Livres
428 973
Membres
350 413

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Alma



Description ajoutée par annick69 2018-08-17T17:00:21+02:00

Résumé

Une petite fille aux étranges pouvoirs vient au monde. Autour d'elle, c'est l'Espagne du Moyen Age, aussi barbare que raffinée, à la fois religieuse et brutale, où la reine Isabelle la Catholique s'apprête à chasser tous les Juifs du royaume. La petite Alma, celle qui parle avec Dieu, deviendra-t-elle le guide dont son peuple a besoin, ou bien sera-t-elle comme tant d'autres balayée par le vent mauvais de l'Histoire ? L'épouvante se mêle au comique, les destins s'enchevêtrent, aussi grandioses que pitoyables, dans un récit haletant, à la force d'une légende.

Afficher en entier

Classement en biblio - 4 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2018-09-13T13:23:14+02:00

Mais allons, du courage !

Vous le savez bien, vous qui tenez cet ouvrage : l'épaisseur des pages s'est amoindrie à votre dextre. Les lecteurs avisés que vous êtes savent à ce signe que nous voilà en lice pour la dernière cavalcade.

Et je vous rappelle : la dernière des dernières, en ce qui me concerne, cette garce à la faux qui me guette, se livrant sur son laid visage osseux, à de plus en plus de grimaces impatientes.

Cavalcadons donc, les amis. Cheminons d'un pas vif vers cette fin qui nous attend.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2018-09-13T13:22:23+02:00
Diamant

Je remercie Joël ainsi que la maison d'édition Taurnada pour ce nouvel envoi. Je ne sais pas résister à l'un de leurs livres et même si pour le moment, j'ai beaucoup apprécié les précédents, celui-ci a été un véritable coup de cœur. La préface de Thierry Poncet est toujours un régal, tout autant que la lecture d'un de ces petits livres qui semblent ne pas payer de mine et qui pourtant nous en apprennent plus sur la nature humaine qu'un autre, et accessoirement sur Zykë.

1480, la naissance d'un ange dénommé Alma, au cœur de l'Espagne médiévale, dans la ville-dont-on-ignore-le-nom. Un an plus tard, sa famille juive, le peuple juif est exterminée de cette ville. Seule rescapée, elle est amenée à Séville chez une de ses tantes. La vie aurait pu y être paisible, si elle n'était pas juive dans un monde de chrétien qui se croit tout permis et si elle n'avait pas une ligne directe avec Dieu tout puissant. 1492, l'année où la traque est de nouveau en lice. L'année où il faut absolument bannir cette religion, tuer, violer, voler, piller ces gens qui ont une pensée différente. Les obliger à fuir. Mais Alma, elle, reste. Douze ans, c'est si jeune et pourtant sa tête est bien remplie, surtout d'une grande sagesse.

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas la plume de l'auteur il peut y avoir un choc. Car il s'adresse à nous, petits lecteurs, pas comme on peut le lire dans d'autres livres, mais comme s'il nous parlais de vive voix. Zykë c'est un phénomène, dans le bon sens du terme. Il ne s'étale pas sur des détails insignifiants, même si par moment il nous entraîne dans des détails pour nous expliquer comment Alma a bien pu parvenir dans les bras de sa tante. C'est un conteur, il sait attirer/tirer l'oreille en un simple coup de crayon. Pouvoir nous embarquer dans une histoire dramatique sans pour autant plomber l'ambiance, enfin si un peu par moment, autrement on serait dans un humoristique. Bref, tout cela pour dire qu'il a le don inné ? de nous entraîner dans les profondeurs d'une Espagne où l'inquisition y fait loi.

Ah, l'inquisition ! Je ne sais pas si vous vous rappelez (non je n'y étais pas, quoique...) Ce magnifique moment où la religion s'amusait à démembrer des gens, ou les découpait, tortures et compagnie au programme pour tous ceux qui étaient différents : religion différente, sorcellerie (parce que c'est bien connue les sorciers et sorcières sont tous morts à cette époque), amour interdit (entre hommes, entre femmes), ou tout simplement parce que la tête ne revient pas à l'Inquisiteur suprême ! Bref, le contexte est posé, sans oublier que les juifs ont eu leur lot de malheur du début... jusqu'à la fin !

Comment un homme, un baroudeur, un aventurier si peu regardant des lois, s'amuse à écrire Alma ? C'est son dernier livre avant qu'il ne casse sa pipe. Un dernier hommage à ce qu'il est, était, un conteur né. Alma est une petite fille qui vit avec le sourire. Elle parle à Dieu, grand bien lui fasse, c'est son jardin secret, son moment à elle. Cela l'apaise, la rend plus belle. Et lorsque nous traversons les murs aux côtés de l'auteur, l'aura qui se dégage de sa petite personne est envoutante, à moins que ce ne soit juste la lumière de la lune qui l'encadre ? En plus d'être blonde aux yeux bleu, elle est gentille (OK, je l'ai déjà dis) et son sourire est emprunt de bonté. Son histoire n'a rien de simple dans un monde de brutalité elle est ce chocolat qui apporte la douceur.

La fin n'est pas une surprise, car avec l'auteur on était déjà au courant de ce qui lui arriverait, à elle et son peuple, par contre on espère que la fin ne sera pas celle que l'on imagine. Elle est bien pire que tout. C'est une fin de conte, celle de M'sieur Zykë. Pas besoin de faire de grands discours, il met juste assez pour nous faire pleurer dans les chaumières et laisser la honte faire son bonhomme de chemin dans les esprits les plus obtus. Alors 1492, promis nous ne parlons pas de la découverte de l'Amérique, ni même de Christophe Colomb. Celui-là, il n'était pas en Espagne, donc pas besoin de lui montrer plus d'ampleur qu'il n'a déjà eu. Par contre, l'Inquisiteur suprême (oui, je l'ai baptisé ainsi, tant pis pour lui) est important. C'est lui qui décide de tellement de choses qu'on se demande où sont les ficelles qu'il tient entre ses mains pour guider la royauté, le clergé et compagnie.

Il y a ces pointes de piques, ces moments où l'auteur s'adresse à nous avec un naturel déconcertant, sortant des vérités qui ne sont pas celles que nous pouvons croire. Penser que l'histoire ne répète pas les mêmes erreurs ? Cela serait idéal et dans un monde rempli d'idéaux il y aurait des licornes à chaque coin de rue. Sauf que ce n'est pas le cas. Les idéaux ne sont que des miettes perdues au fin fond de la pampa. Les erreurs se répètent sans cesse, c'est un cycle sans fin.

Bien entendu il y a bon nombre de personnages, mais à quoi bon s'y attarder, vu qu'entre les bons qui disparaissent du pays, ou disparaissent tout court et les méchants qui ne font que le mal (logique, hein !) En fait, ce n'est pas vrai, on s'attache forcément à certains d'entre eux. Le hic, c'est qu'une fois au cœur de l'histoire on risque de souffrir, pour les raisons nommées au-dessus.

Vous l'aurez compris, Zykë n'est pas un écrivain conventionnel et qu'est-ce que cela fait du bien de sortir des sentiers battus. Il a son style, son j'men-foutisme, sa manière de montrer que ce qu'il dit c'est vrai, le reste n'est que fioritures ! Un grand merci à Joël pour sa confiance renouvelée.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/alma-cizia-zyke-a148487608

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2018-09-05T11:14:34+02:00
Or

Déjanté, humoristique, mais pas que, une histoire qui se passe il y a bien longtemps en Espagne. Une jolie fable. La construction du roman m'a beaucoup plus et est du coup très attirante pour la lecture. Je suis très heureuse d'avoir pu lire ce récit qui a été publié après le décès de l'auteur. Pour le style et bien c'est de l'inclassable, on rejoint un mélange des écrits de Cetro, Guillaume Lecler et Brian Merrant. Un roman détonnant, atypique, humoristique, beaucoup de jeux de mots, et beaucoup d'émotions. L'histoire de fond reste malheureusement bien d'actualité, touchante, prenante et c'est avec un ressenti triste que je quitte ce récit. Je remercie les éditions #Taurnada et Joël Maïssa pour cette lecture que je recommande vivement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2018-09-03T13:38:11+02:00
Or

J'ai découvert l'auteur, Cizia Zykë, il y a peu dans le roman Zykë, l'aventure, écrit par Thierry Poncet, ami de Zykë et rédacteur de ses histoires. Je m'étais dit à ce moment là qu'il fallait que je lise un roman de Zykë, et la chance a bien fait son travail puisque peu de temps après, Joël des éditions Taurnada me proposait de lire Alma, ultime écrit de Cizia Zykë, mort avant de le voir éditer. C'est Thierry Poncet, son rédacteur, qui a repris les notes de l'auteur et les a retravaillées pour pouvoir en faire une histoire aboutie et surtout éditée.

C'est donc avec beaucoup de plaisir que je pouvais enfin découvrir le style de Cizia Zykë, il est hors du commun et lui ressemble, très vivant, n'hésitant pas à apostropher le lecteur pour lui parler directement en plein dans l'histoire, le rendant acteur à part entière. Il est mourant, il le sait et nous le fait savoir, il dit souvent que son temps est compté et qu'il faut qu'il se dépêche de nous raconter cette histoire qui lui tient à cœur (j'ai l'exemple en tête où il dit "Je parle, blabla, blabla... et l'heure tourne. »).

Il nous conte donc la vie d'une petite fille, blonde aux yeux bleus, au regard envoûtant, qui va se retrouver très vite orpheline, le meurtrier de ses parents ne peut tuer cet enfant au si beau regard. Elle va être confiée à sa tante, qui vit en communauté. Tout ceci se passe à la fin du quinzième siècle, en Espagne, et Alma et tous les gens qui l'entourent sont Juifs. À cette époque, il est décidé par la reine de chasser tous les Juifs du royaume, soit ils partent, soit ils restent et se convertissent au christianisme, soit ils meurent. Ce n'est pas sans nous rappeler d'autres faits de notre Histoire plus récente !! Tous les habitants de la juderia dans laquelle vit Alma sont donc menacés. Certains vont partir, d'autres vont braver l'église et mourir dans d'atroces conditions, d'autres vont se convertir par amour pour un catholique...et Alma dans tout ça ? Elle vit, avec son sourire irrémédiablement collé sur son visage, avec ses grands yeux bleus, elle parle à Dieu, on ne sait pas ce qu'ils se disent mais sa foi ne sera jamais ébranlée.

On aimerait savoir ce que se racontent Alma et Dieu, mais l'auteur reste discret et se retire sur la pointe des pieds à chaque fois. Malgré ses boutades, il raconte avec beaucoup de ferveur ce qu'ont dû supporter ce peuple pendant cette période de l'Histoire. Les guerres de religion existent de tout temps et rendent malheureux des gens innocents...

La vie de cette petite fille et de ses compatriotes est touchante et émouvante, mais l'auteur sait disséminer à droite et à gauche quelques notes d'humour, généralement en se reprenant lui-même, ou en disant au lecteur que non il ne voulait pas nous épargner, et que tout allait être bien pire par la suite. Il nous prépare à un final poignant, comme il dit, il nous avait prévenus !

J'ai passé un très bon moment de lecture avec Alma, et surtout avec son auteur, Cizia Zykë. Par sa manière de raconter, le ton est par moment complètement décalé par rapport à la gravité des faits, mais ce n'est pas pour autant qu'il reste insensible à cela, il mène tout le roman avec beaucoup de tact pour nous parler de drames qui se sont répétés tout au long des siècles. Je pensais, de par le résumé, que la part fantastique allait être plus importante que cela, au vu des pouvoirs de la petite fille, mais non, cela est juste effleuré et nous sommes beaucoup plus entrainés dans un monde criant de réalisme. Cette façon n'est pas pour me déplaire, bien au contraire.

Je vais arrêter mon bavardage, pour résumer, je suis ravie d'avoir lu Alma, j'étais déjà sous le charme de Cizia Zykë après ma lecture de Thierry Poncet, je suis cette fois conquise par l'auteur. Je pense que je lirai à l'occasion d'autres écrits de lui, pour voir s'il garde cet humour, ce décalage, cette façon de prendre à partie le lecteur.

Je ne peux que vous conseiller la lecture de ce roman pour vous rendre compte par vous-même de qui est Alma et à travers elle qui est Cizia Zykë.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Alma" est sorti 2018-09-06T00:00:00+02:00 en version poche
background Layer 1 06 Septembre

Date de sortie

Alma

  • France : 2018-09-06 - Poche (Français)

Activité récente

Maks le place en liste or
2018-09-13T22:53:00+02:00

Les chiffres

Lecteurs 4
Commentaires 3
Extraits 3
Evaluations 3
Note globale 8.67 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode