Livres
681 724
Membres
866 948

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Insoutenable Légèreté de l'être



Description ajoutée par kay75 2010-05-12T08:07:46+02:00

Résumé

" Qu'est-il resté des agonisants du Cambodge ? Une grande photo de la star américaine tenant dans ses bras un enfant jaune. Qu'est-il resté de Tomas ? Une inscription : Il voulait le Royaume de Dieu sur la terre.

Qu'est-il resté de Beethoven ? Un homme morose à l'invraisemblable crinière, qui prononce d'une voix sombre : "Es muss sein !" Qu'est-il resté de Franz ? Une inscription : Après un long égarement, le retour.

Et ainsi de suite, et ainsi de suite. Avant d'être oubliés, nous serons changés en kitsch. Le kitsch, c'est la station de correspondance entre l'être et l'oubli."

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 100 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par x-Key 2010-12-01T18:00:43+01:00

En travaux pratiques de physique, n'importe quel collégien peut faire des expériences pour vérifier l'exactitude d'une hypothèse scientifique. Mais l'homme, parce qu'il n'a qu'une seule vie, n'a aucune possibilité de vérifier l'hypothèse par l'expérience de sorte qu'il ne saura jamais s'il a eu tort ou raison d'obéir à son sentiment.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Ce roman est une étude de la relation amoureuse, une réflexion philosophique sur le libertinage et le romantisme. Entre la recherche du plaisir immédiat sans passion entre Tomas et Sabina, et d’autre part l’attachement aux principes, à la morale évoqué par la relation de Tereza et Franz.

S’entrelace la narration habituelle et le discours du narrateur, l’analyse de ses propos, les pensées de ses personnages disséqués, leurs motifs …la notion du « kitsch » amplement développée dans sa définition initiale, le hasard des rencontres, la possession, l’emprise, la jalousie, les idéologies (religion, politique, convictions diverses).

En résumé, une mine d’or à la réflexion. Je le conseille chaudement.

Afficher en entier
Diamant

J'ai eu le malheur de prêter ce livre à une amie en lui disant qu'elle allait découvrir LE roman... Hélas, elle ne me l'a jamais rendu (la traitre !), et ça fait un sacré bail, en plus. Il me reste tout de même de belles traces du livre : les personnages d'abord, attachants, profonds tout en étant accessibles. Pas de fioritures inutiles chez Kundera. Mais surtout : ce que j'appelle les situations. C'est un livre à "situations", qui dépeint admirablement des petits moments de la vie, qui pourraient se pointer tous les jours, chez n'importe qui, sous n'importe quelle forme. L'insoutenable légèreté de l'être rend ces moments divins.

J'en garde un excellent souvenir, hélas de moins en moins précis maintenant puisque je l'ai lu il y a des années, mais le livre m'habite toujours un peu, c'est qu'il est bon ! Je le conseille vivement.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Je connaissais le bouquin de nom et lorsque Milan Kundera est décédé, je me suis rendue compte que je ratais sûrement quelque chose. J’ai alors décidé de me plonger dans cette expérience littéraire et philosophique à part entière, jusqu’à ce qu’à la moitié du livre… le drame.

Si la première moitié du roman est tout à fait unique et ses réflexions curieuses et pertinentes, l’arrivée d’une scène de violences se*uelles présentée comme une relation émancipatrice pour le personnage principal féminin m’a fait fermer le livre.

En y réfléchissant et en revenant sur ce que j’avais lu jusqu’alors, je me suis surprise à réaliser que tout l’objet de l’émancipation féminine et de sa complexité intrinsèque prenait sa source dans sa sexualité, ses fantasmes et son rapport à son corps.

Peut-être que je l’interprète mal ou que j’ai raté quelque chose, c’est loin d’être exclu. Mais de mon coté, je ne retournerais pas à ce livre…

Afficher en entier
Diamant

Ce livre est un chef d'oeuvre.

Afficher en entier
Diamant

Comme tout amatrice de littérature j'avais bien sur déjà lu ce livre.

Le décès récent de cet auteur m'a incité à relire les meilleures pages...

Un chef d'oeuvre d'écriture, de portraits de personnages, sur leur existence et leur relation…. à lire et à relire avec le recul de nos propres expériences.

"le drame d'une vie peut toujours être exprimé par la métaphore de la pesanteur. On dit qu'un fardeau nous est tombé sur les épaules. On porte ce fardeau, on le supporte ou on ne le supporte pas, on lutte avec lui, on perd ou on gagne." "Son drame n'était pas le drame de l'apesanteur, mais de la légèreté mais l'insoutenable légèreté de l'être"

Afficher en entier
Or

Le thème principal de l'ouvrage est l'amour, dans sa réalité la plus complexe, sur le plan psychologique comme philosophique. Au travers des quatre personnages principaux, on étudie les différentes combinaisons amoureuses possibles :

L'homme volage qui tombe amoureux et tente de devenir fidèle;

La femme libre qui s'engage conventionnellement dans une relation amoureuse; L'homme de la quarantaine qui découvre une femme "libre" et quitte son couple traditionnel;

L'amitié érotique; La femme, fidèle et amoureuse, qui tente d'aimer un homme volage; Ce qui rend ce roman incroyablement unique est son absence de linéarité et le fait que l'écrivain a un ostensible rôle de metteur en scène. Ce n'est pas une histoire que vous lisez de bout en bout. Ce sont plutôt des clichés photographiques qui, mis les uns à la suite des autres, vous permettent de reconstituer une image globale des personnages.

Afficher en entier
Lu aussi

Un texte entre roman et philosophie qui mérite de nombreuses lectures pour être pleinement saisi...

Afficher en entier
Or

Je viens de lire "Risibles amours" et cela m'a donné envie de lire le livre culte de Kundera...Un chef d'oeuvre d'écriture, de portraits de personnages, sur leur existence et leur relation…. à lire et à relire avec le recul de nos propres expériences.

"le drame d'une vie peut toujours être exprimé par la métaphore de la pesanteur. On dit qu'un fardeau nous est tombé sur les épaules. On porte ce fardeau, on le supporte ou on ne le supporte pas, on lutte avec lui, on perd ou on gagne."

"Son drame n'était pas le drame de l'apesanteur, mais de la légèreté. Ce qui s'était abattu sur elle, ce n'était pas un fardeau, mais l'insoutenable légèreté de l'être"

Afficher en entier
Bronze

Ce livre m'a été offert à noël. En déballant mon cadeau, la personne qui me l'a offert me dit : je t'offre ce livre car c'est mon livre préféré de tous les temps ! J'adore ça !!! Il ne pouvait pas me faire de plus beau cadeau ... J'ai donc décidé qu'il serait mon premier livre de 2023. Pendant la lecture, j'ai très vite compris pourquoi ce livre lui a tant plu ... Pour Kundera (ainsi que pour cette personne) tout dans la vie doit avoir une explication ! On se décortique les méninges, on cherche et on finit par trouver l'explication même si ça peut paraître farfelu pour les autres ... Je donne un exemple grossier mais concret : ce matin j'ai mis un seul sucre dans mon café alors que les autres jours, j'en mets deux. Mais pourquoi ? ça doit être à cause de mon rêve de la nuit dernière. J'ai rêvé que je courrais dans un champ de betterave !!! Mon subconscient me reproche d'avoir pietiné toute cette matière et inconsciemment je diminue ma consommation de sucre !

Bon ok je n'ai pas le talent de Kundera (on est d'accord ! ) mais le but y est !

Perso, il y a très longtemps que je me fiche de trouver des explications à tout !! ça m'empoisonne la vie et sincèrement c'est une perte de temps inconsidérable !

Je suis très contente d'avoir lu ce livre et j'ai compris le talent qui s'y dégage ainsi que le pourquoi de tant de 5,4 étoiles mais le nombre de fois où j'ai levé les yeux au ciel en me demandant pourquoi faut il trouver un sens à cette chose ou à cet acte ou encore à ce sentiment ne m'a pas permis d'apprécier cette lecture à sa juste valeur. C'est tellement à l'opposé de moi ! Voilà, encore une fois, je ne suis pas d'accord avec la majorité des lecteurs mais je comprends la grandeur qu'ils lui trouvent !

Afficher en entier
Or

Un chef d'oeuvre d'écriture, de portraits de personnages, sur leur existence et leur relation…. à lire et à relire avec le recul de nos propres expériences.

"le drame d'une vie peut toujours être exprimé par la métaphore de la pesanteur. On dit qu'un fardeau nous est tombé sur les épaules. On porte ce fardeau, on le supporte ou on ne le supporte pas, on lutte avec lui, on perd ou on gagne."

"Son drame n'était pas le drame de l'apesanteur, mais de la légèreté. Ce qui s'était abattu sur elle, ce n'était pas un fardeau, mais l'insoutenable légèreté de l'être"

Afficher en entier
Bronze

J'ai acheté ce livre pour deux raisons: 1. Parce qu'il me fallait un bouquin à faire signer par tout mes collègues avant de partir d'ici. 2. Car apparement c'est un incontournable que tout le monde adore. Une collègue a même designé ce livre comme étant sa bible.

Donc : le contexte dans lequel se déroule toute l'histoire est celui du communisme et des guerres géopolitiques dans l'Europe de l'Est durant les années 60. Ce point là est très intéressant car permet d'apprendre des faits pertinents pour mieux comprendre le passé des pays concernés durant cet épisode de l'histoire. Ensuite, on voit aux travers des personnages la manière dont cette situation les a tous impactés et comment leur quotidient en est touché et modifié. Cependant, tant qu'on est sur les personnages, je les ai quasiment tous détestés. Ils sont confus, désordonnés et inchoèrents. Je les trouve même fatiguants. Non pas qu'ils soient mal écrits, au contraire, ils sont parfaitement crédibles, mais juste très peu mémorables. Ce que j'ai aimé, c'est certaines réflexions et messages que nous fait passer l'auteur. Il remet en question toutes les fondations de nos sociétés depuis la nuit des temps. Et ça, c'est utile. La hiérarchisation de l'être humain dans le monde du vivant est par exemple, un de mes passages préferés dans ce bouquin, que je trouve très juste et qui fait écho à ma vision des choses sur ce point. En parallèle, je n'aime pas du tout la vision qu'il donne aux femmes dans son romans. Elles sont pénibles et indécises et ne servent qu'à entraver la vie des protagonistes masculins. Je trouve ça assez réducteur et inutile.

En somme, je suis restée assz indifférente lors de cette lecture mais je crois comprendre l'amour que lui porte certains.

Afficher en entier
Argent

Lu il y a déjà pas mal d'années, ce roman/essai m'a laissé un très bon souvenir (à relire donc!). Une lecture très agréable, romanesque et sensible.

Afficher en entier

Date de sortie

L'Insoutenable Légèreté de l'être

  • France : 1989-10-01 - Poche (Français)

Activité récente

b-1892 l'ajoute dans sa biblio or
2023-09-10T10:27:43+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1100
Commentaires 66
extraits 147
Evaluations 188
Note globale 7.84 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode