Livres
553 625
Membres
597 973

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Morwenna



Description ajoutée par pwachevski 2015-08-02T11:42:18+02:00

Résumé

Morwenna, qui préfère qu'on l'appelle Mori, est placée par son père dans l'école privée d'Arlinghust, où elle se remet du terrible accident qui l'a laissée handicapée et l'a privée à jamais de sa soeur jumelle, Morganna. Là, Mori pourrait dépérir, mais elle découvre le pouvoir des livres de science-fiction.

Un jour, elle reçoit par la poste une photo qui la bouleverse, où sa silhouette a été brulée. Que peut faire une adolescente de seize ans quand son pire ennemi, potentiellement mortel, est une sorcière, sa propre mère qui plus est ? Elle peut chercher dans les livres le courage de combattre.

Afficher en entier

Classement en biblio - 188 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Laurien 2017-02-08T13:26:06+01:00

Dédicace du livre :

"A toutes les bibliothèques du monde et aux bibliothécaires qui, jour après jour, prêtent des livres au public".

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Maintenant que j'ai lu le livre, je pense que le résumé éditeur est assez mal choisis... Il sonne vraiment cucul et fait pas du tout ressentir l'intelligence et l'ambiance réelle du texte !

La base de l'histoire, c'est Morwenna, une drôle de fille pouvant communiquer avec les fées, qui vient de perdre sa sœur et l'usage d'une de ses jambes dans un accident de voiture. Elle prétend que ce drame a été provoqué par sa mère, qui est une sorcière. Elle la fuit et est alors obligée de vivre avec un père, qu'elle n'a jamais côtoyé, et ses trois sœurs, assez peu sympathiques, qui l'envoient dans un pensionnat anglais à l'organisation type "Harry Potter" en beaucoup moins cool. Elle nous raconte alors 6 mois de sa vie dans un journal intime. Elle nous raconte ses doutes, ses peurs, ses sentiments, ses secrets, ses tracas du quotidien, et aussi ses nombreuses lectures. Elle nous parle aussi de magie, mais d'une façon très originale. Ce livre ne ressemble a aucun autre sur ce point, on est vraiment dans l'idée que des gestes anodins peuvent bouleverser la vie de quelqu'un, et donc, dès le départ, dès le premier chapitre, on est complètement sur le fil : vraie magie ou coïncidence ?

La première chose qui m'a marqué dans ce livre, c'est le nombre hallucinant de références à des livres de SF et la façon dont l'auteur les commentes et les analyses. ça peu sembler étrange, mais cette caractéristique est, pour moi, à la fois le plus gros point positif et le plus gros point négatif de ce livre.

Coté positif, je dirais que, tout simplement, ça m'a permis de découvrir plein de choses. Beaucoup d'auteurs m'étaient déjà connus, au moins de nom, mais je n'ai lu qu'une part infime de titres évoqués. Du coup, je me suis notée plein de références, car l'auteur m'a vraiment donné envie de lire énormément de chose. C'est juste le meilleur hommage à ce genre que quelqu'un aurait pu faire.

Coté négatif, et bien justement parce que je ne connais pas beaucoup de livres auxquels on fait référence, je peux pas du tout apprécier de la pertinence des analyses proposées par l'auteur, à travers son personnage principal. Et c'est un peu désagréable quand on lit ce livre. On ne se sent jamais "perdu", même si on n'y connait rien en littérature SF, mais on a quand même le sentiment de passer à coté de quelque chose. De passer à coté de beaucoup de subtilités et d'un des intérêts de ce livre. C'est donc un livre que j'ai trouvé vraiment pas facile à appréhender et que je ne pense pas conseiller à quelqu'un qui n'a pas une bonne base classique SF.

L'autre point négatif lié à ces références c'est que ça créer vraiment beaucoup de longueurs. Notre narratrice et personnage principal, Morwenna, est totalement boulimique de lecture. Elle lit tellement que ça semble presque pas croyable (genre 2-3 livres par jour). On a le sentiment qu'elle lit juste TOUT LE TEMPS. Et je trouve qu'on multiplie inutilement les scènes où elle lit, achète ses livres, emprunte des livres, parle à la bibliothécaire, traine à la bibliothèque, parle de ses lectures, va au club de lectures, etc, etc... Il y a une monotonie dans ce livre qui peut devenir désagréable dans la mesure où on a souvent le sentiment que la véritable intrigue de ce livre passe carrément au second plan. A vrai dire, cette intrigue ne commence réellement que très tard, à plus de la moitié du livre. Et c'est dommage, car je pense que l'intrigue est pleine de bonnes idées et il manque pas grand chose pour que je la trouve vraiment géniale. Alors que là, bien qu'agréable, l'ensemble m'a quand même laissé un gout de pas totalement aboutis.

Mais là où ce livre est extrêmement malin, c'est que c'est un vrai livre de genre fantastique, au sens tout à fait classique du terme. C'est à dire un livre qui jamais ne va nous expliquer clairement ce qu'est la vérité. Notre seul point de vue narratif est celui de Morwenna à travers son journal intime. Mais doit-on la croire ou non ? On ne peux pas savoir, car il n'y a pas de personnage tiers pour confirmer ou infirmer directement son récit. On a juste des petits indices discrets à droite à gauche qui parfois nous ferons douter de ce qu'elle dit, ou au contraire nous donnerons l'impression qu'elle dit la vérité. Pratique-t-elle réellement la magie ou non ? Est-ce que les fées existent ailleurs que dans son esprit ? Est ce que sa mère est une sorcière ou une folle ? Ou peut-être que c'est Morwenna qui est folle et qui rejette sa mère sans raison ? On ne sait pas, car toutes ces hypothèses sont plausibles, il n'y en a pas une qui s'impose plus qu'une autre.

Du coup, ce livre à vraiment plusieurs niveaux de lecture. Je pense que c'est pas le genre de bouquin qu'on aime instantanément, c'est le genre de livre qu'on aime avec du recule, si on fait l'effort de l'analyser et de l'interpréter un peu. On pourrait le relire 50 fois et lire 50 histoires différentes ! On peut voir une histoire merveilleuse, comme une histoire totalement réaliste. On peut être dans l'esprit d'une jeune magicienne, comme d'une jeune fille rêveuse, comme d'une folle. Et ça, je trouve que c'est absolument génial... Malheureusement ça renforce le coté pas totalement grand public et dur à appréhender que j'ai déjà déploré plus tôt.

La construction sous forme de journal intime ne pas du tout dérangée. Au contraire, c'est plutôt original et je trouve que ça permet d'être au plus près du personnage de Morwenna. Du coup, elle en devient vraiment attachante. Elle fait parfois preuve d'une grande intelligence, parfois elle est plus candide, mais dans tous les cas c'est un personnage qui semble réaliste. C'est une fille de 15-16 ans ni trop mature ni trop niaise pour son age. Certains passages du livre, par exemple les premiers émois amoureux peuvent sembler un peu mièvre de prime abord, mais finalement ça me semble cohérent avec l'age du personnage. C'est le genre de question qu'on se pose à cet age, c'est plutôt bien mené, donc ça ne m'a pas dérangé plus que ça.

Les éléments dramatiques de l'histoire, notamment les relations familiales et le deuil, sont plutôt bien traités. Mais surtout l'ensemble est tiré vers le haut par une ambiance merveilleuse que j'ai trouvé adorable. En parlant d'ambiance, l'intrigue se déroule à la fois au Pays de Galles et en Angleterre, et ça créer là aussi une ambiance caractéristique. Comme je l'ai dis plus haut, on se trouve par exemple dans une école privée anglaise qui rappelle étrangement sur certains points Poudlard. L'auteur arrive également très bien à faire sentir les différences qui existent entre ces deux pays, ce qui est assez intéressant.

Par contre, j'ai trouvé la traduction française proposé par Luc Carissimo assez médiocre. Il y a certaines phrases sur lesquelles j'ai totalement bloquées. Je les ai relu 10 fois, et juste, c'est pas du français correct ! ça voulait rien dire. Je doute que ça rende justement hommage au style d'écriture réel de Jo Walton, et c'est dommage.

J'ai pas l'impression d'avoir très bien vendu ce roman atypique et d'avoir surtout insisté sur les points négatifs ^^' mais en faite je l'ai quand même beaucoup aimé et lu avec énormément de plaisir. J'ai surtout apprécié le fait de pouvoir lire un vrai livre fantastique contemporain, car ils sont vraiment très rares. J'ai quand même trouvé qu'il y avait trop de longueurs et que l'ensemble avait un coté pas totalement aboutis... Mais tout de même, je pense que c'est une très bonne découverte. C'est un livre dont la lecture m'a marqué, en tout cas.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par natruc 2018-04-10T23:44:36+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par mistinguette60 2021-05-12T11:52:10+02:00
Lu aussi

Je n'ai pas accrochée à ma lecture. J'ai trouvé ça très long et toutes les références à des livres SF m'ont lassée.

Pourtant en lisant le résumé j'étais bien tentée mais finalement j'ai trouvé ça brouillon. Morwenna n'est pas spécialement attachante. Elle est vraiment dans son monde et du coup je me suis même posée la question si elle n'était pas folle...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Verwandlung68 2021-04-21T09:31:36+02:00
Argent

Présenté comme le journal d’une jeune fille d’une quinzaine d’années, Morwenna est un livre original et déroutant. Il s’agit d’une histoire sombre, qui m’a évoqué par maints aspects « Le Labyrinthe de Pan », notamment dans son approche du côté « féérique ». Si ses nombreuses références à des œuvres littéraires (majoritairement de la science-fiction et de la fantasy) peut rebuter - ou permettre d’ajouter de nouveaux titres dans votre PAL tant cela peut faire penser à un catalogue, l’ouvrage présente cependant un personnage principal attachant dont les troubles adolescents sont assez bien décrits.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par David-281 2021-03-15T15:59:08+01:00
Or

En 2011, Jo Walton sort ce roman multi-récompensé. Et c'est Folio SF qui le sort en France. Un choix surprenant, mais pas illogique...

Morwenna Phelps s'est enfui loin de sa mére. Elle est persuadée que celle ci est une sorciére. Les service sociaux l'ont retrouvé et l'ont confié à son pére, qu'elle n'a encore jamais vu. Comme elle, il lit beaucoup de SF. Mais il la place dans un pensionnat. le début d'une nouvelle vie pour cette jeune fille de 15 ans, qui boite depuis un accident de voiture qui lui a enlevé sa soeur jumelle...

Le roman est présenté comme un journal intime. Celui de cette jeune fille de 15 ans, dont le handicap, autant que son penchant pour la lecture, et notamment la SF qu'elle dévore plus vite que n'importe qui, l'ont un peu isolé. En fait, sa jumelle était sa meilleure amie. Arrivant au pensionnat, elle va d'abord se sentir exclut, et ne comprendra pas forcément quand d'autres vont s'intéresser à elle. Tout lecteur, tout grand amateur de quoi que ce soit a forcément était une Morwenna un jour. le temps de trouver des gens qui partagent sa passion, des gens à qui parler. Et Morwenna a tellement cherché qu'elle est persuadé d'avoir réussit un sortilége, que ces gens qui l'apprécie ne sont que des marionnettes de ce sortilége.

On peut facilement se mettre à la place de Morwenna (oui, même quand on est un homme de 31 ans !). Un peu de timidité, une passion pas forcément banale, un côté décalé, et on peine vite à s'intégrer dans les cercles "hype". Alors on est comme elle. Dans son monde. Jusqu'à trouver quelqu'un qui veut bien y entrer sans nous juger. C'est ce qu'on ressent en lisant ce roman. Un livre qui multiplie les références SF (j'en sors avec une bonne trentaine de livres à acheter), et qui est donc autant un hommage, qu'une oeuvre touchante. Alors bien sûr, ce n'est pas un livre pleine de rebondissement, c'est une tranche de vie, qui se déroule calmement, bascule parfois un peu dans le fantastique, et est simple et agréable à lire. Un plaisir dont que le final un peu expédié ne doit pas ternir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alesie292 2021-01-31T12:28:20+01:00
Pas apprécié

Je n'ai pas accroché avec ce roman. J'ai trouvé que l'écriture était très lourde et remplie de beaucoup trop de références. Le recit, quoique original, est brouillon. Je sais que c'est pour perdre un peu le lecteur, mais ça n'a pas marché pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kadeline 2019-08-05T09:10:17+02:00
Diamant

Rien n’est plus difficile que la rédaction d’un avis sur un livre qui nous a pris aux tripes, avec Morwenna je suis en plein dedans.

J’ai entendu du très bon et du très mauvais sur ce titre, mais il ne laisse jamais indifférent. Et je pense qu’effectivement le parti pris crée ce contraste sur les avis. Le style et la construction du récit sont particuliers et c’est le genre de choix qui passe ou qui casse. Avec moi ça a parfaitement fonctionné. Ce texte m’a complètement retournée, émue… C’est un énorme coup de coeur.

L’écriture est très analytique, scientifique donc elle donne un aspect froid qu’on n’attend pas dans un journal intime d’une adolescente. Morwenna énonce les faits, sans sentiment, sans que ça semble vraiment la toucher et pourtant il y a de quoi être anéanti. C’est un lent, très vie quotidienne avec les livres au coeur de tout.

Je me suis complètement identifiée à cette jeune handicapée avec sa canne qui vit dans son monde à elle, pas spécialement intéressée par les amourettes et qui a une passion pour les livres en particulier ceux de SF et de littérature de l’imaginaire. La communication avec son père qu’elle ne connait pas est compliquée mais à travers les partages sur les livres tout est facilité.

Sur fond de folklore gallois, Morwenna va faire son travail du deuil et nous faire découvrir son univers, ses croyances. C’est beau et même si j’ai lu beaucoup des livres cités, ils m’en restent à découvrir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Antiigone 2019-07-12T05:20:03+02:00
Diamant

Mon roman préféré ! On touche à la fois au fantastique, avec un réalisme poignant. L'histoire de Morwenna est troublante, avec cette passion pour la littérature de science-fiction et l'amour sous les feux des projecteurs. Un livre qui se laisse dévorer très facilement. A lire absolument, cette histoire va vous surprendre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chikage 2019-07-11T10:05:27+02:00
Lu aussi

Pour les fans de science fiction, se livre est une ressource importante de livres de SF, puisque Morwenna dévore ces livres. N'étant moi-même pas très fan, je me suis laissée tenter par quelques uns en lisant les résumés. Quant au roman en lui-même, passé le cap du début pour bien rentrer dedans, comprendre si l'histoire des fées n'est que pur fiction ou non, il n'est pas désagréable à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cacoethes-scribendi 2019-05-14T15:17:45+02:00
Bronze

J’étais pourtant prévenue… mais ce roman n’est décidément pas ce qu’il semblait être !

Nous lisons le journal intime de Morwenna, en 1979, passionnée de littérature SF. On découvre très vite que sa jumelle est morte récemment lors d’un accident où elle a elle-même récolté le bonheur de marcher avec une canne. A 15 ans, la vie de Morwenna est donc loin d’être rose. Ajoutez à cela qu’elle voit les fées et pratique même un peu de magie elle-même, vous avez une idée du contenu de son journal intime.

La grande qualité de ce roman, c’est son atmosphère : une ambiance sépia dans l’Angleterre des années 70, un pensionnat pour jeunes filles, un refuge dans la bibliothèque ou un salon de thé, la nature environnante et le mystère qui entoure sa vision de la magie… Là réside tout le charme du livre.

En parallèle, la manière de voir la magie dans notre monde m'a beaucoup parlé. C'est une magie « réaliste », dans le sens où l'héroïne réfléchit beaucoup sur sa capacité à influer sur la réalité et nous laisse la possibilité d'y croire ou non. Cet aspect m'a énormément plu !

Malheureusement, s’il y avait de fabuleuses idées, on a l’impression qu’on ne reste qu’à la surface des choses et c’en est très frustrant.

En suivant le quotidien de Morwenna, on lit des répétitions à longueur de temps. Si je n’ai pas été embêtée par le nombre hallucinant de titres de science-fiction qui sont cités dans ce roman et dont je n’avais (pour la grande majorité) jamais entendu parler, j’ai été un peu lassée que rien ne bouge ni n’évolue, à part vers la moitié du roman lorsqu’elle se fait de nouveaux amis.

Malgré tout ce que j’ai pu aimer dans ce roman, ça a été une déception, car je me suis ennuyée pendant une trop grande partie de ma lecture. Alors même si, en théorie, il n’y avait rien de rédhibitoire, ma lecture a été un peu laborieuse…

Je vous conseille ce roman fantastique si vous êtes à l'aise dans les histoires contemplatives et lentes. Mais aussi si vous êtes passionné.e de SF : vous serez dans votre élément !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2019-02-16T16:22:45+01:00
Lu aussi

Morwenna n'est pas ce que l'on peut appeler un page-turner que l'on ne peut reposer tant qu'on ne l'a pas terminé.

Ce n'est pas non plus un roman où l'on dévore 200 pages d'un coup, mais plus un roman où l'on picore des pages, se laissant même aller à en lire un autre livre durant sa lecture.

Non pas qu'il n'est pas intéressant ou que l'on s'ennuie durant sa lecture, non, que du contraire, on le lit avec plaisir.

Malgré le fait que l'intrigue soit inexistante et qu'il ne se passe pas grand-chose… hormis quelques rencontres avec des fées.

Ben malgré ça, j'ai passé un bon moment de lecture, pas impérissable, mais agréable.

Gardez à l'esprit que c'est un roman dont il faut prendre le temps de s'imprégner des personnages, des atmosphères, des légendes, des non-dits, des secrets de famille et surtout, ne vous attendez pas à avoir des retournements de situations ou des événements de folie.

Nous sommes en train de lire le journal intime de Morwenna, jeune fille de 15 ans qui a un lien privilégié avec les fées, qui les voit, leur parle. Une jeune fille renfermée depuis le décès de sa jumelle, une jeune fille qui a bien du mal à s'intégrer dans sa nouvelle école.

Morwenna adore la lecture, et plus particulièrement la SF. C'est une véritable serial-lectrice, une cannibale lectrice, car elle en lit plus que moi…

L'auteure, en faisant de son personnage principal une férue de littérature SF, a sans doute eu peur qu'on ne la prenne pas au sérieux, et de ce fait, elle nous balance des tonnes de références littéraires, par l'entremise de Morwenna qui nous donnera tous les titres de ses lectures.

Ça ne m'a pas trop dérangée durant ma lecture, mais je suis d'accord avec ma collègue Babeliotte (Boudicca) qui trouve que citer toute les lectures de Morwenna, c'est exagéré.

Ça va, on a tout de suite compris que l'auteure connaissait son sujet, contrairement à d'autres qui font de leur héroïne des étudiantes en littératures et qui sont en fait des quiches (et pas des fatales).

Le personnage de Morwenna est complexe, difficile à cerner, au départ, et je pensais même que ses références à la magie et aux fées n'étaient que des élucubrations de son esprit pour justifier le comportement des adultes envers elle.

C'est un personnage touchant, comme bon nombre de personnes qui gravitent autour d'elle. Des portraits tout en finesse, réalistes, réussis.

Les choses que j'ai le plus appréciées, ce sont ses réflexions sur la lecture, sur les livres, sur sa compréhension du monde et des gens.

Elle est très mature pour une jeune fille de 15 ans et, tout comme moi, elle ne se trouve pas dans le groupe des filles populaires à l'école, passe plus de temps à lire qu'à avoir des contacts sociaux avec les autres étudiantes… qui, disons-le de suite, sont des pétasses crétines débiles. Ça valait pour les filles de ma classe aussi !

Anybref, ce n'est pas un roman que l'on dévore en bouffant les pages, il ne se passe rien de révolutionnant, ça se lit avec plaisir, mais je pense que d'ici quelques temps, il ne me restera pas grand-chose comme souvenirs marquants de cette lecture.

Pas de regrets de l'avoir lu ! C'est déjà ça.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yapafe 2019-01-19T15:39:24+01:00
Diamant

Un très bon livre qui donne vraiment envie de la sf ! En effet, l'héroïne fait sans cesse référence aux grands classiques de la science-fiction, principalement des années 70 et 80.

Afficher en entier

Prix littéraire

  • Gagnant Prix Hugo 2012 Gagnant
    Prix Hugo 2012
    Meilleur roman

Date de sortie

Morwenna

  • France : 2014-04-10 (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Among Others - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 188
Commentaires 49
extraits 26
Evaluations 70
Note globale 7.34 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode