Livres
595 830
Membres
674 284

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Belgariade, Tome 1 : Le Pion blanc des présages



Description ajoutée par saltanis 2010-08-20T14:31:38+02:00

Résumé

Et les dieux créèrent l'homme, et chaque dieu choisit son peuple.

Mais Torak, le dieu jaloux, vola l'Orbe d'Aldur, le joyau vivant façonné par l'aîné des dieux, et ce fut la guerre. Le félon fut châtié ; à Cthol Mishrak, la Cité de la Nuit, il dort toujours d'un long sommeil hanté par la souffrance. Le fleuve des siècles a passé sur les royaumes du Ponant. Les livres des présages sont formels : Torak va s'éveiller. Et justement l'Orbe disparaît pour la seconde fois.

Que le maudit la trouve à son réveil et il établira son empire sur toutes choses. Belgarath le sorcier parviendra-t-il à conjurer le sort ? Dans cette partie d'échecs cosmique, il a réussi à préserver une pièce maîtresse : le dernier descendant des Gardiens de l'Orbe, désigné par les présages, mais qui n'est encore qu'un petit garçon. Un simple pion, et si vulnérable...

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 337 lecteurs

extrait

"Au moins, mes livres ne poussent pas de hurlements, ils ne se répandent pas en rodomontades, ils ne finissent pas le nez dans leur chope de bière avant de rouler sous la table, et même s'ils s'écroulent par terre, au moins, ils ne ronflent pas. Je suis vraiment en bien meilleure compagnie avec eux."

Anheg, roi de Cherek

[Pocket 1990 - p.328]

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Lu aussi

Une quête, un héros, des secrets, de la magie, des aventures, des personnages haut en couleur et une écriture facile à lire qui tiens en haleine.

Bref, un super livre qui ouvre une superbe saga.

Pour ceux qui aime, il existe 5 tomes pour la Belgariade.

Pour ceux qui adore, 5 tomes de plus pour la Mallorée.

Et pour ceux qui deviennent accro, 5 tomes de plus avec les Préquelles !

Afficher en entier
Diamant

Pour moi un des meilleurs livre de fantasy jamais écrit ! Eddings était l'un des auteurs de fantasy les plus prolifique, il a su créer ici un environnement et des personnages tout bonnement époustouflants ! Dans cette double pentalogie (Belgariade puis Mallorée) nous suivons les aventures de Garion et de ses compagnons, l'histoire est palpitante, les décors justes et réalistes, mais le point fort de Eddings c'est la sa façon de donner vie aux personnages. Ainsi on se prendra d'affection pour le loyal Durnik, le sage Belgarath, le surprenant Silk et la fraîche C'Nedra.

En résumé, je ne dirai qu'une chose : 10 tomes, c'est bien trop court !!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Pas apprécié

La tentative de lecture en version originale a tourné court. Je ne suis pas une novice, je lis régulièrement en anglais, mais là, même en m'y prenant à deux fois, je n'ai pas dépassé les premières pages. Ce que c'est que de s'attendre à un style moderne et dynamique (1982) ; ben non, même si l'anglais est une langue concise avec des tournures "efficaces" (par rapport au français), on peut quand même rédiger des "plâtras" (comme on dit dans le sud, en prononçant le "s" final). J'ai eu l'impression d'un "vieux" livre ; trop "classique", comme certains le lui reprochent ? Ayant l'habitude du genre policier, où le rythme est beaucoup plus "sec", j'ai trouvé les phrases longues et indigestes, manquant de mordant - dans les premières descriptions du moins ; je n'ai pas pu arriver aux dialogues...

Consultez un échantillon de la prose d'Eddings avant de vous lancer dans la VO, histoire de vérifier que le style vous convient.

Afficher en entier
Diamant

J'ai adoré ce 1er tome. Tous les ingrédients sont présents pour un bon roman de fantasy. Aventure , quête et personnages bien définis.

Hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Pas apprécié

Je l'ai trouvé ennuyant et prévisible. Un sentiment de déjà vu. Je n'ai pas réussi à continuer. J'ai perdu l'envie d'y retourner et me forcer ne servait à rien. ça faisait longtemps que je n'ai pas abandonné un livre dommage.

Afficher en entier
Or

Une fantasy épique initiatique et humoristique telle que je l'aime. Cette entré en matière m'a enchanté les neuf suivants aussi d'ailleurs. Enddings est un conteur né.

Afficher en entier
Argent

Le monde était jeune alors, les Dieux vivaient en harmonie et les hommes ne formaient qu’un seul peuple. Aldur le Sage façonna un globe au pouvoir immense, l’Orbe. Mais Torak, le dieu jaloux, s’en empara au prix d’une main et d’un visage brûlé, et plongea l’univers dans le chaos. L’Orbe fut caché. Les dieux se retirèrent et les hommes se divisèrent. De nombreux siècles plus tard. L’Orbe a disparu à nouveau. L’immortel sorcier Belgarath sait que l’avenir de l’humanité repose sur un unique mais très vulnérable pion, le jeune Garion, âgé d’une quinzaine d’années, qu’il avait confié des années plus tôt à Dame Pol alors qu’il n’était qu’un nourrisson orphelin. Il n’est donc qu’un petit valet de ferme qui ignore tout de son ascendance et de sa destinée.

« Le pion blanc des présages » est le premier tome d’une trilogie titrée « La Belgariade » relevant des sagas de fantaisie à l'américaine. La quatrième de couverture proclame que cet ouvrage est un « cycle majeur qui trouve sa place aux côtés du « Seigneur des Anneaux ». Cette affirmation demande à être précisée. L’auteur (ou plutôt les auteurs car Eddings a écrit avec son épouse semble-t-il) s’est très largement inspiré du chef-d’œuvre absolu de Tolkien. L’ennui, c’est que l’élève n’arrive pas à la cheville du maître. Il fait du Tolkien sans le souffle, sans la mystique et sans l’esprit ! Par exemple, il a juste remplacé l’anneau magique par une boule magique et le hobbitt par un valet de ferme. Et on pourrait continuer longtemps dans les comparaisons sur les personnages. Le pire vient de la faiblesse de l’intrigue. Il ne se passe pas grand-chose dans ce premier tome. On présente les personnages et on commence une très longue quête de l'Orbe un brin ennuyeuse. Seul point positif : le style est très fluide, ce qui permet une lecture aisée et agréable.

Afficher en entier
Or

La mise en place est longue mais nécessaire... j'ai adoré et j'accroche vraiment à l'auteur ! Vivement la suite 😊 Je recommande

Afficher en entier
Or

Un pur récit de Fantasy ! J'aime l'histoire bien que peut être un peu trop simple comme tram

Afficher en entier
Argent

Parfait pour une initiation à la littérature de Fantasy.

Le style de Eddings est clair, limpide et son écriture est tout à la fois précise, détaillée, et sans lourdeur.

Ses descriptions jamais trop longues posent à merveilles les fabuleux décors et l'atmosphère que les amateurs de Fantasy apprécient tant.

Le texte est plein d'humour et les personnages sont attachants.

L'aventure est épique et l'écrivain sait parfaitement ménager un suspens équilibré, pas trop tendu et laissant une place légitime au moment présent.

Afficher en entier
Argent

Une entrée en la matière réussie...en quelque sorte.

Ici nous faisons la connaissance de Garçon, un garçon orphelin qui vit avec sa tante Pol sur le domaine d'un petit seigneur où celle-ci fait la cuisine. Au fil du temps, il se rends compte qu'il est surveillé mais n'y prête pas attention car il est plus préoccupé par ses déboires d'adolescent. Quand Sir Loup, un vieil homme qui conte les histoires des grands dieux arrive un jour, il est grand temps de partir avec tante Pol à la recherche de quelqu'un ou d'un objet. Au cours de leur périple, ils vont se joindre à un petit groupe d'hommes qui au premier abord ne payent pas de mine, mais qui s'avèrent être des gens à qui il ne faut pas chercher de noises. Ils vont tous parcourir un peu de chemin pour se retrouver à chaque fois dans le collimateur d'un espion. Mais qui est donc cet homme, et surtout quels rôles ont-ils tous à jouer dans cette histoire. Pourquoi Garion ne sent il pas à sa place? Et surtout que lui cache tante Pol, et pourquoi à t'il ce sentiment de trahison envers elle.

Bon on ne va pas se mentir, j'ai adoré l'univers que David Eddings nous dépeint. Après le début où on est noyé sous une multitude de personnages, de dieux et de prophétie, on entre vite dans le récit. En effet la plume de l'auteur est d'une fluidité parfaite, très poétique par moment et sans longueurs là où peut-être il en aurait fallut. J'ai aimé le destin du garçon qui ne nous est pas encore totalement dévoilé mais dont on en apprends un peu par-ci par-là mais j'ai surtout aimé cette quête où chacun a son rôle à jouer.

Les personnages sont tous attachants, ils ont tous leur petit truc qui fait qu'on ne veut pas se séparer d'eux.

On prends aussi plaisir à écouter Sir Loup conter les histoires des royaumes, mêlant mythologie et prophétie, mais toujours sous couvert d'anonymat. En effet ici, certains personnages ne sont pas ceux qu'ils prétendent être mais on le sais dès le départ même si les mots ne sont pas mis.

Et c'est d'ailleurs ce petit point qui me chiffonne, on voit les choses venir dès le début de leur quête avec tout les indices qui sont disséminés tout au long du récit.

J'ai surtout aimé ici le sens de la répartie des personnages et leur humour, on ne s'ennuie jamais tellement il y a de l'action. Le roman se lit très vite, surtout grâce aux nombreux dialogues qu'il comporte. J'ai vraiment hâte de retourner dans cette saga pour retrouver tous nos héros, pour voir comment va évoluer Garion maintenant un peu au courant de son histoire.

En bref, parfait pour commencer dans la Fantasy malgré le trop grand nombre de personnages qui pourrait faire perdre la tête. Mais un fantasy qui se lit très vite, très bien, avec une touche d'humour mais dont on voit les choses arriver très rapidement.

Afficher en entier
Pas apprécié

Je ressors de ce livre assez déçue. Comme dit précédemment, j’avais eu de bons échos pour ce roman, je m’attendais donc à passer un bon moment. Malheureusement, cela n’a pas été le cas.

Pendant une bonne partie du roman, j’ai eu l’impression d’être dans une longue introduction. Celle-ci est nécessaire pour découvrir l’univers créé par l’auteur. Au départ, j’ai aimé cette découverte mais à force, je me demandais quand l’action allait arriver.

J’ai lu jusqu’à la moitié du roman avant de me décider à lire la suite en diagonale. Je n’y ai pas trouvé d’éléments qui m’auraient pousser à lire plus en profondeur ce roman.

L’univers créé par l’auteur a l’air prometteur mais la lenteur du récit m’a fait lâché prise.

Je ne peux pas dire grand chose sur les personnages à part que j’ai aimé le caractère de tante Pol.

En bref, c’est une saga que je ne continuerai pas. L’univers créé par l’auteur n’a pas suffit à me convaincre.

Afficher en entier

Date de sortie

La Belgariade, Tome 1 : Le Pion blanc des présages

  • France : 2008-02-21 - Poche (Français)

Activité récente

tek l'ajoute dans sa biblio argent
2022-04-18T08:50:20+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 1337
Commentaires 130
extraits 29
Evaluations 240
Note globale 8.34 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode