Livres
514 819
Membres
527 899

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Edgar Allan Poe

Etats-Unis Né(e) le 1809-01-19
Etats-Unis 1849-10-07 ( 40 ans )
3 733 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par miracl 2009-08-13T11:42:50+02:00

Biographie

source : wikipedia

Edgar Poe (Boston, 19 janvier 1809 - Baltimore, 7 octobre 1849) est un poète, romancier, nouvelliste, critique littéraire, dramaturge et éditeur américain, ainsi que l'une des principales figures du romantisme américain. Connu surtout pour ses contes — genre dont la brièveté lui permet de mettre en valeur sa théorie de l'effet, suivant laquelle tous les éléments du texte doivent concourir à la réalisation d'un effet unique — il a donné à la nouvelle ses lettres de noblesse et est considéré comme l’inventeur du roman policier. Nombre de ses récits préfigurent les genres de la science-fiction et du fantastique.

Né à Boston, Edgar Poe perd ses parents dans sa petite enfance ; il est recueilli par John et Frances Allan de Richmond, en Virginie, où il passe l’essentiel de ses jeunes années, si l’on excepte un séjour en Angleterre et en Écosse, dans une aisance relative. Après un bref passage à l’Université de Virginie et des tentatives de carrière militaire, Poe quitte les Allan. Sa carrière littéraire débute humblement par la publication anonyme d’un recueil de poèmes intitulés Tamerlan et autres poèmes (1827), signés seulement « par un Bostonien ». Poe s’installe à Baltimore, où il vit auprès de sa famille paternelle et abandonne quelque peu la poésie pour la prose. En juillet 1835, il devient rédacteur-assistant au Southern Literary Messenger de Richmond, où il contribue à augmenter les abonnements et commence à développer son propre style en matière de critique littéraire. La même année, il se marie avec Virginia Clemm, sa cousine, âgée de 13 ans.

Après l’échec de son roman Les Aventures d'Arthur Gordon Pym, Poe réalise son premier recueil d’histoires, les Contes du Grotesque et de l’Arabesque, en 1839. La même année, il devient rédacteur au Burton's Gentlemen's Magazine, puis au Graham's Magazine à Philadelphie. C'est à Philadelphie que nombre des œuvres parmi les plus connues ont été publiées. Dans cette ville, Poe a également projeté la création de son propre journal, The Penn (plus tard rebaptisé The Stylus), qui ne verra jamais le jour. En février 1844, il déménage à New York, où il travaille au Broadway Journal, un magazine dont il devient finalement l’unique propriétaire.

En janvier 1845, Poe publie Le Corbeau, qui connaît un succès immédiat. Mais, juste deux ans plus tard, son épouse Virginia meurt de la tuberculose le 30 janvier 1847. Poe envisage de se remarier, mais aucun projet ne se réalisera. Le 7 octobre 1849, Poe meurt à l’âge de 40 ans à Baltimore. Les causes de sa mort n’ont pas pu être déterminées et ont été attribuées diversement à l’alcool, à une drogue, au choléra, à la rage, à une maladie du cœur, à une congestion cérébrale, etc.

L'influence de Poe a été et demeure importante, aux États-Unis comme dans l'ensemble du monde, non seulement sur la littérature, mais également sur d'autres domaines artistiques tels le cinéma2 et la musique, ou encore dans des domaines scientifiques3. Auteur américain, il ne fait pas exception au proverbe qui dit que nul n’est prophète en son pays, car il a d’abord été reconnu et défendu par des auteurs français, Baudelaire et Mallarmé en tête. La critique contemporaine le situe parmi les plus remarquables écrivains de la littérature américaine du xixe siècle.

Afficher en entier

Livres de Edgar Allan Poe

Classement dans les bibliothèques

Diamant
760 lecteurs
Or
1 339 lecteurs
Argent
1 023 lecteurs
Bronze
773 lecteurs
Lu aussi
1 583 lecteurs
Envies
1 748 lecteurs
En train de lire
125 lecteurs
Pas apprécié
187 lecteurs
PAL
1 385 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.27/10
Nombre d'évaluations : 1 338

7 Citations 676 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Edgar Allan Poe

Sortie Poche France/Français : 2019-06-06

Les derniers commentaires sur ses livres

Le Scarabée d'or, suivi de La lettre volée

Que ce soit La nouvelle "le scarabée d'or" ou celle de "la lettre volée", le registre date un peu. Pourtant, on se laisse vite transporter par le récit (court mais efficace). Je ne m'attendais pas à des enquêtes mais même en n'étant pas fan du genre je me suis vu plonger dans l'histoire et chercher à en découvrir la fin avant l'heure.

Un bon moment de lecture, je retenterai sans doute d'autres récits de l'auteur à l'occasion, pour avoir plus de matière afin de déterminer si j'apprécie vraiment ou non sa plume (car deux nouvelles de quelques pages c'est court pour se faire une réelle opinion).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hawthorne23 2020-06-03T18:35:06+02:00
Le Portrait ovale

Petite nouvelle de Poe qui nous fait penser au portrait de Dorian Gray (à l'inverse). Petite lecture sympathique, sans plus. Un peu triste qu'elle clôt le recueil de nouvelles. Ça aurait pris quelque chose de plus fort ou un classique comme Le Chat noir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hawthorne23 2020-06-19T19:55:48+02:00
Le puits et le pendule

Excellente description d'une torture durant le temps de l'inquisition. Le suspense est mené d'une main de maître. Malheureusement, comme c'est souvent le cas dans les nouvelles de Poe, la fin est abrupte et ici, désolante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hawthorne23 2020-06-20T13:42:28+02:00
Le Masque de la mort rouge

Histoire qui n'a jamais été aussi pertinente actuelle alors que dure la pandémie de COVID-19. Comme quoi la littérature du passé peut encore et toujours trouvée une résonnance des années plus tard.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Na_nou 2020-07-08T17:44:50+02:00
Histoires extraordinaires

Plusieurs nouvelles inégales dans ce livre, certaines sont très connues, comme "Double assassinat dans la rue Morgue", d'autres m'étaient inconnues.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aline-100 2020-07-10T10:25:10+02:00
Histoires extraordinaires

J'avoue être contente d'avoir enfin pris le temps d'ouvrir cet ouvrage, qui prend la poussière depuis des années dans mes étagères et qui s'est retrouvé très fortuitement sur le haut de ma PAL (déménagement -> mes étagères ne sont pas encore placées -> mes livres sont éparpillés un peu n'importe comment -> je pioche au hasard et lis ce que je trouve).

Mais à part ce sentiment d'accomplissement, je suis plutôt déçue, car je m'attendais à mieux apprécier ce classique de la littérature américaine.

Les choses ont mal commencé dès la toute première des "Histoires" de ce recueil. le fameux Dupin m'a en effet paru insupportable : pâle ersatz de Sherlock Holmes (qu'il précède pourtant dans l'histoire de la littérature), ses monologues sans fin sont absolument rébarbatifs. J'ai ainsi atteint le summum de l'agacement lors de ma lecture de "La lettre volée", lorsque Dupin compare la logique mathématique à la logique poétique et explique, en quelques pages, pourquoi la seconde est supérieure à la première : il était juste censé expliquer comment il était arrivé à dénouer une intrigue apparemment insoluble, mais le bonhomme semble apparemment incapable de digresser...

Bref, je comprends désormais beaucoup mieux la réaction de Sherlock Holmes (encore lui) qui, lorsque Watson le compare à Dupin, fait cette réponse : "No doubt you think that you are complimenting me in comparing me to Dupin," (...) "Now, in my opinion, Dupin was a very inferior fellow. That trick of his of breaking in on his friends' thoughts with an apropos remark after a quarter of an hour's silence is really very showy and superficial. He had some analytical genius, no doubt; but he was by no means such a phenomenon as Poe appeared to imagine."

Le coup du "very inferior fellow" fait un bien fou au moral : j'avais déjà beaucoup de respect pour Conan Doyle avant, mais je ne vous raconte même pas comme je suis encore plus admirative du bonhomme après ma lecture des aventures d'Auguste Dupin. Et je ne parle même pas des adjectifs "showy" et "superficial" !

J'espérais que les nouvelles mettant en scène d'autres personnages que Dupin parviendraient à m'intéresser davantage, mais malheureusement ce ne fut pas le cas. Les récits sont longs, souvent embrouillés et le suspens est un peu gâché par tous ces défauts. Peut-être est-ce tout simplement un problème de traduction ? C'est pourtant Baudelaire qui s'est coltiné ce travail qui a probablement dû être très ennuyeux, mais ce n'est pas parce que ses poèmes sont magnifiques qu'il est un bon traducteur.

J'avoue ne pas avoir le courage, au moins pour le moment, de me plonger dans la version originale afin de vérifier cette hypothèse (je ne suis qu'un peu masochiste, pas trop).

En bref : Si vous souhaitez, par simple souci d'améliorer votre connaissance de la littérature, découvrir cet ouvrage, faites-le, mais armez-vous de patience ! Et, si possible, alternez avec un autre roman, beaucoup plus léger : ces "Histoires extraordinaires" paraissent plus digestes lorsqu'elles sont lues une à la fois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hawthorne23 2020-07-15T23:07:57+02:00
Le Scarabée d'or

Nouvelle que j'ai lue il y a trop longtemps et étant beaucoup trop jeune pour l'apprécier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Charlyne-5 2020-07-17T18:35:44+02:00
Nouvelles fantastiques

[Lu pour les cours]

Si certaines nouvelles sont restées assez abstraites pour moi, notamment la première, j'ai été de plus en plus agréablement surprise au fil de mes lectures. La nouvelle de Maupassant et celle de Villiers de l'Isle-Adam sont de gros coups de cœurs, je les ai trouvés vraiment très touchantes, contrairement à celle de Poe qui ne m'a laissé aucun souvenir marquant. Quant à celle de Gautier, la lecture a été agréable mais sans plus, c'est peut être la nouvelle que j'ai trouvé la moins originale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Melaaane 2020-07-24T19:04:29+02:00
Les Contes macabres

Je suis très mitigée à propos de cette lecture. A vrai dire, si le livre n'était pas aussi beau, et les illustrations de Benjamin Lacombe aussi magnifiques, j'aurais probablement abandonné.

L'esthétique du livre est extrêmement travaillé, c'est un livre magnifique, et j'étais tout simplement obnubilé par la beauté des images. Par ailleurs, les pages toutes noires ou grises sont très originales et participent à la beauté du livre (/!\ cependant, si vous le lisez comme moi en été, prenez garde à ne pas transpirer des mains ou autre, car le bord noir des pages peut causer des marques noires disgracieuses sur les pages plus claires, à mon grand dam).

En ce qui concerne les histoires (puisqu'il s'agit d'un recueil de nouvelles), je les ai trouvées sympathiques, un peu originales. Toutefois, ce n'est pas mon univers de prédilection, aussi j'ai eu un peu de mal à accrocher, malgré la brièveté de l'ouvrage. Autant j'ai adoré certaines nouvelles (telle que Le coeur révélateur), autant d'autres m'ont paru interminables. Mais encore une fois, c'est là l'avis d'une lectrice peu avisée en matière de fantastique, de macabre etc.

Le véritable bémol de l'oeuvre, selon moi est l'écriture. les phrases sont longues, on se retrouve avec des tirets en plein milieu de mots (ce qui rend la lecture de certaines phrases incompréhensibles). Je comprends bien que dans certains cas cela renforce l'impression de vivacité et colle à l'enthousiasme du personnage, mais il y en a tellement que c'en devient vite lassant.

En bref, le gros plus de cet ouvrage sont les illustrations, je ne pense donc pas me remettre à lire du E. A Poe de sitôt,les éditions illustrées étant rares.

Afficher en entier
Les Contes macabres, Volume II

J'ai choisi la version illustrée parce que je suis fan du trait dessinateur et, encore une fois, c'est un régal pour les yeux. Le livre est un magnifique objet de collection.

Je dois malheureusement être franche et dire que ce n'est pas un livre que j'ai vraiment apprécié. On y retrouve 6 nouvelles et des notes (20 pages !) de Baudelaire sur Edgar Allan Poe. Bien que l'ambiance noire ait retenu mon attention, les nouvelles sont inégales en rythme, en longueur et en intérêt. Il y en a une (la plus longue) que j'ai trouvé particulièrement ennuyante à tel point que je l'ai finie en diagonale... !

Pour moi ce recueil c'est pour les 3/4 : trop de contemplatif, trop de longueur, un besoin de concentration important pour un texte qui n'en vaut pas nécessairement la peine (et les notes c'était pareil !). Parfois on y trouve un début et une fin, parfois c'est mystérieux...

Je retiens quand même deux nouvelles que j'ai vraiment appréciées : Le Roi peste et Petite discussion avec une momie.

J'aime la littérature classique et je peux apprécier les nouvelles mais là, je retiens plus de négatif que de positif. Je garde tout de même mon livre pour feuilleter de temps en temps les magnifiques illustrations.

Afficher en entier

Dédicaces de Edgar Allan Poe
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 18 livres

LGF - Le Livre de Poche : 17 livres

Flammarion : 9 livres

Gallimard Jeunesse : 8 livres

Librio : 6 livres

J'ai lu : 5 livres

Pocket : 5 livres

Delcourt : 3 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array