Livres
554 402
Membres
599 450

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Route



Description ajoutée par mectarak 2010-08-17T16:44:19+02:00

Résumé

L'apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres et de cadavres. Parmi les survivants, un père et son fils errent sur une route, poussant un Caddie rempli d'objets hétéroclites. Dans la pluie, la neige et le froid, ils avancent vers les côtes du Sud, la peur au ventre: des hordes de sauvages cannibales terrorisent ce qui reste de l'humanité. Survivront-ils à leur voyage ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 331 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Charlie18 2012-02-28T16:57:03+01:00

Je peux te demander quelque chose ?

Oui. Évidemment.

Tu ferais quoi si je mourais ?

Si tu mourais je voudrais mourir aussi.

Pour pouvoir être avec moi ?

Oui. Pour pouvoir être avec toi.

D'accord.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Bouleversante histoire post-apocalyptique, où surgit l'amour entre un père et son fils, où tous les humains sont à la fois des victimes et les responsables du monde dans lequel ils vivent (un monde en perdition). Un road movie (en caddie) initiatique composé de peintures de désolation désertique, de paysages réduits en cendres par un cataclysme.

Les souvenirs de l'homme font leurs apparitions au fil des pages et nous permettent de comprendre l'entêtement à vivre dans ces prairies où l'herbe ne poussera plus jamais, avec son fils (né après la catastrophe).

Une étrange histoire existentielle sur la manière de contrarier la vérité de la déchéance, les atrocités du cannibalisme, les dernières limites de l' « homme » et son « petit » (aucuns noms). Nous devenons les voyeurs macabres de leur relation.

Les lectures doivent être différentes selon que l'on soit optimiste ou non sur le devenir de l'humanité. Un bon ouvrage en résumé.

Afficher en entier
Diamant

C'est l'adaptation en film de John Hollcoat qui m'a poussé à lire le roman de Cormac McCarthy. Je ne partais donc pas très neutre, vu que le film m'avait à la fois fasciné et terrifié, et que j'en attendais de même du roman. Et ce fut totalement le cas !

J'ai parfois eu du mal à bien comprendre qui parlait dans les dialogues mais la façon dont ils sont écrits donne du charme au livre. Un petit côté hors du temps qui va très bien avec cette sombre histoire d'anticipation, très glauque à certains passages. Notamment dans les descriptions des lieux dévastés et des cadavres. Spoiler(cliquez pour révéler)Le passage qui m'a le plus marqué est sûrement le moment où le père et son fils découvrent le nourrisson en train de cuire sur le feu...

En parallèle, le glauque du récit se heurte au style d'écriture de McCarthy, incroyable et magnifique à la fois. Tout est bien sûr très noir, mais il y a tant d'amour dans ce roman, que c'en est transperçant.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Marie-Pier-2 2020-07-23T16:13:44+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par T'ek 2021-06-12T14:57:30+02:00
Bronze

Un récit court et poignant, dans un style très particulier. L'histoire tourne entièrement autour de la relation du père et de son fils, dans un cadre post-apocalyptique oppressant. Un must-read pour tout fan de post-apo.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lets_read 2021-04-26T15:18:36+02:00
Or

Si l'histoire ne m'a pas plus transportée que ça, j'ai cependant été totalement sous le charme de l'écriture et la construction du texte. L'absence de chapitres et le rythme très particulier des phrases donnent toute sa saveur au texte. Prochaine étape : voir le film

Afficher en entier
Commentaire ajouté par David-281 2021-03-15T11:24:52+01:00
Diamant

A un époque indéterminé, l'Apocalypse a eu lieu. le monde est recouvert de cendres. On va alors suivre un homme et son fils (nommé l'Homme et le Petit) qui prennent la route vers le Sud. Et sur cette route, les dangers seront multiples. L'Homme fera alors face aux questionnements du Petit. Où est la limite entre le bien et le mal ? Et ce par le biais de diverses situations. Plutôt court (240 pages environ), le roman est presque écrit en un bloc, les scénes s'enchaînant sans qu'il n'y ait de chapitres, tout comme les événements. Un peu déstabilisant au départ, on s'y fait rapidement et l'ambiance oppressante est trés bien rendu. Dans le livre, on parle de Méchants, voir de cannibales sans jamais vraiment les croiser, on imagine ce que le monde a pu devenir au travers des yeux de l'Homme et de son fils (la mére s'est suicidée) et des questionnements de ce dernier. A mi-chemin entre l'oeuvre à reflexion et le roman post-apo, La route est un livre à part qui mérite largement d'être découvert, d'autant que ça ne vous prendra pas un temps énorme !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Celinette25 2021-02-12T21:13:55+01:00
Lu aussi

Livre très déprimant sur la fin du monde !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elana55 2021-01-27T00:13:07+01:00
Argent

Un roman très dur à lire. Dur à cause de la vision post apocalyptique qu'il décrit et le désarrois qui nous empare en voyant un père et son enfant lutter pour survivre dans ce monde de cauchemars. Un monde de neiges éternelles, de ciel gris et de de cannibales.

Et pourtant dans cette obscurité et cette violence, une lueur d'humanité subsiste grâce à nos deux protagonistes, qui, malgré leur monde, réussisse à conserver la force de vivre et l'espoir.

J'ai beaucoup apprécié cette lecture, certains passages m'ont horrifiés et d'autres m'ont bouleversé. Au fil des pages on s'imagine cette route à travers des paysages toujours identiques, sans plus de nourritures, livrés à nous même en évitant les bandes organisées cannibales. On voit comment l'humanité peut évoluer en cas de catastrophe mondiale, et ça fait peur. Plus aucune règle ne s'applique.

C'est une lecture vraiment prenante et difficile, on n'en ressort pas sans un profond sentiment de tristesse et de vide.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Douce_lecture 2021-01-22T04:59:03+01:00
Argent

Relation père-fils dans un monde de désolation. Tout est basé sur la peur, les doutes, le malaise du manque de conversations, les désaccords même parfois entre les deux survivants. La détresse d'un enfant qui a très froid, qui a très faim, pris par une solitude de ne voir aucun autre enfant, de ne parler avec d'autres gens, la solitude du manque de la tendresse maternelle. Puis le courage d'un père voulant guider son fils malgré son corps qui l'abandonne et le consume à petit feu. Comment donner encore de l'espoir à son propre enfant et l'encourager à marcher avec les jours qui ce succèdent, les jours qui ce ressemblent, toujours en quête de nourriture, sans joie mais peine et désespoir. Comment se sentir vivant dans un monde aussi morbide, en cendres, d'un soleil gris, la crainte d'une inconnue dévastée ?

Il est l'homme, il est l'enfant, et de leurs noms reste anonyme.

Quand se termine la possession de tout ? Quand commence le début de rien ? Dépossedé d'un confort et d'une identité et forcé à l'émancipation d'une survie est d'être plus personne.

Tout indique que c'est un jour comme les précédents, sauf pour le froid... Échappé et fuir un froid plus dur, plus mordant. Un père espérant secrètement trouver les gentils comme l'enfant le souhaite, espérant peut-être trouver un refuge sécurisé pour l'enfant ?

Apprécier chaque page, c'est accepter les "et" d'une écriture charmeuse mais aussi particulière. Apprecier chaque page, c'est accepter de devenir l'homme, devenir l'enfant, ressentir l'atmosphère oppressante d'une obscurité qui les aveugles, leurs estomacs qui les tiraille, les pensées qui les déprimes, les moments de solitude sous les couvertures d'une obscurité profonde. Que pense l'enfant de ses pensées ? Que ressent-il de ses d'accord et de ses silences ? Parle-t'il à lui-même par moments ? Peut-on deviner les manques de ses silences ?

Spoiler(cliquez pour révéler)Que ressentir du nourrisson décapité cuit à la broche ? Les corps brûlés dans un passage en cendres ? La peur du Cannibalisme ? Le voleur qu'on dépouille et qui disparaît dans la nudité d'une obscurité qui se pointe et d'un froid qui terrasse ?

Les manques de certaines réflexions qui me questionnent mais aussi les manques de certaines situations qui me troubles. L'homme et l'enfant qui tombe sur trois hommes sur la route, l'homme sort son revolver, les trois hommes fuient sans armes, sans résistances, sans piège... Rien pour satisfaire une envie d'adrénaline, sauf, peut-être, le camion aux malfrats qui tombe en panne sur la route et encore c'est timide. Les situations dangereuses restent simples, pas dynamiques, comme des hommes amorphes et sans hystéries. Et c'est justement de ce désespoir que ça en devient un grand livre sur la limite de l'homme contrairement à d'autres trop artificielles. Malheureusement, je n'ai pas pu ressentir totalement cette oppression et cette détresse des ressentiments de ces deux personnages, mais par ce genre d'un vrai monde de désolation sans héros, je me replongerais avec plaisir dans cette relation père-fils cherchant à deviner leurs silences, à ressentir leurs souffrances, puisque de cette histoire où les mots manques que tout est basé...

Notation : 16/20 - Argent - Relation Père-Fils

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2021-01-09T22:07:52+01:00
Lu aussi

Lu en anglais, ce livre est tout aussi dérangeant qu'en français... On peut facilement voir ce qui se passe dedans arriver dans la vraie vie et ça n'en est qu'encore plus effrayant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bob1945 2020-12-29T16:55:44+01:00
Argent

Livre extrêmement fort et potentiellement choquant pour les non habitués du genre "PostAp'". Prenant.

Synopsis : L'apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres et de cadavres. Parmi les survivants, un père et son fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d'objets hétéroclites. Dans la pluie, la neige et le froid, ils avancent vers les côtes du Sud, la peur au ventre : des hordes de sauvages cannibales terrorisent ce qui reste de l'humanité. Survivront-ils à leur voyage ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pendergast 2020-11-25T21:12:24+01:00
Or

Gris, c'est gris, et il n'y a aucun espoir....Un roman oppressant, glauque et sombre, où il ne se passe pas grand chose, certes, mais où tout est dans les non-dits et le silence. Un monde glacial recouvert de cendres, où tout est mort et où les quelques survivants s'accrochent à la vie par tous les moyens. Comme ce père et ce fils, anonymes et errants sur la route, unis par le fil tenu de l'amour, avançant coûte que coûte, car s'arrêter, c'est mourir, qu'importe que tout cela ne mène nulle part et soit au final assez vain. L'essentiel est d'être ensemble et de se faire confiance. Le style de l'auteur est aussi dépouillé que le paysage qui défile sous nos yeux ou les personnages réduits à de simples silhouettes. A chacun de créer son propre film.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AlyW 2020-10-19T15:24:49+02:00
Argent

Une histoire très touchante, quoiqu'un peu crue par moments. Les descriptions sont assez poétiques par rapport au contexte dans lequel l'histoire se déroule, mais parfois elles se montrent un peu longues. Ceci dit, cette histoire vaut vraiment le détour !

Afficher en entier

Dates de sortie

La Route

  • France : 2008-01-03 (Français)
  • France : 2009-05-07 - Poche (Français)
  • USA : 2006-09-26 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • The Road - Anglais

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1331
Commentaires 224
extraits 73
Evaluations 359
Note globale 7.63 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode