Livres
464 382
Membres
425 089

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le droit d'aimer



Description ajoutée par bridget 2014-02-28T12:02:21+01:00

Résumé

" Ton papa est prêtre. " Une révélation qui a changé la vie d'Anne-Marie. Aujourd'hui elle a décidé de briser ce lourd secret et de partager son histoire: le récit d'une filiation taboue mais, avant tout, d'une merveilleuse histoire d'amour, par-delà les lois des hommes et de l'Église. Un livre pour ouvrir les yeux de l'Église sur le sort de ces enfants nés de prêtres ou de religieuses. " Laissez-leur le choix d'aimer, de se marier, d'avoir des enfants. L'Église n'en sera pas diminuée. "

Afficher en entier

Classement en biblio - 5 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par bridget 2014-02-28T12:05:20+01:00

Je m'en souviens comme si c'était hier...

10 octobre 1967, 16 h 30. La grisaille d'automne s'accroche, tenace, aux façades des ruelles de Tullins. Une fin d'après-midi comme tant d'autres dans ce petit village de l'Isère. La sonnerie du collège a retenti depuis longtemps, mais je ne suis pas pressée de rentrer à la maison. Je tue le temps devant les boutiques de vêtements, admirant, dans les vitrines, ces chemisiers que j'aime tant mais qu'il faut que je me contente de regarder. Maman répète qu'il faut être raisonnable. J'ai seize ans et je grimace un peu, mais je ne fais pas d'histoires. Nous traversons une période difficile.

L'idée de me retrouver seule avec mon père m'oppresse. Il est déprimé, abattu, si différent du père que j'ai connu. Depuis plus d'un mois, nous habitons dans une maison sinistre, presque un taudis. Depuis plus d'un mois, je traîne des pieds en sortant du collège, pour m'assurer que maman sera rentrée du travail avant mon retour.

Le bruit d'un klaxon. Je me retourne et aperçois la 404 bleue des Mariani, avec ma tante au volant. Ma gorge se noue. Hier, le buraliste du village a dit à papa qu'un couple était à notre recherche. Nous avons tout de suite compris de qui il s'agissait : le frère de ma mère, Dominique, et sa femme, Marthe. Maman m'avait donné pour consigne de n'ouvrir à personne. «Mon frère est prêt à tout», avait-elle ajouté, visiblement inquiète.

Mais j'ai eu si peur de ne jamais revoir ma tatie depuis que nous sommes partis de chez eux que j'en oublie les mises en garde. Et puis, son sourire me rassure, je ne pense qu'à une chose, me jeter à son cou et l'embrasser. La voiture ralentit et s'arrête à ma hauteur. Oncle Dominique baisse la vitre.

«Monte ! On veut te parler.»

Ce «Monte», impérieux, résonne encore aujourd'hui dans ma tête. Il me refroidit instantanément, mais ne laisse aucune place au choix. Je monte à l'arrière. Nous nous arrêtons quelques mètres plus loin, sur le parking de la place du village. Ma tante éteint le moteur, mais ni elle ni mon oncle ne font le geste de sortir de la voiture. Oncle Dominique se tourne vers moi, son chapeau vissé sur sa tête des mauvais jours.

«Alors, vous habitez Tullins ?»

La crainte me rend docile. Je raconte ce qui se passe à la maison, que ce n'est pas le Pérou. Que papa n'est pas très en forme, que maman travaille énormément. Qu'elle est fatiguée, mais qu'elle tient le coup, comme d'habitude. Mon oncle me fixe du regard, sans un mot, depuis la place du mort. Il y a longtemps qu'il ne conduit plus, depuis qu'il s'est fait arracher la main à la guerre. Quand j'étais petite, sa prothèse en ferraille, qu'il recouvrait d'un gant, me mettait mal à l'aise. Je n'arrivais pas à dessiner des personnages masculins avec deux bras. L'État l'avait indemnisé pour sa blessure de guerre, en lui attribuant gratuitement une licence de débit de tabac, mais il était devenu aigri, presque haineux.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par lailasamburu 2015-06-08T13:04:53+02:00
Argent

Un livre qui a du nécessiter beaucoup de recherches pour retrouver toutes les traces et témoins de cette histoire familiale.

Un témoignage qui ne se prive pas de nous montrer toutes les règles absurdes instaurées par l’Eglise…mais qui ne sont pas dictées par la Religion elle-même.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edith972 2015-03-30T21:45:24+02:00
Bronze

C est un témoignage courageux, mais je m attendait à une lecture plus agréable. J'ai trouvé le récit décousu, je reste sur ma fin car s il y a description de la vie d Anne Marie, je ne retrouve pas les émotions que j attendais. Comme l auteur dit, ce livre etait avant tout "un travail personnel, quasi thérapeutique...qui l a libéré" mais pas destiné à être lu par le grand public, et ça se ressent dans le style.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par coucougi 2014-09-16T10:51:17+02:00
Diamant

Très beau témoignage, poignant, sincère, intelligent, tolérant... je n'arrêterai pas, de mettre des mots sur cette "expérience vécue" par l'auteur si je m'écoutais, tant ce livre est super intéressant sur ces enfants nés dans l'ombre... et ils sont nombreux ! Bravo et Merci à A.M. Mariani de nous avoir fait partager un moment de sa vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par joersaflo 2014-02-09T00:03:31+01:00
Diamant

Magnifique. Une autre vision de la religion. J ai lu ce livre d'une traité. Je ne peux que le conseiller et surtout un grand merci à Anne-Marie Mariani pour ce magnifique témoignage

Afficher en entier

Date de sortie

Le droit d'aimer

  • France : 2014-01-30 - Poche (Français)

Les chiffres

Lecteurs 5
Commentaires 4
Extraits 1
Evaluations 2
Note globale 8.5 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode