Livres
411 276
Membres
320 198

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

54 minutes



Description ajoutée par boutchoune 2017-10-31T12:19:49+01:00

Résumé

10 h 08 – KEVIN

Mec, il se passe quoi ? Réponds-moi !

10 h 09 – SYLVIA

Tyler est revenu.

10 h 11 – MATT.

Claire j’ai trop peur. Il tire sur les gens. Qu’est-ce que je fais ? CLAIRE DÉCROCHE S’IL TE PLAÎT !

10 h 27 – AUTUMN

Ça ne peut pas être vrai. Ça ne peut pas être Ty. Ça ne peut pas être mon frère.

10 h 30 – TYLER

Aujourd’hui vous m’appartenez tous.

Aujourd’hui vous allez m’écouter.

Afficher en entier

Classement en biblio - 116 lecteurs

Or
32 lecteurs
PAL
53 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par issvny 2018-04-02T08:09:30+02:00

Ty... j'ai peur de le perdre aussi.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par ainho64 2018-04-13T12:41:50+02:00
Or

J'ai lu le livre hier soir et j'ai fini en pleurant évidement...

C'est vraiment une histoire triste, pleine d'espoir si on peut dire mais crève-cœur. L'histoire, une fusillade, se déroule sur 54 minutes répartie entre 4 points de vue qui détaillent ce qu'il se passe du cote de chacun au moment et a l'endroit ou ils sont. Au debut, ils nous perdent un peu car il y a beaucoup de liens (ex, amis, jumeaux...) mais au fur et à mesure ça va. Enfin j'en garde un souvenir positif même si j'ai quelques remarques. Ca aurait été intéressant de mettre le point de vu de Tyler; et je n'ai pas compris pourquoi attacher une telle importance a "Opportunity", enfin sauf pour accentuer le coté dramatique, mais bon j'ai trouvé cela un peu exagéré. Malgré tout un bon livre, émouvant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Obscurette 2018-03-20T11:25:16+01:00
Or

Wow... Voilà un livre que je ne suis pas prête d'oublier !

Le cap du flot d'informations à assimiler dès le départ (du fait de quatre protagonistes) se fait vraiment facilement. Oser mettre autant de personnages dans une histoire, c'est risquer de perdre le lecteur en chemin, mais Marieke Nijkamp s'en sort haut la main !

De plus, ses personnages sont très divers et ont leur propre histoire, leur propre personnalité. Je les ai trouvé extraordinaires et carrément originaux, d'autant plus que l'histoire se déroule dans un cadre réaliste (pas quotidien, mais réaliste).

En bref, un chef-d’œuvre émouvant et difficile à lâcher une fois qu'on y a plongé !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Claudia-9 2018-03-13T22:16:24+01:00
Diamant

Ce livre m’a angoissé jusqu’au bout. 54 minutes est le temps qu’a duré l’histoire, il s’agit d’une fusillade dans un lycée. Chaque chapitre dure 2 à 3 minutes et ce sont plusieurs personnages qui nous racontent l’histoire selon le lieu où ils se trouvent. J’ai lu ce livre en quelques jours, je me suis mise à la place des victimes, mais aussi à celle du tireur. Chaque chapitre nous prend aux tripes et chaque fois qu’on aimerait dire ouf, un autre incident fait apparition. Un livre qui vous tient en haleine jusqu’au bout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Clary33 2018-03-05T10:43:15+01:00
Lu aussi

Un livre qui ma beaucoup ému, l'histoire est crève coeur mais tellement poignante, sa a été un réel coup de coeur.

Je me suis beaucoup attachée aux personnages, le roman nous fait beaucoup réfléchir...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chloe38200 2018-02-25T11:07:58+01:00
Or

J'ai été agréablement surprise. J'en avais tellement entendu parler que j'avais peur d'être déçue, mais non !

Les personnages sont creusés, ils m'ont tous inspirés des émotions et j'ai été sensible a leur situation. Leur passé est complexe ce qui est un bon point.

Le suspens est bien présent, et je ne m'attendais pas à ce que ce soit aussi violent, mais pareil, ça a été un bon point.

J'étais scotchée au roman au point que je ne l'ai reposé que lorsque je l'ai fini.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par OLDB 2018-02-18T17:32:18+01:00
Diamant

J'avais vu ce livre passer sur les réseaux sociaux, mais je ne m'y été jamais attardée, et je n'avais jamais lu le résumé ni lu de critiques avant de passer à la Fnac et d'être prise de curiosité. J'ai finalement adoré le résumé, et je n'ai pas cessé d'y penser jusqu'à ce que je craque enfin.

Il faut savoir que j'ai toujours été énormément attirée par les histoires de fusillades dans les écoles. Depuis que je suis gosse, j'ai toujours été intriguée par la fusillade de Columbine, je ne sais pas pourquoi,il y a des sujets qui bizarrement, nous attirent sans raison. Comme j'adore lire sur la Seconde GM, j'adore aussi lire sur les fusillades dans les écoles. J'avais d'ailleurs moi-même commencé l'écriture d'un roman il y a quelques années sur le après d'une fusillade.

Je me souviens avoir lu Hate List lorsque j'ai recommencé à lire en 2014, forcément j'avais immédiatement été attirée par son résumé, mais finalement, je ne l'avais pas aimé tant que ça. Contrairement donc à ce dernier, j'ai adoré 54 minutes si je peux le dire de cette façon vu le sujet.

Parce que je ne pense pas que je puisse dire que j'ai adoré un livre sur ce sujet-là. Mais j'ai adoré les émotions que fait passer l'auteure. Le livre se déroule sur seulement 54 minutes soit moins d'une petite heure, et pourtant l'auteure réussit à nous tenir en haleine sur presque 300 pages sans qu'il n'y ait un seul moment d'ennui, ou une seule page qui ne sert à rien. Chaque page, chaque moment a son importance et les émotions sont là tout au long du livre.

On suit le point de vue de quatre personnages. Autumn, la soeur de Tyler (le tireur), Sylv la petite-amie de Autumn, Tomas le frère jumeau de Sylv et enfin Claire, l'ex copine de Tyler. Malgré ces nombreux points de vue, on ne se perd à aucun moment. Les chapitres sont plutôt courts, ils se passent chacun sur généralement 2 minutes.

Vraiment, j'ai beaucoup de mal à m'exprimer sur ce livre, il m'a fait passer par pas mal d'émotions, surtout à la fin. L'auteure n'a pas peur d'être réelle, et ce n'est pas parce que les personnages principaux partagent leur point de vue avec nous et font partie de la narration, qu'ils ne sont pas en danger. Je n'ai qu'un exemple qui me vient en tête mais c'est Game of Thrones. Comme pour cette série, ne vous attachez à aucun personnage.

Pour essayer de conclure cette chronique que j'ai énormément de mal à écrire, je l'ai lu en seulement 24h ce qui ne m'était pas arrivé depuis longtemps. Il est addictif, haletant, il est juste impossible à poser tellement on a envie d'en arriver au bout, on a envie que ce calvaire que vivent les élèves se termine. On veut savoir ce qu'il se passe à la fin, après ces 54 très longues minutes. Parce que l'auteure a réussit à me faire entrer dans ce lycée, c'est comme si j'étais parmi les élèves au beau milieu des tirs, des cris et du sang.

Alors je pense qu'on peut dire que j'ai beaucoup aimé ce livre. J'ai ressenti des émotions, je n'ai pas voulu le lâcher avant d'être sortie du lycée comme si j'étais une élève retenue prisonnière. J'ai réellement réussi à me plonger dans ce livre, alors je pense que l'auteure a fait un excellent job.

https://dreamingreadingliving.blogspot.fr/2018/02/54-minutes.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par apriltheseven 2018-02-16T14:37:36+01:00
Bronze

Vous avez sans doute entendu parler de ces tragédies évoquées dans les faits divers : un adolescent qui ouvre le feu sur ses camarades de lycée. C’est un sujet d’actualité qui a fait beaucoup de remous ces dernières années (et qui en fait même depuis deux jours, là). De quoi donner bien des sueurs froides. Marieke Nijkamp aborde ce sujet brûlant à travers son œuvre fictionnelle 54 minutes.

Dans ce court roman de 289 pages, nous suivons Tomás, Sylv, Autumn et Claire. Tous sont élèves à Opportunity School. Un jour, alors que deux d’entre eux assistent au discours de leur principale, un ancien lycéen fait son entrée, verrouille les portes et tire sur la foule. Il s’agit de Tyler, le frère d’Autumn. Mais alors que veut-il ? Pourquoi fait-il ça ? C’est à travers la voix de 4 personnages que les tourments de Tyler vont être révélés au grand jour. Minute après minute, nous allons marcher dans leurs pas et découvrir l’horreur de ce qui les attend.

C’était pour moi un vrai challenge de lire ce roman. Une amie m’en avait parlé, et si j’étais particulièrement attirée par le thème, je savais en revanche qu’il allait mettre mes nerfs à vif. J’ignorais si j’étais vraiment prête à le supporter. Finalement, j’ai tenté le coup.

Dès les premières pages, je n’ai pas pu m'empêcher d'avoir une boule dans la gorge, parce que je savais pertinemment ce qui allait se passer. Puis Tyler arrive et l’irréparable se produit. Là, on se sent étrangement claustrophobe. On se figure sans mal la détresse, le chagrin, la mort, le sang… tout cela nous explose en plein visage, et le lecteur n’est que l’impuissant témoin de cette tuerie de masse.

Ce qui fait la force de 54 minutes, c’est son rythme. À la fois effréné et terriblement lent. Le temps est comme ralenti. On est suspendu à un fil, passant minute après minute aux côtés des personnages. Et en même temps, la vitesse avec laquelle les éléments s’imbriquent donnerait presque le tournis. C’est finement amené de ce côté-là et ça ne fait qu’alimenter le caractère anxiogène du récit.

Marieke Nijkamp a décidé de donner la parole à 4 personnages. Tous sont des adolescents à l'aube de l'âge adulte. Ils ont des rêves, des aspirations, des fêlures et des secrets. Beaucoup de secrets. Leurs voix s'élèvent à l'unisson pour reconstituer l'histoire. Les témoignages, les sentiments et les émotions de chacun sont mis à nu. De temps à autre, des messages Twitter viennent agrémenter le récit pour nous rappeler qu’en dehors de ce huis clos, la vie continue, les gens s’agitent. Ça ne fait que renforcer la crédibilité de l’histoire.  

54 minutes repose sur un thème actuel. En sachant que de réelles personnes ont dû vivre un calvaire similaire, l’histoire n’en est que plus glaçante. Et l’auteur se sert de ça pour apporter plus de poids encore à son intrigue. Même si dans l’ensemble celle-ci m’a paru assez convenue, j’ai trouvé la plume d’une simplicité tranchante, presque chirurgicale. Cette absence de fioritures rend le rythme plus percutant encore.

La fragmentation des points de vue pour un livre aussi court est un risque en soi. Chaque témoignage tient sur 3 à 4 pages avant de passer au suivant, ce qui, pour ma part, m’a empêché d’être entièrement dans l’empathie avec les personnages. Je les ai trouvés émouvants dans leur fragilité, mais le roman se focalise sur l’instant ou sur des aspects très précis du passé de certains. Il est évident que le roman n’a pas pour portée de s’attarder sur tous les personnages en profondeur. Il y a plutôt un sentiment d’urgence et une rapidité dans les actions qui permet à la machine de s’emballer très vite pour nous laisser essoufflés en fin de course. D’ici quelques années, je ne pense pas me souvenir encore des personnages ; en revanche, je me souviendrai du thème de ce roman et ce qu’il m’a poussé à éprouver.

On peut également être tenté de se demander quelle est la morale d’un livre pareil. Je suppose qu’en plus de chercher à nous décrire l’horreur de l’acte, Marieke Nijkamp a également voulu nous expliquer ce qui pouvait se jouer dans la tête du tueur. Comment peut-on en arriver à tirer sur ses camarades sans autre forme de procès ? Qu’est-ce qui se cache vraiment derrière le masque d’un meurtrier ? Est-ce qu’il existe des raisons valables qui puissent justifier un acte aussi barbare ? Elle nous laisse nous faire notre propre avis sur la question…

En résumé, j’ai passé 54 minutes au cœur d’une tuerie. J’y ai rencontré des personnages fragiles et vulnérables. J’ai eu mal, mais pas autant que je le craignais. J’ai réfléchi, aussi. Parce qu’on a tendance à oublier que tout peut partir en vrille le temps d’un battement de paupières. Je n’ai jamais trouvé le temps aussi long et en même temps aussi rapide… Et n’oubliez pas : 54 minutes peuvent suffire à changer votre vie à jamais.

Ma chronique : https://april-the-seven.weebly.com/jeunesse---young-adult/54-minutes-marieke-nijkamp

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaBibliDeSo 2018-02-07T16:40:15+01:00
Pas apprécié

Aïe! Quelle lecture décevante après tous les avis positifs que j'avais pu croiser... C'est d'ailleurs surement ce qui rend mon avis un peu plus dur...

Dès le début, on a trop de points de vue, trop de personnages principaux. le lien entre chacun ne se fait pas facilement: couple, jumeaux, ex, amis... il faut suivre...

Ce format à 4 voix, 1 chapitre pour environ 2 minutes écoulées et des tweets (dont je n'ai trouvé aucun intérêt) ne m'a pas emballé.

Je trouve que ça tourne en rond et que les différents personnages n'apportent pas beaucoup plus d'émotion, seulement un angle de vue plus large sur ce qui se passe dans tous les coins de l'école. Quitte à avoir autant de points de vue, celui de Tyler aurait été intéressant.

Le côté "Opportunity ceci, Opportunity cela" m'a vite agacée aussi, c'était vraiment répétitif et ennuyant.

J'avais au moins pensé que j'allais pleurer à la fin mais, malgré le sujet dramatique, le livre manque beaucoup trop de poésie et d'émotion pour que ça prenne sur moi...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par clovescentbook 2018-02-05T17:02:55+01:00
Or

J'espère que vous êtes prêts, parce que ce roman est de ceux dans lesquels on rentre et dont on ne ressort pas tant que la dernière page n'est pas tournée.

Je ne suis pas trop thrillers, comme je pense que vous l'avez remarqué. Or, celui-ci m'a scotchée, je me suis retrouvée sans voix tout du long. La plume de l'auteure nous prend aux tripes et on ne peut décrocher de notre livre sans connaître la suite. Le suspense est tellement insoutenable qu'il nous est difficile de ne pas se poser LA question: et si ça avait été moi ? Après nous, si ça avait été nous dans une telle situation, qu'aurions-nous fait ? C'est une question difficile, car on ne peut pas vraiment le savoir. Je pense que l'auteure a décidé de nous proposer des personnages jeune, des lycéens, pour que nous puisions tous nous mettre dans leur peau et nous immiscer dans leurs têtes. On a tous, ou presque, été à l'école au moins une fois dans notre vie, on a tous parcouru les couloirs d'un établissements scolaire. Et je pense que l'auteure sait parfaitement jouer de ça, ce qui en est d'autant plus captivant.

Que dire d'autre ? Nous entrons dans la tête de ses adolescents, pendant 54 minutes exactement, pas une de plus, pas une de moins. Pendant un peu moins d'une heure, on apprend à les connaître, savoir qui ils sont sans pour autant savoir ce qu'ils vont devenir. Cette incertitude, cette peur qui nous prend car on se sent pris au piège, est pour moi la clef d'un bon thriller. 54 minutes quand on y pense, c'est quand même beaucoup. 54 minutes, ça peut être un diner bien garni en famille, un épisode de série calé bien au chaud sous une couverture, ça peut être notre trajet de bus le matin, pendant lequel on lit ou écoute de la musique, ça peut être un temps à partager avec des gens qu'on aime. Alors imaginez-vous ce temps-ci passé en se demandant si, oui ou non, vous serez encore là lorsque la 55ème minute sonnera. Ça fiche un peu le cafard, vous ne trouvez pas ?

Car oui, je le précise sans pour autant le penser nécessaire: c'est un roman dur. La cruauté de la vie se mélange à celle des Hommes à travers les mots de l'auteure, divinement bien choisis. Je m'attendais à ça, je m'attendais à être captivée, choquée, époustouflée. Ce roman a tenu ses promesses, et bien d'autres. Cependant, je ne peux vous dire pour autant que ce livre est beau, car son sujet ne l'est pas. Non, ce roman n'est pas beau, car ce qu'il s'y passe ne l'est pas, ce qui y est décrit ne l'est pas. Ce qui l'est, en revanche, c'est le message que l'on trouve. Il est bien caché, mais une fois trouvé, nous montre bien des choses.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alyssa1469 2018-01-30T16:16:43+01:00
Bronze

C'était évident que ce roman allait être percutant et bouleversant.

Tyler tue sans le moindre remord et peu importe qui il vise

J'ai bien aimé l'alternance des points de vue, sachant qu'il y a à la fois les personnages au cœur du drame et à la fois ceux à l'extérieur. Ca a un impact sur tout le monde que les personnages soient de près ou de loin bref j'ai bien apprécié même si je regrette un peu la fin qui est un peu bâclée à mon goût (peut-être pour une suite?) et j aurais préféré qu'il y ait un échange de sms comme le suggérait la quatrième de couverture.

Un livre à lire pour tout ceux qui ont envie d'une claque émotionnelle

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"54 minutes" est sorti 2017-11-02T00:00:00+01:00
background Layer 1 02 Novembre

Date de sortie

54 minutes

  • France : 2017-11-02 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 116
Commentaires 36
Extraits 13
Evaluations 64
Note globale 7.95 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • This Is Where It Ends - Anglais