Livres
520 260
Membres
536 072

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Eliza et ses monstres



Description ajoutée par x-Key 2018-01-16T03:36:28+01:00

Résumé

Dans la vie de tous les jours, Eliza Mirk est une fille timide, intelligente, un peu étrange et... qui n'a pas d'amis.

Dans sa vie en ligne, Eliza est LadyConstellation, créatrice anonyme de La Mer infernale, un webcomic extrêmement populaire.

Avec des millions de followers et de fans à travers le monde, son alter ego est une véritable star.

Mais Eliza ne peut s'imaginer aimer le monde réel plus qu'elle n'aime sa communauté numérique.

Puis, un jour, Wallace Warland arrive dans son lycée et Eliza va vite se demander si la vie ne mérite pas d'être vécue hors ligne...

Le nouveau roman écrit et illustré par Francesca Zappia, la talentueuse auteur de Je t'ai rêvé.

(Source : Robert Laffont)

Afficher en entier

Classement en biblio - 357 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Devoreusedelivres17 2018-02-07T16:56:22+01:00

Wallace pense que je suis jolie.

C'est louche.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

«I want to see the stars die.»

"Is it too much to ask that no one speak to me in the morning?" ← ce moment où je comprends que Eliza est mon âme sœur. ;)

Francesca Zappia intègre définitivement la liste de ces auteurs desquels j'attendrai chaque nouveau roman avec impatience. Après Made You Up, elle revient avec Eliza and Her Monsters et moi, Louan, je ne réponds plus de rien. amen.

j'ai. adoré. ce. bouquin.

Que puis-je vous dire? Avant tout. → Je veux lire Children of Hypnos. OMG. Ça m'a l'air dément!

Cela dit, place aux choses sérieuses.

Eliza - plus connue sous le nom de LadyConstellation est la créatrice anonyme du grand succès de webcomic Monstrous Sea. Et alors qu'elle rencontre Wallace, le garçon qui écrit les meilleures fanfictions sur MS, Eliza se rend compte qu'en dehors du monde virtuel dans lequel elle vit la majorité du temps, il y a aussi un monde (bien réel) qui mérite (peut-être) d'être découvert.

Cette histoire est tout ce dont j'avais besoin, 1. parce que ma vie est actuellement un mal de crâne parce que je suis en plein dans les examens (vous aussi?) 2. ça me rappelle cette époque où j'écrivais moi-même des fanfictions (et où les examens n'existaient pas encore dans ma vie). #nostalgie

• Bon, comme je l'ai dit, j'ai adoré l'histoire. Cependant, j'ai eu quelques petits (tout petits) soucis avec Eliza and Her Monsters. Parce que non, rien n'est parfait.

Déjà, j'ai eu un peu de mal à me lancer. Question, addictivité, je dois admettre que ça dépendait les moments. Certaines scènes étaient addictives et certaines autres ne l'étaient pas du tout. Sadly.

• Francesca Zappia a cependant une plume que j'apprécie, comme je l'appréciais déjà à ma lecture de Made You Up (qui avait été un gros coup de cœur). Tout simplement, cette auteure a une plume simple qui m'apaise (dit comme ça j'ai l'air pathétique, je sais) et je ne sais pas, je l'aime c'est tout.

• Place à présent aux personnages! Je fais toujours très attention aux personnages. Ces petits gars sont de véritables crash tests. Globalement, les personnages de Eliza and Her Monsters sont très bons. Ils sont réalistes et plutôt agréable à découvrir/suivre. Je les ai donc aimé et pour la majorité, je m'y suis même attachée.

♦ Je ne vais pas être très objective (quand suis-je objective de toute façon, hein?), Eliza et moi avons BEAUCOUP (oui c'est-à-dire vie sociale quasi inexistante -pas aussi nul qu'il n'y paraît-, anxiété, et tout le blabla) en commun donc j'ai ressenti une certaine sympathie à son égard. Au final, je me suis attachée à cette fille. Parce que je pouvais comprendre son comportement.

♦ Wallace est un personnage que j'ai apprécié, sympa à découvrir et à côtoyer dans un livre. J'adore le fait qu'il ne parle pas souvent, même si la raison est triste. J'ai eu un coup de cœur pour le fait que Wallace écrit. Parce qu'étant quelqu'un qui écrit depuis l'âge de dix ans et ayant commencé avec des fanfictions, ça m'a fait quelque chose en commun avec lui et c'est toujours plaisant d'avoir des points commun avec un personnage.

Cela dit, Wallace m'a plu. Il est sympa et mignon. Mais l'une de ces réactions vers la fin du roman (je n'en dirais pas plus dessus) m'a paru très égoïste et déplacée en vue de la situation à ce moment-là. Cela a donc un peu entaché l'image que j'avais de lui.

♦ Je voulais aussi faire un petit point sur la famille d'Eliza. Les parents d'Eliza veulent sans aucun doute bien faire et on n'a pas non plus de doute quant au fait que ce sont de bons parents. Je les ai donc apprécié, malgré quelques moments où je les trouvé un peu trop envahissant dans la vie de leur fille. Mais je peux aussi comprendre qu'ils aient envie de passer plus de temps avec elle et qu'ils s'inquiètent. J'apprécie que ce sont des parents qui essaient au maximum d'être présents.

J'ai beaucoup aimé les petits frères d'Eliza, Sully et Church. Ce sont des garçons supers et même s'ils sont secondaires, je les ai adoré et je m'y suis attachée. Je me sentais désolée pour eux qu'Eliza ne prête pas beaucoup (voir pas du tout) d'attention à ce qu'ils aiment etc. Ils sont tout simplement attendrissants, j'avais envie de leur faire des câlins. ^^

• Passons à la romance. Ah, la romance... Je me répète sûrement mais la romance et moi ne sommes pas vraiment les meilleures amies du monde. Ne vous méprenez pas, j'ai apprécié la romance entre Wallace et Eliza. C'était mignon, avec des moments craquants et d'autres gênants dans un sens que j'aime beaucoup. Mais il m'a manqué quelque chose pour que j'adore leur relation et donc je ne peux dire que je suis leur fan numéro 1 et que je les ship à mort. ^^ Cependant, je les trouve bien ensemble donc ce n'est pas une mauvaise romance, c'est clair.

• Avant d'aller à la conclusion de cette review, il faut ABSOLUMENT que je vous parle des illustrations peuplant les pages de ce roman. Ces illustrations qui nous présentent par vagues Monstrous Sea sont géniales et elles complètement Eliza and Her Monsters à merveille! Je les ai adoré!

• Viens enfin la conclusion. Donc, en conclusion, Eliza and Her Monsters est un roman que j'ai adoré. J'ai passé un très bon moment de lecture et tous les fans de romance contemporaine (et même ceux qui n'en sont pas fans) sont priés d'aller lire ce roman. Merci.

«There are monsters in the sea.»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/06/11/eliza-and-her-monsters-francesca-zappia/

Afficher en entier
Or

Je.Suis.KO !

Sérieusement F.Z m'a tuée une fois de plus avec ce roman. C'est juste...Wahou...il n'y a pas de mots pour décrire comment elle écrit, comment elle fait pour nous immerger dans ces mondes et ces paroles. Au début ça parait simple, ordinaire, classique...mais c'est tellement plus profond, vrai, réaliste et poignant. Je me suis retrouvée toute entière dans ce livre, il m'a complétée, il m'a montré une partie de moi que je n’arrivais pas à contrôler.

Surtout ne lisez pas les extraits, surtout ne lisez pas de commentaires....foncez tête baissée, et profitez !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Eliza est la créatrice de la BD "La Mer infernal" un méga succès sur le web. En ligne, elle est LadyConstellation, populaire et reconnue. Dans la "vraie" vie, c'est une toute autre chose. Elle n'a pas d'ami à l'école et ses parents ne la comprennent pas. Jusqu'au jour où Wallace arrive dans son école… Un bon livre guimauve, c'est-à-dire un livre léger qui nous fait passer un bon moment. Il y a quand même des sujets sérieux abordés. La vie d'ado n'est pas facile tous les jours. Chaque étape de la vie à son défi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PtitBooks 2020-06-07T22:30:00+02:00
Or

J'avais déjà lu Je t'ai rêvé de Francesca Zappia et j'avais adoré donc j'avais hâte de découvrir cet autre roman.

Francesca Zappia crée un univers et un personnage familier pour de nombreux lecteurs car ils sont tout simplement...simples. Eliza est une jeune fille qui ne cherche pas à se faire remarquer bien au contraire. Elle vit la tête dans ses livres et dans sa passion, sa BD qu'elle publie en ligne : La Mer Infernale. Eliza est touchante par sa personnalité, sa façon de voir le monde mais également par la distance qui la sépare de ses parents qui ne la comprennent pas. Nous nous attachons donc facilement à elle et nous pouvons même nous y identifier.

J'avoue que ce qui m'a le plus intéressé était tout ce qui tourne autour d'Eliza et de la Mer Infernale : son avancée, l'amour qu'elle lui porte, sa relation avec ses fans et le ressenti de ses proches. Sa rencontre avec Wallace était également intéressante avec, d'abord, les rôles qui s'échangent, le beau gosse qui admire sans le savoir la petite timide du lycée. Mais aussi car il lui montre ce qu'est la vie réelle.

En bref, j'ai passé un agréable moment avec cette lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par viedefun 2020-05-18T10:27:50+02:00
Diamant

Cela faisait un petit moment que ce livre me faisait de l'oeil dans ma PAL. Je n'avais jamais eu le temps ou l'opportunité de le piocher mais c'est maintenant chose fait et....Quel bon moment de lecture j'ai passé !

Déjà, j'ai beaucoup apprécié le fait que Eliza soit une geek qui est animée d'une passion qui lui permet de mettre en avant toute sa créativité et qui lui fait gagner énormément d'argent !

Vivre de sa passion, c'est le rêve de toute chacun, mais malheureusement, peu de gens ont cette chance.....En tout cas, pour Eliza, qui est lycéenne, son comicweb "La mer infernale", est ultra populaire et lui permet d'amasser assez d'argent pour pouvoir payer elle-même ses études quand elle ira à l'université (car aux USA, il faut raquer cher pour aller dans les bonnes facs et souvent, un bon nombre d'américains s'endettent à ce moment-là et bossent toute leur vie pour rembourser leurs prêts universitaires....Ironique, non ?...). Elle pourrait même vivre de son art, en engrangeant les royalties, notamment si son histoire est adaptée en film, pourquoi pas ?....Et elle peut continuer à créer d'autres nouvelles histoire, une fois celle-ci achevée....Un auteur peut continuer de créer jusqu'à sa mort, si ça le chante !

Bien évidemment, nous sommes dans un Young Adult avec une jeune fille de 17 ans et du coup, nous avons droit au récit de vie plutôt instructif de ce qui se passe dans un lycée américain. Que ce soient les groupes de lycéens bien stéréotypés (sportifs, geeks, populaires etc) mais aussi l'organisation des cours ou celle dse repas du midi à la cafétéria.

En ce sens, "Eliza et ses monstres" est très immersif et comme nous suivons les pensées de l'héroïne, cela rajoute encore plus d'appropriation de la part du lecteur.

Et l'histoire d'amour alors ? On en parle ? Bien entendu, j'ai été charmée par la jolie romance, qui débute par une amitié timide, avec deux personnes qui cherchent à s'apprivoiser et qui partagent la même passion, le webcomic d'Eliza....Sauf que Wallace ignore totalement que la jeune fille dont il tombe peu à peu amoureux, qui est passionnée et qui dessine super bien (son style ressemble énormément à celui de LadyConstellation, quel talent !!!!) est en réalité l'auteure dont il est si fan !.....

Au fur et à mesure des mois qui passent, le secret d'Eliza commence à lui peser mais évidemment, c'est de plus en plus dur pour elle de se lancer et de cracher le morceau !!!! Même si Wallace lui a, de son côté, confié pleins de choses secrètes a la jeune fille (qui concerne le webcomic mais aussi ses drames familiaux).....

"Eliza et ses monstres" aborde aussi la relation que peut entretenir une ado introvertie et créative avec des parents "ordinaires" qui ne comprennent pas pourquoi leur fille préfère rester seule dans sa chambre à dessiner une bd plutôt que de sortir le week-end faire du shopping dans les grands centres commerciaux avec des copines....Ceux-ci n'ont pas compris l'importance du webcomic de leur fille et l'argent qu'il génère (qu'elle leur cache car ils lui ont dit de prendre un comptable pour les déclarations fiscales etc au début où elle a commencé à gagner un peu de sous) ainsi que l'engouement des milliers voire des centaines de milliers de fans à travers les USA (et bien au-delà, d'ailleurs....Voir l'exemple des amis de Wallace à l'autre bout du monde)....

Forcément, Eliza va s'éloigner de plus en plus de ses impératifs en fréquentant Wallace car le temps qu'elle passe avec lui, elle ne le passe plus à dessiner et du coup, ses publications hebdomadaires de chapitres s'en font ressentir et peuvent susciter la contrariété et les critiques de certains de ses lecteurs. Heureusement pour elle, elle a deux "fans" qui dont devenus ses modos et qui gèrent bien les "à-côté" de son art afin qu'elle se consacre à l'aspect créatif de "La mer infernale" plutôt qu'à gérer sa pub, ses produits dérivés et le "courrier des lecteurs".....

A partir du moment où j'ai commencé à lire cette histoire, je n'ai pas pu décrocher, c'est vraiment un récit fascinant et inspirant (oui oui !) pour toutes les personnes qui souhaiteraient prendre le même chemin qu'Eliza....Car il y a aussi les pièges de la célébrité et même si notre héroïne protège intelligemment son anonymat, parfois, il y a des facteurs extérieurs qui font tout foirer....

Alors oui, ce livre nous fait passer par des fortes montées en pression, et j'avoue que j'aurais voulu claquer la gueule de certains personnages puisque Eliza reste assez passive même à des moments ultra stressants et parfois totalement injustes....Heureusement qu'elle a ses deux petits frères, qui sont au collège et qui ont bien compris l'enjeu et l'importance du webcomic de leur soeur aînée.....Finalement, on irait même jusqu'à se dire que ce sont ces deux ados de 14/15 ans qui sont les plus matures et réfléchis dans cette famille, qu'ils sont ceux qui ont le plus compris le monde dans lequel on évolue (et où on essaye de survivre...).

Bref, vous l'aurez compris, je recommande totalement "Eliza et ses monstres", qui est vraiment un livre riche en apprentissages (de la nature humaine mais aussi de la création artistique et comment gagner sa vie en créant des histoires...). Pour ma part, je classe ce livre dans mes coups de coeur, cela va de soit !

Ma note : 18,5/20

Mon avis complet sur : https://lespassionsdeviedefun.blogspot.com/2020/05/eliza-et-ses-monstres-chronique-express.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par KyuuV 2020-03-31T22:36:14+02:00
Diamant

Un véritable coup de coeur ! Je n'ai pas lâché ce bouquin dès que je l'avais entre les mains. Un roman très addictif, des personnages attachants, une histoire bien ficelée et pour couronner le tout une intrigue qui ne s'essouffle pas. Je suis heureuse d'avoir pu découvrir ce livre et cette auteure par la même occasion.

La mise en page est sublime, entre les planches de la B.D., les conversations du forum, le texte narratif et j'en passe. Franchement le travail éditorial est parfait.

Je suis impatiente de découvrir les autres romans de Francesca Zappia.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MadameRatou 2019-11-14T21:51:20+01:00
Argent

Avant de commencer ce livre, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Au vu de tous les avis positifs partagés sur les réseaux sociaux et de l’engouement des lecteurs, je crois que j’imaginais quelque chose de grandiose. J’ai donc, inconsciemment sans doute, et malgré la peur de finir déçue, placé la barre assez haut. Mais qu’en est-il réellement ? Qu’ai-je vraiment pensé de cette œuvre ?

Eliza Mirk est une jeune adolescente comme toi, comme moi, comme nous. Elle est aussi discrète que renfermée et va au lycée par obligation. Ne se sentant pas à son aise dans ce monde qui l’entoure et préférant la solitude à la compagnie de ses camarades de classe, elle fait sans cesse profil bas, espérant que sa journée de cours se termine vite. Seulement, ce n’est pas tout ce qui la caractérise. Durant son temps libre, Eliza est également LadyConstellation, la créatrice anonyme d’un célèbre webcomic (autrement dit, une BD en ligne), La Mer infernale. Des millions de fans suivent cette histoire, mais très peu de personnes savent qui en est à l’origine. Cette situation la dépasse complètement, puisqu’elle était loin de se douter du succès fulgurant qu’auraient les planches qu’elle partage chaque semaine avec ses internautes. Malgré tout, ce qui tourne autour de son récit reste sa bulle de bonheur.

Sa petite vie monotone et bien rangée prendra un virage à 180 degrés quand elle fera la rencontre de Wallace Warland, un nouveau venu dans son établissement scolaire. Calme, gentil, attachant, différent des autres, ce garçon est également l’un des plus grands admirateurs de La Mer infernale, rien que ça ! Doucement mais sûrement, liés par une passion commune, ils apprendront à se connaître, pour finalement s’attacher l’un à l’autre. Comment leur relation évoluera-t-elle ?

Eliza est un personnage auquel on s’identifie facilement. Elle se fait toute petite et ne veut pas déranger, mais une fois sur internet, elle se libère. J’ai beaucoup aimé sa façon d’être, tout autant que sa créativité. Seul bémol à mon sens, je n’ai pas du tout apprécié la manière dont elle traite ses proches, en l’occurence, sa famille. Ils essaient de comprendre, ils font de leur mieux, mais rien à faire, parfois, avec Eliza, ça finit en crise. Pourquoi ? Wallace, quant à lui, m’a clairement chamboulée. L’évolution de son personnage est dosée comme il faut, il est touchant, et le lourd passé qu’il traîne derrière lui m’a brisée le cœur. Mais comme avec Eliza, il y a un moment où j’ai trouvé qu’il avait.. du culot. Dommage.

Grâce à Eliza et ses monstres, j’ai découvert la plume de Francesca Zappia. Fluide, légère, entraînante, attendrissante, elle a toutes les qualités requises pour happer le lecteur et lui offrir une histoire incroyable. Et quelle histoire ! Plusieurs thèmes importants y sont abordés, sans fausse note : l’amitié virtuelle, l’amour, les réseaux sociaux, la popularité, le deuil, la dépression. La réalité, simplement. L’auteure a su trouver les mots pour toucher son public, et l’entraîner dans ce récit aussi doux que poétique. C’est une lecture que je qualifierai de cocooning, sans prise de tête et, même si elle n’a pas été un coup de cœur (il me manquait la petite étincelle qui change tout), elle m’a marquée, de par les émotions qui s’en dégagent et son originalité. Et la couverture.. ♥ Si vous hésitiez à vous procurer ce bouquin, dites-moi maintenant ce qui vous retient toujours ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ElaineVKer 2019-11-12T21:18:56+01:00
Or

Eliza Mirk est une jeune fille asociale, qui publie secrètement en ligne une bande dessinée à succès : La Mer Infernale. Je me suis immédiatement reconnue dans sa passion pour son œuvre, ainsi que sa réticence à engager des contacts sociaux – bien qu’elle les redoute encore plus que moi, je pense bien la comprendre lorsqu’elle apprécie la solitude.

Dans son lycée arrive un nouvel élève, Wallace, fan et auteur de fanfictions de La Mer Infernale. Il ne parle pas et j’ai trouvé ses échanges écrits avec Eliza très doux. Elle ne lui dit pas qu’elle est l’autrice et se fait passer pour une fan, et leurs échanges autour de leur passion sont très prenants !

Malheureusement, j’ai dérogé à l’une de mes grandes règles : j’ai lu le résumé. D’habitude, je me contente des critiques – qui dévoilent une part de l’histoire. Cette fois-ci, par accident, j’ai lu la 4e de couverture… qui spoile un évènement majeur survenant aux trois quarts du bouquin. C’est dommage car du coup je l’ai attendu, et attendu… j’aurais préféré que le résumé précise que ça n’arrivait qu’à la fin !

J’aurais d’ailleurs aimé que plus d’espace soit consacré à Eliza et son anxiété. Ils me semblent trop réglés à la va-vite, tout comme sa dispute avec Wallace : pour moi, il cherche à se servir d’elle et lui fait du chantage émotionnel alors qu’elle est fragilisée. On comprend sa réaction, lui aussi traverse un moment difficile, mais je pense qu’il aurait dû plus s’excuser.

Le personnage d’Eliza m’a beaucoup touchée, sa relation avec Wallace est très douce et j’ai beaucoup aimé la représentation de la communauté de fans et de la relation entre fans et auteur. Il m’a manqué quelque chose – côté scénario peut-être ? Ou une fin moins prévisible – pour que ce roman soit absolument génial. Mais j’ai passé une excellente lecture !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fati-4 2019-11-10T20:44:36+01:00
Argent

Pour les passionnés de fan fiction, de fan Art, culture geek, ce livre est pour vous. J’ai adoré et ça m’a motivé à créer une histoire en ligne ;-)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jus-de-pommes 2019-10-29T10:58:58+01:00
Bronze

Francesca Zappia arrive a décrire de façon très juste les sensations d'un créateur face à son art. On a tous un peu d'Eliza Mirk en nous. On a tous en nous ce monstre que l'on doit nourrir.

Un très chouette roman !

Afficher en entier
Or

Une histoire fluide, originale que j'ai adoré ! Que se soit de l'intrigue, les personnages ou l'écriture de l'auteure, j'ai tout aimé ! Je vous le conseille totalement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par la-bouquineuse74 2019-07-10T19:20:01+02:00
Diamant

https://labouquinerieimaginaire.wordpress.com/2019/07/10/eliza-et-ses-monstres-francesca-zippia

Une histoire surprenante.

Honnêtement, le schéma narratif n’est pas très original. L’histoire commence dans le lycée d’une petite ville avec l’arrivée de Wallace « le nouveau », un garçon très beau, avec une carrure sportive qui pourrait évidemment être ultra populaire et une jeune fille, Eliza, timide, introvertie et pas du tout populaire. Malgré un aspect remake de Twilight sans vampires et loups-garous, ce livre ne se résume pas qu’à ça. La place que prise par cette rencontre n’est pas négligeable, pourtant Eliza et ses monstres aborde de nombreux sujets qui touchent tout un petit monde. Ce n’est pas qu’une histoire entre deux adolescents, c’est beaucoup plus. C’est l’histoire d’une lutte entre deux identités coincées dans un seul corps, un combat pour préserver un secret, d’adolescents incompris, d’adultes largués. C’est l’histoire d’un monde secret dont chacun à sa propre clé.

Il m’a trouvée dans une constellation…

Une plume sensible.

Francesca Zappia dépeint à merveille les émotions d’Eliza, ses ressentis et sa perception des sentiments extérieurs formant une plume hypersensible. La narration faite à la première personne aide le lecteur à s’immerger, toutefois il est plutôt rare de constater qu’une traduction exprime une si grande palette d’émotions avec autant de justesse.

Il fait de la vraie magie. Avec les mots.

Un monde intérieur. Pour tous. Malgré nous.

Je pense que c’est un livre qui peut parler à tout le monde. Enfin à la génération des parents et encore plus à celle des adolescents. Il traite différents sujets comme la place qu’on peut avoir dans sa propre famille, à quel point c’est compliqué le rapport enfants-parents, les relations avec les autres. Il met aussi en lumière ce monde que chacun se créer, une sorte d’échappatoire, un royaume où l’on règne. Ce monde ça peut être l’écriture, le dessin, la musique, la lecture. Mais aussi des passions qui prennent beaucoup de place comme pour LadyConstellation, pour les auteurs, les artistes, pour un joueur derrière un avatar, pour une simple personne cachée derrière un blog.

Eliza et ses monstres nous questionne sur notre identité personnelle et numérique, sur notre place dans le monde et à plus petites échelles, sur nos relations, sur nos monstres, sur nos rêves, sur notre manière d’être fan, passionné, cyberdépendant, accro, seul et entourné. Qui sommes-nous et que voulons-nous vraiment ?

Elle a dessiné tellement de monstres qu'elle en est devenue un elle-même.

Petits points négatifs

Je ne sais pas ce qui s’est passé lors de la correction mais dans les deux ou trois premiers chapitres il y a des erreurs dans l’utilisation des pronoms. J’en suis même venue à me demander si je n’avais pas mal compris le résumé et que le sujet principal était en réalité la transidentité... En fait non ce ne sont que de simples coquilles. 

Il y a des dessins à l’intérieur. Ils sont beaux mais je ne sais pas s’ils sont vraiment utiles.

La valeur d’une personne n’est pas fondée sur quelque chose de tangible. Il n’existe pas de test pour ça, ni d’échelle. Tout le monde à sa propre idée de ce que c’est.

En allant plus loin.

Je me sens coupable. Coupable de me plaindre du temps que prend certaines sagas à sortir, de ne pas avoir de nouveaux titres à lire venant de mes auteurs préférés. En lisant je n’ai pas pu m’empêcher de penser à la pression que doit ressentir l’auteure de La Passe-Miroir…

Je suis tellement déçue que les Enfants d’Hypnos n’existent pas ! Et il en va de même pour La mer Infernale. On nous les a si bien vendus dans le livre qu’à la fin j’ai direct fait une recherche. Le seul résultat intéressant ressorti après avoir tapé « la mer infernale » c’est l’épisode 4 des Mystérieuses cités d’or : Dérive dans la mer infernale… Il va falloir se contenter de ça !

La notion de « double identité » fait un peu penser à l’alter-égo du docteur Hyde (L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde écrit par Robert Louis Stevenson) que je dois absolument me procurer ! (pour le moment mes seules références viennent de Once Upon a Time ^^) rainmaker : les vraies personnes n'ont pas d'arc narratif concis.

Mon avis final.

Je suis tellement surprise et reconnaissante envers cette lecture ! Je ne m’attendais pas à un tel coup de cœur ! C’est un livre qui résonne au fond du cœur, un livre qui nous fait sentir moins seul, un livre qui chamboule ! Oui il possède certaines faiblesses, mais je l’ai tellement aimé qu’elles paraissent toutes petites par rapport à tout ce qu’il apporte. Je ne peux que le recommander aux personnes qui ont une forte identité numérique, aux parents qui veulent comprendre leurs enfants « introvertis », aux personnes qui ont oublié ce que c’était que de subir l’école, aux rêveurs et à tous les petits monstres qui vivent en nous.

Afficher en entier

Dates de sortie

Eliza et ses monstres

  • France : 2018-01-18 (Français)
  • USA : 2017-05-30 (English)

Activité récente

Deryn l'ajoute dans sa biblio or
2020-07-28T22:59:00+02:00
Secap l'ajoute dans sa biblio or
2020-05-24T12:35:28+02:00

Titres alternatifs

  • Eliza and Her Monsters - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 357
Commentaires 65
Extraits 68
Evaluations 177
Note globale 8.27 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode