Livres
458 350
Membres
411 556

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Âmes grises



Description ajoutée par x-Key 2010-11-20T22:43:27+01:00

Résumé

"Les âmes grises" (prix Renaudot 2003, consacré meilleur livre de l'année 2003 par le magazine Lire, Grand prix des lectrices de Elle catégorie roman) a été traduit dans vingt-conq pays.

Nous sommes en 1917 dans une petite ville de province. Toute la société des notables est présente et tient son rôle. le maire, le juge, le procureur, le flic, le médecin… tous font rouler depuis des années l’agréable train-train de la comédie sociale faite d’amicaux échanges. C’est curieux, même la Grande Guerre ne semble pas avoir bousculé les positions et les habitudes de chacun. Tout reste bien en place dans l’immuable tranquillité de la bourgeoisie sûre d’elle-même. Pourtant tout bascule lorsqu’une fillette de 10 ans est retrouvée morte dans l’eau. La petite Belle-de-Jour, comme on l’appelle. Tous la connaissent, elle servait au Rébillon, la seule brasserie restaurant du coin. "Bien, bien, bien…" reprend le juge, tout content d’avoir un meurtre, un vrai à se mettre sous la dent, un meurtre d’enfant en plus, et de petite fille pour couronner le tout. Dès lors, le soupçon gagne et rogne les âmes grises de nos notables. En premier lieu le procureur qui habite au château, juste à côté du lieu du meurtre… Philippe Claudel possède un grand talent de conteur. Auteur de plusieurs romans, de récits, de chroniques, de nouvelles, il sait imposer d’emblée un ton particulier, soit une forme assez conventionnelle et classique de la composition mêlée à une plongée psychologique subtile et noire dans le fond de chaque être.

Afficher en entier

Classement en biblio - 469 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-11-20T22:45:29+01:00

"….C'est ça la grande connerie des hommes on se dit toujours qu'on a le temps, qu'on pourrait faire cela le lendemain, 3 jours plus tard, l'an prochain, 2 heures après. Et puis tout meurt. On se retrouve à suivre des cercueils, ce qui n'est pas aisé pour la conversation."

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

J'ai trouvé ce roman très beau, comme les autres de Claudel que j'ai lu. J'ai lu le Rapport Brodeck aussi, et il semblerait que le titre puisse s'adapter aussi dans les deux cas. On dirait que tous les personnages de Claudel sont des âmes grises. Et c'est ça qui leur donne leur humanité. Il ne sont ni totalement des salauds, ni des anges. Ils ont tous leur coeur de noirceur, et à la fois, ils sont humains, et vivent comme ils peuvent les choses qui se passent.

Je n'ai pas trouvé que le récit soit lent, ennuyant, tout ça... Je pense qu'il ne faut pas prendre ce roman comme un roman policier avec une intrigue, un suspense, tout ça. Ce n'est pas pourquoi il est fait je pense (c'est pourquoi j'ai aimé la fin). Je n'étais pas pressé de savoir qui était le meurtrier, j'ai juste suivi le récit de ce type qui racontait simplement - tout simplement - l'Affaire, et le monde qu'il avait appris à connaitre durant toutes ces années. L'intérêt n'est pas dans l'histoire, mais dans les personnages, dans la vie et l'humanité qui se dégage du roman. Les descriptions des personnages, les attitudes, caractères, les réactions et comportements. La façon que chacun a de réagir à ce qui lui arrive, la façon dont l'humain se découvre face à certaines réalités, dont son âme se met à nu pour qu'on voie finalement que derrière le pire des salauds, il y a un humain, et que derrière l'humanité dans toute sa beauté, il y a des choses qu'on ne sait pas et qu'on ne saura jamais, le mal, la douleur, tout un monde. Que tous, finalement, nous portons nos propres âmes grises.

Afficher en entier
Bronze

C'est un faux policier,en ce sens qu'en définitive l'identité du meurtrier a assez peu d'importance dans le déroulement du récit.

L'intérêt du roman réside davantage dans la description sombre et romantique à la fois d'une petite ville du Nord-est de la France durant la Première Guerre Mondiale et des personnalités de chaque personnage .

A lire.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par marie-rz 2019-05-08T11:51:43+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par RedSugar 2019-02-21T18:13:51+01:00
Bronze

L'histoire rentre en détail sur les personnages, entrant dans les détails, montrant une certaine monstruosité, surtout celle du narrateur.

J'ai beaucoup de mal à comprendre qui était vraiment le narrateur ... et ma déduction était juste. L'histoire n'avance pas pendant la première partie du roman mais le roman reste agréable et je suis bien rentrée dedans. Le style de l'auteur est agréable, bonne lecture

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gouttedepluie 2018-10-14T13:05:04+02:00
Or

Après La Petite Fille de Mr. Linh, Le rapport de Brodeck, et parle moi d'amour, j'étais sure d'aimer Les âmes grises. Je l'ai dévoré comme les autres. Le livre est court, construit de manière très particulière, mélangeant les intrigues comme le rapport de Brodeck, ce qui donne envie de le finir le plus rapidement possible !

En bref, j'ai vraiment aimé

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Spika 2018-09-05T09:09:52+02:00
Pas apprécié

Meh. C'est tout ce que m'inspire ce livre.

On commence par parler d'une petite fille assassinée, découverte par un juge dont on nous fait 6 pages de description pour bien nous faire comprendre que c'est le dernier des salauds, puis d'un procureur parce qu'elle a été découverte pas loin de sa maison (encore plus de pages), ce procureur a hébergé des locataires de l'usine d'à côté parce qu'il vit seul et que la petite maison sur ses terres ne sert à rien, jusqu'à ce que vienne s'y installer la remplaçante (toujours crescendo du nombre de pages) de l'instituteur parti à la guerre parce qu'elle ne pouvait pas habiter le petit appartement au-dessus de l'école qu'un fou, dont on avait parlé précédemment parce qu'il avait en premier lieu remplacé ledit instituteur, l'a saccagé et a inscrit partout sur les murs La Marseillaise avec ses excréments, et puis cette jolie institutrice aimée de tous s'est suicidée, et puis, et puis, et puis.

Vous n'avez rien compris ? Tant mieux, moi non plus. Ce livre nous paume totalement si on est pas à fond dedans à 100% tout le temps pour le lire rapidement, car il nous fait perdre le fil à tergiverser à droite et à gauche sans arrêt, et l'absence de chapitre n'aide pas. D'accord, c'est filé comme description, c'est joli, ça présente bien les personnages et on en apprend plus sur eux, mais du coup ça fait plus une fresque qu'une histoire, car l'intrigue n'avance pas (on ne sait toujours pas ce que la mort de la petite vient faire au début de l'histoire avant presque 100 pages de lues pour qu'on y revienne, ça fait long comme cheminement de présentation !).

Sans parler que c'est triste, terne, fade, gris, et presque sale. On apprend quasiment rien sur l'auteur, si ce n'est que c'est un homme qui à l'air d'être tout et rien à la fois dans ce petit village de V., qu'il a tout vu et tout entendu parce qu'il était partout pour nous raconter cette histoire, presque pas de sentiment de sa part, ni nom, ni description physique de lui-même (pour une fois !), ni ce qu'il pense réellement tout au fond, on préfère mettre les pensées des autres personnages qui sont en face (incohérences bonjour ?). Sans parler qu'on nous vend la guerre en quatrième de couverture, mais on ne la voit pratiquement jamais.

Bref, si c'est pour découvrir les personnages insipides d'un petit village, je n'ai qu'à lever les yeux de mon livre pour regarder autour de moi plutôt que de lire ce livre, car il ne fait pas rêver du tout !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dreamdark 2018-07-26T11:12:26+02:00
Or

L'arrière plan historique est rondement bien mené. J'ai bien aimé la manière dont la trame du roman se déroule, même si parfois elle était un peu flou. Mais finalement, est-ce que la mémoire n'est-elle pas faite ainsi ?

La dernière révélation est tout simplement bouleversante. Un livre à l'écriture simple, bref à lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anger2000 2018-05-25T08:31:21+02:00
Bronze

Bien que le style d'écriture soit magnifique et le roman en lui-même original, j'ai eu de la peine avec les personnages, pas très décrits et pas du tout attachants, et encore plus avec la chronologie, mais cela ne m'a pas tant dérangée. L'arrière plan historique est aussi bien amené... Un bon roman

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ManonPstrummer 2018-04-19T12:12:28+02:00
Or

Tout est dans la plume!

L'intrigue nous tient tout de même en haleine, même si, au final, elle est secondaire. La vérité, ce sont nous les hommes, faits d'ombres et de lumière, c'est un livre sur la guerre, le deuil, la vie... mais avec une écriture si excellente, une pointe d'humour par ci, un grain d'émotions par là! Mais quelle plume, je me répète, mais vraiment, j'avais envie de surligner des phrases toutes les deux pages!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Giline 2018-03-27T17:52:56+02:00
Bronze

Très sombre on voit que pendant la Première Guerre mondiale comme pour d'autres guerres il n'y a pas que sur le champs de bataille qu'il se passe des choses inhumaines. C'était tragique mais captivant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Epqpha 2018-03-09T10:16:44+01:00
Argent

Encore un roman de lycée vraiment touchant et le film aussi relate bien le roman

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Liesel19 2018-02-04T18:02:59+01:00
Pas apprécié

Je n'ai pas aimé le début de ce livre, donc je ne l'ai pas continué.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par matelot 2017-11-07T18:07:55+01:00
Diamant

L'intérêt de ce livre ne réside pas franchement dans la trame de l'histoire. Si vous vous attendez a du suspens, laissez tomber !

L'auteur ne cherche pas cela. Ici, on lit plutôt une description détaillée, magnifique, tellement prenante et bouleversante des personnages d'un village situé tout près d'un champ de bataille de la guerre de 14-18 qui fait rage. Ce âmes grises, ni tout a fait blanche, ni tout a fait noir, mais "joliment grises" nous entraîne dans un monde où la mort et l'amour forment un curieux mélange....

L'écriture, quand a elle, est si...non je ne trouve pas les mot pour décrire cet émoi, cet émotion que m'a fait ressentir la plume de cet auteur de talent qu'est Philipe Claudel.

En bref, ce livre n'est pas un policier, ni même un roman à suspens. Mais c'est un petit bijoux de littérature pour les amateurs de "musique de mots" et de personnages quasi réels. Il vous ouvre une fenêtre sur la mentalité d'êtres humains et vous n'en resortirez pas indemne !

J'imagine que je n'ai pas a vous dire si j'ai aimé ou pas, et si je conseil ou non : le commentaire et la bibliothèque de diamant parlent d'eux même ! Alors, tentez le voyage dans l'univers que crée Philipe Claudel dans ce roman !

Afficher en entier

Date de sortie

Les Âmes grises

  • France : 2006-02-28 - Poche (Français)

Activité récente

Cbadi l'ajoute dans sa biblio or
2019-05-12T11:11:15+02:00

Les chiffres

Lecteurs 469
Commentaires 60
Extraits 95
Evaluations 107
Note globale 7.04 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode