Livres
505 052
Membres
512 644

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Dimanche des mères



Description ajoutée par Angel89 2019-02-18T14:17:42+01:00

Résumé

Angleterre, 30 mars 1924. C'est le dimanche des mères, jour où les aristocrates donnent congé à leurs domestiques pour qu'ils rendent visite à leur famille. Jane, une jeune femme de chambre orpheline, le passera en compagnie de Paul, son amant de longue date. Traversant la campagne inondée de soleil, elle le rejoint pour un dernier rendez-vous car Paul s'apprête à épouser une riche héritière. Mais les choses ne se déroulent pas comme prévu. Ce dimanche changera à jamais le destin de Jane.

Graham Swift dépeint avec subtilité une aristocratie déclinante, porteuse des stigmates de la guerre, et l'émergence d'une classe nouvelle en quête de liberté. Un roman d'une intensité rare, troublant de grâce, de mystère et de sensualité.

Afficher en entier

Classement en biblio - 67 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Laurien 2019-07-15T11:35:33+02:00

Eh bien, où étaient les livres pour filles ?

Cela lui était parfaitement égal. Des bouquins pour garçons, des récits d'aventures. Cela lui était parfaitement égal de ne pas lire des livres pour filles, quels qu'ils soient. Aventure. Ce mot surgissait souvent de la page, il lui faisait signe : "aventure".

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Fiametta 2019-12-09T07:26:53+01:00
Or

Un roman très court, à l'écriture superbe, fluide et dense, qui ne se contente pas de raconter une histoire d'amours ancillaires. La narratrice, qui revit cette journée particulière quelque soixante-dix ans plus tard, alors qu'elle est devenue écrivain, partage ses réflexions, ses observations sur le milieu où elle évoluait à l'époque. Elle se remémore ses faits et gestes, ses pensées, sa façon de voir le monde et d'échapper à sa condition de servante dans une société très formatée, et cela de diverses manières. L'écriture est à la fois d'une sensualité crûe et d'une grande pudeur. La douleur des parents ayant perdu leurs fils à la guerre est dite en peu de mots, elle semble glisser comme un fantôme dans les couloirs des belles demeures campagnardes. le style très concis ajoute encore à la riche réflexion de la narratrice, et la construction du roman mêle passé et présent très habilement, sans jamais nuire à la fluidité du texte. Un très bon roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cacoethes-scribendi 2019-11-06T10:36:33+01:00
Argent

30 mars 1924. Une journée dans la vie de Jane Fairchild, une jeune bonne qui profite de son seul jour de congé de l’année pour rejoindre son amant, promis à une belle héritière.

Ça vous évoque plein de choses ? Des amoureux éperdus ? Une fuite à deux ou une séparation déchirante ?

Tout ce que vous pouvez imaginer à la lecture du résumé est erroné. Ce roman est une totale surprise, donc j’essaierai de ne pas trop en dire.

La principale originalité de ce court roman, c’est la narration. On a parfois l’impression qu’elle est omnisciente, mais en fait tout est du point de vue de Jane. Sauf que cette dernière, en plus de raconter ce qui se passe, évoque aussi ce qui ne s’est PAS produit, ce qui s’est produit, ce qui va se produire. On a donc une narration un peu tentaculaire où le fantasme se mélange à la réalité et où le présent, le passé et le futur s’entrechoquent.

Heureusement que le roman est assez court pour ne pas que cela devienne excessivement fatiguant.

Et on se prend au jeu des deux Jane, la Jane du passé qui exploite de nouvelles possibilités et la Jane du futur qui pose un regard tendre sur cette journée qui a bouleversé sa vie.

Ce roman est un hommage à l’imagination, dans la forme comme dans le fond. Il illustre comment la réalité s’invite dans la fiction.

L’auteur se plaît à sublimer certains détails (presque) insignifiants. Encore une fois, si le roman avait plus long, cela aurait été lassant, mais le format permet de déguster ces descriptions qui allongent le temps, qui posent à merveille une atmosphère, la vérité d’un moment.

Je ne saurais dire si j’ai vraiment aimé ou non ce texte, car il n’y a pas vraiment d’histoire et c’est ce qu’il me manque, mais indéniablement, j’y repenserai et je le relirai sans doute !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Babybee 2019-10-12T12:54:12+02:00
Bronze

Une histoire d'amour classique entre une domestique et un aristocrate anglais magnifiquement bien racontée. Mr Swift nous épate encore plus en nous contant les pensées de la jeune domestique (Jane) à propos de son métier, son environnement et ses observations.

Ce Dimanche des Mères est une journée spéciale pour nos deux protagonistes. Un achèvement et un commencement.

Spoiler(cliquez pour révéler)J'ai beaucoup apprécié le personnage de Jane, une domestique qui semble être docile et obéissante et qui au fil du livre grandit. Une femme amoureuse des mots qui finit par mêler sa réalité à ses fictions des décennies plus tard. Une femme qui n'était pas "actuelle" (sa liaison avec Paul) et qui devient un écrivain "actuel" Un autre point qui m'a fait apprécier l'oeuvre ; sa relation avec l'énigmatique Paul faite de silence et d'observation. Jane qui apprécie tant la justesse des mots, son silence est beaucoup plus éloquent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lila11 2019-08-26T10:39:10+02:00
Argent

j'ai bien aimé ce livre même si je n'ai pas vraiment compris où l'auteur voulait réellement nous amener. J'ai été très surprise par le dénouement, par le fait que l'histoire entre Jane et Paul est en fait si peu de poids et n'était pas forcément le thème central du livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurien 2019-07-15T10:10:43+02:00
Bronze

J'ai bien fait d'écouter une critique radiophonique qui m'avait donné envie de noter ce roman dans un coin de ma tête. Plus que le bandeau qui suggère une référence à Dowton Abbey, c'est le portrait d'une femme libre que j'ai lu. Alors oui, certes, l'histoire se passe après la Grande Guerre dans une noble famille contrainte de réduire son train de vie domestique. Les bonnes sont là pour allumer la cheminée, changer les draps, et surtout pour se taire sur les secrets qu'elles découvrent - les "émissions nocturnes" retrouvées dans des lits qui suggèrent des liaisons illégitimes. Dans leurs habits discrets, autant d'uniformes, elles font partie du décor.

Mais dans cette période des Années Folles, les femmes cherchent à conquérir une place dans la société, et les vieux principes féodaux commencent à s'effacer. Les jeunes femmes riches peuvent conduire, les plus modestes peuvent faire du vélo, un véritable moyen pour s'évader, s'échapper au sens littéral et au sens figuré.

Jane est une orpheline, enfant trouvée, mais elle veut être libre. Libre d'aimer, de désirer et de jouir, libre de lire - même des romans pour garçons, et libre d'écrire. Cette journée particulière devient celle où une écrivaine se révèle à elle-même lorsque la femme s'émancipe, l'artiste naît de la liberté prise par une bonne.

Un beau portrait de femme donc, porté par une écriture sensuelle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ShapeFleur 2019-07-03T11:03:38+02:00
Lu aussi

Une lecture très agréable et émouvante !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Angel89 2019-02-18T14:44:41+01:00
Or

Agréable lecture. J’ai beaucoup aimé la narration particulière, il n’y a pas d’ordre chronologique. On découvre le présent, le passé et l’avenir de Jane mais tout cela mélangé, c’est assez original comme style d’écriture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par monikaR 2019-02-15T17:56:54+01:00
Or

Ca fait un moment que ce livre m'intriguait, alors dès sa sortie en édition de poche je me suis empressée à le lire. Quelle belle découverte. Certes, la narration est atypique mais tellement forte. L'histoire d'une jeune bonne sans famille, d'une seule journée qui a pesée sur son existence. Ou bien ce n'était qu'une impression? .... Je vous recommande ce petit livre pour faire connaissance de Jane (Jay) qui restera avec vous encore un moment après avoir terminé de lire son histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par doubleH 2018-03-07T09:09:50+01:00
Bronze

Étrange découverte que ce livre. Dans un premier temps j'ai été étonnée de son peu de pages, mais au final c'est largement suffisant au vue de l'histoire qui y est racontée.

L'écriture est particulière, il faut le temps de s'y habituer. L'histoire également est racontée d'une façon inhabituelle. L'auteure s'attarde sur des points anodins et les décrit d'une manière qui les rend intéressants alors que dans la vie de tous les jours on ne les auraient même pas remarqués. On a également droit au point de vue d'une bonne. Il est travaillé, nous aide à nous représenter ce qu'était la vie à cette époque et surtout ce qu'était la vie d'une domestique.

D'ailleurs cette bonne se fait des réflexions très intéressantes, elle décrypte tout, jusqu'à la moindre petite chose, elle est futée et fait des remarques pertinentes. Elle apprend de chaque chose. Elle est touchante et donne espoir.

Une autre chose qui est inhabituel est que le récit est rétrospectif, on sait ce qui va arriver avant que cela arrive et ce n'est pas gênant !

En bref, même si l'écriture est spéciale (mais pas du tout désagréable au contraire), j'ai passer un très bon moment en partageant les expériences de cette domestique sur une toute petite période de sa vie à une époque où la vie était bien différente.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pujols 2018-02-06T19:25:39+01:00
Bronze

Un livre bien agréable à lire, mais avec le recul, je retiendrai peu. Dommage, car l'écriture bien fluide et bien traduite m'avait fait passer un bon moment.

Afficher en entier

Dates de sortie

Le Dimanche des mères

  • France : 2017-01-12 (Français)
  • France : 2019-01-03 - Poche (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Mothering Sunday - Anglais

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 67
Commentaires 17
Extraits 6
Evaluations 27
Note globale 7.07 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode