Livres
549 443
Membres
589 092

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Circé



Description ajoutée par MARQUISE66 2020-07-05T16:13:53+02:00

Résumé

Fruit des amours d'un dieu et d'une mortelle, Circé la nymphe grandit parmi les divinités de l'Olympe. Mais son caractère étonne. Détonne. On la dit sorcière, parce qu'elle aime changer les choses. Plus humaine que céleste, parce qu'elle est sensible. En l'exilant sur une île déserte, comme le fut jadis Prométhée pour avoir trop aimé les hommes, ses pairs ne lui ont-ils pas plutôt rendu service ? Là, l'immortelle peut choisir qui elle est. Demi-déesse, certes, mais femme avant tout. Puissante, libre, amoureuse...

" Un charme absolument envoûtant. " Le Monde des Livres

Afficher en entier

Classement en biblio - 505 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Laurien 2018-08-01T09:54:29+02:00

Toute ma vie, je suis allée de l'avant, et à présent, je suis ici. Si j'ai une voix de mortelle, laissez-moi aussi avoir le reste. Je lève la coupe remplie à ras bord à mes lèvres, et je bois.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

https://uneplumedetrop.wordpress.com/2019/01/07/circe-madeline-miller/

Circe ou Circé en français est mon plus grand coup de coeur littéraire. Depuis toute petite je suis passionnée par la mythologie.

C’est avec plaisir que j’ai commencé ce livre. Mais je ne m’attendais pas à l’aimer autant.

Tout d’abord, pas besoin de s’y connaître en mythologie. Soit on redécouvre des mythes et légendes, soit on les découvre. Madeline Miller explique avec soin, chaque petit détail compte et tout est bien expliqué. J’ai beau être passionné, ce roman m’a appris tellement de choses et dès que je l’ai terminé j’ai fait de multiples recherches pour mon plaisir personnel.

En plus d’être merveilleusement bien expliqué, c’est divinement bien écrit. Il y a de magnifiques citations et tout est décrit avec beauté et poésie. Néanmoins, Madeline Miller vulgarise la mythologie, ce qui la rend plus compréhensible mais aussi plus moderne. Les dialogues et les thématiques sont actuels.

Et des thématiques il y en a! Ce roman est féministe, on y parle aussi du bien, du mal, surtout du fait qu’il n’y a pas forcément de limite entre les deux. Les personnages sont gris et sont bien définis avec un caractère bien à eux. Même Circé n’est pas parfaite, bien au contraire. On suit son évolution et sa vie (1000 ans), harcelée petite elle devient redoutable. Mais ce livre relève aussi des sujets tels que le viol, la bipolarité, la tromperie, le mensonge, on met à mal la pureté, mais il y a aussi le côté positif des choses: l’amour, accepter les autres tel qu’ils sont, le pardon, l’espoir et la solidarité féminine.

Le scénario regorge de nombreuses surprises et de direction vers lesquelles on ne s’attendais pas, même en connaissant l’histoire de Circé. Le récit est parfois assez lent mais est très relaxant.

Il s’agit réellement d’une lecture enchanteresse, que je ne pourrais jamais m’arrêter de conseiller. La fin est bouleversante et tous les mots de Madeline Miller m’ont touché à jamais.

Afficher en entier
Argent

Lire la revue complète sur: https://latentationdulivreenanglais.com/circe-madeline-miller/

Ma notation: 4/5

Comme je suis contente! Après avoir eu un gros coup de coeur pour The Song of Achilles, un roman magnifique sur tous les points, j’espérais sincèrement retrouver l’écriture prodigieuse de Madeline Miller ainsi que ses prouesses de conteuse en matière de mythologie. Circe a été une lecture entraînante par sa manière de revisiter mythes et héros, et contemporaine par sa façon d’aborder la valeur de la femme à travers son personnage principal. Eh oui! Dans ce contexte pourtant antique, le féminisme y est criant de modernité!

En lisant Circe, on a l’impression d’être aussi immortel que l’héroïne dont on suit l’histoire. On est un peu comme des dieux qui observent de loin la vie des mortels, à ceci près que nous sommes des humains spectateurs de leur vie tumultueuse! On croise de grandes figures de la mythologie, on est témoin des changements d’époque et surtout on est récepteur des échos du passé. Madeline Miller parvient à couvrir avec brio les moments clés de l’existence de Circé tout en nous faisant traverser les âges. C’est étonnant!

Mais sa plus grande réussite reste la démystification du personnage de Circé. Si on la connaît froide et calculatrice dans L’Odyssée, ici, on découvre une déesse défectueuse qui a du mal à se fondre dans les codes de la cruauté et de l’immortalité. La protagoniste est humanisée, pas par souci d’appréciation, mais parce que son rejet l’amène à chercher l’amitié là où elle peut la trouver, notamment chez les humains qui ne la jugent pas aussi sévèrement que le reste des dieux. La protagoniste s’est montrée très attachante!

Déjà, j’avais vite apprécié son tempérament. Circé se révèle certes naïve par moment mais ce que les gens pensent d’elle ne l’atteint qu’à un certain degré. Malgré qu’elle doive encaisser remarques désagréables et insultes déguisées, la déesse trouve toujours matière à rendre la balle: que ce soit en désobéissant à son père en entachant le prestige des Titans ou en se montrant plus courageuse et talentueuse que ces frères et soeurs, Circé montre sa force en affirmant ses convictions et sa différence! Et dans un monde masculinisé où les femmes n’ont pour monopole que la soumission, c’est d’autant plus parlant.

Ce qui m’amène d’ailleurs aux sujets modernes avancés par l’auteure. A travers Circé, Madeline Miller traite de la dominance masculine et de la façon dont elle se veut essentiellement abusive: que ce soit avec la férocité des dieux ou la vanité des humains, Circé est souvent la proie d’injustices alors qu’elle ne cherche que la compagnie et l’hospitalité. En voulant croire avant tout en la bonté de l’autre, elle apprend violemment de ses leçons, quitte à s’égarer parfois elle-même dans la brutalité! Son évolution a été éblouissante!

Comme je le disais tout au début, le récit est débordant de féminisme. Circé observe que le mérite des femmes est souvent laissé de côté: malgré leur part dans la réussite de leurs maris, elles n’ont droit à aucune reconnaissance. De ce fait, la plupart des personnages féminins se montrent stratégiques et ambitieux afin d’assurer un semblant de contrôle. Qu’il s’agisse de notre héroïne, de Pénélope, de Pasiphaé ou encore de Perséis, ces femmes ont une détermination sans faille et sont d’une intelligence redoutable! Elles défient le destin et le plient à leur grès, sans que personne ne s’en aperçoive, et finissent ainsi par marquer l’Histoire.

Cela dit, je tiens à préciser que les hommes ne sont pas stigmatisés, ce qui est un point très important! Au contraire, Circé rencontre des hommes bons qui vont marquer sa vie positivement. Je dirais même que l’auteure privilégie les relations saines avec des êtres ordinaires mais méritants, et qu’elle désacralise les rapports avec les hommes de pouvoir se révélant auto-destructeurs.

La parentalité est également un thème très présent. Si les divinités sont presque des parents adoptifs pour les demi-dieux qu’ils supportent, Circé voit par son vécu que ce rôle demande davantage d’une personne que le simple fait de créer. Il est ainsi question de monoparentalité, de burn-out, d’éducation familiale, mais aussi de fierté, d’amour et d’instinct de protection. Selon moi, Circé n’a jamais paru aussi forte et audacieuse que lorsqu’elle s’est détachée de son statut de déesse pour expérimenter ce qui fait le mérite des mortels!

J’ai aussi aimé le fait que le roman mélange plusieurs mondes. On fait la rencontre des Titans, des Olympiens, des Nymphes, des demi-dieux, des monstres… A travers le regard de Circé, on (re)découvre bon nombre de mythes et légendes qui donneraient quasiment le sentiment de lire une vraie épopée! Et le tout est écrit avec une prose absolument magnifique! Oh puis, on entend parler de Achille et Patrocle… Snif.

Finalement, ce qui m’a empêchée de donner la note maximale, c’est le côté « romance » qu’entretient Circé avec certains personnages que j’ai trouvé assez ennuyeux… Je trouve qu’il ne se passait pas grand chose d’important dans ces moments-là et que ces journées étaient assez répétitives….

Bref, j’ai adoré suivre une protagoniste aussi imparfaite, d’autant plus que son développement a été impressionnant et pertinent. J’aime beaucoup la fin, l’auteure a su faire de Circé une héroïne profonde.

Note: ce livre comporte une scène de viol et d'autres passages violents.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par plumanna 2020-04-03T13:15:35+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Alasca 2021-05-02T11:18:50+02:00
Diamant

Très belle surprise : un livre tout aussi envoûtant que Circé elle-même. L'écriture est fluide, les personnages sont justes, tout aussi monstrueux que touchants. Ce livre offre une autre perspective et point de vue sur la mythologie grecque.

J'ai hâte de découvrir le Chant d'Achille.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VampireAcademyTeam 2021-04-30T16:42:32+02:00
Argent

Moi qui avait tellement adoré Le Chant d'Achille, je me suis dit que je ne pouvais pas passer à côté d'un roman du même auteur traçant cette fois ci l'histoire de la sorcière de l'Odyssée. J'ai été agréablement surprise, on nous la dépeint de manière un peu acariâtre et pas franchement attachante et émouvante. Or Circé est une femme véritablement intéressante et elle est passée par tant d'épreuves que l'on ne peut que la plaindre sincèrement. Le bémol que je mettrais à cette lecture est, à mon plus grand désarroi, un excès d'empathie pour le sort de Prométhée qui loin de m'être inconnu, m'a fait de la peine lorsqu'au début du roman on le châtie violemment avant d'être placé sur la montagne pour se faire dévorer quotidiennement le foie. Ce menu détail vis à vis de l'histoire de Circé à bien failli me coûter un décrochage et un abandon de ma lecture. Ce que, avec le recul, j'aurai regretté. Car tout le reste j'ai dévoré ce roman pour connaître la vie de la sorcière la plus mythique qui soit. Donc ce n'est pas un coup de cœur comme pour le destin d'Achille et Patrocle mais j'ai beaucoup apprécié.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elywenne 2021-04-28T21:30:40+02:00
Or

Une lecture fascinante et envoûtante que celle de la sorcière Circé selon Madeline Miller accompagnée de sa plume poétique et délicate.

Malgré quelques longueurs, ce fut un réel plaisir de découvrir et redécouvrir ces grands noms de la mythologie grecque de façon aussi moderne et intelligente. L'œuvre est toute en poésie mais sans niaiserie, il n'y a ni gentil ni méchant, uniquement le récit cru et romancé de la vie de cette figure souvent dénigrée ou montrer comme sans pitié alors que nous découvrons ici une divinité mais aussi une fille, une mère et une femme méprisée qui a su tirer sa force de ses faiblesses et prouver qu'elle valait autant que ses semblables. Circé a fait des erreurs mais elle a appris d'elle et va tenter de les réparer.

C'est une véritable source d'inspiration tout comme ce livre permet une vraie introspection et apporte de l'espoir malgré les épreuves de la vie.

Une revisite sublime que je recommande vivement, soyez curieux de savoir qui se cache derrière Circé la sorcière, elle pourrait vous surprendre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CupcakesEtAlice 2021-04-27T23:25:08+02:00
Diamant

Une réécriture sublime de l'Odyssée focalisée sur Circé la magicienne. L'écriture de Madeline Miller est toujours aussi sublime et l'émotion est présente. On ressent chaque joie et chaque tourment de Circé (et le destin s'acharne vraiment). J'ai eu moins de claques émotionnelles que pour Le chant d'Achille mais ce texte d'une beauté inégalable est à découvrir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eloise-60 2021-04-23T18:03:46+02:00
Or

J'ai beaucoup aimé l'évolution de Circé tout au long du livre, elle s'émancipe peu à peu pour enfin devenir ce qu'elle veut vraiment. Malgré que le livre soit concentré sur Circé, on retrouve néanmoins l'histoire des grandes figures grecques de la mythologie !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jadina47 2021-04-16T09:27:08+02:00
Diamant

Une très bonne lecture, j'ai beaucoup aimé découvrir l'histoire de Circé. Le style d'écriture est très agréable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wonderbooks 2021-04-03T20:16:44+02:00
Or

En grande passionnée de mythologie grecque, j'étais très tentée par cette réécriture du mythe de Circé par Madeline Miller. Sans grande surprise, j'ai beaucoup apprécié ma lecture, envoûtante et passionnante.

J'ai beaucoup de mal à dire ce qui m'a plu dans ce roman, mais je pense que j'ai avant tout apprécié la nuance du personnage Circé. Dans la mythologie grecque, elle est un peu la grande méchante qui transforme les hommes d'Ulysse en porcs, mais l'autrice nous dévoile bien d'autres aspects de sa personnalité. Victime des puissants et des hommes, Circé est une femme battante qui va se fonder une forme de liberté sur l'île où elle a été exilée. Son récit est une véritable quête identitaire qui m'a beaucoup touchée. J'ai aimé suivre ce personnage complexe et singulier dans ses combats, ses doutes et sa solitude.

Loin de se focaliser sur Circé, le récit de Madeline Miller est incroyablement riche. L'histoire de Circé vient se confronter avec celle d'autres personnages mythologiques : Ulysse, Scylla, Dédale… J'ai vraiment adoré cet aspect "toile d'araignée" qui rend l'intrigue plus complexe et prenante. Evidemment, pas besoin d'avoir des connaissances monstrueuses en mythologie grecque pour apprécier : il y a même un index des personnages à la fin du livre et l'autrice vulgarise plutôt bien les mythes qu'elle aborde.

Même si elle se base sur des légendes millénaires, cette réécriture demeure moderne et actuelle grâce aux thématiques abordées. Dans Circé, on parle aussi bien de mensonge, de tromperie que de maternité, de sororité et d'acceptation de soi et des autres. Loin de tomber dans le lourd, Madeline Miller aborde les différents sujets avec beaucoup de subtilité et de poésie. J'ai vraiment accroché à son style simple, mais dynamique qui rend le récit très immersif.

En résumé, Circé est une excellente réécriture qui revisite un mythe bien connu avec un regard moderne et nuancé. J'ai aussi bien accroché à l'intrigue qu'au style d'écriture et aux personnages et je vais m'empresser de découvrir "Le chant d'Achille" de la même autrice.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EMIlou 2021-03-31T20:35:53+02:00
Bronze

Bon, malgré les points positifs (une réécriture du mythe, un bonne documentation, des psychologies plutôt bien peintes) je suis très déçue... le rythme n’est pas assez soutenu pour me garder en haleine, Circé est prisonnière du regard des autres et il y a un certains nombres de longueurs.

Tout simplement, le style ne m’a pas touchée et ce roman n’était pas fait pour moi à ce moment-là de ma vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lyna-booklover 2021-03-25T08:11:54+01:00
Argent

J'ai adoré cette vision de la mythologie

Circé n'était pas assez développé dans l'Iliade, ici on découvre son parcours, le pourquoi de ses humeurs. C'est vraiment un parcours initiatique montrant l'élévation d'une femme forte et puissante. Ses frères et sœurs sont vraiment des enfoirés mais bon vous me direz entre divinités, les liens du sang ne valent pas grand chose...

Par contre moi qui aime beaucoup le titan Hélios j'ai été un peu triste de le voir si froid pour une divinité du Soleil...

Sinon, un gros coup de cœur car la plume est très fluide et la vision innovante !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cacoethes-scribendi 2021-03-22T18:03:08+01:00
Argent

Le nom de Circé était associé dans mon esprit à celui d’une mystérieuse sorcière, un des obstacles sur la route d’Ulysse pour rentrer à Ithaque.

Ce roman est son histoire. Par la même occasion, il nous rappelle que les personnages secondaires de certains mythes ont leur propre passé et leur propre destinée, qu’ils ne sont pas que des figurants dans l’anecdote d’un héros et que les histoires peuvent varier en fonction de l’interprétation que choisit d’en faire le conteur…

Raconter l’histoire de Circé, c’est commencer par la guerre entre les Titans et les Olympiens. C’est se perdre entre la multitude de divinités grecques. C’est rencontrer Hélios, son père, le soleil ; Prométhée, puni pour avoir offert le feu aux êtres humains ; Dédale, Ariane et le Minotaure ; Médée et Jason. Et bien entendu Ulysse dont le passage bouleversera la vie millénaire de Circé.

Circé est une déesse mineure, une nymphe. Mais comme ses frères et sa sœur, elle développe une aptitude étonnante pour la sorcellerie. Cette magie, différente de celle des dieux et déesses, lui permettra de se défendre tant contre certain.e.s mortel.le.s que contre les divinités qui veulent lui nuire.

Exilée sur une île, Circé vit en harmonie avec la nature et apprend à utiliser ses dons de sorcière. Bien que sa survie soit facilitée par sa magie, sa solitude confinée en pleine nature m’a fait penser à d’autres histoires, comme Le mur invisible ou Dans la forêt.

Ainsi, ce roman est parfois un peu contemplatif et pourtant je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Circé bouillonne de vie, réfléchit beaucoup sur elle-même, ne renonce jamais lorsqu’elle a une idée en tête.

J’ai aimé découvrir le monde des Titans, car on connaît mieux celui des Olympiens dans la culture populaire, mais aussi redécouvrir de nombreux mythes différents.

C’est une superbe idée de donner vie d’une manière « moderne » à ces héros et héroïnes de l’Antiquité et ça permet de réviser un peu sa culture générale !

Bien entendu, mettre en avant la figure de Circé n’est pas anodin : de sombre sorcière, faire-valoir de la ruse d’Ulysse dans la version d’Homère, on la voit ici comme une femme forte qui n’hésite pas à se défendre contre ses agresseurs. C’est une posture parfaitement dans l’air du temps et qui fonctionne à merveille ici !

Je recommande ce roman à la fois aux personnes qui s’y connaissent un peu en Antiquité grecque (ou qui ont une très bonne mémoire de leurs cours d’école, comme c’est mon cas) comme aux novices : dans le premier cas vous aurez plaisir à retrouver des personnages de mythes connus et dans l’autre vous associerez le plaisir de lecture avec de la culture :p

Afficher en entier

Dates de sortie

Circé

  • France : 2018-04-10 (Français)
  • France : 2019-05-02 - Poche (Français)
  • USA : 2018-04-10 (English)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 505
Commentaires 91
extraits 36
Evaluations 232
Note globale 8.37 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode