Livres
565 094
Membres
618 006

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Histoire d'Helen Keller



Description ajoutée par Lilou 2009-08-15T22:37:28+02:00

Résumé

Présentation de l'éditeur

Quel avenir peut avoir une petite fille de six ans, aveugle, sourde et muette ? Les parents d'Helen sont désespérés jusqu'au jour où Ann Sullivan arrive chez eux pour tenter d'aider Helen à sortir de sa prison sans mots, ni couleurs ni sons. Les premiers échanges sont houleux, mais la persévérance d'Ann, l'intelligence et le désir d'apprendre d'Helen parviennent à vaincre l'impossible.

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 234 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Ewilana 2012-11-24T11:44:38+01:00

Brusquement, Helen laissa tomber la tasse. Elle demeura absolument immobile, rigide, respirant à peine. Elle SAVAIT. Elle avit compris, elle avait enfin compris! Une sorte de révélation confuse, puis très clair lui était venue soudain, une pensée nouvelle s'était mise à tourner dans sa tête :

- E-a-u! E-a-u! cette chose merveilleusement fraîche, cette chose amie, c'était e-a-u?

Helen saisit avidement la main de l'Etrangère. En tremblant, ses petits doigts épelèrent e-a-u. Elle avait à peine terminé, qu'elle sentit l'Etrangère lui tapoter l'épaule en signe d'approbation. Elle avait raison, c'était cela ! Pour la première fois de sa vie, Helen Keller venait de ça “parler” à quelqu'un. Toute sa vie, elle devait garder le souvenir de cet instant magique où le mystère du langage lui avait été révélé.

Les yeux de l'Etrangère se remplirent de larmes et elle s'écria :

– Helen, tu as compris ! tu as compris !

Helen ne pouvait pas l'entendre. Mais elle comprenait qu'elle venait de faire une découverte extraordinaire. Si ce qu'elle avait épelé à l'instant voulait dire “eau”, que voulaient dire tous les autres jeux auxquels elle avait joué souvent avec l'Etrangère ?

Elle se baissa vivement, ramassa une poignée de terre et la tendit à Ann. Immédiatement Ann répondit à cette “question” .

Helen n'aurait pas pu, en effet, lui demander plus clairement :

“Dis-moi comment ça s'appelle”. “T-e-r-r-e” épela Ann, en remuant ses doigts dans la main de la petite fille.

Ann épela le mot plusieurs fois. Helen ne perdait pas un seul de ses gestes. Elle l'imita et épela à son tour : “t-e-r-r-e”.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Découvert ce livre grâce à mon fils qui l'a lu durant son année de CM2.

Le personnage d'Helen Keller, qui a vraiment existé dans la vie, est touchant par sa force à vaincre tous les obstacles et à accéder à la connaissance à une époque où il était encore plus difficile que maintenant.

Vraiment, une grande leçon de courage.

Afficher en entier
Or

J'ai lu ce livre quand j'étais enfant... bref il y a un bout de temps ! Et cependant il est toujours là dans mon coeur, dans ma mémoire. Un livre qui parle de courage, de volonté, d'amour, d'espoir... Le parcours remarquable et digne d'une jeune fille, muette sourde et aveugle....

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Aryia 2021-06-28T16:09:04+02:00
Or

Dans les années qui suivirent la naissance de mon petit frère, lorsque j’étais amenée à me présenter aux enfants de mes nouvelles écoles, je répétais inlassablement le même petit laïus : « Je m’appelle Marie, j’ai 7/8/9 ans et j’ai un petit frère handicapé ». Les problèmes, tant physiques que psychiques, de mon petit frère occupaient une place tellement envahissante dans le quotidien de notre famille que je me définissais exclusivement par rapport à eux : je n’étais pas « une grande sœur », j’étais « une grande sœur d’enfant handicapé ». C’est ainsi que j’ai décrété que je ne pourrais pas devenir autre chose qu’une éducatrice spécialisée, et que j’ai demandé à mes parents de m’acheter le plus de livres sur le handicap, sur les handicaps, possibles. J’étais bien décidée, à travers mes lectures, à devenir une spécialiste du handicap, des handicaps, afin d’être fin prête « quand je serai grande ». C’est à ce moment-là que j’ai découvert L’histoire d’Helen Keller, et ce livre a été un tel électrochoc, une telle révélation, qu’il fallait absolument que je le relise maintenant, à l’âge adulte, car il a eu une grande importance dans mon enfance.

A la suite d’une congestion cérébrale survenue alors qu’elle n’avait que deux ans, la petite Helen, six ans, est devenue aveugle, sourde et muette. Désemparés, désespérés, ses parents décident toutefois de s’en remettre aux conseils d’un des nouveaux docteurs rencontrés au fil des années, et font venir chez eux la jeune Ann Sullivan dans l’espoir que cette dernière puisse sortir Helen de ses ténèbres. Jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, en dépit des colères de la fillette à qui ses parents n’avaient jamais imposé la moindre contrainte, malgré les difficultés, la jeune femme parvient à apprendre à sa protégée l’alphabet manuel, lui permettant de communiquer avec son entourage ébahi de sa transformation : où est donc passé la petite sauvageonne qui devenait peu à peu un danger pour les autres et pour elle-même ? Avide de connaissance, l’enfant emmagasine inlassablement tout ce que son institutrice lui apprend : la lecture des lettres à relief, puis du braille, puis l’écriture … et un jour, Helen se l’est promis, elle apprendra aussi à parler !

Imaginez à quoi pouvait bien ressembler la vie d’une petite fille aveugle, sourde et muette dans l’Amérique des années 1880 … Imaginez aussi le désarroi de ses parents, incapables de communiquer avec leur enfant, persuadés qu’Helen n’a aucun avenir et qu’il vaut mieux l’envoyer dans une institution spécialisée avant qu’elle ne devienne un danger mortel pour sa petite sœur. Car Helen ne comprend pas pourquoi son ancien berceau, dans lequel elle installait sa poupée, est désormais occupé par une petite chose gesticulante qui accapare toute l’attention de sa maman à sa place. Prisonnière de son propre corps, l’enfant est régulièrement prise de terribles accès de colère, seuls moyens pour elle d’exprimer son mal-être, son incompréhension, son ras-le-bol : dans son esprit qui ne connait pas les mots, Helen ressent un manque profond. On éprouve beaucoup de peine pour la Helen des premiers chapitres, pour cette enfant isolée à l’intérieur d’elle-même, mais aussi pour ses parents, qui l’aiment profondément mais sont convaincus qu’ils ne pourront jamais aider leur fille ainée. Dans leur découragement, on retrouve celui qui hante tous les parents d’enfants plus ou moins lourdement handicapés, qui ne savent plus que faire pour aider leurs enfants …

Mais, ainsi que le demande Ann Sullivan, cette véritable héroïne de l’ombre, aux parents d’Helen, le lecteur est rapidement invité à ne plus jamais penser à Helen comme une « pauvre petite ». Car Helen a en elle des facultés insoupçonnées jusqu’alors, une intelligence hors-norme et une volonté hors du commun : guidée par celle qu’elle appellera toujours « Maitresse », la petite fille enfermée dans les ténèbres et le silence va apprendre l’alphabet manuel. Pendant toute sa vie, la main d’Helen sera rivée à celle d’Ann, qui peut ainsi lui décrire, lui traduire, tout ce qu’elle voit et entend. Il y a dans ce livre un passage absolument extraordinaire, à ce moment bien précis où le miracle opère, où Helen comprend que telle combinaison de tapotements dans la paume correspond à une chose (en l’occurrence, de l’eau). J’ai eu les larmes aux yeux au moment où Helen prend conscience que tout a un nom, tout a un sens, où elle comprend que l’Etrangère ne lui veut pas de mal mais au contraire tout le bien du monde. A partir de là, Helen vouera une admiration sans faille à son institutrice et amie, tandis qu’une soif infinie d’apprendre se glisse en elle. Ce n’est pas le seul moment émouvant, mais c’est clairement celui qui me bouleverse le plus à chaque fois !

Cette histoire, cette biographie, c’est donc l’histoire incroyable d’une petite fille, d’une jeune fille, d’une femme qui ne s’est jamais apitoyée sur elle-même, qui n’a jamais baissé les bras devant une difficulté, même aussi grosse qu’un handicap si important que le sien. C’est une histoire de courage, mais aussi de confiance : les parents ont fait confiance à Ann Sullivan, qui a son tour a fait confiance à la petite Helen. Et Helen a mis toute sa confiance en Ann : elle la suivait littéralement au bout du monde, grimpait aux arbres à ses côtés sans rien y voir, se glissait dans un train avec elle sans rien entendre du brouhaha des machines. Et Ann n’a jamais abandonnée sa petite protégée, allant même jusqu’à s’abimer les yeux déjà bien fragiles en lisant inlassablement les manuels de cours d’Helen quand celle-ci se préparait à entrer à l’université. Entrer à l’université, sans rien y voir ni y entendre ! Entrer à l’université, en ayant appris à parler sans rien voir et rien entendre ! Après avoir plaint Helen, on l’admire. On l’admire comme tant d’autres l’ont admiré avant nous : Helen a été la femme la plus célèbre du monde pendant bien longtemps, à la fois pour son courage incroyable et pour sa générosité inouïe. Tout comme Ann qui a tout donné pour elle, Helen a tout donné pour aider les autres enfants dans sa situation. Quelle grande dame, mais quelle grande dame !

En bref, vous l’aurez bien compris, c’est vraiment un ouvrage puissant : malgré sa brièveté, puisqu’il est avant tout destiné au jeune public, il nous relate avec sobriété et clarté l’extraordinaire vie d’Helen Keller. Il y a les moments difficiles, bien sûr, ceux qui nous serrent la gorge et nous donnent envie de pleurer de dépit avec Helen ou avec Ann, mais il y a aussi et surtout les petites et grandes victoires. C’est un livre particulièrement lumineux, porteur d’espoir et de bonheur : Ann a « entrainé une petite fille hors des ténèbres et lui a donné le monde », sans jamais la décourager, sans jamais lui affirmer qu’elle ne « pouvait pas » faire ceci ou cela à cause de son handicap. Et alors, Helen a croqué la vie à pleines dents, elle a mis toute sa force et son être, tout son cœur et toute son âme, au service de ceux qui n’avaient pas eu, comme elle, la chance de trouver sur son chemin une Ann Sullivan. Car ce livre, c’est aussi l’histoire de cette éducatrice dévouée, que tout le monde oublie alors qu’Helen affirme que sans elle, elle ne serait assurément jamais devenue cette dame que tous admirent. Clairement, en relisant ce livre, j’ai compris pourquoi il m’avait tant plu dans mon enfance : il est magnifique !

http://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2021/04/lhistoire-dhelen-keller-lorena-hickok.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Blandine1 2021-06-24T22:26:24+02:00
Or

Même quand tout semble perdu, il y a de l’espoir. C’est ce que nous prouve cette gamine sourde et aveugle quand une préceptrice va la faire sortir du noir. Ses parents l’ont engagé sans grand espoir puisque démunis face au handicap de cette enfant élevée comme un animal sauvage par manque de moyen de communication. Le changement va commencer quand « l’étrangère » va lui écrire des mots dans la main. L’élève dépassera ses espoirs (voir sur internet). Une belle leçon de combativité et de solidarité féminine. Un parcours incroyable !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par akey 2021-05-04T02:12:40+02:00
Argent

Un livre que j’ai lu plus jeune et qui m’a beaucoup marquée. Dans un monde fait pour les personnes voyantes et entendantes on ne se rend pas compte. L’histoire d’Helen Keller reste dans ma mémoire de part le fait qu’on ait vraiment eu le début et la fin de son chemin, en partant de l’âge où elle a commencé à comprendre qu’on cherchait à communiquer avec elle et qu’elle pouvait elle aussi parler au monde, jusqu’au jour où elle s’est battue pour ce qu’elle voulait.

C’est vraiment admirable de voir un tel parcours, j’aimerais beaucoup relire ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par manou4 2021-03-21T20:00:52+01:00
Argent

J'ai bien aimé ce livre, car j'ai connu un peu plus Helen Keller. J'ai admiré son courage, sa volonté de vouloir s'en sortir et son immense reconnaissance à Ann Sullivan. Cette lecture m'a obligé à aller plus loin dans la connaissance de cette femme et grâce à Wikipedia, je suis encore plus en admiration devant tout ce qu'elle a pu faire à travers le monde. C'est une femme qui a su et a pu (grâce à Ann) utiliser ses énormes compétences intellectuelles et s'en servir pour les autres aveugles; c'est merveilleux, c'est très beau, admirable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maminekikou 2021-02-21T18:48:54+01:00
Bronze

Au début, c'est ma professeur de français de cinquième qui nous a demandé de lire ce livre mais il ne m'inspirait pas vraiment. Au fur et à mesure de la lecture, on s'attache beaucoup à Helen et Ann. Quand j'ai appris que ce livre était tirer d'une histoire vraie, je n'ai pas pu m'empêcher d'être impressionné par l'intelligence et la capacité d'Helen à apprendre avec les sens qu'il lui reste grâce à Ann qui a elle aussi jouer un rôle très important.

Une très bonne histoire où l'on peut en tirer une leçon de vie. Je vous conseil de le lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FinnickJu 2021-02-18T18:10:49+01:00
Argent

Ce livre raconte la vie de la petite Helen. On comprend sa vie au fur et à mesure du livre , c'est bonne leçon de vie et qui m'a émue .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par A_27 2020-08-20T01:35:59+02:00
Diamant

Alors ce livre est super touchant et émouvant alors le livre d’Helen Keller, d’avoir son point de vue... ça serait juste un livre extraordinaire !!

Tout est bien dans ce livre !! Le livres est écrit d’après une histoire réelle... et c’est juste Wow... pas de mots... pendant que j’écris ce texte je souris et j’ai les larmes aux yeux mais pas de tristesse...ni de pitié ou je ne sais quoi, mais je ressens de l’émerveillement... Pour Helen qui juste une des plus fortes femmes au mondes... peut être qu’au début du livre, devant le comportement de la petite Helen vous allez faire une grimace mais comment dire... continue déjà votre lecture, pour découvrir la force, la détermination, la patience et en même temps l’impatience d’Helen, l’émerveillement durant son apprentissage et elle est restée toujours elle-même pendant toute sa vie... Franchement les gens qui l’ont connus ont une telle chance de la connaître... Ce livre est de tellement magnifique moment, comme quand elle a enfin compris pourquoi Anne versait de l’eau dans une tasse et après épeler et signer à Helen, que tout un nom et une signification..., Les moments où Helen a une telle hâte d’apprendre, de connaître le monde..., Le moment où elle dit la fameuse phrase « je ne suis plus muette » où j’ai ressenti une telle joie pour elle que j’en ai eu les larmes au yeux... Ou encore sa détermination d’aller à Harvard... Le moment en mémoire a Ann Sullivan qui a été tellement émouvant et je rêve de lire le livre !! Et les lettres d’Helen ont été tout simplement wow... Et encore tout son combat pour les aveugles et les sourds qui a juste été magnifique et elle faisait d’une telle détermination...Ce qu’il faut savoir, c’est que il faut jamais avoir de la pitié pour Helen Keller parce que c’est une des plus forte et déterminer au monde et elle peut réussi où elle veut !!

Et la deuxième personne qui aussi wow qu’elle sait, l’étrangère-la maîtresse-Ann Sullivan est une femme si exceptionnel, qui a un tel génie en elle, fait preuve d’une telle patience, de tendresse... Qui a toujours été là pour Helen et qui l’a été jusqu’à son dernier souffle, avec un sourire...

Cette histoire est juste exceptionnelle, magnifique, tendre, éblouissante... tout ce que vous vous voulez... Je vais lire aussi les livres d’Helen Keller et surtout "sourdre, muette, aveugle: histoire de ma vie" et le livre qu’elle a écrit à la mémoire d’Ann Sullivan...

tout ce que je peux vous dire à propos de ce livre ou alors des livres d’Helen Keller : C’est foncé !! Lisez ! Vous allez adoré!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tilda2 2020-07-23T20:36:56+02:00
Or

j'ai beaucoup aimé ce livre car il est touchant le faites que helen keller soit passer d'un animal à une femme comme les autres. Meme si elle est aveugle et sourde elle va continuer sa vie à l'aide de Ann. Ca m'a donné envie d'aider les aveugles et les sourd!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maizena79 2020-03-27T11:22:54+01:00
Diamant

Ce livre a été un coup de coeur quand j'étais une jeune adolescente, il m'a marquée à vie !

Je le conseille vivement à tous les jeunes (et les moins jeunes aussi évidemment) qui peuvent ainsi vraiment se rendre compte de la vie d'une personne handicapée et pourtant si pleine de promesses et à l'avenir si riche en sens.

Helen Keller est une héroïne comme on en voit peu, une figure féminine forte et battante. Elle devrait être bien plus connue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Metehera89 2020-01-31T16:29:46+01:00
Or

J’ai passé un très bon moment avec ce livre. J’avais déjà été très touchée et émue lors de ma première lecture quand j’avais 8-10 ans.

Afficher en entier

Date de sortie

L'Histoire d'Helen Keller

  • France : 1998-10-19 - Poche (Français)

Activité récente

Aryia l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-28T15:50:10+02:00
Emmoush l'ajoute dans sa biblio or
2021-05-15T20:29:16+02:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 1234
Commentaires 224
extraits 12
Evaluations 318
Note globale 8.41 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode