Livres
464 100
Membres
424 276

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Tyrannie de l'arc-en-ciel, Tome 1 : La Route de Haut-Safran



Description ajoutée par Miney 2016-06-30T21:16:28+02:00

Résumé

À l'ère de la Chromocratie, tout est question d'ordre. Car les lois sont inflexibles et chacun doit tenir sa caste selon sa couleur de naissance. Mais l'harmonie semble compromise le jour où Edward, un Rouge à l'avenir flamboyant, se retrouve malgré lui mêlé à une suite d'incidents inexplicables… qui menacent bel et bien de saper le régime !

Afficher en entier

Classement en biblio - 71 lecteurs

Extrait

9.3.88.32.025 : le concombre et la tomate sont tous deux des fruits. L'avocat est une noix. Pour faciliter les compléments alimentaires des végétariens, le premier mardi de chaque mois, le poulet est officiellement déclaré un légume.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Si je ne devais me fier qu'à la fin, ce livre se serait retrouvé en or car j'ai vraiment apprécié. Dans ce premier tome on peut reconnaitre toute la créativité et l'ingéniosité de Jasper Fford. Il créé un mo'de où rien dn'est laissé au hasard. C'est pour moi une contre-utopie qui par son fond s'inscrit dans la lignée de 1984.

Mais mon plus gros problème résiste en un fait:

J'ai pris trois mois à lire la première moitié du livre et un peu plus d'une nuit à lire le reste.

La tyrannie de l'arc en ciel est dure à l'accroche. Je pense qu'en fait l'auteur à tellement peaufiné son univers quu'on a tendance à se perdre dans les longues descriptions et explications.

Toutefois l'aventure en vaux la peine, passé la moitié je ne pouvais plus le lacher.

Spoiler(cliquez pour révéler)J'ai particulièrement adoré la fin où on prend pleinement conscience de toute la symbolique du titre "La tyrannie de l'arc en ciel" quand suite aux manipulations du Colorateur Edward cause la perte de deux innocents.

C'est une dystopie comme je les aimes, ou les choses ne vont pas bien et ne sont pas certaines de connaitre une fin heureuse.

Afficher en entier
Or

A vrai dire c'est ma première (d'une longue série je pense) lecture style science fiction de la catégorie adulte ! Je reviendrais sur mon passage au roman adulte dans un prochain article.

Toujours est il que si ce roman a su attirer mon regard parmi les nombreux livres sur l'étagère, c'est avant tout à cause de sa couverture, riche en couleurs, et son titre très accrocheur. Quant à son résumé, il n'était pas en reste !

Dans la Chromocratie, les citoyens sont comme nous ou presque. En effet ils naissent Gris, Jaunes, Verts, Bleus, ou encore Rouges Toute leur vie est ainsi déterminée par les teintes qu'ils perçoivent. Ainsi les Pourpres sont les mieux lotis tandis que les Gris, incapables de discerner les nuances éclatantes, sont traités en esclaves. Comme dans toute tyrannie digne de ce nom, les autorités veillent à ce que cet ordre soit respecté !

Edward Rousseau est un jeune homme Rouge sans histoire, promis à un bel avenir, mais le voilà exilée, un temps dans les franges extérieurs, pour une histoire d'humilité, afin de procéder à un recensement de chaises. Mais là-bas, il rencontre Jane une Grise effrontée au nez exquis. De plus, de mystérieux événements se trament dans l'ombre. Réussira t'il à en comprendre le sens sans perdre la vie ?

Au départ, il est compliqué d'appréhender pleinement ce roman, non pas à cause d'un problème de style mais seulement parce que l'auteur choisit de nous plonger directement dans ce monde : la Chromocratie. Petit jeux de mot d'ailleurs qui m'a fait sourire. Pas de véritable explication au départ concernant cette société, ni la place de chaque individu à l'intérieur. L'auteur nous explique tout au fur et à mesure des pages. C'est une bonne idée, dans la mesure où cela nous évite de tous nous expliquer, d'un coup et de ne pas occasionner une surdose d'information. Mais en même temps, durant les 200 premières pages, je me sentais "frustrée " de ne pas tout comprendre. Même encore maintenant il y a des détails qui m'échappent (le lapin, les mariages interdits...).

Nous sommes ici dans une dystopie très particulière et très complexe. Plus on avance dans le roman, plus on comprend que l'on a bel et bien affaire à une tyrannie. On est révolté par ce qui se passe et certaines actions nous rappellent étrangement notre société...

Notre personnage principal est très intéressent et attachant. On apprécie sa manière de se comporter, sa façon nuancée de voir les choses mais aussi son évolution à travers les pages.

L'autre personnage, que j'ai excessivement apprécié est Jane, une grise, pour son impertinence, ses répliques, son caractère. Un personnage féminin haut en couleur.

Quant au déroulement de l'histoire, il est très rythmée et ponctué de nombreuses actions et péripéties en tout genre. Certaines sont quelque peu, prévisibles mais ce n'est pas le cas tout le temps, et on ne s'ennuie pas.

De plus ce roman était très addictif et j'avais du mal à arrêter sa lecture. Je profitais de chaque instant de libre pour recommencer afin de me plonger dans cette histoire.

Pour ce qui est de la fin, prévoyez de nombreux renversements de situations ( deux majeurs) et surtout une dernière scène mémorable où j'ai senti mes tripes se nouaient...

Une première lecture de roman dystopique, pour adulte, magistrale. A quand la suite ?

http://carnet-de-bord-litteraire.over-blog.com/la-route-de-haut-safran-la-tyrannie-de-l-arc-en-ci

Afficher en entier
Or

Waouh ! C'est dément !

L'univers est très bien pensé, vraiment original et complexe et exploité dans ses moindres détails. Tout y est carrément extrême, rigide, aliénant. Absolument rien n'est laissé au hasard, comme le hasard n'existe pas dans la vie de ses personnages, réglée au pourcentage de couleur vue près. Et cela donne des situations plus loufoques les unes que les autres. Cela peut paraître déroutant au début mais si on se laisse porter par ses absurdités, c'est que du bonheur !

Et comme toujours, l'humour délirant de Jasper Fford fait mouche.

Le héros est somme toute assez classique mais sympathique avec son insatiable curiosité et sa fascination pour les files d'attente. Jane peut paraître stéréotypée et se résumer à son caractère psychopathe, mais elle est pleine de surprises Spoiler(cliquez pour révéler)(et je me demande comment on peut arracher d'un seul coup un sourcil en entier ?!)

Je n'ai qu'un seul regret, c'est que la suite ne soit pas encore disponible : on sent que l'univers en a encore un sacré paquet sous le capot !

Afficher en entier
Pas apprécié

Un livre complètement barge !

Il n'est pas facile de rentrer dans l'histoire. Je n'y suis même pas arrivée du tout.

Une histoire sans intérêt, dans un monde totalement cinglé, un écriture difficile à lire. Bref, j'ai détesté.

J'avoue que je ne sais pas comment j'ai réussi à le finir.

Afficher en entier
Bronze

Pas facile au début de rentrer dedans ! Il y a un concept totalement original et insolite qui nous plonge dans la perplexité absolue au début, et petit à petit on s'y fait et on se met à comprendre cette société totalement incroyable.

Le concept, j'adore. La qualité d'écriture, j'aime aussi.

Mais je dois avouer avoir eu du mal à poursuivre ma lecture, à me plonger dedans au point de ne plus pouvoir lâcher ce livre. Non, je n'ai pas eu ça, au contraire ; j'ai trouvé quelques passages un peu longs et ai eu du mal à ne pas arrêter. Je l'ai continué car j'étais curieuse.

Je conseille de le lire tout de même, l'idée de base est absolument fabuleuse, et il y a une belle qualité d'écriture !

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai bien aimé le début, mais petit à petit, mon plaisir disparaissait. Il n'est revenue que lorsqu'ils sont arrivés à Haut-Safran.

Je ne pense pas lire la suite.

Afficher en entier
Diamant

Un véritable chef d'œuvre. Bien que j’ai eu du mal au début à rentrer dans l’histoire - des mots pas toujours évidents, des références parfois un peu complexe - on s’attache très vite aux personnages, très hyperbolisés. Au fur et à mesure que progresse l’histoire, on a du mal à lâcher le livre et on veut en apprendre plus sur le monde de la Colocratie !

Afficher en entier
Or

J'ai eu bien de la peine au début de ma lecture. Lire Fforde en anglais n'est pas toujours facile mais au moins ce sont ses mots à lui et non des mots traduits!

Le début est assez difficile à comprendre mais par la suite on est pris dans cette Colorocratie fascinante et déroutante. Vivement la suite!

Afficher en entier
Or

Malgré un début complexe, nous découvrons un futur tyrannique qui nous interroge sur notre propre réalité. Complots, mystères, légendes inconnues, tous ces élément m'ont vraiment plongé dans l'histoire. Nous suivons les péripéties d'un jeune homme de la classe "rouge" c'est à dire que sa vision est à dominante rouge. Ce qui le place correctement dans la hiérarchie politico-chromatique de ce monde. Il arrive avec son père dans un village extérieur, l'équivalent de la campagne pour un citadin qu'il est. Et dans ce village vit une "grise" du nom de Jane qui va lui révéler la face cachée du monde dans lequel il vit. Le système en place cache la vérité à la population. POURQUOI et dans QUEL BUT ?

Afficher en entier
Or

J'ai beaucoup aimé. J'attends la suite.

C'est vraiment sympa le principe de se retrouver dans un monde où on ne voit pas toutes les couleurs, où on est défini par la couleur que l'on voit, que notre taux de perception donne plus ou moins notre niveau dans la hiérarchie du régime. Un roman que je mettrais dans le même style que 1984. Un système qui en apparence fonctionne (sur le dos des prolétaires - gris) mais qui a ses injustices, ses dérives etc.

Des situations absurdes du a des règles absurdes "aucune nouvelle cuillère ne sera fabriquer puisqu'elle n'apparait pas dans la liste des objets que le grand Munsell a défini comme autorisés" (Munsel qui fait un peu penser à un big brother / absent du récit mais tout présent dans les mœurs via les règles qu'il a mis en place plusieurs siècle avant)

Fforde peut faire penser que son récit se situe dans un futur de la terre. Ou une révolution a tout changé. Je le conseillerai bien. Si toutefois une suite est réellement prévue.

Afficher en entier

Date de sortie

La Tyrannie de l'arc-en-ciel, Tome 1 : La Route de Haut-Safran

  • France : 2011-11-10 (Français)

Activité récente

Emmy85 l'ajoute dans sa biblio or
2018-11-17T23:12:40+01:00

Les chiffres

Lecteurs 71
Commentaires 15
Extraits 6
Evaluations 23
Note globale 7.61 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Shades of Grey - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode