Livres
461 492
Membres
417 908

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Anti-magicien, Tome 1



Description ajoutée par Licorne_et_chocolat 2018-08-20T14:45:09+02:00

Résumé

Kellen, 16 ans, est l’héritier d’une des grandes familles qui se disputent le trône de la cité. Il prépare son premier duel pour devenir mage. Mais ses pouvoirs ont disparu. Il doit ruser... ou tricher, quitte à risquer l’exil, voire pire.

Ses seuls soutiens : deux acolytes explosifs –

Furia, la vagabonde imprévisible, et Rakis, un chacureuil féroce et acerbe.

La saga d’un jeune héros tiraillé entre rébellion et loyauté envers les siens. Action et secrets dans une société au bord du chaos : une grande fresque originale et puissante où la fantasy rencontre l’humour.

Afficher en entier

Classement en biblio - 107 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par carremh 2018-07-04T14:03:03+02:00

Je suis une femme, gamin. Tu n'en as sans doute encore jamais croisé, vu le trou paumé où tu vis. Une femme, c'est un homme en plus malin et avec plus de couilles.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

L’anti-magicien est mon gros coup de cœur de cet été. Je suis tout simplement incapable de lui trouver des défauts.

Dans cette histoire, on suit Kelen. C’est un personnage assez atypique pour un garçon de quinze ans, presque trop adulte et trop mature pour son âge. Il est malin, plein de ressource et ses pensées ont des airs de philosophie. En quelques pages en sa compagnie, j’étais déjà sous le charme.

Il vit dans un monde loin d’être paradisiaque où la magie règne et où ceux qui n’en ont pas son condamnés à devenir des rebuts de la société à la limite de la servitude. Les Jan’tep (le peuple de Kelen) est constitué de gens exécrables et manipulateurs aveuglés par la magie. Il n’y a pas un seul personnage sympathique (hormis Kelen) dans ce peuple qui est loin de me faire rêver et qui m’a écœuré de la nature humaine. Kelen n’est d’ailleurs jamais protégé par les siens car comme ses pouvoirs disparaissent et ses « amis » l’abandonnent, il ne peut que se tourner vers une destinée moins enviée, celle de devenir Shan’tep (comprenez servant voire esclave). En tout cas, j’ai adoré détester certains personnages même si leur avenir en tant que méchant (Oui, pour moi tous les Jan’tep sont affreux) n’est pas sûr vers la toute fin.

Mais heureusement que la mystérieuse Furia et Rakis, le chacureuil à la fois blagueur et à la menace facile (Il vous mangera volontiers vos yeux) sont là pour aider Kelen à lutter contre ce peuple immonde et à dévoiler ses plus sombres secrets.

J’ai trouvé l’univers de l’Anti-magicien terriblement bien fait, on glisse sans aucun problème dans le monde du livre avec un savant mélange entre explications, réflexions, action et humour. Le tout accompagné de l’écriture presque magique de l’auteur. Moi qui avais peur de ne pas accrocher au combo auteur masculin et point de vue à la première personne d’un personnage masculin, je ne regrette pas du tout d’avoir ouvert ce livre ! Enfin, plusieurs intrigues très structurées s’imbriquent pour ne plus nous faire lâcher le livre jusqu’à la fin.

En conclusion, comme vous vous en doutez, c’est une excellente surprise et je ne peux que vous conseiller ce premier tome. Une chose est sûre, je ne manquerai pour rien au monde la suite des aventures de Kelen !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Très bonne surprise pour ce premier tome avec un héros attachant et atypique (qui n'a aucun pouvoir dans un monde où la magie règne en maître!)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par takiko 2019-04-09T09:16:44+02:00
Lu aussi

L'idée globale était franchement intéressante avec ce monde fait de magie, néanmoins je n'ai pas trouvé ma lecture vraiment passionnante. Les personnages ne sont pas particulièrement attachants, ce qui a freiné en partie ma lecture. Je lirais le tome 2 par curiosité néanmoins.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lianne80 2019-02-28T10:36:28+01:00
Or

Malgré quelques facilités et points un peu plus moyens, cette lecture a été agréable.

Kellen approche des 16 ans, l'age ou il doit prouver qu'il est un mage Jan’Tep si il ne veut pas devenir domestique dans sa propre famille ou travailler à la mine (en gros un esclave). Mais malheureusement, ses pouvoirs sont quasiment inexistants, malgré les efforts de ses parents depuis toujours pour faire de lui un grand mage. Du coup il est en réduit à faire semblant, ou à donner le change pour faire croire que ce n'est pas le cas.

C'est alors qu'arrive en ville Furia Perfax, une nomade Argosi, un peuple de marchands qui utilisent la science pour leurs tours. Avec elle et son amitié avec Kellen, va résultat tout une série d'épreuves qui vont secouer le jeune homme et le faire réfléchir à son avenir.

On va commencer par les points qui m'ont moins plu mais je précise une nouvelle fois que malgré tout j'ai aimé cette lecture.

Si il y a pas mal de retournements de situations qui eux ne sont pas vraiment prévisibles, notamment au niveau du world-building, le schéma global du livre est limpide dés les premières pages. On se doute totalement où va finir Kellen, rien de surprenant, que du classique. Les méchants restent les méchants, et en fait dés la description de départ de son meilleur ami j'ai compris qu'il n'allait pas le rester longtemps, et le fait qu'on n'ai quasiment aucune occasion de faire sa connaissance ensuite me l'a mainte fois confirmé.

Mais mon principal point noir a été toute la partie concernant les esclaves/domestiques des mages. J'ai trouvé la façon dont c'était traité très moyenne, à la limite du mauvais gout, et surtout j'ai peur que sur la suite, vu la fin de ce tome, on ne la traite finalement jamais et qu'ils finissent exactement dans l'état ou ils ont commencés.

Je suis d'accord qu'on n'est pas dans une dystopie où le but est de renverser le système, donc je ne m'attendais pas à ça. Mais même dans la vision de Kellen sur ces personnages (même vers la fin) on ne trouve nulle empathie, nulle révolte, rien qui montre qu'il a vraiment compris que cette situation était mauvaise et quelle méritait qu'on s'y oppose.

Au final j'avais l'impression que les passages en question étaient juste la pour faire avancer l'intrigue, ils avaient un coté trop anecdotiques et ponctuels.

Ça viens surtout je pense du personnage de Kellen. Durant le livre je n'ai pas eu de difficulté pà me prendre au jeu et à m'identifier à lui et à ses problèmes ou à comprendre ses réactions. Mais c'est vrai qu'avec le recul ce n'est pas vraiment un personnage très sympathique par certains cotés.

Son principal problème étant qu'il est foncièrement égoïste, les problèmes des autres ne le concernent absolument pas puisque de toute façon "il n'a rien fait, ce n'est pas sa faute".

Pour nuancer je comprend bien que c'est le premier tome. Le personnage évolue déjà pas mal entre le début et la fin et c'était justement le but je pense. Mais il fait tout de même le noter.

Après les autres points sont moins importants, comme le fait que j'aurais aimé avoir plus d'explications sur la magie ou les sciences (ici on doit limite deviner à certains moment comment ça fonctionne, on nous donne juste certains indices au fur et à mesure - limite pour moi on se rapprochait d'un TGCM*).

Par exemple on nous dit qu'il y a 6 formes sans jamais nous les citer entièrement, et ensuite on découvre (enfin quelqu'un dit) qu'il y en a 7 mais on n'a aucune idée de ce qu'est la 7ième ni de ce qu'elle a de différents avec les autres. Trop de flou tue le flou. Je n'ai aucune idée claire de comment tout ça marche vraiment et ça me frustre.

Par contre un point que j'ai beaucoup apprécié a été le world-building. Il s'en passe des retournements de situations sur ce point, c'était vraiment très intéressant de les découvrir petit à petit. Et il est déjà pas mal riche pour un premier tome, j'ai hâte d'en découvrir plus dans la suite, ça c'est sur.

Le peu qu'on découvre de la magie est aussi assez original, avec ce métal qu'on tatoue en bande pour attirer la magie.

Le peuple de Kellen, les Jan’Tep, sont en fait le pire peuple qui soit. Ils sont égoïstes, auto-centrés, ils se prennent pour les meilleurs. Bien sur on est aussi très loin du féminisme. Au final rien de nouveau, vu que c'est un peu toujours le cas en fantasy. L’intérêt du livre est justement le fait de voir Kellen petit à petit ouvrir les yeux sur ces défauts.

En fait au final de toute les personnages, seuls ceux extérieurs aux Jan’Tep valent le coup d'être cités.

On retrouve en premier Furia Perfax. Elle est un peu le bon sens incarné. Elle ne se laisse pas marcher dessus en montrant une confiance en elle qui n'est des fois que de façade. J'aime bien imaginer en elle la grande sœur ou la mère que Kellen aurait mérité d'avoir.

J'ai aussi vraiment envie d'en savoir plus sur ses fameuses cartes dont je n'ai rien compris une nouvelle fois (ça fait parti des points dont j'aurais aimé avoir plus d'infos, ça reste trop flou pour moi).

Et bien sur je ne peux pas terminer sans vous parler de Rakis, un personnage qui n'arrive que tardivement dans le récit mais qui le marque durablement. Il s'agit en fait d'un chacureil (une espèce d'écureuil de la taille d'un chat) au langage totalement ordurier et cynique qui a un sacré caractère mais aussi pas mal d'humour.

Malgré tout ce que j'ai développé avant pour vous expliquer ce que j'avais moins aimé, il n'en reste pas moins que j'ai passé un bon moment dans cette lecture, ça ne m'a pas gâché mon plaisir. L'écriture est vraiment fluide et le rythme est bon, on n'a pas du tout le temps de s'ennuyer.

En plus il est relativement complet et complexe pour un livre YA, avec des personnages moins manichéens et figés dans leurs schéma que ce qu'on trouve en général.

Au final une lecture un peu mitigée, ça reste du YA, mais elle était tout de même bien agréable. A noter quand même que je l'ai terminé d'une traite, ce qui devient très très rare pour les romans YA, et que je lirais la suite.

15/20

https://delivreenlivres.blogspot.com/2019/02/lanti-magicien-tome-1-de-sebastien-de.html

Afficher en entier
Or

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en commençant ce livre. J'en avais entendu beaucoup d'avis positifs mais j'avais quand-même quelques doutes sur le fait que cela me plaise. Et, j'ai eu tort car L'Anti-Magicien est une véritable pépite et je ne regrette pas de l'avoir lu.

L'univers crée par l'auteur est très original par rapport à ce que l'on a l'habitude de voir en Fantasy. C'est un mélange entre la fantasy classique et la fantasy orientale (l'oasis). J'ai tout de suite été happée par cet imaginaire et cette ambiance. Je m'y suis de suite sentie à l'aise. Par contre, certains pourront peut-être trouvé que l'auteur ne fournissait pas assez de détails. Pour ma part, je trouve que ce flou ajoute une petite touche atypique à l’atmosphère.

J'ai aussi beaucoup apprécie la manière dont la magie est vue et abordée par l'auteur. C'est une magie néfaste et dangereuse, cruel et impitoyable mais d'apparence parfaite.

Mon plus gros coup de cœur demeure bien sûr le trio principal. Tout d'abord, Kellen qui est un personnage complexe et surprenant. Je n'ai jamais pu prédire une seule fois ce qu'il allait faire. Même si c'est un véritable anti héros, il est rusé et courageux, je me suis beaucoup attachée à lui. Puis, Furia, la mystérieuse vagabonde, qui est mon personnage chouchou : elle est piquante, cynique, intelligente, toute les qualités que je recherche chez un personnages féminins. Quant à Rakis, il est impossible qu'il ne vous fasse pas rire au moins une seul fois ! Sa folie et sa grossièreté le rende vraiment super attachant. Bref, tout trois forme une équipé de choc et je ne me suis pas ennuyée une seconde en leur compagnie !

Ce livre a aussi un côté philosophique qui m'a énormément plu. Chaque personnage a la capacité de nous faire réfléchir sur une chose, une thématique. Il y a aussi la quête initiatique de notre héros, qui va être tiraillé entre rébellion et loyauté tout au long du livre.

Ce livre est plein de rebondissements, de suspens, de cliffhangers bref aucun temps morts. Je l'ai lu d'une traite, malgré ses 400 pages ! La plume de Sebastien de Castell est très belle, elle rend très facilement accro et l'auteur distille parfaitement le suspens, l'action, l'amour...

Bref, ce premier tome est vraiment atypique et j'ai vraiment trop trop hâte de lire la suite. J'ai l'impression que si cette série monte en puissance, elle deviendra l'une de mes préférée. Je vous recommande vraiment de le découvrir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Oryana35 2018-12-04T16:30:40+01:00
Bronze

L'histoire est sympa mais malheureusement la magie n'a pas opérée, j'ai eu beaucoup de mal a rentrer dedans. C'est dommage car les commentaires donnaient vraiment envie : je le renterai une prochaine fois......

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eldwyst 2018-11-28T17:04:30+01:00
Or

L’Anti-Magicien raconte l’histoire de Kelen, fils du plus grand mage de son clan, dont les pouvoirs déclinent de jour en jour à l’approche de ses seize ans. S’il ne les recouvre pas, il sera donc incapable de passer les épreuves l’officialisant en tant que mage et finira serviteur toute sa vie, sort peu enviable pour quelqu’un de sa condition.

Cela faisait un bon moment que je n’avais pas lu de roman jeunesse (le dernier étant probablement le dernier tome d’Eragon au moment de sa sortie), et le pitch de celui m’attirant, je me suis laissé tenter. Mais ne vous y trompez pas, le quatrième de couv ne reflète que les premiers chapitres, le plus clair du roman s’en éloigne et les intrigues de cour sont basiques au possible.

Le gros point fort du roman est sa narration et le rythme en découlant, on ne s’ennuie jamais, chaque fin de chapitre donne envie de se lancer dans le suivant. C’est rapide et efficace, sans pour autant être bâclé au niveau des intrigues. L’auteur place quelques cartes qu’il retourne plus loin dans le roman donnant des twists parfois surprenants Spoiler(cliquez pour révéler)(la raison de l’absence de magie de Kelen, l’ombre au noir, l’identité de Furia, la vérité concernant les Mahdek par exemple) mais téléphonés pour d’autres Spoiler(cliquez pour révéler)(Abydos et sa révolte). Malheureusement ce rythme est à certains moments trop rapide, certaines scènes auraient au contraire bénéficié d’un peu plus de temps et auraient dû être moins expéditives. Je pense notamment à la scène où Spoiler(cliquez pour révéler)Kelen se fait tatouer ses contre-sigils, passage central du roman où l’on a pas mal de révélations. Pour un passage aussi important, il aurait gagné à être plus long et plus démonstratif. Et ce n’est pas la seule, le dernier tiers du roman se déroule sans pause, sans que Kelen puisse faire une introspection, ce qui est aussi l’un des intérêts de la première personne.

L’autre point fort du roman c’est le personnage de Kelen. Malgré toutes les emmerdes qui lui tombent dessus, il ne verse que rarement dans l’auto-apitoiement et essaie plutôt de s’en sortir en utilisant ce qu’il lui reste quand on est dépourvu de magie : son intellect et ses combines (pas toujours très originales, avouons-le, mais ce n’est pas là l’intérêt). Mature, attachant et plein d’humour et d’ironie c’est typiquement le genre de narrateur qui marche sur moi.

Les autres personnages sont globalement bons et variés. Certains sont des anti-clichés (les parents bienveillants, le meilleur ami loyal, le familier obéissant), d’autres des clichés assumés, en tout cas pour le moment (le rival, la copine, la sœur, la vieille mage). Seul le personnage de Furia échappe à cette catégorisation car il est vraiment différent des autres et reste assez mystérieux, j’imagine qu’on en apprendra plus sur elle dans les prochains livres.

Pour terminer j’ajouterai que l’un des rares défauts que je trouve au roman c’est son univers, qui n’est pas vraiment exploité, et ne donne pas vraiment envie d’en connaître davantage. Je me doute que ce ne sera pas le cas dans les prochains tomes, mais le premier tome est censé donner envie d’en savoir plus justement. Ici ce n’est pas mon cas, j’ai l’impression que l’auteur a plus donné la part belle aux personnages et à son intrigue qu’à son univers (ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose remarquez).

La société Jan’Tep au cœur de ce premier tome n’est pas follement originale, c’est du déjà-vu, la caste dominante et hautaine, la caste opprimée et malheureuse et le héros qui va devoir jouer sur les deux. En revanche j’ai bien aimé tout ce qui tournait autour des Argosi, l’auteur arrive à leur donner un vrai intérêt, et j’espère que par la suite, l’auteur corrigera le tir sur un certain nombre d’aspects, tout en conservant ce qui fait le sel de la série.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rowena77 2018-11-13T11:09:37+01:00
Argent

L'anti-magicien est une série pour le moins étonnante. La couverture nous promet un roman fantastique et le titre son exact opposé... Le pari est tenu car ce premier tome nous offre en effet une histoire peu conventionnelle sur la magie.

Car Kelen, notre héros, fait partie d'une des plus puissantes familles de magiciens de son clan, les Jan'Tep. Or, contrairement à sa petite sœur Shalla, aucune des six bandes de magie qui ornent son bras ne scintillent et son absence de pouvoirs magiques à 16 ans en fait jaser plus d'un. Bientôt, il le sait, il sera condamné à devenir un Shan'tep, un domestique au service de sa famille.

L'arrivée de Furia, une sans-magie pleine de ressources, va tout remettre en question : ce qu'il croyait savoir sur son monde, sur sa famille et surtout sur lui-même...

L'anti-magicien prend l'opposé exact de tout ce qu'on connait en histoire de magie, le héros devient ici "l'élève" d'une femme forte qui, si elle ne maîtrise pas un seul sortilège, sait très bien se débrouiller par elle-même, par la ruse ou par la force.

Le roman est surprenant et, s'il est un peu lent à se mettre en place, sait poser tous les jalons de cet univers complexe et nous intriguer suffisamment pour qu'on ait envie de savoir où vont se porter les pas de Kelen dans le deuxième volume.

Un premier volume plein de promesse que je vous encourage à lire si vous avez envie de lire une histoire où la magie n'est pas forcément synonyme d'émerveillement...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stara 2018-10-15T14:44:59+02:00
Diamant

J'ai eut un gros coup de coeur pour L'anti Magicien qui est une excellent livre.

Dans cette saga , on suit Keln qui est u ne jeune homme de 15 ans, trés mûr pour son âge et malin , plein d'énergie , d'audace et il est motivé et courageux;

On suit le héros Kelen héritier d'une grande famille de mage qui a grandit dans une univers où la magie règne. Il doit passer les épreuves pour réussir à être mages . Kelen se sent diminuer vu que ces pouvoirs ont disparut et décide de rusé pour sa 1er épreuve....

Les mages font partie des Jan'Tep et les personnes sans magie Sha'Tep qui deviennentt des serviteurs et esclaves des mages.

J'ai aimé dés le début la décription du monde : les combats et les concurrence entre les initiés et la rivalité de leurs pouvoirs

J'ai trouvé Kelen tériblement attachant, sympa et intelligent par rapport à ces autres initiés les Jan'Tep qui sont hautain , prétentieux et agaçant.se révoltant contre leur ancienne ami Kelen.

J'ai apprécié Furia qui en vain et contre tout met sa vie en jeu pour aidé Kelen et lui ouvrir les yeux ...C'est une femme qui n'a pas peur et qui est très courageuse .

Il y a beaucoup d' humour entre Kelen et son partenaire Raki est assez délirant et j'ai aimé que ne soit pas un animal gentil , il m'a fait sourire à plusieurs reprises.

Un livre original par un héros qui sort de l'ordinaire sans pouvoir mais très malin et intéligent vu qu'il n'a pas de pouvoir, il utilise des ruse ou son intelligence pour afin de contrer ces ennemis .On peut tirer des leçons de morale .Kelen évolu au fil des chapitres et murir et l'auteur Sebastien de Castell a su développer et approfondir le personnages du héros.

J'ai adoré ce roman très addictif, vivement la suite ![/spoiler]

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loulou282 2018-10-10T14:37:45+02:00
Or

Un excellent livre, qui a su me surprendre et me tenir en haleine! Je l'ai terminé bien trop vite à mon goût... Le personnage de Kelen est attachant, et celui de Feria me plait tout particulièrement... J'ai trouvé que les thématiques abordées par le livre étaient intéressantes et soutenaient des questions qui trouvent échos dans notre monde.

Afficher en entier
Diamant

GROS COUP DE COEUR ne passez pas à côté !!! hâte de lire la suite dans le tome 2, je crois qu'il y en auras 6 au total et couverture magnifique

Afficher en entier

Date de sortie

L'Anti-magicien, Tome 1

  • France : 2018-04-26 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 107
Commentaires 24
Extraits 12
Evaluations 51
Note globale 8.16 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • L'Anti-magicien - Français
  • Spellslinger (Spellslinger #1) - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode