Livres
528 501
Membres
548 557

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La théorie des contraires



Description ajoutée par Valfe 2020-01-20T04:08:18+01:00

Résumé

« Tous les opposent, et pourtant… »

RÉSUMÉ :

Pendant les grandes vacances, Mélissa est traînée par son père chez un vieil ami à lui. Elle y fait la rencontre de Maxence, le fils de ce dernier. Durant l’après-midi, les deux adolescents flirtent dans la piscine et échangent un baiser.

« Un simple coup de cœur », voici ce dont Mélissa se convainc jusqu’à la rentrée. Mais à la reprise des cours, elle ne s’attend pas à tomber sur lui dans les couloirs de son lycée.

L’idylle tourne au cauchemar. Mélissa fait semblant de ne pas le reconnaître. D’autant plus qu’avec ses lunettes, ce n’est plus le beau garçon qu’elle a embrassé durant l’été, mais un intello ringard dont elle ne risque pas de s’enticher. De son côté, Maxence n’a pas une meilleure opinion de la garce qu’il voit en elle.

Pour ne rien arranger à la situation, ils se retrouvent dans la même classe. L’année s’annonce compliquée…

Afficher en entier

Classement en biblio - 42 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par choupy78 2020-03-29T14:09:11+02:00

Un loup déguisé en agneau, voilà ce qu'elle était ! Elle m'a bien pris pour un con. J'ai cru qu'elle était sincère, je n'étais sans doute qu'un amuse-gueule pour elle. Un bonbon qu'elle a croqué et qu'elle a jeté. Cela explique son silence depuis ce jour-là.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par artsofbooks 2020-05-19T21:58:10+02:00
Lu aussi

Pour un premier SP, je suis assez mitigé sur cette lecture. Il y a certains moments que j'ai adoré, d'autres moins. L'écriture de l'auteure n'est vraiment pas un soucis, c'est fluide et ça donne envie de savoir la suite de l'histoire. Malgré que Melissa m'est beaucoup énervé par moments avec ces impulsions, on finit par s'attacher à leur relation et on a envie de savoir la suite de l'histoire jusqu'à la fin.

.

Cependant je trouve que leur relation à trop de haut et de bas pour pas grand chose, ils rompent à tout bout de champ, ils s'envoient des insultes pas correctes, et ça m'énerve tellement quand les perso sont pas capables de se parler avant de dire ou faire des choses qu'ils regrettent. Mais après je comprends que c'est de leur âge aussi d'agir comme ça, les ados sont impulsifs et ne réfléchissent pas. Mais j'ai été contente de voir qu'au fur et à mesure du roman, les perso évoluaient petit à petit, ça m'a permis de bien mieux apprécier la fin de ma lecture !

.

Malgré tout j'ai beaucoup aimé leur couple, j'ai beaucoup aimé Maxence que je trouvais assez mature dès le début, il était attachant. J'ai aussi beaucoup rigolé avec leurs pères qui interrompent tout le temps. J'ai juste trouvé bizarre qu'ils s’engueulent en présence des parents, moi ça me gênerait trop de faire ça ? Et puis le père de Maxence aussi, j'ai bien eu envie de le taper.

.

Donc c'est vraiment mon ressenti personnel qui fait que je suis mitigée ! Cette lecture est sympathique et légère, même si certains points m'ont énervé !

Afficher en entier
Or

C'est le premier livre que je lis de cette auteur.

Un énorme coup de cœur.

La lecture est agréable et fluide, une découverte et j'adore complètement la plume de Celine Musmeaux.

Ce roman est complètement addictif une fois que je l'ai commencé, impossible de m'arrêter.

L'histoire de Mélissa et de Maxence est une véritable pépite ... Deux personnes complètement opposés ... Et pourtant l'amour est plus fort que tout... Mélissa une fille populaire, belle, sexy et accro des réseaux sociaux ... une blonde une vraie poupée Barbie

Maxence un sportif, sexy, intello, Qui déteste les filles superficielle... Mais les apparences peuvent être trompeuses pour ces deux-là... À lire sans modération j'ai adoré ce roman ...

_ Amour _ Rivalité _ Apparence « Tous les opposent, et pourtant… »

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mabou 2020-04-22T14:45:28+02:00
Pas apprécié

Dialogue très mais alors très simpliste,c'est lourd ,avec beaucoup de répétitions ,leurs joutes verbales sont dignes de la maternelle même pour une personne qui commence dans la romance je lui dirait de passer son chemin j'avais déjà connu mieux de la part de l'auteur mais la c'est descendu bien bas.

Afficher en entier

Pour commencer, je remercie chaleureusement NYMPHALIS, mon partenaire littéraire, pour ce service presse ainsi que de leur confiance en moi et en blogue

Quel plaisir de retrouver la calligraphie et les univers imaginatifs de Céline Musmeaux, je vous avoue que cela m’avait grandement manqué. J’ai le pressentiment que ces histoires mensuelles vont m’apporter de grande bouffée d’air frais, surtout en cette période.

DES CONCEPTS TOUJOURS D’ACTUALITÉ…

Céline Musmeaux a pris l’initiative d’aborder de certains sujets qui font encore partie de notre société actuelle. On peut y retrouver le harcèlement scolaire, la différence et l’image de l’apparence parfaite. Mais, toute forme d’ombre a besoin de sa clarté, n’est-ce pas ? En effet, afin de contrebalancer ces sombres thèmes, il est possible de voir les idées suivantes : l’amitié, l’amour, l’acceptation de soi.

LES DEUX CÔTÉS D’UNE PIÈCE…

Avoir une narration à deux voix a été un vrai régal, que ce soit pour mes yeux ou mon petit cœur d’artichaud. À travers le point de vue de l’un, j’ai pu découvrir ce qu’il pensait et ressentait pour l’autre. En vrai, par le biais de leur pensée, je savais qu’ils n’avaient qu’une envie, celle de s’éloigner pour ensuite se retrouver et en ressortir plus fort. Deux têtes brûlées, ça c’est certain !

Dans « La théorie des contraires », on fait la connaissance de Mélissa, une jeune fille qui, à première vue, semble être une vraie chipie. Populaire, elle est entourée d’un groupe dont les filles ont une personnalité assez personnalité. Aimant également montrer sa vie à ses abonnés, Mélissa illustre son quotidien par le biais des réseaux sociaux. Pourtant, toute cette mascarade n’est qu’une simple illusion. En effet, à l’aide de celle-ci, Mélissa dissimule sa véritable personnalité par crainte de se faire juger par le regard des autres. Vivant seule avec son père, elle est sa petite princesse. Mélissa joue son rôle à merveille. Elle se protège et parvient à masquer son tempérament naturel, pourtant l’arrivé d’une personne qu’elle ne croyait pas revoir va remettre en cause tout ce qu’elle pensait connaître, craquant ainsi petit à petit la carapace qu’elle avait réussi à forger. Arrivera-t-elle à faire face à toutes ces moqueries et à ces blessante vérités ?

Maxence vit seul avec son père, depuis que sa mère est partie sans un regard en arrière. Faisant de la moto, il adore la sensation que cela lui procure. Cependant, son style de bad boy lui aspire quelques craintes dont il n’arrive pas à se sortir de la tête. Ayant peur que l’on s’intéresse à lui qu’à cause de son physique, Maxence prend la décision, dès son arrivé au collège, de se métamorphoser en Clark Kent. Porter des lunettes et avoir l’attitude d’un intello pourra sûrement l’aider à voir ceux et celles qui ne veulent le connaître non par pour son intelligence, mais pour son apparence physique.

Alors, que tout avait commencé par une chaude journée d’été. Par un baiser dans la piscine. Voilà que Mélissa et Maxence se retrouvent dans le même établissement scolaire. Durant ce moment de bonheur, ils ont pu percevoir la véritable personnalité de l’un et de l’autre… Néanmoins, le retour à la réalité est difficile et drastique. Ils vont tout les deux faire ressurgir leur masque respectif, soit la pimbêche et l’intello. Ainsi, une certaine forme de haine va commencer à se développer entre eux, puis au fil de leur rencontre les sentiments amoureux vont faire leur apparition. Ne dit-on pas que la frontière entre la haine et l’amour est mince ?

DES SENSATIONS AUSSI DIFFÉRENTES QUE LES PROTAGONISTES…

Mélissa et Maxence sont deux interlocuteurs que j’ai appris à appréhender au fil des pages. Une chose est certaine, c’est que ces deux-là sont absolument attachants. Rire. Sans aucun doute, ils m’ont fait vivre une montagne d’émotions, je suis passé du rire à la colère en passant par les larmes. Je le répète une fois encore, mais Maxence et Mélissa sont deux casse-cous. Rire.

En ce qui concerne la plume d’écriture de l’auteure, elle est toujours aussi fluide et addictive que dans ces romans précédents. Lorsqu’on se plonge dans les récits de Céline Musmeaux, on a littéralement l’impression d’assister à un film ou une série télévisée et ce n’est pas pour me déplaire, à vrai dire.

LA CRAINTE DE L’EXPOSITION…

Il va sans dire que « La théorie des contraires » est assurément centré sur une thématique précise, soit celle du regard de la société. Pourquoi croyez-vous que les jeunes d’aujourd’hui choisissent de porter un masque, au lieu de démontrer leur authentique personnalité ? Simplement, pour ne pas subir les méchancetés et les regards, remplis de jugement, des autres individus. En outre, le livre comporte plusieurs exemples dont le fait que Mélissa et Maxence décident de ne pas révéler leur relation au grand jour, aux yeux du monde entier.

En toute franchise, ce détail m’a quelque peu émoustillé. Personne ne devrait dissimuler quoi ce que soit. Le véritable amour n’est pas parfait, ce sont ces différences qui le rendent aussi intense et lumineux que le soleil. Aucun être humain ne représente la perfection. Chacun se caractérise sa propre personnalité et ce qui fait la beauté de la chose. Moi, je dis NON À LA PERFECTION, PRÔNER LES DIFFÉRENCES.

Un dernier mot ?

Finalement « La théorie des contraires » est une émouvante œuvre littéraire qui met en évidence le fait qu’il vaut mieux être différent que parfait. Une lecture sans prise de tête qui porte quand même à réfléchir sur certains détails. J’ai apprécié ces petits moments tout comme le style d’écriture de Céline Musmeaux. Durant certains passages du texte, j’avais envie de les bousculer, dans le dos, l’un vers l’autre pour qu’ils s’avouent ce qu’ils refusent de dire à voix haute. « La théorie des contraire » est une pépite d’or, un savoureux et délicieux cupkake. Il va de soi que je bouquinerai les autres histoires, quoi de mieux que la diversification ?! Rire.

Lien de ma chronique : https://thereadingpassion.wordpress.com/2020/04/18/chronique-sur-la-theorie-des-contraires-de-celine-musmeaux/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mata37 2020-03-23T07:55:02+01:00
Diamant

Magnifique

Afficher en entier
Commentaire ajouté par odrey971 2020-03-22T21:05:25+01:00
Pas apprécié

Les dialogues sont simplistes. Beaucoup de vulgarité pour aucune raison en particulier.

Passer son chemin

Afficher en entier
Pas apprécié

Dans ma.vie j'ai toujours fini les livres que j'entamais. C'est la première fois que jette l'éponge. Après 126 pages, j'ai décidé d'abandonner.

L'idée de base était pourtant sympathique. Mettre la fille dans le rôle de la "méchante" ça changeait des livres avec le garçon bad boy.

Mais voilà ça c'est arrêter là. Les joutes verbales entre les deux personnages sont toujours les mêmes avec plus ou moins les mêmes vannes. Melissa qui fait des doigts d'honneur à tous bout de champs... ( au moins deux par chapitres sur des chapitres de cinq pages je vous laisse imaginer)

Le personnage de Maxence était mieux partit mais lui aussi à vite perdu tout intérêt à mes yeux.

Leurs pensées tournent en boucle.sur le.meme disque: il/elle est trop ceci, trop cela, c'est une petasse, c'est un blaireau mais pourquoi je suis attiré par lui/elle.

Bref sans intérêt. Même si ça se passe avec des lycéens je trouve que l'auteur aurait pu faire un effort dans les dialogues et la narration parce que ça ne vole pas bien haut niveau vocabulaire...

Enfin je resumérai ma "lecture" par: circulez il n'y a rien à voir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Corely 2020-03-19T23:29:54+01:00
Diamant

Ce roman est une bouffée d'air frais dans cette période sombre. Drôle, touchant, parfois énervant aussi...

Les personnages sont tellement opposés l'un à l'autre que l'on se demande comment ils vont finir ensemble. Mais je fais une confiance aveugle en celine et je sais qu'elle parvient toujours à nous éblouir de sa plume et à nous faire passer du rire aux larmes en un tour de plume...

Dans ce roman, l'auteure parle comme toujours de sujet d'actualité afin de nous faire prendre conscience des dangers des réseaux sociaux pour les jeunes, du harcèlement scolaire et de l'acceptation des différence.

Parfois en lisant ses romans je me dit qu'ils devraient tous, ou presque, être inclus dans les programmes de l'éducation nationale afin que les enfants réalisent l'horreur de ce genre de situation !

Merci Céline. Pour tout.

Afficher en entier

Date de sortie

La théorie des contraires

  • France : 2020-03-15 (Français)

Activité récente

Nado90 l'ajoute dans sa biblio or
2020-08-23T16:23:25+02:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 42
Commentaires 8
extraits 1
Evaluations 16
Note globale 5.6 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode