Livres
626 197
Membres
733 678

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Leur mère à toutes + Au nom de la mère



Description ajoutée par ElaRaleuse 2022-03-29T05:46:46+02:00

Résumé

TOME 1

Sœur Marie est une religieuse comme les autres : elle prie le matin, aide le père Paul, et écoute les fidèles. Pourtant, après le meurtre de la sous-prieure de Saint-Lazare, c’est elle qu’on affecte là-bas. Elle doit se charger de la surveillance des prisonnières les plus dangereuses de France. Mais elle va rapidement comprendre qu’il s’agit avant tout de femmes qui sortent du cadre établi par la société de l’époque. Comment les aider à trouver leur place dans le chaos ? Comment ne pas finir comme sa prédécesseur ? Et surtout, n’a-t-elle pas elle aussi des choses à se reprocher ?

Roman choral dans lequel interviennent à plusieurs reprises les prisonnières pour expliquer les raisons de leur incarcération, la violence de certaines situations permet une réflexion sur ce que subissent les femmes d’hier et d'aujourd'hui.

TOME 2

Sœur Marie l’ignore encore, mais le destin des femmes Saint-Lazare est entre ses mains.

Après ce qui s’est passé lors de cette étrange dernière nuit, tout va changer dans la prison Saint-Lazare. Les gardes, Georges à leur tête, prennent le pouvoir, adoubés par l’abbé Molinard,. Le mystère continue de nimber les desseins du médecin et de la mère supérieure. Et surtout, la lumière sera faite sur la relation entre sœur Marie et le père Paul. Le salut des prisonnières est entre ses mains. Voudra-t-elle en payer le prix ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 lecteurs

extrait

L’incertitude, c’est terrible. Parce qu’on ne comprend pas, on n’est pas sûr, on se dit qu’on se trompe peut-être, après tout, j’étais censée dormir ! Et si par malheur, je croisais son regard, c’était de ma faute, je n’avais pas à le surveiller. Lui s’en fichait de toute façon, et même, il accélérait le rythme. Ça luit, ça luit, c’est sale. Tout est sale.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Tout dabort je ne suis pas très adepte par ce genre de lecture. La romance oui mais pas de façon Hard/érotisme ... Ayant du lire en SP, je lai lut et franchement c'est vraiment du Hard dans l'art. Mais pas de vulgarité ... ce qui permet une lecture facile en son genre, sans tabou ;) Public avertie ça c'est clair. Malgré ça, l'écriture de ses deux nouvelles est très bien écrites. Chapeau bas à l'auteure qui m'a fait découvrir sa plume à la hauteur de ce qui avait été annoncé.

Les deux héroïnes nous raconte leurs envies, leurs fantasmes sexuelles, avec hommes et femmes. May est une femme sans tabou qui raconte ses histoires à son amie et collègue Annette qui est beaucoup plus timide mais qui savoura ses envies par la suite en rencontrant une jolie rousse lors de son voyage à la mer. May et Annette profites de la vie dans tous les sans du termes.

Je ne vais pas vous dévoiler d'avantage sur ce livre car je ne souhaite pas spolier mais je vous invite donc à venir découvrir ses deux petits livres érotiques ci vous êtes passionnés du genre.

Afficher en entier
Diamant

Contactée par l'auteure française sur Simplement Pro, j'ai tout de suite été touchée par sa gentillesse et le résumé de son livre en deux parties. Je la remercie d'ailleurs encore une fois pour l'envoi en service presse mais aussi, et surtout, pour ce coup de coeur littéraire inattendu.

Après avoir commis une faute dans l'Abbaye qui l'accueille, soeur Marie est envoyée à la prison pour femmes de Saint-Lazare, où elle officiera en tant que sous-prieure. Malgré des débuts difficiles, soeur Marie trouve peu à peu sa place au milieu des détenues et finit par devenir un soutien inespéré pour ces femmes condamnées. Cependant soeur Marie, Adélaïde de son vrai prénom, rêve d'une vie de femme ordinaire.

J'ai eu un véritable coup de coeur pour ce roman historique qui, à la base, n'avait rien pour me plaire particulièrement. le récit des prisonnières m'a totalement bouleversée, j'ai tremblé avec elles, j'ai pleuré leurs morts et j'ai souri de leurs bonheurs. J'ai beaucoup apprécié soeur Marie, son empathie et ses tourments, mais surtout sa capacité à voir les femmes qui se cachent derrière les prisonnières. Sans savoir trop pourquoi, j'ai l'impression que ce livre m'a donné une leçon de vie particulière et d'en sortir grandie. Au niveau de la forme, tout est très bien rédigé, certains passages sont en italique et les deux parties du roman se complètent à la perfection.

Inutile de le répéter : j'ai A-DO-RÉ.

Pour plus d'informations et de chroniques :

https://www.shanaslibrary.com/post/yasmina-behagle-leur-m%C3%A8re-%C3%A0-toutes-au-nom-de-la-m%C3%A8re

Afficher en entier

https://surlesailesdunlivre.forumactif.com/t2591-leur-mere-a-toutes-au-nom-de-la-mere-de-yasmina-behagle-saga#22466

Le roman se déroule au 19ème siècle à Saint Lazare, une prison pour femme.

Dirigée par les religieuses, la seule présence masculine est constituée de quelques gardes et du médecin.

Deux catégories de femmes y sont incarcérées.

D’un côté les bourgeoises et actrices avec des cellules indépendantes, propres et coquettes, bref tout ce que peut acheter l’argent.

De l’autre côté les femmes du peuple, meurtrières, voleuses et prostituées.

Ces femmes passent leurs journées aux ateliers et ont un dortoir commun.

Pour celles dont les enfants sont nés en prison, elles les gardent avec elles, excepté lorsqu’elles sont aux ateliers.

Dans la journée ils sont confiés à la nursery.

La vie des femmes n’avait pas grande valeur à l’époque, à fortiori les femmes pauvres, issues du milieu ouvrier ou paysan.

Même si ce récit est romancé, on y retrouve une grande partie historique.

L’héroïne principale est une jeune religieuse, Sœur Marie qui va découvrir le milieu carcéral.

C’est un univers totalement inconnu pour elle et ces femmes ne vont rien lui épargner.

De l’humiliation, des injures, des coups prodigués par les prisonnières jusqu'au mépris et rejet des religieuses, elle va se retrouver bien seule dans cet univers.

On découvre également que Marie cache un secret, un doux souvenir qui se rappelle à elle dans ses moments de doute et de détresse.

Et puis il y a ces détenues, ces laissées pour compte, celles que personne n’a su écouter.

Marianne, Henriette, Blandine, Jeanne et les autres, ces femmes dont l’auteur nous révèle le passé.

Comment elles en sont arrivé là? pourquoi?

Toutes leurs souffrances qui trouvent enfin une oreille attentive en la personne de sœur Marie.

Ce roman est un témoignage romancé certe, mais il nous dévoile la vie de ces femmes incarcérées dans un siècle où la place n’est pas faite à la tolérance.

La vie de ces pauvres femmes ne pèse pas bien lourd dans la balance de la justice.

Vous l’aurez compris ce livre et un coup de cœur pour moi. Il me sort de ma zone de confort et pourtant je m’y suis plongée à cœur perdu.

L’histoire bouleversante, les personnages auxquels je me suis attachée, tout est réuni pour me plaire.

Le fait que l’auteur ait réalisé des chapitres nous parlant du passé de ces détenues m’a beaucoup plu. Apprendre ce qu’avait vécu ces femmes avant d’être incarcérées m’a interloqué, sans pour cela tomber dans le mélodrame.

Je vais m’attaquer de ce pas au second opus de cette duologie, j’enchaine les deux tomes trop impatiente de connaître la suite des aventures de Sœur Marie.

Je conseille fortement cette lecture, à découvrir de toute urgence.

Afficher en entier
Or

Tome 1 Leur mère à toutes

Un très beau roman sur les femmes en prison, à une époque où celles-ci ne sont pas respectées.

Yasmina nous raconte cette histoire merveilleusement bien.

C'est beau, c'est touchant, profond et enrichissant.

L'originalité est de connaitre les confidences des unes et des autres (Les Soeurs, les Détenues).

Je trouve que ça rapporte un vrai plus à la lecture.

La plume est belle, fluide et agréable.

Des passages difficiles à lire, choquant, impensable à notre époque et pourtant, ça existe encore hélas.

Le personnage principal est touchant et attachant. Très humain et fait de son mieux pour rendre la vie plus belle et plus facile, face à des atrocités.

Tome 2 Au nom de la mère

Un très bon second tome.

A la hauteur de mes espérances.

Cette suite est beaucoup plus sombre, l'ambiance est malsaine.

On serre les poings pour ne pas tout casser, les dents pour ne pas hurler.

Nous sommes tenus en haleine tout au long de le lecture.

C'est troublant, violent, et l'histoire est vraiment très bien exploitée.

L'écriture est fluide, belle et agréable.

Le chapitres sont courts, ce qui rythme la lecture.

Notre personnage principal est toujours là, fait de son mieux pour préserver le quotidien des prisonnières, les protéger, les aider, les secourir.

Malgré sa timidité et sa fragilité, c'est une femme forte, décidée et intelligente.

Certains protagonistes, que j'ai haï, ne mérite pas le nom "HUMAIN". Ce sont des monstres.

La fin est assez mignonne (je dirais).

Ça met un peu de douceur dans ce monde brut.

Yasmina a su me séduire avec cette duologie.

Je vous invite donc à découvrir sa plume, son univers grâce à ses deux romans extraordinaires.

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

lecteurs 3
Commentaires 4
extraits 1
Evaluations 3
Note globale 10 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode