Livres
436 368
Membres
361 693

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Cauchemar de Cassandre



Description ajoutée par MARQUISE66 2013-05-28T15:57:49+02:00

Résumé

Cassandre est la cible de Kolber, un tueur de légende. Infaillible. Insoupçonnable. Invisible.

Aidée par de mystérieuses créatures, la jeune femme parvient à le mettre en échec et à s'enfuir. L'assassin doit la retrouver à tout prix et honorer son contrat avant qu'elle ne dévoile son identité. Car à présent, elle connaît son secret.

Ce revers inattendu de Kolber permet aux hommes de la Police Judiciaire de se rapprocher de l'assassin. Cependant, ils ne sont plus seuls sur les traces de deux fuyards. Un flic, aussi ambitieux qu'inexpérimenté, et un prêtre exorciste envoyé par le Vatican, se lancent également à leur poursuite.

Une cavale sauvage et cruelle où chasseurs et gibiers se confondent. Des personnages en proie à leur destin, ébranlés au plus profond de leurs convictions.

Tous au cœur d'un complot millénaire...

Le cauchemar de Cassandre » est le premier tome d’une trilogie qui devait initialement paraître aux éditions Cauchemars avant que celles-ci ne mettent la clé sous le paillasson. L’auteur, Jean-Baptiste Leblanc l’a alors envoyé à Val Sombre éditions qui ont eu le bon goût de le signer

Afficher en entier

Classement en biblio - 10 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2016-04-23T19:53:15+02:00

Elle resta ainsi figée, debout à côté de son canapé, la main tendue. Elle réalisait qu’elle s’était fait réellement tirer dessus. Elle n’avait rien imaginé. Cet homme armé, ces femmes surgies de nulle part qui ne s’en prenaient qu’à lui, ces ombres étranges. Lui était venu pour elle. Pourquoi ? Elles étaient venues pour lui. Pourquoi ? Qu’est-ce que ça signifiait ? Tout paraissait si surréaliste, si invraisemblable. Cassandre ne savait que faire, comment réagir. Appeler la police ? Les secours ? Aller à l’hôpital ? Mais comment expliquer tout cela ? Elle en était incapable. Elle ne connaissait aucune de ces personnes. Comment étaient-elles rentrées chez elle ? Elle n’avait rien entendu. Peut-être n’avait-elle rien à voir dans cette histoire, qu’il s’agissait d’une lutte qui avait commencé ailleurs et s’était achevée chez elle. Mais pourquoi ici ? Le fruit du hasard ? Une foultitude de questions dansait dans sa tête, refoulant les effets de l’alcool et des médicaments.

Soudain, elle sursauta et se crispa. Elle sentait une présence à ses côtés, sur sa gauche.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par ludwigjeansebastien 2017-01-27T17:45:29+01:00

Un tueur à gages abat un chef d’entreprise à la sortie d’une boîte échangiste… Alors qu’il est en train de fermer son église, un curé au physique de rugbyman surprend plusieurs étranges jeunes femmes se livrant à des pratiques obscènes… Pour pouvoir avancer dans son enquête, un jeune policier ambitieux cherche à entrer en contact avec un médium par le biais d’un site internet… Ancien gradé de services de police prestigieux, Nathanaël Dresde qui s’est fait affecter dans un commissariat de quartier, reste un exemple et une énigme pour tous ses collègues.

« Le cauchemar de Cassandre » est un gros pavé (735 pages) de thriller fantastique tout à fait original à la fois par sa construction très séquencée et cinématographique et par son intrigue très axée sur le paranormal, l’ésotérisme et le satanisme. Au long de cette histoire inachevée, les cadavres s’accumulent dans une ambiance glauque, gore, empestant le stupre et le soufre. Plusieurs scènes d’horreur pourront être à déconseiller aux âmes sensibles. Cet ouvrage aurait pu être une belle réussite dans la lignée de Stephan King ou de Dean Koontz si l’auteur avait un peu moins tiré à la ligne, répétant deux à trois fois le même épisode ou se laissant aller à divers développements philosophiques ou théologiques qui ralentissent l’action un peu trop à mon goût. Le style de l’auteur est fluide, efficace et agréable si on ne tient pas compte de quelques concordances de temps erratiques, d’erreurs syntaxiques et autres coquilles entachant parfois la lecture. On note également la présence et l’utilisation d’un Minitel, ce qui date un peu beaucoup. Au total, un ouvrage intéressant et qui ne laisse pas indifférent dans la mesure où le lecteur s’attache au personnage de la malheureuse Cassandre, ex-top-model persécuté par les engeances sataniques et beaucoup moins au flic psychopathe. Reste à savoir si J.B. Leblanc transformera l’essai dans le deuxième tome de la trilogie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par OliPat 2016-10-26T19:25:19+02:00
Argent

L'auteur nous entraine dans une aventure mêlant le policier le satanisme dans un train d'enfer ! sans jeu de mot, on devient de suite accro, sa suite : la porte de l'enfer, est dans la même veine,

Merci à Lilian de m'avoir fait découvrir cet auteur, et ce genre de littérature

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aelynah 2016-05-18T13:51:52+02:00
PAL

Tout d’abord il faut savoir que ce roman est un mélange parfaitement pesé de thriller, d’ésotérisme et de fantastique. L’auteur, J.B Leblanc a su, malgré la longueur du roman (735 pages) faire défiler celles-ci sans aucun ennui ou aucun faux pas dans sa chronologie.

Un de ses plus grands points forts est et reste tout du long cette ambiance sombre, parfois glauque qui peut faire froid dans le dos. Elle est toujours posée de façon à plonger le lecteur dans le scénario en lui donnant le contexte d’ensemble mais aussi des détails pointus pour ressentir plus profondément l’atmosphère : ce froid glacial, ces ombres mouvantes, cette odeur pestilentielle en sont des exemples probants.

Un autre point fort est sans conteste la recherche faite en amont par l’auteur sur les différents sujets évoqués dans le roman. Cette documentation ressort dans les informations que l’auteur nous divulgue au fil du récit et des circonstances (sectes satanistes, exorcisme, ésotérisme…).

Et le dernier point vraiment magnifiquement orchestré est son scénario, qui comme je le stipulais dès le départ a une chronologie parfaitement huilée.

La maîtrise qu’il a de ses personnages nous plonge ainsi dans une chasse de grande envergure ou plutôt devrais-je dire dans plusieurs courses poursuite croisée.

Plusieurs clans sont ainsi en « compétition » et parfois certains personnages mènent double jeu et ce de façon complètement orchestrée là encore par l’auteur.

D’un côté nous avons donc Cassandre, l’héroïne, ou la victime selon les périodes du récit.

C’est un jeune mannequin adulée, à qui tout sourit. Jusqu’à ce jour où pour rendre service à son patron, elle se met dans le pétrin. Et de là va découler le pire dans sa vie : déchéance professionnelle, tentative de meurtre, mais aussi, elle l’avoue cependant moins facilement, des sensations bizarres qui l’assaillent, des relents putrides qui l’entourent, une impression de froid glacial et glaçant et surtout la présence dans son entourage de femmes au look macabre qui semblent la protéger.

Ensuite nous avons la police et au travers de cette grande famille, plusieurs personnages qui vont marquer la suite du récit.

Denis Beresson, jeune loup aux dents longues, très longues et ce envers et contre tout. Sa famille en pâtit et ce sans qu’il n’en éprouve la moindre culpabilité ni même semble-t-il qu’il ne s’en préoccupe. Son but ultime, entrer dans l’élite et pour cela il se fait fort de traquer et arrêter celui que ses collègues n’ont toujours pas réussi à appréhender, Kolber, même si pour cela il doit faire appel à des moyens disons moins conventionnels.

Il fait équipe dans son petit commissariat de quartier avec Nathanael, un flic imperturbable, posé, droit, carré dans ses bottes et peu affable, très maniaque et surtout seul.

Autre flic maniaque et têtu, le Commandant Marchegiani. Il traque depuis des années Kolber, remonte toutes les pistes, s’obstine, tient bon alors qu’aucune d’entre elles n’aboutit, qu’aucun indice n’est découvert. Il est maniaque au point de ne plus supporter les moyens mis en œuvre pour passer au peigne fin une scène de crime et attendre dehors que ses enquêteurs aient terminé. Il est aussi plus que déterminé. Découvrir qui est Kolber mais surtout le confondre est devenu sa principale tâche. Plus posé que Denis son obsession est à l’image de sa maniaquerie.

Mais les personnages qui m’ont particulièrement intéressée personnellement sont les suivants :

Kolber justement, assassin froid et calculateur, il remplit ses missions dans la plus parfaite indifférence. Il ne laisse aucune trace, si ce n’est une carte en guise de signature. Il est si bien organisé dans ses crimes que la police n’a jamais réussi à obtenir un indice en 8 ans de traque. Alors quand la mission « Cassandre » se profile à l’horizon, ce n’est pour lui qu’une affaire de routine. Pourtant les choses ne vont pas se passer comme prévu car les femmes au look macabre qui entoure Cassandre font lui donner du fil à retordre et lui occasionner quelques interrogations.

Et il reste enfin, le père Fantino. Exorciste de son état il fait partie d’une confédération religieuse peu connue mais surtout un peu hors du circuit normal de la religion. Sa vision des choses au cours de ce récit est vraiment particulière. Il va nous permettre de découvrir une autre version de l’église et de ses ouailles. Sa participation ici dans le récit ajoute la touche fantastique et purement glaçante de cette course poursuite. Lui aussi, a une mission, un sacerdoce duquel rien ne lui fera dévier. Et pour cette mission Cassandre est un élément important, mais un élément qui lui faut garder en vie de préférence tout en restant discret pour ne pas se faire reconnaître des femmes qui l’entourent.

En résumé, c’est un scénario aux différentes trames imbriquées petit à petit les unes dans les autres et ce de façon quasi minutées.

Des personnages torturés, complexes, troublants par leur particularité et à la psychologie travaillée et parfois poussée au paroxysme.

Avec certains d’entre eux, les ressentis sont abrupts, sans concession, le lecteur n'y trouve aucune nuance pour les atténuer et les rendre politiquement corrects. Pour eux, il n’existe que le noir ou le blanc et encore rarement. Kolber en est un exemple précis. Il est quasi imperturbable, rien ne semble le toucher de près ou de loin, il offre une image assez glaciale de l’homme. Au contraire de Cassandre, qui, dans la tourmente, évolue, réagit, passe par de nombreuses émotions mais généralement rebondit et repart de plus belle.

C’est donc un thriller brillant, qui vous emporte de bout en bout mais à ne pas mettre entre toutes les mains pour certains passages plus sombres et qui pourraient toucher les âmes sensibles.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2016-04-23T19:48:44+02:00
Or

Je remercie Lilian des éditions L'ivre-book pour m'avoir permis de lire cet ouvrage.

J'adore la couverture. Je dois dire qu'en débutant cet ouvrage je me suis demandé où l'auteur allait nous emmener. J'avoue ne pas avoir lu tout le résumé et savoir qui est Kolber du départ m'a perturbé, juste sur quelques lignes d'une page, car il s'agit de Cassandre à la base.

Cette jeune femme, mannequin de surcroit, est dans la ligne de tir du fameux assassin Kolber. Elle a malheureusement été attrapé pour trafic de stupéfiant. Ne disant pas qui était le commanditaire, elle garde le secret, mais ce secret la ronge et sa carrière en pâtit. Afin de pouvoir s'en sortir, elle va vouloir faire chanter celui qui la mise dans ce pétrin et c'est là que Kolber intervient. L'histoire pourrait s'arrêter là si et seulement si la religion et le fantastique ne se mêlait pas à cette intrigue.

J'ai adoré ce mélange : thriller, policier, fantastique, religieux. Tout est important. Les histoires de chacun des personnages avancent lentement mais surement. Impossible de savoir ce qui va réellement se produire au final. Nous espérons, peut-être pas de trop non plus car la façon dont Cassandre est malmenée donne des indices qui se font broyer en un clin d'oeil nous perdant rapidement. Ce Kolber est un tueur à gage très très professionnel. Rien ne lui échappe, jamais. Sauf cette unique fois où il rate sa cible. A partir de ce moment, la vie de Nathaniel devient un grand n'importe quoi. Se cacher, continuer à avancer pour réussir à terminer le travail sans se faire prendre. Rencontrer ce prêtre qui n'y ressemble pas et se lier avec, non pas d'amitié, mais ils ont un même but : Arriver avant la fin d'un processus, que Cassandre reste en vie jusque là, après... Advienne qui pourra.

Les personnages sont nombreux et sont aussi importants les uns que les autres. Qu'ils soient policiers ou religieux, proies, victimes ou traqueurs, chacun à sa place. Les ambitions des uns sont souvent en concurrence de ce que les autres désirent. Leur caractère les amène à des lieux et des tournants de leur vie qui les feront basculer ou non dans la folie. Car il s'agit bien d'une frénésie qui prend la plupart dans son sein et leur font comprendre que le monde n'est pas tel qu'il est visible. J'ai aimé le fait de voir chacun des protagonistes en action. L'auteur prend le temps de la double, voire triple enquête pour mener à bien ses hommes. Nous pouvons les suivre séparément et tenter de comprendre pourquoi tel ou tel personnage effectue ce geste, pense ces mots.

Il y a néanmoins quelques passages que j'ai trouvé longs – surtout au niveau de certains faits religieux – et des redondances de certaines informations. Malgré tout, j'ai apprécié cette lecture à sa juste valeur. Du vocabulaire fourni, des recherches énormes dans les domaines de la religion et du policier. Être dans la tête du tueur est un plus, car le vide sidéral de sentiments nous fait prendre conscience que sans émotions, nous ne sommes rien.

Le côté fantastique exorciste est bien amené. Les démons n'ont pas l'apparence que nous pouvons croire. La délivrance n'est pas forcément celle que nous croyons. L'histoire est soutenue, démoniaque, diabolique à souhait avec un brin gore, sadique, recherchée, faisant froid dans le dos si cela arrive réellement un jour. Le culte satanisme n'est rien comparé à cet enfer que subit Cassandre. La fin est surprenante pour certains personnages, pour d'autres l'inévitable ne pouvait que survenir. Le répit ? Personne n'en connait et les pages défilent très très vite malgré le nombre. Une très bonne lecture que je recommande vivement, par contre à ne pas mettre entre les mains des plus jeunes.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-cauchemar-de-cassandre-j-b-leblanc-a125505992

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lili1989 2016-03-24T11:03:23+01:00
Or

http://liliandtheworldofbooks.blogspot.com/2016/03/le-cauchemar-de-cassandre.html

Enfin, bref, une histoire qui j'avoue à réussi à me faire froid dans le dos par moments et qui m'a énormément surpris. L'intrigue est vraiment super addictive et la fin nous laisse sans voix qu'on a envie de connaître la suite.

plus d'avis :

http://liliandtheworldofbooks.blogspot.com/2016/03/le-cauchemar-de-cassandre.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Seve1978 2015-06-05T06:35:18+02:00

ADDICTIF !!!

C'est par hasard que j'ai découvert ce livre. Espérant ne pas être déçue par mon choix j'entame le premier chapitre et là....

Début de l'addiction !!!

Ce livre est écrit d'une façon fluide et très agréable , avec un suspens dosé à la perfection. les personnages sont attachants, chacun ayant une personnalité et un rôle précis.

Le suspens est au rendez-vous !

Cela faisait un long moment que je n'avais pas été aussi agréablement surprise par un livre, le plus difficile a été d'attendre la suite .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sorcier 2013-11-10T22:33:20+01:00
Diamant

Très surprenant et captivant. Pour son premier roman, Jibé Leblanc (que j'ai eu la joie de rencontrer au ValJoly'maginaire) a frappé très fort. Dès le départ, il installe une ambiance très sombre et même glauque. ça fait froid dans le dos, et ça intrigue. C'est vraiment le plus gros point fort du livre. La richesse de documentation est elle aussi très travaillée. L'auteur ne nous épargne rien, nous en apprenant beaucoup sur le Vatican, les mythologies... Un bel équilibre a été trouvé entre fantastique et réalité. Le scénario est lui très bien construit, imbriquant plusieurs intrigues entre des personnages à la fois troublants et pour le moins détestables pour certains, qui sont toutes étroitement liées. Sans cesse, il est question du destin, de la croyance, de l'existence du diable... une panoplie de réflexions humaines qui demeurent depuis des temps immémoriaux, et qui n'auront peut-être bien jamais de réponses. J'avoue que même si j'ai relevé des petites fautes (sans doute à cause de l'éditeur), c'est tout de même très bien écrit. Même quand l'auteur s'attarde sur les questionnements des personnages et l'histoire de certains événements, cela reste prenant. Il y a quelques passages très sanglants, et d'autres pour le moins osés, mais cela ajoute un surplus de réalisme, compte tenu de la nature des créatures peuplant le roman.

Ce livre ne laisse pas indifférent, et mérite vraiment d'être connu. J'attends le 2ème tome avec impatience !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par matteo59 2013-07-25T16:16:07+02:00
Or

Un livre qui ne laisse pas une minute de répit. Il est richement documenté et exploite bien les thèmes de la religion et du destin. Une histoire où le Mal et le Bien se confrontent mais la frontière entre les deux est extrêmement floue. Les personnages sont troublants à souhait et attachants. Un roman addictif.

J'ai découvert, en allant sur la page Facebook du roman, qu'une suite sortait bientôt. Vivement !!!!

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 10
Commentaires 8
Extraits 3
Evaluations 6
Note globale 8.83 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode