Livres
478 126
Membres
459 509

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Moi , on ne m'a jamais demandé comment j'allais....



Description ajoutée par MARQUISE66 2012-03-28T11:15:21+02:00

Résumé

18 mai 2002.

Laurette vient de quitter ce monde dans les bras de sa grande soeur. La famille est ravagée, les amis arrivent, tous s’apitoient sur la douleur des parents, sur son petit frère Alexis, si jeune pour un tel drame…. Et Marie, elle n’a pas mal, elle ? Elle l’aînée, la belle fiancée de vingt-huit ans, la vivante : pas de quoi se plaindre, sans doute… Personne ne lui a demandé comment elle allait, ni ce jour-là, ni après.

Et cet « après » a duré des années. Des années à subir les ravages d’un chagrin que chacun garde pour soi et compense comme il peut. « Je suis mort(e) avec Laurette », disent les parents. Ah bon ? Et moi, et Alexis, on est orphelins, en plus ? Une maman qui se consacre au don de plaquettes dans une association admirable, « mais qui m’a volé et ma mère et ma soeur ». Laurette, icône de la leucémie ? Marie, dans son souvenir, la veut pleine de vie, farceuse, « chiante » parfois (mais oui !).

Et si forte, dans sa lutte ultime… Elle disparaît et tout s’effondre. La tribu Fugain éclate, le chef de famille s’enferme dans la musique, puis fuit la maison mausolée… Marie ne sait plus où elle en est. « Ah, comme j’aurais voulu qu’il y ait un mode d’emploi ! Comment réussir sa vie en vingt leçons, sans traumatiser par sa tristesse son mari, ses enfants, sans haïr un père qui se reconstruit ailleurs et laisse une mère éplorée qui se change les idées en côtoyant tout le malheur du monde ? » Marie a fini par trouver.

Mais cela lui a pris dix ans.

Afficher en entier

Classement en biblio - 65 lecteurs

Extrait

Mais voilà, c’est un des problèmes de notre société. L’État compte sur le malheur des gens pour qu’ils créent eux-mêmes des associations qui récoltent de l’argent, financent des projets de recherche, etc. Tellement plus facile.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Le récit de Marie est poignant et permet de se rendre contre du chamboulement que la maladie provoque au sein d'une famille. La place et le ressentie des autres membres de la famille. C'est tellement bien raconté, qu'on l'impression de le vivre à sa place.

Afficher en entier
Diamant

Sous une remarquable plume sensible et honnête , parfois avec humour, c est le cri d'une fille, d'une soeur en souffrance que j'ai entendu. Un très beau témoignage d'une vie avec ses petites et ses grosses turbulences qui montre avec beaucoup de réalisme, que la vie n'épargne pas plus les gens connus publiquement que les autres, sinon plus dans la mesure où tout est décortiqué, jugé et déformé par les médias. Marie à dû longtemps, pour le public et pour sa famille (en tant que soeur aînée) faire bonne figure. Dans ce livre, elle ose enfin livrer sa souffrance et revendiquer une place avec juste raison. Plein d'émotions, à lire absolument .

Afficher en entier
Or

Livre très touchant et très bien écrit. On sent de la sincérité, de la simplicité. Je me suis retrouvée dans certaines situations car j'ai vécu dans mon adolescence la maladie et le départ de mon frère... C'était d'autant plus bouleversant pour moi. Beaucoup d'émotion mais pas de regret d'avoir lu ce témoignage de souffrance et d'amour !

Afficher en entier
Or

A vrai dire je ne suis pas une accro aux autobiographies et encore moins de celles des people, mais j'avoue avoir , par le hasard des échanges de livres , fait de belles découvertes. Merci Annie pour ce cadeau, sans toi je n'aurais jamais lu ce livre.

Ceci est le témoignage émouvant de la fille de Michel et Stéphanie Fugain sur les bouleversements engendrés par la mort de Laurette sa soeur en 2002, dans sa propre vie de femme et au sein la cellule familiale des Fugain.

C'est avec beaucoup de pudeur que Marie Fugain nous fait partager son chagrin, dévastée par la mort de sa soeur,sa souffrance ignorée par tous comme si seuls les parents avaient besoin que l'on compatisse à leur peine et qu'on les accompagnent. Quelle place dans la hiérarchie de la douleur pour une soeur deja adulte qui plus est ?

" Cette manie d'établir une hiérarchie dans la douleur :dis moi qui tu est par rapport à la disparue et je te dirais à quel point tu peux souffrir et combien de temps"

Enfants oubliés, elle et son frère, tandis que sa mère ne vit plus que pour son association et que son père se réfugie dans la musique, elle tente vaille que vaille, entre colère et désespoir d'avancer sans faire trop souffrir son entourage.

"il existe une catégorie d'endeuillés qui demeurent invisibles aux yeux des autres : les oubliés de la douleur

A cette perte terrible s'ajoute le délitement de sa structure familiale et les non dit qui la tiendront éloignée un temps de son père

On sens beaucoup d'amour pour eux, ainsi que pour tous les autres membres de la tribu Fugain, de son attachement pour la Corse (ou la famille Fugain était très appréciée pour sa gentillesse et sa simplicité, une de mes connaissances qui vivait pas très loin de chez eux a bien connu Laurette m'en avait parlé un jour alors que nous passions devant chez eux, et j'avoue que çà laisse une drôle d'impression de suivre Marie évoquant I' Ile Rousse, Pina et Corbara)

Ce témoignage est touchant, c'est entre rire et larmes, c'est une histoire qui peut être celle de n'importe qui, parce qu'on est tous la soeur de quelqu'un.

Entre confessions intimes, mais avec beaucoup de respect pour ses proches, et thérapie, Marie Fugain fait vivre pour elle et pour nous sa soeur adorée, nous sensibilise à la Leucemie et ses ravages et aux dons de plaquettes, un si petit geste.

C'est poignant et drôle, la plume de Marie Fugain est fluide et agréable malgré le sujet, un témoignage qui fait beaucoup réfléchir, enfant de star, ou anonyme face à des drames personnels nous sommes tous les meme.

Afficher en entier
Diamant

Un témoignage percutant et bouleversant. Une lecture qui m'a beaucoup ému. Une belle preuve d'amour d'une soeur à une autre.

Afficher en entier
Diamant

Il m'a fallu un paquet de mouchoir pour lire ce livre...

J'ai aimé l'écriture de Marie Fugain, elle nous emmène avec elle, on est à ses côtés du début à la fin du livre.

C'est un livre très touchant.

Afficher en entier
Lu aussi

Un livre très émouvant décrivant avec justesse la maladie et le processus de deuil.

Afficher en entier
Or

un livre touchant et sans fard. L'écriture est simple mais captivante, on se retrouve toujours un peu dans ce témoignage bouleversant. C'est vrai que l'on pense toujours à la peine des parents dans le cas de la disparition d'un enfant; sous estimant celle des frères et sœurs et pourtant ils furent les contemporains de celui-ci, et l'on ne songe pas toujours à savoir comment eux se remettent de cette déchirure

Afficher en entier
Diamant

C'est un livre de sentiments, ceux de Marie principalement. Elle nous fait vivre des moments importants de sa vie qu'ils soient triste ou gaie. La réaction des uns et des autres et surtout comment elle a repris le dessus et l'acceptation de ce décès. Un livre simplement écrit avec le cœur.

Afficher en entier
Pas apprécié

Un livre que j'ai lu il y a pas mal de temps. J'avais bien aimé même si l'histoire est triste.

Afficher en entier

Date de sortie

Moi , on ne m'a jamais demandé comment j'allais....

  • France : 2012-03-29 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 65
Commentaires 14
Extraits 8
Evaluations 17
Note globale 8.65 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode