Livres
472 344
Membres
444 656

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Nos vie romancées



Description ajoutée par Carole2787 2013-09-07T18:37:28+02:00

Résumé

« Alejandra Pizarnik note en 1959 dans son journal intime : “Je dois arrêter de lire les auteurs dont je peux me passer, ceux qui pour le moment ne m’aident pas.” Les livres que je voudrais évoquer ici m’ont infiniment aidé. Au moment où je les ai lus, bien sûr, mais aujourd’hui encore. Je les relis à intervalles réguliers. On appelle cela des “livres de chevet”.

Évidemment, il m’a fallu n’en choisir que quelques-uns, sous peine de n’avoir que peu d’espace à réserver à chacun d’entre eux. J’en ai donc retenu six, à partir d’une liste bien plus longue dont j’ai pensé un moment que je ne m’en débrouillerais jamais. Mais, contre toute attente, l’odieux tri s’est fait de lui-même lorsque j’ai “redécouvert” qu’on n’a pas forcément quelque chose de futé à dire de ce que l’on aime. Certains livres sont donc tombés pour cause d’enthousiasme banal, obscur ou impropre à faire l’objet d’un exercice d’admiration.

Carson McCullers, Françoise Sagan, Roland Barthes, Fritz Zorn, Sarah Kane et Jean Rhys : quatre femmes, deux hommes ; quatre étrangers, deux Français. Au total, l’inventaire ne dit pas grand-chose car je n’ai pas cherché d’équilibre. Les choses se sont distribuées simplement. Au gré des objets de mon affection.

Je me suis autorisé à inscrire ces lectures dans un contexte moins intime que personnel. Ce projet est arrivé au bon moment pour moi. Je cherchais ça : une écriture personnelle qui ne soit pas forcément intime. Il m’a importé aussi d’écrire deux ou trois choses que je pense de la littérature et qu’il me semblait prématuré d’écrire jusque-là. »

A.C.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 lecteur

Extrait

Extrait ajouté par misssbrown 2018-02-21T14:12:03+01:00

A propos de Jean Rhys:

Heureusement, il y a le refuge dans les livres: "J'ai tenté de me perdre alors, dès que j'en ai été capable, dans le vaste univers des livres, pour fuir cet univers réel, qui me posait tant de problèmes-univers dans lequel, j'en avais comme un pressentiment confus, obsédant, je serais toujours perdue, toujours perdante"

Plus elle grandit, plus Jean Rhys est inquiète. beaucoup de choses font question: la religion, les rapports entre les blancs et les noirs. Elle veut savoir si elle a raison de trouver tant de choses "injustes". Une pensée naît, ciselée et esseulée: "Bon gré, mal gré, j'ai l'impression de me heurter sans cesse à l'ambivalence des choses. D'en voir, en même temps, le bon et le mauvais côté. Je me demande parfois si je suis seule à réagir ainsi".

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par fanfan50 2014-11-06T07:18:24+01:00
Diamant

Ce livre m'a été chaudement recommandé par deux amies et j'avoue qu'il ne m'a pas déçu ! Des auteurs des livres de chevet d'Arnaud Cathrine, je n'en connais que deux, les français : Françoise Sagan et Roland Barthes. Si j'ai aimé la vie ainsi que les petits romans de Françoise Sagan, j'ai beaucoup moins aimé Roland Barthes, l'ayant étudié à l'université et l'ayant trouvé indigeste. La façon particulière qu'a A Cathrine de l'appréhender me l'a fait trouver sympathique. En fait je n'ai pas lu de lui "Fragments d'un discours amoureux" mais je vais le lire ! Je cite un passage du livre qui m'a plu : "La passion est affaire d'endurance. Une endurance guerrière qui se plaint à intervalles réguliers mais qui tient coûte que coûte." J'avoue à ma grande honte n'avoir pas lu les trois auteurs étrangers dont il consacre un chapitre entier pour chacun ! J'ai déjà lu quelque part la vie très courte et névrosée de l'écrivain suisse d'un seul livre : Fritz Zorn mais pas son ouvrage : "Mars". A découvrir donc. Et les deux écrivaines, je ne les connais pas du tout. Je vais me précipiter chez mon libraire pour tenter de dénicher "Frankie Addams" de Carson McCullers et "Bonjour minuit" de Jean Rhys. Quant à l'auteure dramatique, Sarah Kane, ses ouvrages empreints de violence m'intéressent moins.

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 1
Commentaires 1
Extraits 10
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode