J’ai été totalement charmée par L’épouse ennemie, ce 1er tome des Héritiers des larmes, écrit par l’auteure française Penny Watson Webb dont je connaissais déjà la plume grâce à une autre de ses œuvres - Pour porter ton nom (qui se déroule au temps du Far west et que j’avais également beaucoup aimé). Le point commun de ces deux livres c’est le caractère – ou plutôt le sale caractère du héros masculin qui semble déterminé à mener la vie dure à l’héroïne, dont il est pourtant très fortement attiré…Autant vous le dire tout de suite, je suis fan de ce style de romance où les deux héros sont au départ ennemis pour ensuite mieux s’aimer et se comprendre…Bien que dans le cas de Brune, notre héroïne de L’épouse ennemie, celle-ci n’a franchement rien à se reprocher sauf peut-être le fait de s’immiscer dans la politique, qui est une « affaire d’hommes » et que son vœu le plus cher est de restaurer la paix entre les Bretons et les Normands en cette année 1499 dans le royaume français. Belle, gentille, honnête courageuse et très intelligente, notre jolie Brunhilde a toutes les qualités pour nous faire fondre, nous lecteurs, et on se demande vraiment parfois pourquoi tant de haine de la part de ces bretons si têtus qui s’évertuent à considérer cette jeune noble Normande comme une sorcière et une ennemie….Heureusement, notre héroïne va pouvoir compter sur des alliés de poids, telle que la Reine de France (rien que ça !), mais aussi de certains bretons, comme Guillaume, le compagnon d’arme de Conan ou Erwan, le palefrenier timide, sans oublier Hélène sa fidèle servante qui défend sa maitresse bec et ongles. Dans ce livre, en plus de la très compliquée mais sublime romance entre Brune et Conan, j’y ai aussi trouvé de l’aventure, du drame (et oui, la vie était dure et cruelle à cette époque, notamment pour les enfants et les animaux…), de l’injustice, de la frustration (dans la manière dont sont considérées les femmes), mais j’y ai aussi trouvé des moments tendres, drôles et émouvants…..Les méchants qui complotent derrière nos héros ne sont pas piqués des hannetons (la fin du livre est très…surprenante notamment quand on apprend les liens qu’entretiennent certains de ces méchants entre eux…) et j’ai vraiment hâte de pouvoir lire le prochain tome quand il sortira ! Ce livre est tout naturellement un coup de cœur pour moi et je vous le recommande à 100 % !

Ma note : 18.5/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/11/heritiers-des-larmes-tome-1-lepouse.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 31-10-2017
A la folie est un livre vraiment très addictif ! L'ambiance "hôpital psychiatrique" apporte une atmosphère glauque au récit où la frontière entre la réalité et la folie est mince. Telle des poupées russes matriochkas, un secret dévoilé en cache un autre et notre héroïne, Alicia, jeune infirmière nouvellement arrivée dans l'institut, va devoir avoir les nerfs bien accrochés pour comprendre ce qui se passe dans cet hôpital de fous (c'est le cas de le dire)....Et quand, en plus de cela, elle commence à éprouver de l'attirance pour Julian, un énigmatique patient de l'hôpital, on se demande vraiment où tout cela va la mener ! Les personnages secondaires ont une place très importante dans le livre et il faut vraiment se méfier des apparences...L'auteure française Cindy Lia a réussi à me surprendre plus d'une fois et j'ai vraiment été bluffée par certains twits du récit ! Bien évidemment, je vous recommande totalement ce livre !

Ma note : 17,5/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/10/a-la-folie.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Après avoir été enthousiasmée par le 1er tome de La dernière nymphe, c’est avec impatience que je me suis lancée dans la lecture de Splendore. Je dois dire que j’ai bien apprécié ma lecture, même si je reste un peu frustrée à propos de la relation entre Enza et Eidon, qui ont le chic de nous souffler le chaud et le froid durant tout le livre…..Pour ce qui est de vivre un amour impossible et torturé, ces deux-là se posent là ! Un groupe de nouveaux personnages apparait dans Splendore, des êtres mythiques qui vont sans doute faire pencher la balance du côté d’Enza et de ses amies nymphes dans le prochain tome, je l’espère…..Quoiqu’il en soit, l’auteure française Marjorie Burbaud nous abandonne sur une fin de tome très frustrante vu le gros twist que se passe pour Enza et que même Eidon n’a pas vu venir ! Notre jolie nymphe n’est pas sortie de l’auberge !!! Vivement le prochain tome !

Ma note : 17/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/10/la-derniere-nymphe-tome-2-splendore.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je crois que je vais devoir faire une croix sur les livres de Jennifer L. Armentrout qui ciblent les « young adults » car malheureusement, encore une fois, tout comme pour Katy, dans la saga Lux, je n’ai pas accroché à la personnalité de l’héroïne qui est vraiment trèèèèèès agaçante, limite tête à claque ! J’avoue que j’ai beaucoup de mal avec les adolescentes qui fanfaronnent et foncent dans le tas sans réfléchir…..Déjà, le tout début du livre a été fastidieux à lire, ensuite, je me suis mise à espérer lorsque Alex doit prendre la fuite pourchassée par les démons, mais fausse joie, une fois rapatriée par les siens au Covenant, pfffff ! Le soufflé est retombé et très franchement, je lisais mon livre « à reculons » et en levant les yeux au ciel face au comportement de la jeune fille et aux longueurs de l’histoire…..Je me suis donc arrêtée au tiers du bouquin, sans regrets….Le seul truc qui m’intrigue c’est la vraie nature d’Alex et je suis prête à parier que son père n’est pas un humain mortel comme elle le pense…..Et du coup, comme elle n’est finalement pas forcément une vraie « sang mêlée » elle va sans doute pouvoir vivre une histoire d’amour avec Ayden, le sang pur qu’elle trouve si bôôô (vu qu’elle nous rabâche toutes les 10 pages que les sangs-mêlés et les sangs-purs ont l’interdiction de vivre une relation….Hum, le message est assez lourd et redondant pour ne pas mettre la puce à l’oreille sur la vraie nature de l’héroïne )….oui, j’ai ma petite idée là-dessus !….Bref, cette saga n’est pas pour moi, elle ne répond pas à mes attentes alors autant la stopper avant qu’elle me déclenche une panne livresque ! Il ne manquerait plus que ça !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3
date : 10-10-2017
Quelle arnaque ! C’est rare que j’écrive un avis négatif sur un livre, car d’habitude, je préfère passer au silence mes déceptions livresques en considération du travail fourni par les auteurs, mais là, vu le matraquage médiatique à propos de ce bouquin (il a bien fait le tour des book hauls sur youtube, notamment….), je me sens obligée d’intervenir si vous partagez les mêmes goûts que moi en matière de littérature ! Alors ok, j’ai abandonné ma lecture assez rapidement pour juger en tout impartialité mais dès le début, le côté sexuel et malsain ne m’a pas plu et je ne me voyais vraiment pas me forcer à aller jusqu’à la fin du livre (y’a pas mieux pour se provoquer une panne livresque en faisant ça ! Et vu le nombre de bouquins qui existent, je ne vois pas pourquoi je perdrais mon temps avec un livre qui ne me plait pas dès le début !)….J’ai définitivement arrêté de laisser une chance à l’auteure américaine Elle Kennedy à partir du moment où elle met en scène son héroïne dans une baignoire et qu’elle précise qu’elle a le sexe totalement épilé….WTF !!!!! Nous nous trouvons dans un monde post-apocalyptique, il n’y a plus de règles, plus de lois, les gens s’entretuent pour survivre, et mademoiselle a le temps d’aller chez l’esthéticienne pour se faire épiler le sexe ?!!!!! Elle l’a trouvée où sa p*tain d’esthéticienne ? Et si elle s’épile au rasoir, elle a fait comment pour être lisse ? Car pour couronner le tout, il est précisé que cela fait une semaine qu’elle ne s’est pas lavée, depuis sa fuite, son errance à travers les routes…..Mais non, elle a le sexe bien épilé et rien ne repousse…..OK ok ok…..Là, je me suis vraiment dit que l’auteure se foutait de ma gueule ! On a l’impression d’être dans un porno et que tous les moyens sont bons pour mettre en scène les personnages dans des situations lubriques et salaces ! (je ne vous parle pas du passage où notre belle Hudson -au sexe épilé- retire héroïquement son t-shirt (ou débardeur échancré ?) et se retrouve en soutif devant un groupe de mâles virils - avec les yeux qui leur sortent de la tête -et le zizi qui pointe à la braguette - (car en plus, Mademoiselle a une poitrine impressionnante, bien entendu) et tout ça pour quoi ? Pour se servir de son vêtement pour stopper le sang qui coule de la blessure de l’un de ces mecs qu’elle vient de rencontrer…..Purée !!!!!!!!! Même les films érotiques du dimanche soir sur M6 n’auraient pas osé nous mettre ce genre de cliché !!! Purée, je suis vraiment énervée !!!!!!!! Et pourtant, l’idée de départ était plutôt bonne avec ce monde de chaos et notre héroïne qui est la sœur du chef des Souverains (le souverain des souverains, finalement, non ?....) et qui fuit le « royaume » pour éviter un mariage forcé et se retrouve dans le groupe adverse des Insurgés et tombe « sous le charme » du chef, Connor, qui ignore qu’elle est la sœur de son adversaire…..Les opposés s’attirent, des drames et des trahisons à venir, oui, tout était mis en œuvre pour que j’adhère à cette lecture mais voilà, les personnages masculins sont vraiment trop vulgaires (dans leurs paroles et dans leurs actes) et comme les Insurgés vivent au jour le jour, c’est partouze à tout va pour profiter de la vie comme s’ils allaient mourir demain….Pitié !!!.....Même un groupe de bonobos en chaleur serait choqué par leur attitude ! Connor, le personnage masculin principal, était beaucoup moins porté sur le sexe que ses compagnons d’arme (au moment où je me suis arrêtée dans ma lecture, je précise...), mais voilà, sa façon d’agir avec Hudson, l’héroïne, ne m’a vraiment pas plu…..Oui, je me suis arrêtée à la scène de la baignoire (quand il rentre d’un coup, et la mâte sans vergogne, sale cochon !)….Oui, je me suis arrêtée là car j’ai tout de suite pressenti que cela n’allait aller qu’en empirant…..Et j’ai eu raison car dans d’autres avis que j’ai lus par la suite, notamment ici sur Booknode, apparemment, il va aussi y avoir des scènes de masturbation en public, des plans à trois etc….Bref, que du romantisme et de la distinction dans ce bouquin !......Je n’ai lu qu’un seul livre de l’auteure Elle Kennedy, c’est The deal et je compte continuer cette saga New adult mais pour ce qui est des Insurgés, non merci, je passe mon tour ! Trop vulgos pour moi ! Mrs Kennedy, vous m’avez déçue sur ce coup-là !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +8
date : 08-10-2017
Nuits brûlantes est certes un Hors-série de la saga Demonica découpé en trois parties distinctes et sans rapport entre elles, notamment au niveau de la chronologie, mais je trouve qu’il reste quand même essentiel à lire, surtout pour ce qui est de l’histoire d’amour consacrée à Azagoth et Lilianna. Celle-ci, en plus d’être ultra romantique (elle vous rappellera La Belle et la Bête, c’est sûr !), nous apprend aussi beaucoup de choses sur le passé de certains autres personnages. (oui, très cher Reaver, c’est de toi dont je parle !!!). La saga Demonica est assez dense au niveau du nombre de personnages et il est donc très facile de s’y perdre (déjà avec la confusion des sagas Demonica et Les cavaliers de l’Apocalypse que les Editions françaises ont eu la mauvaise idée de séparer, grave erreur !!!). Pour tout fan de cette saga, je vous recommande donc Nuits brûlantes. Le style d’écriture de l’auteure américaine Larissa Ione a encore fait mouche pour moi et puis voilà, on finit vraiment par s’attacher à tout ce petit monde ! Vivement la suite qui sera consacrée à Hadès !!!!!

Ma note : 17/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/10/demonica-hs-nuits-brulantes.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 05-10-2017
Je ressors enchantée mais aussi très bouleversée de ma lecture de La maison bleu horizon. Tous les thèmes abordés m’ont intéressée, autant au niveau « fantastique » qu’historique. L’auteur Jean-Marc Dhainaut arrive à nous étonner et à nous surprendre jusqu’à la dernière page. Si l’on peut être effrayé aux premiers abords par les manifestations de rage des entités qui hantent la maison de la famille Annereaux, il faut bien se rendre à l’évidence que très vite, on se met à ressentir de l’empathie pour eux et à essayer de comprendre pourquoi ils restent toujours dans cette maison et l’on se demande ce qui a pu pousser Alan Lambin à traverser la France pour aller à leur rencontre ! L’ambiance des années 80 m’a rappelée mon enfance avec cet hiver 1985 qui est resté dans les annales météorologiques. L’évocation de la Première guerre mondiale et des condition de vie inhumaines des poilus dans les tranchées sont autant de piqûres de rappel pour nous faire réaliser la chance que nous avons de vivre à notre époque actuelle (même si elle n’est pas toujours rose, elle est obligatoirement mieux qu’à cette époque !). Dire qu’il y a seulement 100 ans, nos arrières grands-parents vivaient de telles horreurs, cela me donne des frissons. Toute cette jeunesse, cette génération gâchée…Vous n’avez pas besoin de croire aux « fantômes » pour croire à cette histoire car finalement, ce que nous écrit si joliment Jean-Marc Dhainaut dans ce livre, avec tous ces destins entrecroisés, c’est qu’il ne faut jamais oublier ses racines et parfois, une injustice vécue dans le passé se répercute par-delà le temps, comme un éternel recommencement. La maison bleu horizon nous interpelle et nous fait poser beaucoup de questions sur la vie (et sur la mort). L’époque est idéale pour lire ce livre, je ne parle pas d’Halloween (quoique, une histoire de fantômes a sa place à Halloween, n’est-ce pas !), mais plutôt de la Toussaint et ensuite de la célébration de l’armistice du 11 novembre….Je pense que c’est le moment propice pour démarrer La maison bleu horizon que je vous recommande à 100%. C’est un beau coup de cœur pour moi, en tout cas !

Ma note : 18,5/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/09/la-maison-bleu-horizon.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
La saga des Rebel bikers est une belle découverte pour moi et ce 2ème tome, Dangerous bikers, a été tout aussi vite englouti que le 1er tome. Certes, il y a toujours quelques petits détails qui m’interpellent et qui me laissent à penser que Dangerous bikers a peut-être été un peu « bâclé » dans son édition (notamment avec le grand nombre de fautes d’orthographe ou de grammaire) mais l’histoire est tellement addictive qu’il ne faut pas s’arrêter à ces détails !!! J’espère juste que les Editions Evidences feront plus attention pour la sortie du 3ème tome (que j’attends avec impatience, cela va sans dire !) car très franchement, je suis tombée sous le charme de notre héroïne, Chloé, et je commence un peu à apprécier Tony, le chef du gang des Rebel bikers, vu toutes les épreuves qu’il a subies…..Vivement la suite !

Ma note : 17.5/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/09/rebel-bikers-tome-2-dangerous-bikers.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 19-09-2017
Ca peut pas être pire, de l’auteure québécoise Nathalie Roy, est un livre que je recommande à 100% si vous souhaitez passer un bon moment de lecture en compagnie d’une héroïne punchy, drôle mais aussi émouvante. Si certains passages m’ont déchiré le cœur et j’ai plains sincèrement Valéry face à la goujaterie de certains hommes, je me suis aussi tordue de rire avec la description de ses péripéties totalement ubuesques qui lui arrivent toujours au mauvais moment…. Avec une vie en pleine nature, dans un chalet plus ou moins rafistolé avec des toilettes sèches au fond du jardin, bien évidemment, il ne peut que se passer des choses embarrassantes pour notre pétillante Valéry qui retombe néanmoins toujours sur ses pattes. Ne vous laissez pas freiner par les expressions québécoises car une fois dans le mood, nous comprenons très bien la lecture (par exemple, si j’utilise l’expression « frencher » quand Valéry embrasse un homme, vous comprenez bien que c’est une allusion au french kiss, soit le baiser avec la langue !). Vous voyez, c’est facile à comprendre le québécois ! En tout cas, je le clame haut et fort : c’était ma première expérience de chick lit québécoise mais c’est sûr et certain que ce ne sera pas la dernière ! Je-suis-fan !!!

Ma note : 17,5/20

Mon avis complet : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/09/ca-peut-pas-etre-pire.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J’ai vraiment passé un très bon moment de lecture avec ce 1er tome des Rebel Bikers. Une fois le nez plongé dans le récit, c’est très difficile d’en sortir ! Chloé, l’héroïne a un vrai caractère de cochon, mais c’est justement cela qui en fait sa force et son charme ! Face à des bikers machos qui considèrent les femmes comme des êtres inférieurs, c’est un vrai bonheur de la voir les remettre à leur place ! Sa relation plus que houleuse avec Tony, le chef du gang des Rebel bikers vaut son pesant d’or et face au comportement parfois très discutable du jeune homme, on ne peut que prendre partie pour notre héroïne et on est fort content quand elle réplique par les mots et même par les poings ! (oui, elle a du caractère, la petite !). Si vous voulez une histoire passionnante avec des secrets et des mystères dans une petite ville de Caroline du Nord, tenue par des motards qui y font la loi et qui se retrouvent en difficulté face à l’arrivée d’une jeune fille qui n’en a rien à faire de leurs « règles à la mords-moi-le-nœuds », foncez ! Vous ne le regretterez pas ! D’ailleurs, j’enchaîne de suite sur le 2ème tome car je suis vraiment tombée sous le charme et j’ai hâte de savoir ce qui attend notre chère Chloé, qui décidément n’est pas une héroïne de romance comme les autres !

Ma note : 18/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/09/rebel-bikers-tome-1.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 06-09-2017
Certes, Deep secrets (saisons 1 et 2) est un livre avec quelques défauts (notamment des personnages secondaires très caricaturaux dans leur méchanceté), mais il y a une qualité qu’on lui ne peut pas lui retirer c’est qu’il est vraiment très addictif ! Je pense que le fait de l’avoir découpé en deux parties (deux « saisons ») n’était pas vraiment nécessaire et qu’il aurait aussi bien pu être publié comme un seul et unique tome (d’ailleurs, ma chronique englobe la totalité de l’histoire). Madden, le « héros » de l’histoire, est un jeune homme très complexe et très sombre, qui a connu – et qui connaît – une vie familiale pour le moins traumatisante, même si, pourtant, il est le fils unique de la famille la plus riche de la ville….Comme quoi, l’argent ne fait pas forcément le bonheur pour lui, ou en tout cas, il en connaît le prix pour continuer à avoir son train de vie de luxe…..Le thème majeur abordé dans Deep secrets est la maltraitance. La maltraitance psychologique, mais aussi physique et intime. Madden est une victime chez lui et un bourreau à l’extérieur…..Encore maintenant, je ne comprends pas son acharnement sur la pauvre Rileigh qui n’a jamais rien demandé à personne et qui se retrouve, à cause d’une circonstance malheureuse, la cible de toute la rage de ce jeune homme pour le moins « perturbé ». Ce que je reproche principalement à Deep secrets c’est sans doute la fin un peu trop rapide qui me laisse un goût d’inachevé dans la bouche….Cela dit, je vous recommande cette lecture car j’ai vraiment été ensorcelée par les aventures vraiment spéciales et la relation « trouble » qui s’est installée entre Rileigh et Madden……C’est une histoire que je n’oublierai pas de si tôt, ça c’est sûr !

Ma note 17/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/09/deep-secrets-saisons-1-2.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 24-08-2017
Même si La chasse est ouverte ne fait pas partie des meilleurs livres de l'auteure américaine Linda Howard, néanmoins, j'ai passé un très agréable moment de lecture en compagnie de Daisy, notre héroïne, qui, le jour de ses 34 ans, décide de reprendre sa vie en main et de sortir de son statut de vieille fille. Sa transformation va être remarquable et va titiller la curiosité du nouveau chef de la police, Jack Russo. (il aimait déjà la faire rougir quand elle était avec son look "démodé"). La chasse est ouverte traite du sujet du trafic de jeunes femmes. C'est un sujet assez difficile à lire car certains détails ne nous sont pas épargnés par rapport au calvaire qu'elles peuvent vivre durant leur transport illégal (of course !) dans des camions.....Quand je pense que certains livres à succès de "dark romance" en ont fait leur thème central, cela me laisse songeuse.......Quoiqu'il en soit, ici, Linda Howard nous alerte des dangers de la perversité de certains hommes - Et je constate que la drogue du violeur, le GHB, est très "à la mode" chez les américains et Linda Howard met en garde les jeunes filles pour qu'elles surveillent leur verre dans les lieux publics comme les bars ou les boites de nuit.......Bon, attention, La chasse est ouverte n'est pas un livre glauque, bien au contraire car nous avons droit à beaucoup d'humour de la part de notre héroïne, qui est assez sarcastique et possède un fort tempérament, tout comme Jack, qui lui, adore la faire sortir de ses gonds mais sait aussi être présent comme soutien et protecteur dans les moments les plus dangereux. Je ne vous conseillerais pas La chasse est ouverte pour découvrir les oeuvres de Linda Howard (Le disparu de San Pablo reste pour moi son meilleur livre !), mais je ne vous dis pas non plus de le passer à la trappe car mine de rien, on passe toujours un bon moment avec cette auteure et ce fut encore le cas pour moi cette fois-ci !

Ma note : 17/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2017/08/la-chasse-est-ouverte.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0