Livres
511 276
Membres
521 936

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Siècle Mécanique, Tome 1 : Boneshaker



Description ajoutée par Lilinie 2010-10-13T21:10:01+02:00

Résumé

Nous sommes en 1880. La Guerre Civile américaine fait rage depuis deux décennies, poussant les avancées technologiques dans d’étranges directions. Dans les Territoires de l’Ouest, les villes baignent dans des gaz mortels, alors que la terre est vidée de ses ressources. Sur la frontière entre le Nord et le Sud, les espions fomentent leurs complots et les trafiquants font plus d’argent que leur gouvernement. C’est dans ce monde que vivent Briar Wilkes et son fils. Elle est la veuve de l’infâme Dr. Blue, créateur du Boneshaker, la machine qui détruisit Seattle, perçant accidentellement une poche de gaz qui transforma les vivants en non-morts. Mais quand son fils décide de franchir le mur qui cerne Seattle en ruine dans l'espoir de réécrire l'histoire, elle doit le retrouver au plus vite avant qu’il ne lui arrive malheur. Sa quête la conduira dans une ville grouillant de morts-vivants affamés, de pirates de l'air, de seigneurs criminels et de réfugiés armés jusqu'aux dents. Seule Briar peut le ramener vivant.

Afficher en entier

Classement en biblio - 77 lecteurs

Extrait

Briar interrogea Rector sur les menus détails du départ de Zeke. Lorsque, finalement, un prêtre plus imposant que les autres suivi de plusieurs nonnes arriva pour la mettre dehors, elle en savait beaucoup. Mais rien de ce qu'elle avait appris n'était rassurant, et tout conduisait à une réalité terrifiante.

Son fils s'en était allé dans la ville emmurée.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Une très agréable surprise que ce roman à la sauce steampunk. Un univers apocalyptique avec des monstres zombies et de l'aventure à n'en plus finir.

Un vrai régal.

Afficher en entier
Argent

Bonne histoire très bien écrite alternant le point de vue de l'héroïne et de son fils qu'elle essaye de retrouver.

Beaucoup de personnages haut en couleur croisent la route des héros.

Je regrette cependant que les personnages principaux manquent eux de réelle personnalité.

Le monde est original , l'histoire pleine de rebondissement et d'aventure. Pas de romance cependant une relation mère fils très intéressante. S'aimant sans savoir comment se l'exprimer , ayant pris leur distance l'un de l'autre dans le but de protéger l'autre, ils sont prêt pour sauver l'autre dans cette quête vers la vérité.

Afficher en entier
Or

Une lecture qui, dans l’ensemble, m’a convaincue ! L’univers steampunk est intelligent, bien pensé et fonctionne bien avec son côté très sombre. Je ne me suis pas énormément attachée aux personnages ce qui ne m’a pas empêché de ressentir une certaine sympathie envers eux. J’ai juste un peu de mal à voir où Cherrie Priest veut nous mener (à quoi va aboutir ce récit), curieuse donc de lire la suite.

Afficher en entier
Lu aussi

Selon le dicton, il ne faut pas se fier à la couverture d'un livre. Je devrais le savoir, mais je me fais encore avoir de temps en temps. Parce que, pour être honnête, la réécriture de la Guerre de Sécession promise par la dite couverture, je l'attends toujours.

Bon vous l'aurez compris, je n'ai pas trop apprécié Boneshaker. En soit, l'histoire n'est pas une catastrophe et j'avoue avoir rarement lu une histoire de zombies, qu'on appelle ici Pourris, se déroulant pendant le XIXe siècle. Mais tant de choses ne fonctionnent pas.

Déjà, j'ai eu l'impression que la ville emmurée était un monde de Bisounours. Sérieusement, à part l'antagoniste de service pas vraiment méchant et les Pourris, tout le monde, ou presque, aide les héros. Certes, Cherie Priest apporte une explication à cette situation, mais il n'empêche que, pour moi, ça ne colle pas du tout à l'ambiance qu'elle a voulu installer.

De plus, je n'ai jamais eu peur pour les héros, pas une seule fois. Alors, on se doute bien qu'ils survivront au moins jusqu'à la confrontation finale, mais dans quel état seront-ils ? Il y aurait été intéressant d'avoir plus de tension sur le sujet.

Bref, ce n'est pas bien folichon et clairement pas indispensable. Si vous cherchez une histoire de zombies en dehors des cadres habituels, Boneshaker pourra peut-être vous intéresser. Dans le cas contraire, passez votre chemin.

Afficher en entier
Lu aussi

Moyen à bien des niveaux.

1880 : l’Amérique est en pleine guerre de Sécession et la fièvre de l’or ouvre la voie à une course technologique effrénée. Le savant fou Leviticus Blue invente une machine extraordinaire capable d’extraire le précieux métal enfoui sous les glaces d’Alaska, le Boneshaker.

Lors de son premier essai, la machine détruit une partie de Seattle et libère accidentellement un gaz (le fléau) qui transforme les habitants en « pourris ». Afin de maitriser la horde de zombies ainsi créée et canaliser cette horreur, un mur est construit autour de la zone dévastée. Seize ans plus tard, Briar Wilkes, la veuve du Dr Blue disparu dans la catastrophe, et son fils Zeke tentent de survivre dans les faubourgs de la zone confinée. L’adolescent, en quête de réponses quant à son passé familial, fugue et s’infiltre dans la zone sinistrée. Sa mère part à sa recherche…

Comme je l'ai dit plus haut ce roman est plus que passable, que ce soit avec son intrigue, ses personnages ou même le style de l'auteure.

Est-ce-que c'est moi qui suit lassée de toujours lire la même chose ? Je ne sais pas mais en tout cas, je n'ai rien ressenti à la lecture de ce livre.

L'histoire était bien trouvée mais elle devient vite ennuyeuse à cause du manque d'action et des descriptions interminables de l'auteure.

Les dialogues tournent en rond, pour finalement ne pas dire grand chose.

Les personnages sont insipides voire carrément immatures (je parle de Zeke).

Les rebondissements sont tellement prévisibles, que cela en est ridicule.

Au final, c'est un gros pavé qui nous laisse un arrière goût de déception et plusieurs questions sans réponses :

- Quelle est l'origine du Fléau ? D'où vient-il exactement ? ...

Ce n'est pas un roman que je recommande.

Afficher en entier
Or

Une super intrigue qui ne perd à aucun moment de son souffle; la fin a réussi à garder de son mystère jusqu'au bout.

Certaines tournures de phrases ou l'ambiance m'a rappelé Demi-Monde, mais ce doit être l'univers Steampunk qui veut ça...

Très bon livre, les personnages sont justes, parfaits dans le ton donné au récit et les événements s'enchaînent sans manque de cohérence. C'est génial à lire!

Le Fléau, cette idée de ville cachée et polluée, enpouantie qu'est devenue Seattle, les aéronefs! On pourrait croire qu'avec le nouveau Spoiler(cliquez pour révéler)trafic de ces commerçants de suc-citron, que ce sont les pirates de l'ère steampunk qui se dévoilent :) L'univers avec ces masques à gaz, ces Pourris Spoiler(cliquez pour révéler)(alias "zombies" rajoute un plus au récit steampunk et le rende plus captivant! Un livre hybride qui tient ses promesses!

Afficher en entier
Argent

J'ai entendu beaucoup d'éloges sur ce livre et sa couverture particulièrement attirante revenait souvent dans mes recherches de lectures steampunk.

Dès les premières pages j'ai été conquise par le style de l'auteur que j'ai trouvé fluide, agréable et dont j'ai parfois apprécié les descriptions, notamment celles concernant les zombies. Conquise aussi par le personnage de Briar que l'on a du mal à cerner au début mais que j'ai trouvé attachante derrière sa carapace.

Mais.

Certes c'est un bon livre où l'on rentre assez aisément dans l'univers steampunk sur un fond de guerre de Sécession, mais comme d'autres Booknautes l'ont déjà dit l'intrigue est malheureusement trop simple.

Finalement, le seul "suspense" qu'il y a et qui m'a franchement fait douter à une ou deux reprises, c'est l'identité de l'étrange Dr Minnericht : est-il le véritable père de Zeke ou bien un simple imposteur ? Cette question est finalement la seule qui m'ait réellement tenu en haleine puisque je trouvais le personnage de Lévi fascinant d'autant plus qu'il est seulement évoqué par les différents personnages. Pour être franche, j'aurais presque préféré que l'auteur conserve le suspense à son sujet.

Boneshaker est à lire, oui, mais il ne faut pas s'attendre à une aventure palpitante. Peut-être que je l'aurais apprécié davantage si je n'avais pas lu autant de critiques élogieuses à son sujet.

Afficher en entier
Argent

Plonger dans un univers angoissant, on suit le parcoure de Briar et de Zeke enfermés dans la ville "fantôme" de Seattle. Dans l'ensemble c'est un bon livre, seul bémol: quelques fautes de traduction; on comprend mais c'est un peut dérangeant.

Afficher en entier
Lu aussi

C'est pas mal, ça se laisse lire, mais l'histoire est archi-simple, les rebondissement artificiels, le style est simplissime aussi (avec quelques phrases mal tournées). Les points positifs sont sur l'ambiance générale assez glauque, bien décrite. Après ça ne mérite pas vraiment les critiques dithyrambiques qu'on a pu en lire... Le simple fait que l'essentiel de l'intrigue soit révélé dans le prologue est tout simplement une bavure !

Disons que ça peut intéresser de jeunes ados qui font leurs premiers pas en Steampunk, mais ça casse pas trois pattes à un canard non plus, quoi...

Afficher en entier
Argent

Attirée, je l'avoue, par les critiques lues ci et là, le prix Locus du meilleur roman de science-fiction en 2010, toussa toussa, mélange ambitieux des genres, vrai roman steampuk j'en passe et des meilleurs, j'ai commandé, donc, et lu. Et... Comment dire. Oui, mais.

Oui, c'est un bouquin à lire, il est fort sympathique, bien pensé, amusant, prenant juste ce qu'il faut pour ne pas le fermer avant la fin. Les personnages sont sympa quoique très peu fouillés, le scénario ne part pas dans tous les sens, cohérent, tous les éléments steam-punk sont là en servant réellement à quelque chose et pas juste pour faire genre, y a des zombies qui courent vite, de la baston, de la fuite, une ville dévastée, et les USA en pleine guerre de sécession. Et tout ça, ça fais passer un bon moment, quelques pages par ci, quelques pages par là, sans se presser, si on a rien de mieux à se mettre sous la dent.

Mais, j'ai trouvé qu'il galvaude un peu toutes ces critiques si positives, si flatteuses; il faut vraiment le prendre comme un pur, simple, basique et honnête divertissement, point barre ! L'écriture est simplissime, pas de description, beaucoup de dialogue, ça va droit au but, direct,court, la psychologie des personnages est réduite au minimum vital, le scénario est linéaire et devinable facilement à l'avance.

Malgré tout, je ne crache pas dessus, il a certainement été porté par un très bon marketing, il vaut son prix d'achat, il se donnera facilement plus loin après lecture et il y a bien, bien pire dans les rayons des librairies. Et puis, pour ceux qui sont fan, oui, c'est du vrai steam-punk zombie à la sauce américaine qui ne ment pas là dessus !

Ah oui pour finir, c'est un total one shot, donc gros avantage, il n'y a absolument pas besoin d'envisager devoir acheter la suite, qui reprend certains personnages de ce livre là mais totalement indépendamment.

Afficher en entier

Date de sortie

Le Siècle Mécanique, Tome 1 : Boneshaker

  • France : 2016-08-24 - Poche (Français)

Activité récente

Flintho l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-26T12:08:54+02:00
Aelurus l'ajoute dans sa biblio or
2020-03-21T16:53:40+01:00
Oshaha l'ajoute dans sa biblio or
2019-10-04T22:24:28+02:00
Lokapi l'ajoute dans sa biblio or
2019-07-24T10:29:17+02:00
pklcha le place en liste or
2019-05-28T20:03:15+02:00
Mimori le place en liste or
2019-05-17T21:56:06+02:00

Titres alternatifs

  • Boneshaker (The Clockwork Century #1) - Anglais

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 77
Commentaires 13
Extraits 2
Evaluations 22
Note globale 7.18 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode