Livres
472 401
Membres
444 858

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Philip K. Dick

Etats-Unis Né(e) le 1928-12-16
Etats-Unis 1982-03-02 ( 53 ans )
1 433 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lyli 2011-03-23T15:11:46+01:00

Biographie

Publié pour la première fois en 1952, Philip K. Dick (1928-1982) s'oriente rapidement, après des débuts assez classiques, vers une science-fiction plus personnelle, où se déploient un questionnement permanent de la réalité et une réflexion radicale sur la folie. Explorateur inlassable de mondes schizophrènes, désorganisés et équivoques, Philip K.Dick clame tout au long de ses œuvres que la réalité n'est qu'une illusion, figée par une perception humaine imparfaite.

L'important investissement personnel qu'il plaça dans ses textes fut à la mesure d'une existence instable, faite de divorces multiples, de tentatives de suicide ou de délires mystiques.

Afficher en entier

Livres de Philip K. Dick

Classement dans les bibliothèques

Diamant
475 lecteurs
Or
1 011 lecteurs
Argent
761 lecteurs
Bronze
432 lecteurs
Lu aussi
665 lecteurs
Envies
1 444 lecteurs
En train de lire
68 lecteurs
Pas apprécié
83 lecteurs
PAL
1 108 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.6/10
Nombre d'évaluations : 397

2 Citations 343 Commentaires sur ses livres

Alias et noms de plume

  • Philip Kindred Dick

Dernier livre
de Philip K. Dick

Sortie Poche France/Français : 2018-06-06

Les derniers commentaires sur ses livres

Le guérisseur de cathédrales

Humour mine de rien ("Le jeu", le personnage du robot qui semble avoir inspiré le robot de Futurama, et finalement tous les personnages), scène d'épouvante d'anthologie (vous aussi dialoguez avec votre cadavre), ambiance glauque et chlostrophobe (état-fasciste, population surveillée). Ce livre nous plonge dans un univers où le grottesque côtoie le désespoir dans un mélange aigre-doux des plus délicieux.Joe est en effet contacté par un extraterrestre qui reconnait son grand talent et l'engage pour réparer avec d'autres entités venues de mondes divers, une cathédrale enfouie au fond de l'océan d'une lointaine planète.

Enfin sans dévoiler le reste du livre, "Le guérisseur de cathédrales" nous montre comment cet homme peut se sublimer. À lire pour le plaisir et pour connaître un autre aspect de l'écriture de K. Dick.

Mérite d'être plus connu qu'il n'est !!!

Afficher en entier
Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

Étant moi-même une fan du film culte de Ridley Scott, visionné plusieurs fois, j'ai toujours songé à lire l'oeuvre qui a inspiré Ridley Scott...Déception absolue ! Les scénaristes ont bien travaillé et complètement remodelé le livre .

Disons-le tout de suite, l'ambiance n'est pas du tout la même et les événements ne se déroulent pas de la même manière : il est difficile de ne pas faire de parallèle avec le film et dès lors, la déception survient.

Pourtant, le roman donne des pistes et des visions différentes qui, pour l'amateur de SF que je suis, apporte des questionnement intéressants.

Mais cela s'arrête là : l'univers de Philip K. Dick n'est pas le même que celui de Ridley Scott.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louvasanga 2019-09-10T14:34:34+02:00
La vérité avant-dernière

Même si le début peut paraître flou, on s'insère facilement dans l'histoire et comprends tous les enjeux au fur et à mesure. Un bon livre de science-fiction que je suis ravie de rajouter à ma collection.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FeyGirl 2019-09-16T14:54:57+02:00
Dr Bloodmoney

Lire un roman de Philip K. Dick est toujours une expérience ! On ne sait pas ce qu’on va y trouver. L’auteur n’avait pas le style d’un grand romancier, mais il développait des idées parfois géniales… en ne les exploitant pas toujours très bien.

J’ai mis du temps avant de me rendre compte qu’il s’agissait d’un post-apocalyptique, c’est dire ! Mais il est très différent des romans habituels du genre, on n’y croise ni sauvagerie, ni de loi du plus fort… nous sommes dans un monde qui semble normal, le reflet de la campagne californienne des années 60, avec toutefois une quasi-disparition de moyens techniques modernes (électricité, communication…).

Les premiers chapitres présentent divers personnages, mais déroutent aussi le lecteur avec des va-et-vient dans le temps au milieu d’un chapitre : on ne sait parfois plus où on est, et l’atmosphère d’étrangeté se met ainsi en place. Puis vient « la bombe », sans qu’on en connaisse vraiment les causes, l’auteur préférant exploiter les conséquences des radiations.

Philip K. Dick s’en est donné à cœur joie dans certains de ses thèmes de prédilection : la paranoïa ou la perception souvent faussée de la réalité. Le tout dans une ambiance rappelant la Californie des années 60 où vivent des communautés de survivants, aux côtés d’humains anormaux ayant parfois des pouvoirs, et d’animaux un peu flippants devenus intelligents grâce aux radiations. Ce mélange accentue le sentiment d’étrangeté qui s’approche de la littérature fantastique, comme si nous lisions un cauchemar presque réel.

Dans ce roman, les jeunes sont hors normes et ont développé des facultés psy : Hoppy que nous découvrons adolescent et sans membres, ainsi que la petite Edie et son frère Bill. Ah, la description de Bill à la fin du livre ! Ces jeunes sont entourés d’adultes souvent faibles ou déplorables dans leurs actions ou leurs pensées : les jeunes paraissent finalement être les protagonistes les plus importants de l’histoire.

Il est difficile de voir où l’auteur a voulu nous emmener : ce roman est à réserver aux fans de Dick !

Afficher en entier
Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

Différence significative avec le film, l'évocation fréquente de la rareté animale, tout animal de compagnie est désormais côté a l'argus a des valeurs prohibitives, et la plupart des espèces a définitivement disparu . Le héros, Rick Deckard veut remplacer son mouton électronique par un animal de chair et d'os, c'est souvent évoqué dans le livre .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par al61 2019-09-20T08:35:08+02:00
Au bout du labyrinthe

Lu depuis plus de trente ans,ce livre m'a laissé le souvenir d'un bon moment rien de plus. Pourtant ordinairement l'auteur ne laisse pas indifférent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PhilippeD 2019-09-21T11:13:05+02:00
À rebrousse-temps

Comment agirait-on si le temps décidait de nous faire rajeunir?

Tous ces morts qui se réveillent.....Imaginer un monde ou l'on ne défait rien! Un monde ou rien ne fini, qui ne cesse de commencer. Le temps s'est inversé. On ne meurt pas on revit jusque l'instant ultime ou l'on réintègre la matrice. Ou l'on régurgite au lieu de manger. On redevient un enfant. Comme d'habitude P.K.Dick joue avec le temps. Un livre efficace.A Lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PhilippeD 2019-09-21T11:30:15+02:00
Le Maître du Haut Château

On m'en avait parlé, je l'ai dévoré d'une traite. Dommage que l'auteur n'en ai pas fait une suite. Uchronie formidablement contée. C'est du grand K Dick qui mêle ici son thème favori de l'identité et l'humanité, le yi king (le livre des transformations chinois), un beau personnage d'écrivain (un effet miroir...) et une uchronie de grande qualité où les alliés ont capitulé en 1947 mais où l'on parle d'une histoire alternative où ils triomphèrent. Il est très difficile de résumer un tel bouquin, une fin surprenante et un goût d'inachevé mais un très grand livre à lire et relire peu importe dans quel rameau d'univers ou d'Histoire vous vous trouviez.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par John88 2019-10-04T02:54:23+02:00
Philip K. Dick's Electric Dreams

Un excellent recueil de nouvelles style science fiction qui nous amène à nous questionner sur la vie réelle. Philippe K. Dick est un auteur aillant une bonne place dans ma bibliothèque et chaque livre que je lis de lui m'envoutent totalement.

Afficher en entier
Le Maître du Haut Château

Quand Philip K. Dick écrit ce roman, seulement 17 ans se sont écoulés depuis la capitulation de l’Allemagne nazie. Les horreurs et les stigmates de la deuxième guerre mondiale sont encore bien présents dans les lieux, les hommes et les esprits. L’auteur prend alors pour hypothèse de départ que l’Axe a vaincu les Alliés. Le monde est alors partagé entre le Reich et l’empire nippon, entre deux puissances aux cultures si différentes. Des différences qui virent au mépris ; les anciens amis s’enfoncent de plus en plus dans leurs idéologies.

En 1948, la Seconde Guerre mondiale a pris fin et les Alliés ont capitulé... A San Francisco, 1968, la vie a repris son cours dans the Pacific States of America sous domination japonaise. L'occupant a apporté avec lui sa philosophie et son art de vivre. De nombreux américains se servent d’un livre le Yi King, le guide spirituel, pour faire des choix dans leur vie. Dans une Amérique orientalisée, les personnages de toutes origines et toutes importances croisent leurs destins.

Un autre livre, interdit par les Allemands et tolérés par les Japonais, fait également beaucoup parler de lui : le Poids de la sauterelle, il raconte un monde où les Alliés, en 1945, auraient gagné la Seconde Guerre mondiale. Utopie ou réalité…

Le Maître du Haut Château (The Man in the High-Castle, 1962), ce roman de Philip K. Dick, a obtenu le Prix Hugo en 1963. C’est véritablement un texte aux multiples entrées car au-delà des histoires personnelles qui se chevauchent, ce sont aussi deux livres qui sont les héros de ce roman. L’un évoque une Histoire alternative dans laquelle les Alliés sont vainqueurs de la guerre mais pas, tout à fait, comme dans la réalité. L’autre livre est un ouvrage de sagesse orientale, vieux de plusieurs millénaires, qui offre à qui sait l’interpréter une lecture de l’avenir.

Le génie de Phlip K. Dick nous absorbe dans ces différents univers et nous ramène le temps d’un flash à la notre réalité. Dans cette superposition d’univers parallèles, l’auteur nous laisse le choix de la vérité. Et la fin est encore plus déroutante.

Afficher en entier

On parle de Philip K. Dick ici :

Guide de l'âge d'or : les maîtres
2017-02-18T18:35:11+01:00

Dédicaces de Philip K. Dick
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

J'ai lu : 65 livres

Denoël : 39 livres

Gallimard : 24 livres

LGF - Le Livre de Poche : 20 livres

Robert Laffont : 14 livres

10/18 : 14 livres

Pocket : 12 livres

Éditions du Masque : 8 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode