Livres
486 516
Membres
476 572

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les oiseaux se cachent pour mourir



Description ajoutée par anonyme 2011-04-10T19:24:47+02:00

Résumé

Les oiseaux se cachent pour mourir retrace l'histoire inoubliable du père Ralph et de Meggie Cleary. Dans la chaleur d'un domaine australien, leur passion connaît durant des années bien des tourments. Ralph est prêtre et a voué sa vie à l'Eglise. Mais le séduisant religieux tombe amoureux de la jeune Meggie. Dès lors, au-delà des séparations et des événements tragiques, leurs vies restent intimement liées. Une magnifique histoire d'amour qui traite du célibat des prêtres, un sujet tabou et toujours d'actualité.

Traduit dans plus de vingt langues différentes, ce roman a fait de Colleen McCullough un écrivain international. le téléfilm tiré du roman n'a fait qu'augmenter cette popularité.

Afficher en entier

Classement en biblio - 875 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par x-Key 2011-01-10T18:52:37+01:00

Selon une légende, il est un oiseau qui ne chante qu'une seule fois de toute sa vie, plus suavement que n'importe quelle autre créature qui soit sur terre. Dès l'instant où il quitte le nid, il part à la recherche d'un arbre aux rameaux épineux et ne connaît aucun repos avant de l'avoir trouvé. Puis, tout en chantant à travers les branches sauvages, il s'empale sur l'épine la plus longue, la plus acérée. Et, en mourant, il s'élève au-dessus de son agonie dans un chant qui surpasse celui de l'alouette et du rossignol. Un chant suprême dont la vie est le prix ! Le monde entier se fige pour l'entendre, et Dieu dans son ciel sourit. Car le meilleur n'est atteint qu'aux dépens d'une grande douleur... ou c'est du moins ce que dit la légende.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Bronze

Histoire très touchante d'un amour impossible. Les personnages sont bien et le livre est bien écrit.

Afficher en entier
Diamant

Très belle histoire ! amour interdit, relation mère et fille, les non-dits, les épreuves etc... tout y est ou presque. Aimé le livre. Mon petit côté "fleur bleue" ne se lasse pas de revoir les épisodes avec toujours autant de plaisir. Personnages très attachants.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Quel roman! La passion que partagent les personnages nous font voyager et nous émouvoir nous agacer sans jamais perdre espoir!

Afficher en entier
Lu aussi

J'avais lu ce livre il y a des années.

Très touchant, je l'aimais bien comme bouquin.

Afficher en entier
Lu aussi

C'est une bonne surprise à mes yeux. Malgré quelques longueurs, le style d'écriture reste fluide et très simple. J’apprécie le nombre différents de personnages, j'ai également aimer suivre le personnage principal de son enfance à sa vie adulte.

Finalement malgré le caractère romance, ce récit nous plonge surtout dans une vie de familiale, ce qui m'à permise de rester intéresser du coup. C'est donc une bonne lecture, mais je ne me vois pas en faire un livre de chevet.

Afficher en entier
Argent

C'est une lecture que j'ai faite durant mon adolescence (il y a quelques années...) et dont je garde un excellent souvenir : une belle histoire d'amour impossible sous le soleil de l'Australie.

Afficher en entier
Or

On pourrait certes trouver plus joyeux comme lecture estivale, mais j’ai toujours voulu lire ce livre en été. Peut-être que c’est à cause du joli coucher de soleil sur la plage de la couverture, de l’intrigue qui se déroule sous la chaleur de l’Australie, ou parce qu’il y a une forme de nostalgie dans le roman qui rappelle celle que l’on ressent à la fin du moins d’août, quand on commence à prendre conscience que les vacances sont bientôt finies.

En tout cas, je suis contente d’avoir enfin pu lire ce livre car j’avais prévu de le faire depuis longtemps sans jamais m’y mettre vraiment (c’est que je devais attendre une fin de mois d’août pour être dans l’ambiance !) et je ne regrette pas du tout. C’est un assez gros pavé mais honnêtement, on ne voit pas les pages passer.

Les personnages sont très bien développés, chacun a sa personnalité propre et bien affirmée, et j’ai ressenti beaucoup de sympathie pour tous. A vrai dire je ne m’attendais pas à ce que le roman couvre autant d’années et même de générations, tout se passe si vite ! Sans m’en rendre compte, je me voyais lire les pensées d’une Meggie âgée alors que j’avais l’impression d’avoir quitté une toute petite fille admirant la jolie poupée qu’elle avait reçue en cadeau pour son cinquième anniversaire. Je pense que c’est surtout ça qui donne son côté nostalgique au roman, on est témoins de changements profonds chez chacun des personnages, on voit défiler leur vie sur quelques centaines de pages…alors évidemment, arrivée à la dernière, on ne peut s’empêcher de se retourner pour prendre la mesure de tout ce qu’il s’est produit.

Et bien sûr l’histoire d’amour…belle et triste. Dès le début, on pouvait présager comment tout cela allait se terminer, mais je n’ai pu m’empêcher d’être émue, peut-être parce que j’y ai trouvé parfois des échos de mon propre vécu. Ou simplement parce que j’ai admiré la constance de leur capacité à s’aimer après tout ce qu’ils avaient traversé.

Afficher en entier
Lu aussi

Ce que je craignais arriva, je suis tombé sur un énorme pavé (en anglais), une version longue d’un genre littéraire qui ne me passionne pas. J’ai sauté quelques chapitres… bon d’accord un bon tier du bouquin de vide abstrait. Je partais avec un apriori négatif, sur la quatrième de couverture il est mentionné comme étant la réponse australienne à Autant en emporte le vent. Il a été un de mes pires cauchemar de lecture, et Thorn birds aussi malheureusement.

L’histoire raconte celle de … je m’y suis perdu après 200 pages, le gros problème dans ce livre c’est qu’à chaque personnage j’ai eu droit à l’arbre généalogique complet. Les détails pas vraiment utiles du style Cormac ressemble à son frère Connor, je n’ai pas la moindre idée de la tête de son frangin ni de lui du coup. J’ai détesté, ce qui est rare.

Si un jour je vais en enfer, il sera dans ma bibliothèque.

Afficher en entier
Or

Cultissime. Quelle lecture plaisante et palpitante. A lire et à relire.

Afficher en entier
Argent

Lu à l'adolescence, je garde un bon souvenir de ce roman d'amour impossible. On se laisse bien embarquer !

Afficher en entier
Or

Oh comment ne pas aimer Meggie et Ralph ils sont tellement touchant, belle histoire pleine de rebondissements, de peines, d'amour....

Afficher en entier

Date de sortie

Les oiseaux se cachent pour mourir

  • France : 1996-01-01 - Poche (Français)

Activité récente

Rojo-2 l'ajoute dans sa biblio or
2019-06-04T12:39:18+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 875
Commentaires 96
Extraits 16
Evaluations 169
Note globale 8.16 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode