Livres
614 674
Membres
712 321

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Circé



Description ajoutée par MARQUISE66 2020-07-05T16:13:53+02:00

Résumé

Fruit des amours d'un dieu et d'une mortelle, Circé la nymphe grandit parmi les divinités de l'Olympe. Mais son caractère étonne. Détonne. On la dit sorcière, parce qu'elle aime changer les choses. Plus humaine que céleste, parce qu'elle est sensible. En l'exilant sur une île déserte, comme le fut jadis Prométhée pour avoir trop aimé les hommes, ses pairs ne lui ont-ils pas plutôt rendu service ? Là, l'immortelle peut choisir qui elle est. Demi-déesse, certes, mais femme avant tout. Puissante, libre, amoureuse...

" Un charme absolument envoûtant. " Le Monde des Livres

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 407 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Laurien 2018-08-01T09:54:29+02:00

Toute ma vie, je suis allée de l'avant, et à présent, je suis ici. Si j'ai une voix de mortelle, laissez-moi aussi avoir le reste. Je lève la coupe remplie à ras bord à mes lèvres, et je bois.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

https://uneplumedetrop.wordpress.com/2019/01/07/circe-madeline-miller/

Circe ou Circé en français est mon plus grand coup de coeur littéraire. Depuis toute petite je suis passionnée par la mythologie.

C’est avec plaisir que j’ai commencé ce livre. Mais je ne m’attendais pas à l’aimer autant.

Tout d’abord, pas besoin de s’y connaître en mythologie. Soit on redécouvre des mythes et légendes, soit on les découvre. Madeline Miller explique avec soin, chaque petit détail compte et tout est bien expliqué. J’ai beau être passionné, ce roman m’a appris tellement de choses et dès que je l’ai terminé j’ai fait de multiples recherches pour mon plaisir personnel.

En plus d’être merveilleusement bien expliqué, c’est divinement bien écrit. Il y a de magnifiques citations et tout est décrit avec beauté et poésie. Néanmoins, Madeline Miller vulgarise la mythologie, ce qui la rend plus compréhensible mais aussi plus moderne. Les dialogues et les thématiques sont actuels.

Et des thématiques il y en a! Ce roman est féministe, on y parle aussi du bien, du mal, surtout du fait qu’il n’y a pas forcément de limite entre les deux. Les personnages sont gris et sont bien définis avec un caractère bien à eux. Même Circé n’est pas parfaite, bien au contraire. On suit son évolution et sa vie (1000 ans), harcelée petite elle devient redoutable. Mais ce livre relève aussi des sujets tels que le viol, la bipolarité, la tromperie, le mensonge, on met à mal la pureté, mais il y a aussi le côté positif des choses: l’amour, accepter les autres tel qu’ils sont, le pardon, l’espoir et la solidarité féminine.

Le scénario regorge de nombreuses surprises et de direction vers lesquelles on ne s’attendais pas, même en connaissant l’histoire de Circé. Le récit est parfois assez lent mais est très relaxant.

Il s’agit réellement d’une lecture enchanteresse, que je ne pourrais jamais m’arrêter de conseiller. La fin est bouleversante et tous les mots de Madeline Miller m’ont touché à jamais.

Afficher en entier
Lu aussi

Mon avis par rapport à cette lecture est extrêmement mitigée. Je m'attendais à adorer ce livre car je suis passionnée par la mythologie grecque, et surtout on m'a présenté ce livre comme relatant l'histoire d'une femme forte, d'une sorcière puissante. Et au final j'ai été fortement déçue du personnage de Circé, et même de l'histoire en elle-même (il a fallu attendre un peu plus de 80% pour que je trouve enfin l'oeuvre intéressante).

Concernant l'histoire, ce que j'ai aimé c'est que j'ai appris beaucoup de choses par rapport à la mythologie grecque. Spoiler(cliquez pour révéler)Par exemple, j'ai été surprise d'apprendre que la mère du Minotaure n'est autre que la soeur de Circé, que Jason a volé la toison d'or au frère de Circé, qu'Ulysse et Circé ont eu un fils qui a entrainé la mort de son père, etc.. Cependant, je regrette qu'il n'y ait pas vraiment de plus-value par rapport aux mythes de la mythologie grecque. J'ai apprécié les moments où l'auteur s'écartait ou interprétait différemment un mythe, mais je les ai trouvé un peu rares, c'est très surement la raison pour laquelle j'ai largement préféré les derniers 20% par rapport à l'intégralité de l'oeuvre.

Selon moi, le plus gros problème de cette oeuvre c'est le style d'écriture auquel je n'ai absolument pas adhéré. Je l'ai trouvé maladroit, expéditif, haché. A plusieurs moments ma lecture était confuse en raison de l'écriture, j'ai eu beaucoup de mal à véritablement entrer dans l'histoire, à m'attacher aux personnages en raison de cela. De plus, on m'a vendu ce livre comme étant féministe et avec une approche sorcellerie/herboristerie/"wicca". Sauf que j'ai trouvé que ce n'était absolument pas le cas. Ces deux thèmes étaient parfois abordés mais de manière beaucoup trop suscinte, ils ne sont pas assez développés. J'aurais voulu plus de choses liées à l'herboristerie (et simplement citer des plantes par ci par là, et encore l'auteure a été radine à ce niveau là aussi, n'est pas suffisant pour moi), et surtout j'aurais voulu que ce livre nous montre vraiment une femme qui apprend à être sure d'elle, à avoir confiance en elle, à être forte (ou voit que de base elle est forte), et non une femme qui se rabaisse toutes les 20 pages et qui répète que vivre seule avec ses animaux c'est "TERRIBLE".

D'ailleurs ceci m'amène forcément à parler des personnages. Donc tout d'abord Circé. Je ne l'ai absolument pas aimée. J'ai vraiment eu l'impression de lire l'histoire d'un personnage qui se dévalorise tout le temps, alors même qu’on se rend compte en tant que lecteur qu’elle est forte. Elle se dit mauvaise fille par rapport à son père, idiote par rapport à ses frères et sœur, naive par rapport aux dangers de la vie, mauvaise mère pour son fils, etc. Mais au final on voit qu’elle cherche à défendre son fils et à le protéger même s’il ne le voit pas forcément, qu’elle est tout aussi voire plus intelligente et forte que ses frères et sœur, qu’elle possède une force de caractère, etc. En tant que lecteur on voit qu'elle est forte, puissante, mais le fait qu'elle se dévalorise en permanence, qu'elle prend trop à coeur les paroles des autres quitte à changer son opinion de ce qu'elle aime en fonction de leur appréciation (elle adorait être seule au début avec ses animaux et ses sorts, et dès que Pasiphaé et Médée l'ont moqué par rapport à ça elle a considéré leurs dires commes des paroles saintes, j'ai même eu l'impression qu'elle stigmatisé ce mode de vie par moment ce qui me fait tiquer). Selon moi, il est difficile d’apprécier un tel personnage qui malgré ses évolutions a du mal à voir tout le chemin qu’elle a parcouru, qui n’a pas confiance en elle, qui se dévalorise, qui ne s’aime pas (j'ai envie de dire difficile d’aimer quelqu’un qui ne s’aime pas de base). Et d'un coup durant les derniers 20% du livre (voire même 10%) on trouve une nouvelle Circé un peu plus sûre d'elle, qui semble avoir confiance en elle, capable d'affronter ses peurs et ses démons passés. Mais j'ai vraiment eu l'impression que cela arrivait comme un cheveu sur la soupe. J'ai récemment lu ACOSF (le 4e tome de la saga ACOTAR), où l'on suit Nesta qui doit apprendre à avoir confiance en elle, à se pardonner ses actes passés, à avancer vers un futur meilleur, et à faire face à ses peurs et ses démons. Dans ce livre on voit bien son évolution, on voit les étapes de sa "transformation". Dans le cas de Circé, on ne voit absolument pas cela selon moi, c'est soudain, comme un coup de baguette magique. Au final j'ai eu l'impression que le développement de ce personnage suivait parfaitement le style d'écriture de l'auteure, c'est abrupt et cela prend au dépourvu.

Concernant les autres personnages, je ne sais si c'est en raison du caractère haché de l'oeuvre mais je n'ai pas réussi à m'attacher à euxSpoiler(cliquez pour révéler)et pourtant il y avait de bons personnages comme Dédale ou Ulysse, mais pour le premier je suis restée indifférente, et pour le second je me souviens que j'adorais lire et regarder ses aventures à la télé, mais l'auteure l'a dépeint d'une façon qu'il m'a fortement déplu. Spoiler(cliquez pour révéler)Concernant Télégonos, je ne comprends pas pourquoi il semble haïr à ce point sa mère, elle l'a élevé seule, elle l'a protégé et défendu toute sa vie et au final il l'a traite comme un chien. Je connais des enfants élevés par leurs seules mères qui sont beaucoup plus reconnaissants par rapport à elles ... Spoiler(cliquez pour révéler)Le seul point à peu près positif par rapport aux personnages est Télémaque (et peut-être un peu Pénélope), qui a un bon développement (un peu court étant donné qu'il n'arrive qu'à la fin de l'histoire) et qui est appréciable. Mais je trouve cela triste que de toute l'oeuvre je ne puisse citer qu'un seul personnage que j'ai apprécié, alors même qu'il n'arrive que durant les derniers 20% de l'oeuvre.

Au final je ressors de cette lecture assez déçue. Quand je voyais les notes et les commentaires pour ce livre j'étais vraiment emballée, mais j'ai vité déchanté. Je crois au final qu'on m'a trop survendu ce livre. Mais je sais que même sans cela ce livre n'aurait pas fait parti de mes meilleures lectures car il manque sévèrement de développement, et est sujet à de trop nombreuses répétitions.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par plumanna 2020-04-03T13:15:35+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par altenaissa 2022-09-26T20:48:24+02:00
Or

Chronique

Circé

Une des meilleures lectures de l’année

L’été dernier j’avais découvert avec un immense plaisir la plume de Madeline Miller dans le Chant d’Achille, réécriture magistrale de l’Illiade d’Homère qui reste encore aujourd’hui un de mes livres favoris.

Circé se place dans sa continuité et est apparenté de mon point de vue à l’Odyssée. On suit ici la magicienne Circé, fille du titan Hélios et de la nymphe Persée, dès sa plus tendre enfance. Puis bannie de l’Olympe, lorsqu’elle s’exile sur l’île d’Ææa dans la plus profonde solitude. Et c’est dans cette isolement, qu’elle trouve son salut. Figure féminine d’exception, à la fois fragile et puissance, elle incarne une forme magistrale de combat. Son pouvoir trouve sa source dans la nature, en elle, et dans la magie que seule sa famille possède. A la fois magicienne et déesse elle est complexe dotée d’une grande humanité et d’une capacité émotionnelle, inconnue des autres dieux. Dès lors, la métamorphose des marins odieux en pourceaux est une réponse, à la misogynie, et aux violences ordinaires que la société patriarcale fait aux femmes…

J’ai été très touchée par Circé, sa construction en marge de la famille, sa sensibilité.

En ce qui concerne le travail de l’autrice, il s’agit à mon avis d’un des plus abouti, des plus précis et des plus qualitatifs de l’époque. Son vocabulaire est soigné et recherché sans jamais donner d’impression de lourdeur, sa façon d’amener le récit mythologique est sans égale. Il ne s’agit ni d’un cours d’histoire, ni d’une définition de dictionnaire, et tout est réactualisé pour toucher aussi notre temps. Je suis très admirative.

Un roman à lire et à relire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sarachan 2022-09-26T11:38:55+02:00
Diamant

C'était absolument incroyable! Un véritable roman épique, qui allie incroyablement bien le récit antique et sa mythologie aux romans plus centrés sur les émotions internes récents. C'est une véritable plongée dans la psyché de Circé, dans ses épreuves, dans ses doutes et ses erreurs, mais aussi ses joies. J'adore la façon dont on découvre les premiers chapitres, remplis de dieux terrifiants, et la façon dont est utilisé la fatalité, le destin, le fait qu'il y ai des êtres impitoyables et touts puissants que même avec la meilleure volonté, Circé ne pourra jamais vaincre. C'est vraiment un parfait mélange des deux mondes, ancien et nouveau, mythe épique et roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aventurine20 2022-09-25T10:05:31+02:00
Diamant

Ce n'est qu'en tournant la toute dernière page que j'ai compris que cette lecture avait été un coup de cœur. J'ai pourtant aimé dès les premiers chapitres cette histoire qui nous plonge dans la mythologie grecque à travers le destin de Circé, d'une manière si abordable. Combien de fois ai-je entendu parler des dieux et des titans sans pouvoir me souvenir clairement de ce qu'on venait de me raconter ? C'est la première fois que ces histoires restent, elles se sont installées en moi, elles ont dessiné un monde que je pouvais parcourir pour la première fois. Et au-delà de l'immensité de ces siècles passant en quelques pages, il y a surtout le personnage de Circé, auquel je me suis attachée de plus en plus. Je la comprenais, j'avais de la peine pour elle et j'avais envie qu'elle rassemble son courage une énième fois pour faire face à sa destinée difficile, aux jeux prévus par les dieux et qui ne lui laissaient aucun répit.

J'ai aimé rencontrer d'autres personnages dont j'avais déjà entendu le nom, mais qui semblaient réels pour la première fois. J'ai aimé naviguer dans cette histoire si particulière qui a pris place peu à peu dans mon cœur, et ce n'est qu'à l'idée de quitter Circé, prenant la décision qui lui ressemblait le plus, que j'ai compris à quel point ce roman m'avait touché. Cela fait longtemps que j'entendais parler de ce dernier, longtemps que j'hésitais à parcourir ses pages, mais j'aurais dû me lancer dans l'aventure dès le début, parce que je m'y suis sentie chez moi, tout simplement.

Une merveilleuse découverte qui me marquera encore un long moment et que je relirais sans aucun doute à l'avenir, pour retrouver ce paysage unique et cette déesse inspirante, à sa manière.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par OceanOfBooks 2022-09-22T10:53:14+02:00
Or

(Retrouver tous mes avis lectures sur mon instagram @ocean.ofbooks)

《 - Madame, dit-il. Ton nom ? Qui devons-nous honorer pour notre repas ?

- Vous êtes dans la maison de la déesse Circé, fille d'Hélios. 》

Mon histoire est à la fois secrète et connue de tous, lumineuse et sombre, mais peut-être que l'un d'entre vous acceptera de l'entendre sans me juger.

Je suis née des amours du Titan Hélios, dieu du soleil personnifié et de la naïade Persé, gardienne des fontaines et des ruisseaux. J'ai une sœur Pasiphaé et deux frères Persés et Æétés, cependant je ne vous direz pas que nous étions proches, jouant et riant ensemble comme une grande et belle famille car cela serait un mensonge mais nous avons toutefois une chose en commun : nous sommes tous les quatre des Pharmakis, des sorciers. À cause de ce que je suis, pour l'exemple et pour mes fautes, je fus condamné à l'exil sur l'île d'Ææa par mon père et par Zeus en personne. Sur cette île où j'ai vécu de nombreuses années j'ai appris, compris mon don et j'en ai usé croyais moi, parfois par simple envie, par plaisir ou par nécessité. J'ai vu passer de nombreuses nymphes, divinités et marins, et également ceux que vous appelez aujourd'hui encore "héros". J'ai vu la vie et la mort, entouré de mes loups et de mes lions, j'ai aimé et j'ai haï tantôt comme une déesse tantôt comme une simple mortelle. Mon nom est Circé, vous êtes ici en ma demeure, prenez place à ma table, mangez, buvez, et écoutez mon histoire.

Un coup de cœur.

J'ai beaucoup lu sur le mythe de Circé et je dois dire que cette réécriture est à la fois réaliste et magnifique. Tout en changeant certains détails tout reste parfaitement en accord avec ce personnage particulier et complexe. C'est beau, touchant et on a envie de se rendre sur l'île Ææa pour la rencontrer. L'autrice réussit l'exploit, tout en nous gardant sur l'île, de nous faire vivre les histoires de divers personnages de la mythologie grecque et je trouve ça très fort de sa part. Une lecture que je recommande vraiment à tous les fans de mythologie ou non.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AngelinaSabiani 2022-09-17T21:18:27+02:00
Diamant

𝒞𝒽𝑒̀𝓇𝑒 𝒞𝒾𝓇𝒸𝑒́,

Toi l’oubliée, la mal aimée, l’insultée puis la redoutée. J’ai lu ton histoire.

𝐿𝒶 𝑔𝑒𝓃𝑒̀𝓈𝑒 𝒹’𝓊𝓃 𝓂𝓎𝓉𝒽𝑒

Tu as grandi sans amour ni tendresse, rejetée par les gens qui auraient dû te choyer. Tu t’es sentie différente, incomprise, bizarre. Que l’immortalité est longue quand elle est peuplée d’insultes et de brimades.

C’est le chagrin qui a brouillé ta vue, coupé ta respiration et embrasé ton cœur. Mais quand la douleur t’est devenue insoutenable, tu l’as transformé en une magie aussi belle que dévastatrice.

𝐿𝒶 𝓋𝑒́𝓇𝒾𝓉𝑒́, 𝓊𝓃𝑒 𝓆𝓊𝑒𝓈𝓉𝒾𝑜𝓃 𝒹𝑒 𝓅𝑜𝒾𝓃𝓉 𝒹𝑒 𝓋𝓊𝑒.

De victime, tu es passée à bourreau. Car tu as compris que tu étais la seule qui pouvait te protéger, et l’on t’a blâmé pour cela.

Car pour l’autre, la femme doit être douce et docile comme Pénélope pour être appréciée. Exprimer sa douleur, puiser sa force dans sa souffrance , apprendre de ses erreurs, acquérir le pouvoir et l’indépendance dans la solitude est inconcevable. Tu seras donc une sorcière.

La sorcière cruelle sur son île qui déteste les hommes. Ces même hommes qui t’ont meurtris jusque dans ta chaire. Tu es infâme de les transformer en cochon, même si c’est pour te protéger de l’horreur.

La peur et le pouvoir t’enivre, toi qui as toujours été seule et rejetée.

Tu ne feras rien comme les autres divinités, tu enfanteras dans la douleur puis aimeras ton fils jusqu’à l’étouffer.

Tu accompliras ce que les autres ont décrété impossible pour le protéger.

Tu perdras et pourtant tu te relèveras encore et encore en encaissant les coups bas, les traîtrises et ta peine.

𝒯𝑜𝒾 𝒞𝒾𝓇𝒸𝑒́, la fille de Titan, la nymphe, la sorcière. Tu es finalement la plus humaine de tous les personnages de cette mythologie.

Tu es l’exemple de la femme dans tout ce qu’elle est de plus beau, grand, fragile et magique. J’ai lu, j’ai ressenti et j’ai compris…

La plume de 𝐌𝐚𝐝𝐞𝐥𝐢𝐧𝐞 𝐌𝐢𝐥𝐥𝐞𝐫 est encore un coup de cœur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par emmapiot10 2022-09-12T20:33:37+02:00
Argent

Très belle histoire et très beau parcours de notre chère Circé. Même si j’ai trouvé ça un peu long en arrivant au milieu du livre, j’ai eu du mal à continuer mais j’ai bien fais parce que la fin en vaut le coup !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jeannon 2022-09-11T21:00:45+02:00
Diamant

Une claque ! Ça faisait longtemps que Circé était dans ma PAL mais je le repoussait toujours... quel dommage que je ne l'ai pas lu plus tôt ! Circé est boulverssante, forte, inspirante.... J'ai hâte de découvrir les autres livres de Madeline Miller et d'en apprendre plus sur la mythologie Grec !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lunasareader 2022-09-03T18:51:51+02:00
Bronze

Comme d'habitude un livre incroyable !!

On en apprend énormément sur la mythologie, et le fil de l'histoire est très bien ficelé.

Les allusions à Achille et Patrocle 🥹🥹🥹

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrce 2022-08-31T08:47:41+02:00
Diamant

Comme le sous-entend mon nom, ce livre m’a passionné. Madeline Miller nous livre une représentation unique de la magicienne. Tantôt considérée comme fillette, sorcière, amante... le tout pouvoir de la femme est mis en avant dans ce livre. C’est écrit avec extrême douceur. Nous y découvrons énormément de personnages de la mythologie. Circe est maintenant tatoué sur mon bras pour vous dire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par StephLejournaldunefan 2022-08-29T17:29:45+02:00
Or

Raconté à la première personne, Circé nous envoûte en nous racontant sa vie. Circé grandit auprès d’une famille qui la méprise et ne s’en cache pas. Alors elle se fait invisible, insignifiante en espérant que son père finira par la remarquer.

Quand Circé découvre les tourments de l’amour, elle se découvre une force incroyable et surtout un don particulier et elle sera prête à tout pour l’homme qu’elle aime. Mais Circé est une femme qui se fait trop remarquer. Elle est alors exilée sur une île déserte.

Contre toute attente, Circé va se révéler. Elle va apprendre à vivre et surtout, elle va apprendre seule à développer son don pour la sorcellerie. Les années passent, la solitude pèse parfois. Mais lorsque Circé est encore une fois confrontée à l’horreur des hommes face à une femme seule, elle va devenir une incroyable sorcière. Une femme forte qui refuse de se laisser faire. A n’importe quel prix.

Au fil des siècles, Circé va connaître l’amour, la mort, la magie. Elle va affronter sa famille, elle va se battre et assumer les erreurs qui l’ont conduite à cet exil. Le jour où elle deviendra mère, Circé affrontera même les Dieux pour son enfant.

Circé, c’est une histoire de femme qui vit sous le joug des hommes, mais qui va s’en défaire et qui va devenir maîtresse de sa vie. Et personne ne pourra l’en empêcher. C’est aussi une histoire de sororité avec une femme que l’on aurait jamais imaginée dans le cercle intime de Circé. Ensemble, elles seront plus fortes, même si elles ne pourront rien contre le destin choisi par les Trois Parques. Mais quoi que le destin lui réserve, Circé choisira elle-même son avenir.

Madeleine Miller nous offre une héroïne puissante et attachante. De son écriture fluide, elle nous emmène au fil des siècles et au gré des mythes grecs à la rencontre de Dieux, Demi-Dieux et Héros cruels mais toujours aussi fascinants.

Afficher en entier

Dates de sortie

Circé

  • France : 2018-04-10 (Français)
  • France : 2019-05-02 - Poche (Français)
  • USA : 2018-04-10 (English)

Activité récente

Rlksr l'ajoute dans sa biblio or
2022-09-27T11:46:04+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1407
Commentaires 221
extraits 60
Evaluations 575
Note globale 8.37 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode