Livres
462 169
Membres
419 177

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tout le bleu du ciel



Description ajoutée par tiinker 2019-02-18T22:57:55+01:00

Résumé

Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, avec le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme, qui a pour seul bagage un sac à dos, un grand chapeau noir, et aucune explication sur sa présence. Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naît, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile. Une écriture vive et alerte, des dialogues impeccables, des personnages justes et attachants qui nous emportent jusqu’à un dénouement inattendu, chargé d’émotions.

Afficher en entier

Classement en biblio - 10 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par JLB21 2019-04-05T10:06:58+02:00

Je ne veux pas devenir sénile, délirant, je ne veux pas qu'on m'aide à me rappeler mon nom, qu’on doive me réapprendre à lacer mes chaussures ou à faire cuire un œuf. Je ne veux pas que la dernière image que vous ayez de moi soit celle d’un homme diminué et vulnérable (surtout le dernier point). J’ai ma fierté, comme tout le monde. Je préfère vivre mes derniers mois à l’abri de vos regards.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Totopinette 2019-04-20T14:05:11+02:00
Diamant

Tout d'abord, je tiens à remercier les équipes des éditions Carnets Nord et de Lecteurs.com pour l'envoi de ce très beau roman. Le résumé de cette oeuvre m'a tout de suite séduit. J'avais hâte de lire les aventures d'Émile atteint d'Alzheimer précoce. À 26 ans, sa maladie le condamnait à 2 ans d'espérance de vie. Pourtant, à 26 ans on se sent encore dans la fleur de l'âge. Trop jeune pour ce genre de mésaventures … Trop jeune pour dire adieu à ses souvenirs puis à la vie. En lisant le résumé, je me suis dit que l'histoire allait être dure. Je m'y étais préparée. Contre toute attente, c'est le ressenti d'un autre sentiment qui a pris le dessus : l'Amour. Avec un grand A. Ce fût, pour moi, un roman coup de cœur !

Il faut dire que les premiers mots du roman donnent le ton. On ne s'apitoie pas sur son sort, on profite de la vie avec le sourire. C'est avec cet entrain et acceptation de sa condition qu'Émile a passé sa petite annonce afin de rencontrer un compagnon (ou une compagne) pour son ultime voyage. Joanne va vite répondre à ce message et s'embarquera dans cette aventure. Direction les Pyrénées. La relation que Joanne et Émile tissent, au fil du temps, ne peut que nous emporter. On ressent leur affection mutuelle qui grandit, l'empathie et la compréhension de l'autre. Mais c'est surtout l'acceptation. Accepter qu'une personne malade ne souhaite pas finir ses jours branchés à des électrodes … Accepter malgré la difficulté de voir l'autre souffrir. C'est là le vrai Amour ! C'est admirable … surtout de nos jours. Il reste peu de personnes capables de faire passer les souhaits et le bien d'autrui avant le sien. J'ai beaucoup apprécié cette idée de carnet où Émile peut se confier … laisser une trace de son vécu alors qu'avec le temps il s'effacerait de sa mémoire. C'est une façon de lui dire : « Si tu t'oublies, moi jamais je n'oublierais. Et si parfois les souvenirs venaient à s'estomper, je n'aurais qu'à lire tes mots pour m'en souvenir comme aux premiers jours. »

Les personnages sont absolument attachants. D'abord, on ne comprend pas ce qui pousse Joanne à accepter une telle aventure avec un inconnu. On se dit qu'elle est inconsciente ... On comprend très vite qu'il s'agit d'une femme perdue ... égarée au bord d'un lac et qui a du mal à retrouver le chemin de la Vie. Cette femme est l'incarnation du courage. Émile, quant à lui, est attachant compte tenu de sa maladie, mais aussi pour son caractère plein de résignation. Il s'acharne à vivre et à ancrer en lui toutes les beautés du monde avant de s'éteindre. J'ai détesté Léon. Il est d'une lâcheté monstrueuse. Et pourtant, c'est une très bonne chose que l'auteure l'ait placé dans l'histoire. Ce personnage témoigne bien de l'importance de se défaire des attentes parentales à l'âge adulte. L'importance de vivre selon ses propres désirs et non selon ce que les parents attendent de nous. Avant de donner la vie à un enfant, il faut soi-même cesser d'être l'enfant de quelqu'un d'autre.

Pour résumé l'histoire de Joanne et d'Émile, je dirais simplement : parfois, deux âmes brisées se rencontrent et se réparent mutuellement. L'un et l'autre s'offrent ce qu'ils attendaient de la Vie. Sans contrepartie !

Autant dire que je n'ai pu résister à verser ma petite larme à la fin de ce roman. Oui, moi qui fuis généralement les histoires d'amour, je me suis complètement laissée happer. Bien sûr, certains évènements sont plus que prévisibles, mais quelle importance ? Tout ce qui compte, c'est eux ! Et ils sont dramatiquement merveilleux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lecarnetdestitch 2019-04-05T17:21:30+02:00
Or

Mélissa Da Costa signe, avec Tout le bleu du Ciel, un grand roman de la littérature française contemporaine. Dès les premières pages, nous sommes saisis par les émotions des personnages, du cadre magnifique et de l'histoire en général.

Des personnages attachants avec des lourds secrets. Émile, 26 ans, est atteint d'un Alzheimer précoce, une maladie neurodégénérative orpheline. Selon les médecins, il lui resterait deux ans environ, voire moins... Le roman commence de manière originale. En effet, Émile propose de faire un roadtrip avec une inconnue. Pour cela, il poste une annonce sur Internet. Contre toute attente, une personne réponde. Et cette personne s'appelle Joanne, une jeune femme mystérieuse que vous allez découvrir dans ce roman. Ce livre retrace donc le roadtrip de ces deux personnages en camping-car dans les Pyrénées. Un roman riche en rencontres humaines et de bienveillance !

Ce roman m'a fait pensé à un autre roman d'une auteure américaine : Wild, de Cheryl Strayed, qui avait été un coups de cœur ! Wild et Tout le bleu du ciel ont un point commun : un roadtrip pour faire un voyage intérieur et pour retrouver la paix avec soi-même !

Un roman qui traite un sujet tabou et difficile dans notre société contemporaine : l’Alzheimer et le droit de choisir comment on veut mourir. Les proches du malade sont impuissants face à la maladie. Ils ont du mal à accepter la décision du malade : celle de ne pas se faire soigner car le malade sait qu'il n'y a aucune chance de survie. Une décision difficile à accepter, surtout quand on ne veut pas mourir dans un centre hospitalier terne mais à l'extérieur. Même face à la dégradation de l'état de santé du proche, il est difficile de faire respecter sa décision.

Ce roman feelgood est un appel au courage, de bienveillance ; et avant tout un appel à se battre et ne rien lâcher face à une société qui impose ses diktats.

L'écriture fluide, merveilleuse et maîtrisée de Mélissa Da Costa nous empêche de lâcher son roman des mains. Un roman qu'on savoure jusqu'aux dernières pages avec de magnifiques émotions. On vit la vie des personnages dans leur périple. Personnellement, on se demanderait si on arrivera à faire face à la maladie d'un de nos proches.

Un roman magnifique, coups de cœur, que je vous conseille absolument de lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NeverlandBooks 2019-03-31T17:04:57+02:00
Or

Vous voulez voyager et apprendre énormément de choses sur la vie et sur votre propre personne ? N’hésitez plus. « Tout le bleu du ciel » de Mélissa Da Costa (aux éditions Carnets Nord) est fait pour vous.

Voici le résumé :

Emile atteint d’Alzheimer précoce à l’âge de 26 ans décide de fuir l’hôpital. Il veut tout simplement profiter de ces derniers mois et faire un ultime voyage. Pour cela, il met une annonce sur internet afin de trouver quelqu’un qui pourrait l’accompagner. Et c’est Joanne, une jeune femme de 29 ans, très mystérieuse et discrète, qui répond. C’est donc ensemble que leur voyage en camping-car va commencer. Bien que la colocation va être un peu difficile au début, ils vont petit à petit apprendre à se connaître et s’apprécier.

Un jour, Emile va faire un malaise pendant ce road-trip, il sera donc hospitalisé. Afin qu’il ne soit pas placé sous la tutelle de ses parents et qu’il soit obligé de retourner à l’hôpital qu’il a fui, Joanne va élaborer un plan. Et à partir de ce moment, des changements vont apparaître.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tiinker 2019-02-18T22:58:53+01:00
Or

Quelle belle découverte ! Je n’en reviens toujours pas que c’est un premier roman !

Le début peut paraître un peu long mais c’est en toute logique. Emile et Joanne s’apprivoisent doucement. Au départ on a surtout les rétrospectives du jeune homme, on en apprend un peu plus sur sa maladie et ce qui l’a poussé à tout plaquer. Elle, reste un mystère une bonne partie du roman, même si elle s’ouvre petit à petit. Les deux sont hyper touchants. Les personnages qui gravitent autour d’eux sont tous attachants aussi. Ils donnent une vraie dynamique au récit et l’ensemble est tellement positif, malgré l’épée de Damoclès, que ça fait du bien !

La narration est à la troisième personne mais on a droit à la première quand ils écrivent. J’ai beaucoup aimé cette alternance qui les rend tellement vivants et m’a permis de partager encore plus avec eux. Car ce roman c’est bien un partage. J’ai voyagé avec eux, au sens propre et spirituel. C’est une invitation à partir sur les routes mais également en soi. Il y a tellement à apprendre d’Emile et Joanne. Certain(e)s y verront une morale mais je n’ai rien trouvé de moralisateur dans la plume de l’autrice. C’est juste beau, profond, naturel, saisissant. C’est une invitation aux plaisirs simples et à s’ouvrir aux autres, une ode à la vie ♥

Il y a deux « sujets » auxquels les personnages ont du faire face, je ne sais pas s’il y a du vécu derrière mais c’était vraiment bien amené et traité. Encore une fois, tellement touchant. Je ne crois pas qu’on puisse rester insensible à ce roman. Sans en faire trop, Melissa a su faire ressortir et ressentir les émotions de ses personnages. Et pu*** j’ai eu les larmes plusieurs fois, et pour l’épilogue j’ai pleuré non stop XD Chose qui ne m’était pas arrivée depuis très longtemps.

J’ai refermé le livre chamboulée. A la fois mal et bien. C’était très déroutant. C’est un roman qui va me marquer longtemps. Vous l’avez compris, c’est un coup de cœur ! Et maintenant, il faut vraiment que je lise l’Alchimiste ^^

Encore merci aux Carnets Nord et Gilles Paris ?

Bisous https://lireoudormir.wordpress.com/2019/02/18/tout-le-bleu-du-ciel/

Afficher en entier

Activité récente

tiinker l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-18T22:56:58+01:00

Les chiffres

Lecteurs 10
Commentaires 4
Extraits 1
Evaluations 5
Note globale 10 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode