Livres
558 281
Membres
606 587

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Founders, Tome 1 : Les Maîtres enlumineurs



Description ajoutée par Clarissa79 2021-03-06T13:03:18+01:00

Résumé

Toute l’économie de l’opulente cité de Tevanne repose sur une puissante magie : l’enluminure. À l’aide de sceaux complexes, les maîtres enlumineurs donnent aux objets des pouvoirs insoupçonnés et contournent les lois de la physique. Sancia Grado est une jeune voleuse qui a le don de revivre le passé des objets et d’écouter chuchoter leurs enluminures. Engagée par une des grandes familles de la cité pour dérober une étrange clé dans un entrepôt sous très haute surveillance, elle ignore que cet artefact a le pouvoir de changer l’enluminure à jamais : quiconque entrera en sa possession pourra mettre Tevanne à genoux. Poursuivie par un adversaire implacable, Sancia n’aura d’autre choix que de se trouver des alliés.

Afficher en entier

Classement en biblio - 30 lecteurs

extrait

“All things have a value. Sometimes the value is paid in coin. Other times, it is paid in time and sweat. And finally, sometimes it is paid in blood.

Humanity seems most eager to use this latter currency. And we never note how much of it we’re spending, unless it happens to be our own.”

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Sancia va faire le casse du siècle et empocher un pactole qui va lui permettre de se faire soigner de ce qui la rend si particulière. Si spéciale. En attendant elle a des doutes. Qui peut se permettre de mettre autant d'argent sur la table à part les Maisons Marchandes ? Mais si les craintes de Sancia sont fondées et bien plus encore, elle a su dès les premières pages m'embarquer avec elle dans les rues des Communes et des Campos de Tevanne.

C'est tout à fait le genre de livre qui me plaît. De l'aventure à chaque page, puisque il faut l'avouer la vie de notre héroïne est haute en couleur, mais aussi celles de ceux qui l'accompagnent car on la quitte brièvement pour rejoindre pendant un instant, l'un ou l'autre des personnages, ce qui nous permet d'avoir une vision globale même si celle-ci reste encore bien flou.

La magie est originale et se porte sur l'art de l'enluminure. Si l'enlumineur pose des sceaux sur un objet pour le modifier, celui-ci diffère dans son fonctionnement et surtout agit d'une manière non conventionnelle et ça, Sancia le ressent au plus profond d'elle-même.

L'univers est bien décrit avec ses rues de misères cernées par les Campos des Maisons Marchandes pour qui tout est permis.

Les personnages ne sont pas en reste et je les ai apprécié chacun différemment, mon petit préféré étant le grognon Orso et Clef qui ajoute une petite touche de légèreté bienvenue.

L'intrigue est aboutie et laisse sa part de mystère pour la suite.

Un 1er tome qui m'a énormément plu et je signe direct pour le prochain et tous ceux qui suivent !!

Afficher en entier
Or

Bonjour , mon retour sur « Les Maîtres Enlumineurs « de Robert Jackson Bennet .

En terme de fantasy je suis assez difficile , et j’en lis assez peu pour cette raison .

En fait je réalise que j’aime essentiellement la fantasy qui garde un socle de réalité , qui part d’une base non fantasy et qui s’est retrouvée altérée ou bien dont une partie du monde normal est magique par exemple .

Comme c’est le cas pour Harry Potter ou la saga Autre Monde de Maxime Chattam .

Et ceci pour une raison simple :

J’ai besoin de visualiser énormément quand je lis et si je dois imaginer un univers entier , c’est compliqué . Je n’y arrive pas très bien .

C’est pour cette raison que Dans ce roman , au départ , j’ai eu un peu de mal avec l’univers , entièrement nouveau justement , dans lequel il faut une grande capacité d’imagination , de projection , d’assimilation de concepts abstraits .

Il y a de nombreuses notions difficiles à appréhender en rapport avec les enluminures .

Et beaucoup de choses restent abstraites ou vagues .

J’avais le sentiment de ne pas tout retenir et que rien n’était vraiment clair .

Mais l’auteur réussi la prouesse que ce ne soit pas gênant pour la compréhension globale .

En réalité on suit , on avance .

Ca m’a fait un peu comme dans Matrix : on ne comprend pas toujours tous les détails , si on essaye de détailler les concepts on se fait un noeud au cerveau , mais pour autant on assimile le principe général ce qui suffit à apprécier l’histoire .

C’est la même chose dans ce roman , et bien qu’un peu perdue dans la compréhension du fonctionnement très complexe des enluminures , j’ai pu profiter pleinement de ma lecture après avoir lâché prise et m’être rendue compte que ce flou ne gênait pas ma compréhension de l’histoire .

Et j’ai enfin pu apprécier à leurs justes valeurs les grandes qualités de ce roman .

Des personnages attachants , complexes , que l’on apprend à connaître , à comprendre au fil du roman .

De l’action , des rebondissements, un univers magique et étrange bien sûr , autour des enluminures , particulièrement intéressant qui défie les limites de l’imaginaire . Tellement de choses sont possibles dans cet univers , des réflexions infinies sont permises sur ces bases .

Une histoire qui part sur les chapeaux de roues et qui parvient à conserver une intensité , une tension , un suspense , des découvertes , des révélations jusqu’à la fin.

Mais Il reste de nombreuses choses à découvrir, à comprendre et de mystères à percer 🙂.

Vivement la suite !

Afficher en entier
Or

Très bon roman avec une aventure épique, un univers aux petits oignons, et une magie très originale. On en redemande.

Mon avis complet ici : https://lespipelettesenparlent.com/2021/04/les-maitres-enlumineurs-robert-jackson-bennett/

Afficher en entier
Lu aussi

[Lu en VO]

La couverture est très belle, malheureusement l'histoire l'est beaucoup moins. On suit Sancia, une jeune voleuse qui tente de survivre dans une ville qui a explicitement interdit l'existence de gens comme elle, magiquement modifiés. Lorsqu'une de ses missions tourne mal, elle se retrouve mêlée à un complot qui vise (évidemment) à mettre à mal la société toute entière, et se retrouve alliée à ceux qu'elle méprise pour tenter d'éviter ça. En soit, l'histoire de base n'est pas mal du tout : la magie développée autour du "scriving", des sortes de runes imposant une volonté constante à des objets, la légende d'une civilisation beaucoup plus avancée et aujourd'hui disparue, les différentes maisons et leurs rivalités... Mais malheureusement, ça s'essouffle vite et le récit devient alors très lent, les personnages ne sont pas plus intéressants que ça, et l'auteur aurait largement pu se permettre de tout boucler en un seul tome mais noooon, la fin appelle évidemment à une suite. Sans moi !

Afficher en entier
Or

Ce livre est une pépite ! Je le recommande à quiconque aime un univers original et intense. Les personnages sont complexes et ajoutent une profondeur au récit qui fait plaisir. L’intrigue est parfaitement menée et réussie à nous surprendre jusqu’au bout.

Sancia est juste passionnante à suivre et j'adore son sarcasme !

Si vous avez aimé ce livre, je vous conseille le livre L'Âme de l'Empereur de Brandon Sanderson, qui a lui aussi su me séduire avec son univers passionnant. Ces deux livres partagent les mêmes thèmes. Son lien sur Booknode : https://booknode.com/l_ame_de_l_empereur_0647703

Afficher en entier
Or

Un roman bien fun, le tout dans un univers vraiment original et une intrigue qui a énormément de potentiel.

Sancia Grado est une voleuse dont le métier est de récupérer des objets pour ses clients. Sa nouvelle mission consiste à aller chercher un coffret qui se trouve actuellement dans un entrepôt bien gardé prés du port de Tevanne.

Mais quand son commanditaire se fait assassiner et qu'elle même se retrouve au milieu d'une guerre dont elle ne comprend rien, elle n'a plus qu'une option : fuir pour sa vie ...

Gregor Dandolo est la fils d'une riche famille de marchands qui ont le monopole de la magie à Tevanne. Il a coupé les ponts avec sa famille pour se lancer dans la politique et faire en sorte que certaines inégalités soient réglées. Mais quand un voleur fait bruler tout le front de mer, il ne peut que se lancer à sa poursuite ...

*****

Je n'avais aucun doute sur le fait que Bennett était un des champions du worldbuilding après avoir lu sa trilogie Divine Cities et ce livre confirme ce fait.

En fait il a quelques similarités entre son ancienne trilogie et celle ci, notamment sur le fait que dans les deux cas on est sur de la magie en lien avec un monde industriel, ou parce que la magie résulte de l'ancien et de l'inconnu.

Dans ce monde la magie a existé autrefois, les anciens réalisaient des merveilles avec, modelant le monde à leurs envies. Puis elle a été perdue suite a une grande guerre qui a anéanti tout cet ancien monde. On l'a redécouvert il y a peu de temps en fouillant dans des ruines et quelques grandes familles en ont maintenant le monopole.

Le principe (appelé "scriving") réside dans un alphabet que l'on peut peindre sur des objets dans le but de leur donner des règles qui vont à l'encontre de leur nature. Par exemple on peut "programmer" une roue pour qu'elle croit qu'elle est actuellement sur une pente descendante, et donc qu'il faut qu'elle réponde à la gravité en avançant. Et ce même si elle est actuellement sur du plat ou en montée. De même ce mécanisme est très souvent utilisé sur les portes pour faire en sorte que seule la personne avec la bonne clé puisse l'ouvrir, bloquant ainsi toute tentative d'intrusion.

Mais évidement le langage n'est pas universel. Pour qu'il fonctionne il doit exister quelque part un lieu, une bibliothèque, qui sert de "traduction" des mots écrits vers leur effet magique. C'est la que le monopole entre en jeu, les grandes famille ayant chacune leur écriture secrète personnelle dont elles gardent les mystères bien cachés.

Bien sur elles s'en servent pour vendre des objets enchantés et entretenir leur richesse.

On imagine tout de suite les possibilités industrielles que ce procédé permet de mettre en place, en terme de machines magiques par exemple. Le fait de lier la magie à l'informatique est vraiment très bien trouvé !

Encore une fois l'auteur arrive à nous donner un sentiment de "waou" lors de la lecture, devant toutes les possibilités ouvertes devant nous.

*****

Tout l’intérêt du livre n'est évidemment pas uniquement dans l'univers, il vient aussi de l'intrigue et des personnages.

Le coffret que Sancia a dérobé contient un artefact qui lui permet de découvrir la magie sous un autre point de vue. Il pourrait révolutionner l'usage qu'on en fait actuellement et c'est pour ça que tout le monde aimerait bien mettre sa main dessus (même si c'est censé être un secret bien gardé).

L'intrigue est finalement assez classique en fantasy qui regorge d'histoires de voleurs et d'ancienne magie dont on découvre de nouvelles fonctionnalités oubliées.

Mais le tout fonctionne bien ici, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer ou de trouver le temps long malgré un nombre de pages certain.

En plus je dois dire que cette lecture de ce premier tome m'a rendu vraiment enthousiaste à l'idée de lire la suite, le tout sans utiliser de cliffhanger mais rien qu'avec l'ouverture que nous donne le tout et les possibilités pour la suite.

Je me suis aussi bien attachée aux personnages.

J'ai apprécié le fait que Sancia soit au début une voleuse mal nourrie. C'est vrai que ce n'est qu'un détail mais il me semble plus logique quand on survit dans les quartiers pauvres et me fait me questionner sur de nombreux autres ouvrages ou ce genre de fait n'est pas vraiment décrit ni mis en avant.

Elle a ses humeurs aussi, changeant souvent d'avis en cours de route. Elle n'est pas sur d'elle même même si elle se donne une façade. Je dirais que toute sa vie n'a été qu'une course à la survie, et qu'elle a bien l'intention de ne pas tomber cette fois ci, du coup quand il faut fuir parce que la situation devient trop dangereuse, elle n'hésite pas une seule seconde.

De même pour Gregor qui, malgré son envie de faire le bien et sa prise de distance avec ceux qui profitent honteusement du système en utilisant les pauvres, reste un peu figé dans ses principes et ses privilèges car il a été élevé comme ça.

Évidemment ils évoluent au cours de l'intrigue et c'est tant mieux.

Du coup je pourrais dire que c'est surtout le fait que les personnages soient plus réalistes que la normale et pas juste sympathiques pour plaire au lecteur qui m'a plu ici.

Au final j'ai pris un grand plaisir à lire ce livre. C'est de la fantasy originale et bien écrite.

J'ai vraiment envie de lire la suite maintenant !

16.5/20

https://delivreenlivres.blogspot.com/2019/05/founders-book-1-foundryside-de-robert.html

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Founders, Tome 1 : Les Maîtres enlumineurs" est sorti 2021-03-31T22:12:23+02:00
background Layer 1 31 Mars

Prix littéraire

  • Sélectionné Prix Locus 2019 Sélectionné
    Prix Locus 2019
    Meilleur roman de fantasy

Dates de sortie

Founders, Tome 1 : Les Maîtres enlumineurs

  • France : 2021-03-31 (Français)
  • USA : 2018-08-21 (English)

Activité récente

nala74 le place en liste or
2021-06-03T17:38:38+02:00

Titres alternatifs

  • Foundryside (The Founders Trilogy #1) - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 30
Commentaires 6
extraits 2
Evaluations 13
Note globale 7.92 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode