Livres
535 159
Membres
561 038

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Un appartement à Paris



Description ajoutée par laulau97 2017-03-17T22:06:30+01:00

Résumé

"L'art est un mensonge qui dit la vérité..."

Paris, un atelier d'artiste caché au fond d'une allée verdoyante.

Madeline l'a loué pour s'y reposer et s'isoler. À la suite d'une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorché vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.

L'atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l'assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd’hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d'unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.

Mais pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.

Guillaume Musso signe un thriller addictif et envoûtant porté par des personnages profondément humains. Un plongée vertigineuse dans le monde mystérieux de la création.

« Techniquement maîtrisé, narrativement efficace, ce page turner s'inscrit dans la lignée de Harlan Coben et de Jesse Kellerman. » MICHEL DUFRANNE – RTBF

« Une intrigue qui vous tient en haleine jusqu'à la dernière page. » MARINA CARRERE D'ENCAUSSE – FRANCE 5

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 933 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Papillotte34 2017-05-07T20:34:26+02:00

Rencontrer Pénélope a été à la fois la grande chance et le plus grand malheur de Sean. L'étincelle qui a révélé son génie pour mieux allumer quelques temps plus tard l'incendie qui a ravagé sa vie.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Je viens tout juste de terminer le roman ... j'en reste complètement muette et surtout émue. Année après année j'attend cette période de l'année avec impatience. Découvrir le nouveau Musso est toujours pour moi un petit moment de bonheur, mais cette année c'est encore quelque chose de plus. C'est l'une des plus belles histoires qu'il nous a raconté à ce jours et il faut dire qu'elles sont toutes exceptionnelles. Une lecture que j'ai dévoré en quelques heures sans jamais m'arrêter, comme toujours et que je vais relire lorsque le trop plein d'émotion sera passé. ! Vivement l'An prochain pour découvrir une histoire, qui je l'espère sera à la hauteur de celle-ci)

Afficher en entier
Bronze

http://saginlibrio.over-blog.com/2017/04/un-appartement-a-paris-guillaume-musso.html

Guillaume Musso fait parti de mes auteurs chouchous dont je me précipite pour posséder le livre le jour même de sa sortie. J’aime ses romans avec une petite dose de fantastique, ses personnages qui se trouvent pour ne plus se lâcher. Dernièrement il abandonne ce côté surréaliste pour plus de réalité. Autant « Central Park » a été pour moi un coup de cœur, autant je suis passée à côté de « La fille de Brooklyn ». Et voici que je reste sur ma faim avec celui-ci également.

Nous retrouvons Madeline, que nous avons croisé lors de « L’appel de l’Ange ». A peine sortie d’une dépression, elle tente de se reconstruire en louant cet appartement d’un artiste décédé sur Paris. Mais pas de chance, le jour même, débarque Gaspard. Suite à une erreur lors de la signature de la location, les voilà cohabitant quelques jours. Gaspard est un écrivain ne supportant pas son prochain, ne vivant que pour la solitude alors que Madeline essaie de faire face à son désir d’enfant malgré son célibat. Chacun de leur côté, ils vont essayer de comprendre qui était cet artiste à qui appartenait ce loft. Madeline, ancienne flic aux Cold Case aux Etats Unis, va remonter la piste de 3 tableaux perdus dans la nature. Gaspard de son côté voudrait en savoir plus sur le fils de Lorenz qui a été enlevé et tué.

Décidant de mettre en commun leurs indices, leur quête les mènera à New York.

Leur envie d’en savoir plus était intéressante mais l’auteur m’a légèrement crispée avec toutes les données biographiques de Lorenz, noyées dans un entremêlas de tendances artistiques depuis les 70’s: parti de rien, il est arrivé au sommet tout en redescendant, seul, avec des démons, détruisant quasiment toutes ses œuvres. J’ai trouvé cela un peu cliché, ce qui m’a fait sourire au milieu de l’abondance de descriptions sur l’art du graff et autres peintures.

Je n’ai rien contre l’art au contraire, mais là j’ai eu l’impression d’une surenchère de type documentaire et ce n’est pas ce que je venais y chercher dans ma lecture d’un Musso.

De plus, j’ai eu du mal avec la relation Gaspard / Madeline, aux antipodes l’un de l’autre, ni attachant ni en symbiose. L’auteur a pris de la parti de les faire évoluer sur leur enquête chacun de leur côté, se retrouvant au détour d’un restaurant pour mettre en commun ce qu’ils apprennent. Comment faire front de cette manière dans une posture commune ? Oui tout s’imbrique de telle manière que l’un sans l’autre et leurs découvertes l’histoire resterait plus plate, mais non, cela n’a pas pris avec moi.

Je reste donc déçue jusqu’à la toute fin, car si la résolution de leur énigme est très bien décrite même si abracadabrante et sans surprise, l’épilogue m’a gênée, rien dans la relation des héros ne permettait d’envisager cet après de manière probant.

Pour ne rien arranger, l'éditeur présente ce livre comme un thriller: rien de tel dans l'écriture ni dans les faits remontés: pas d'écriture de style pointue, incisive, saccadée, pas de tension insoutenable, pas de faits relevant d'un quelconque thème du genre thriller. C'est un roman où les héros remonte la vie d'un artiste, il n'y a pas de violence même psychologique.... alors je suis très étonnée du choix fait part l'éditeur de le dénommer sous cette forme qui est régit sous certains codes! Un policier oui un thriller absolument pas!

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Marie-Pier-2 2018-01-29T12:41:52+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par AgyzCH 2020-12-29T15:38:15+01:00
Argent

Suspens, personnages aux caractères bien définis, une intrigue qui nous donne rapidement envie d'en apprendre davantage, mais dans l'ensemble, même si c'est un très bon livre fidèle à l'écriture de Musso, il n'a rien d'exceptionnel.

A conseiller si vous ne savez pas quoi lire et que vous appréciez l'auteur, histoire de passer un petit moment de détente dans une lecture intéressante mais sans plus ;)

(et c'est une inconditionnelle de Musso qui dit ça =O)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par claclouche 2020-12-28T22:23:16+01:00
Pas apprécié

Les critiques encensaient ce roman, alors je me suis dit "pourquoi pas?".

Et je l'ai regretté. Parce que c'est un roman de Musso parmi tant d'autres, roman qu'on s'empresse d'oublier une fois lu - sinon on se rendrait compte que l'histoire est toujours la même.

Déjà, Musso réutilise des personnages créés pour "L'Appel de l'ange" et j'ai détesté ça. Ne fonctionnant jusqu'à présent qu'en one-shot, on s'introduisait dans la vie des personnages pour un temps très court, et le happy ending général nous permettait de les quitter l'esprit en paix - ou de comprendre que la suite ne serait pas vraiment rose, en fonction de chacun. Mais l'histoire était finie.

Ici, Musso vient déranger ces personnages que nous avions laissé vivre leurs vies. Il a donc fallu relire l'Appel de l'ange, et découvrir que les personnages ont donc changé du tout au tout. Madeline a perdu sa combativité, Jonathan est montré comme un "crevard" de la pire espèce... On est triste également d'apprendre que Madeline n'a plus de nouvelles d'Alice. C'est un véritable retour en arrière qui brise les habituelles "fins parfaites" de Musso. Les personnages du roman perdent profondeur et caractère. Ils ne sont ni attachants, ni passionnants. L'histoire en elle-même est improbable et incohérente. Et le terme "thriller" ne peut s'appliquer à ce roman La fin est prévisible. Spoiler(cliquez pour révéler)En fait, dès qu'on apprend que Lorenz a un fils "mort", on sait que c'est faux.

La fin, les dernières pages surtout, m'ont incroyablement déçues. Habituée aux happy endings "mussoiennes", je l'ai vue venir, mais elle reste irréaliste - même pour lui. J'ai eu l'impression qu'elle était là plus pour un public qui détesterait une fin triste que sur le souhait de l'auteur.

Le sentiment que j'en retire, c'est que Musso a préféré adopter un style qui fait vendre, plus que ce qu'il souhaitait écrire. Il se cantonne à ce qu'il sait faire sans sortir de sa zone de confort.

C'est une lecture divertissante. Tant que l'on n'en attend pas trop.

Quant au style... J'avais toujours trouvé cet auteur relativement "neutre", mais cela a bien changé - en bien ou en mal, à vous de voir. Pour ma part, je ne suis pas convaincue. Les passages grandiloquents, les envolées lyriques, et pire que tout, la vulgarisation artistique de mauvaise qualité présente à chaque page, à chaque description de tableau. L'auteur lance des noms d'artiste un peu au hasard, comme pour prouver qu'il a de la culture. Il manque la sincérité de l'art, son aspect émotionnel, sa magie. Tout est décrit, mais cela n'évoque rien - vous n'avez pas idée d'à quel point ces descriptions m'ont hérissée, au point de gâcher complètement le roman pour moi.

En bref, une lecture qui se veut profonde et artistique... tant qu'on ne va pas chercher trop loin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par faf09 2020-11-04T11:11:30+01:00
Or

Un Musso toujours ! et une fois de plus ce génie de l'écriture nous embarque dans de nouvelles aventures plus que prenantes. Un thriller étourdissant de rebondissements et une intrigue bien ficelée. Les personnages sont toujours aussi attachants et l'action vous possède dès le début du livre. Une lecture totalement addictive !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GeeClochette 2020-10-26T11:12:45+01:00
Lu aussi

Comme souvent avec Musso, on se laisse prendre dans l’histoire. Sans être passionnant, le roman est agréable à lire et permet de passer un moment de détente tranquillement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cochise34 2020-08-31T14:25:25+02:00
Argent

Sur un fond d'ambiance artistique, dans le domaine des grands peintres, Madeline et Gaspard, aux personnalités très marquées mais attachantes, vont vivre malgré eux une aventure pleine de rebondissements.

Une mise en place un peu longue mais un très bon final.

Afficher en entier
Or

J'ai eu du mal à me mettre réellement dans l'intrigue mais une fois qu'on y est rentré on a qu'une hâte, foncer jusqu'à la dernière page.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marsou67 2020-08-09T18:41:29+02:00
Bronze

J'ai aimé les précédents livres de Musso que j'ai lu, mais avec celui-ci je reste sur ma faim.

Pour autant, j'ai du mal à dire pourquoi. Les personnages sont travaillés et attachants, le suspens est bien présent avec une histoire qui se dévoile au fur et à mesure des pages, mais il y a comme une impression de facilité dans la narration.

Et sans spoiler pour les futurs lecteurs, en fait on se demande juste concrètement pourquoi les personnages se lancent dans cette aventure, à partir de rien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par adefmercier 2020-08-06T19:26:30+02:00
Or

Très bon roman, c'est ce Musso là que j'aime, vraiment belle histoire, super polar, un bémol pour la fin brutale

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ophie 2020-06-28T19:09:20+02:00
Bronze

Je ne m'attendais pas à ce que ce roman de Musso soit la suite, dans un sens (uniquement pour son héroïne, à dire vrai), de L'appel de l'ange, que j'avais beaucoup apprécié. On retrouve donc une Madeline Green triste et perdue, et on découvre Gaspard Coutances, dramaturge misanthrope sur les bords.

L'histoire est intéressante, notamment concernant l'art, puisque l'essentiel du roman est consacré à une enquête autour de l'immense peintre Sean Lorenz. Néanmoins, même si c'est une enquête policière bien menée de bout en bout, j'ai eu un peu de mal à réellement accrocher et m'immerger dans le récit. A de nombreux moments, j'ai trouvé la plume de Musso assez lourde, trop détaillée, et des passages me paraissaient donc presque inutiles, principalement sur les descriptions de lieux.

Les personnages sont dans le type classique de Musso, des êtres meurtris par des épreuves de la vie et qui vont tenter de se reconstruire.

L'horreur subie par le petit Julian m'a ébranlée car l'auteur n'y va pas de main morte sur les détails morbides.

Si l'ensemble du roman m'a plu, sans que je m'extasie non plus réellement dessus, j'ai beaucoup aimé la fin. Touchante, émouvante, je pense que c'était la plus jolie manière de terminer le récit.

Un sympathique Musso, donc, mais que je ne relirai sans doute pas. On passe un bon moment, c'est addictif, mais ce n'est clairement pas (à mes yeux) l'un de ses meilleurs romans.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par saraht1006 2020-06-18T18:49:26+02:00
Argent

Un bon livre, qui m'a tenu en haleine, je ne m'attendais pas à cette fin. mais je conseille ce livre à tous les fans ou nouveaux fans de Musso

Afficher en entier

Dates de sortie

Un appartement à Paris

  • France : 2017-03-30 (Français)
  • France : 2018-03-15 - Poche (Français)

Activité récente

Loubl l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-07T22:11:08+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1933
Commentaires 260
extraits 89
Evaluations 567
Note globale 7.92 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode