Livres
504 945
Membres
512 391

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'héritage d'arachné



Description ajoutée par Emmasten 2018-12-31T23:14:38+01:00

Résumé

Emma, jeune danseuse de 19 ans, vit seule avec son père, un scientifique peu scrupuleux qui s'est réfugié dans le travail depuis la mort de son épouse. Lors d'un footing, elle trébuche sur le corps d'un jeune homme inconscient. Il ne porte sur lui qu'un collier attrape-rêves. Le père d'Emma décide rapidement d'en faire son cobaye clandestin. Alors que la jeune fille se prend d'affection pour cet étrange garçon, le mystère s'épaissit: ses yeux noirs ont un reflet rouge, il s'exprime dans une langue du XIIe siècle et il peut faire preuve d'un force herculéenne. Entre passion et sorcellerie, l'existence d'Emma est sur le point de basculer.

Afficher en entier

Classement en biblio - 78 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Rosabella 2019-07-23T15:24:55+02:00

L’être humain est stupide. Il ne réalise vraiment l’importance de l’autre que lorsqu’il le perd, alors que le trou béant que laisse l’absence est déjà là, profond et irréparable. On vit comme il y avait toujours un lendemain pour tout le monde, mais c’est faux. Hier - c’est tout comme - maman me serrait dans ses bras et je lui confiais mes chagrins d’amour ; aujoud’hui elle n’était plus. Aujoud’hui il ne me restait plus que mon père, ma seule et unique famille ; demain il pourrait avoir disparu, comme maman... La mort pourrait l’emporter... ou moi.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par nvrrlaura 2020-05-08T23:39:28+02:00
Or

Très bonne lecture pour moi! Je le traînais dans ma PAL et je regrette de ne pas l'avoir lu plus tôt. J'ai beaucoup aimé l'univers (même si je déteste les araignées!), les personnages et surtout la plume de l'auteure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lavanda01 2020-02-23T16:29:53+01:00
Argent

J'espère que vous n'avez pas la phobie des araignées, car dans ce livre il en est question.

Globalement, je l'ai bien aimé, la plume de l'auteur est agréable et fluide, un vrai plaisir de découvrir son univers et ses personnages. Concernant ces derniers, je les ai trouvé attachants, mon petit coup de coeur vient à Dewey, un personnage qui a des liens particuliers avec Arachos. Malgré sa nature impitoyable, il demeure quelqu'un de fascinant à suivre.

Emma est une jeune fille renfermée sur elle même depuis la mort de sa mère, et l'éloignement de son père au profit de ses expériences scientifiques pas catholiques. Son seul échappatoire c'est la danse. Sa rencontre avec le jeune homme araignée va bouleverser son existence.

Arachos est plutôt timide et naif, mais il va très vite s'ouvrir à ce monde qu'il n'a jamais connu. Il est aussi très protecteur envers Emma.

En clair, chaque personnage possède une certaine complexité. L'ambiance est sombre et prenante, tout comme le récit ponctuer de plusieurs rebondissements inattendus. Rare sont les moments de lumière. C'est un récit assez différent des autres, puisqu'il revisite le mythe d'Arachné et des araignées de l'ancien temps couplé aux légendes des attrapes rêves, l'auteur a fait preuve d'une belle ingéniosité en créant ce one-shot, nous offrant une véritable vent de fraicheur. Le thème de la souffrance est très présent, et nous livre avec justesse les tourments que connaissent tous les personnages (mention au père d'Emma que j'avais envie de tuer).

Même si les personnages sont touchants, chacun à leur manière, la romance m'a parfois laissé de marbre, car je l'ai trouvé un peu nian nian. Par ailleurs, la fin m'a aussi laissé sur le cul mais dans le mauvais sens : elle va trop vite et la conclusion était bâclée, je m'attendais à quelque chose de bien meilleur contenant ce qui nous avait été proposé tout au long. J'ai eu l'impression que l'on nous a expédié la fin.

Afficher en entier
Lu aussi

Ce fut une très bonne lecture, Marine a une très belle plume j'ai trouvé l'histoire très fluide très addictif avec énormément de rebondissements, plus on avance dans le roman plus on est captivé et plus on veut savoir comment cela va se terminer. Je me suis beaucoup attachée à Arachnos j'ai eu mal pour lui, il m'a énormément touché. J'ai aussi étè apé par l'univers qui etais tout aussi bien construit que l'intrigue . Tout simplement je vous conseille de faire comme moi et de découvrir la plume de L'Autrice.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lildrille 2019-10-10T12:49:16+02:00
Or

Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=41028

J'ai mis la note de : 16.5/20

Mon avis : Nouvelles Plumes est une édition qui fait du bien et qui nous fait découvrir constamment de nouveaux auteurs. C’est le cas ici, avec ce roman au genre du fantastique, qui ne paye pas de mine et qui pourtant ne finit pas de nous étonner. Le résumé ne laisse pas de grand doute quant à l’histoire d’amour qui se déroulera entre la protagoniste et l’homme qu’elle découvrira malgré elle.

Cependant, cette histoire est fascinante, et les personnages dégagent une force et des émotions riches. Le caractère de l’homme-araignée est agréablement surprenant et celui d’Emma est électrique. On se laisse vite prendre au piège des premières pages et on s’attache rapidement à ces deux héros atypiques. Par ailleurs, l’histoire de cœur n’est pas ce qui ressort le plus à la fin du roman et l’auteure a su décrire les sentiments avec finesse et subtilité. On n’est pas dans du gnangnan ou de l’eau de rose et c’est criant de vérité malgré la situation.

Emma a une personnalité complexe et c’est avec plaisir que l’on plonge dans ses pensées les plus sombres comme dans ses réflexions du quotidien, grâce à la narration à la première personne. L’action n’avance pas toujours vite et ce n’est pas dérangeant. La vie de la jeune femme est plaisante à suivre, aussi bien dans ses petits jobs que dans ses répétitions pour ses représentations de danse. Cette part artistique du personnage ne ressort tout de même pas assez et c’est dommage.

Il aurait été intéressant d’en savoir bien plus sur le pourquoi d’un tel métier, sur ce qu’elle ressent quand elle danse ou sur ses sensations pendant un spectacle devant des centaines de personne. Toute cette partie est plutôt mise à l’écart tout en permettant d’enjoliver Emma et ses aspirations malgré tout. Quelques incohérences ou oublis pointent le bout de leur nez, notamment lorsque Emma, blessée, ne s’inquiète pas du tout pour ses chorégraphies ni pour ses phases de réapprentissage du corps. Une passion aussi dévorante ne peut s’occulter ainsi, à priori.

Le personnage d’Arachos est bien construit et très attachant. Timide, découvrant constamment ce qu’est de vivre, et apprivoisant petit à petit la présence d’Emma à ses côtés, on ne peut que l’apprécier tel l’enfant qu’il est même si son âge est démesurément grand et loin de nos réalités. Ce paraître qui diffère radicalement de ce qu’il est au fond de lui, permet au jeune homme de se complexifier au fil des pages et de captiver le lecteur qui a du mal à prévoir ce qui va suivre. Ses pouvoirs et ses capacités n’étonnent pas vraiment au vu du titre du roman, et du super-héros Spider-Man que l’on connaît plutôt très bien pour beaucoup d’entre nous. Cela n’est pas gênant car l’apparition des pouvoirs d’Arachos n’a rien à voir avec une araignée radioactive et que la légende liée à son histoire est bien trouvée.

D’autres personnages secondaires, au charisme débordant, tournent autour de nos deux héros et ne leur sont pas toujours bénéfiques. Le père d’Emma, par exemple, est l’exagération même du scientifique sans scrupule qui passe sa vie en laboratoire plutôt que de voir grandir sa fille. La relation entre le père et la fille est plutôt malsaine et il est difficile de blâmer la jeune femme quand on se rend compte que son père est capable des pires atrocités pour arriver à ses fins. La première partie du roman est d’ailleurs basée sur ces problèmes et la critique du savoir et de la science sont plutôt intéressantes.

L’élément perturbateur du roman arrive un peu tard et ne surprend pas. On a l’impression de devoir continuer une histoire qui partait bien et qui finira sans surprise aucune. Heureusement, la fin est surprenante par bien des côtés et n’est pas toute rose, comme on aurait pu s’y attendre, ou au contraire toute noire. On ressort de la lecture avec une impression agréable et la sensation d’avoir vécu une belle histoire.

Le rythme du livre est étrange et parfois désagréable. Plusieurs ellipses de plusieurs mois sont établies à plusieurs reprises et on ne voit pas vraiment l’intérêt de certaines si ce n’est justifier la lenteur de plusieurs chapitres. Certains passages sont un peu répétitifs et la vie reculée de nos héros n’est pas toujours passionnante à suivre malgré les caractères des protagonistes et leurs instants de découverte de l’un et de l’autre.

L’héritage d’Arachné reste une belle surprise et un roman fascinant et apaisant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Na09 2019-08-31T22:07:10+02:00
Argent

Ma mère à bien fait d'écouter la vendeuse et de l'avoir acheter car l'histoire et vraiment bien. Les personnages sont attachants, l'action est bien mené. Il y pas mal de passages très émouvants qui mon touchaient. Une bonne histoire qui mêle légende et sorcelleries.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VampirePo 2019-08-03T15:26:45+02:00
Or

Même si j'ai mis un peu de temps à apprécier ma lecture, je trouve cette histoire originale et bien menée. L'auteur nous fait parfois de petites frayeursSpoiler(cliquez pour révéler), par exemple quand Emma rentre et voit "Arachos" avec le corps déchiqueté d'une jeune femme dans les bras, et cela incite fortement à continuer. J'aurais apprécié plus de détails pour le dénouement, même s'il fait parfaitement l'affaire.

Seul bémol qui perturbait légèrement la lecture : le manque de négation en deux parties. Ce n'était pas souvent, mais quelques fois quand même, et si on peut ne pas en mettre pour les dialogues, quelquefois elles manquent.

Un récit sympathique que j'ai bien aimé suivre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rosabella 2019-07-23T15:24:34+02:00
Diamant

Points positifs de l’histoire :

Une écriture fluide, simple et d’une grande additivité. Telle une araignée, l’auteure a su nous piéger dans sa toile. Une fois le livre ouvert, nous ne pouvons plus le lâcher. Les rebondissements s’enchaînent sans s’arrêter. Ils sont les points forts du livre. De plus, ils ne sont pas visibles, les surprises ne cessent d’apparaître. Nous ne nous attendons pas aux chemins parfois empruntés par Marine Kelada. Elle prend continuellement des tournants différents pour notre plus grand plaisir. L’écrivain s’est parfaitement nous surprendre et remettre en question nos acquis. Les révélations sont nombreuses et placées là où il faut. L’univers est parfaitement ficelé. Bien que ce roman soit un one-shot, l’écrivain ne va pas trop vite. Il se suffit à lui-même. Marine Kelada prend son temps pour mettre en place son monde, sans oublier d’y semer du mystère et du rebondissement. Le suspense est intense, il ne diminue jamais. À aucun moment le roman perd en vitesse ou en profondeur. Nous pensons comprendre rapidement le but du roman mais en réalité, le début du livre cache le véritable final.

L’utilisation de la légende d’Arachné est très bien menée. Elle a su apporter sa propre conception de l’histoire et la pousser encore plus loin. Elle ne s’est pas contentée de l’employer, elle a façonné de nouvelles directions. Elle a pris des aspects, en à ajouté ou changé d’autres. Une très belle reprise.

Le final est d’un grand impact. Les situations de la fin sont, certes, prévisibles, étant donné les phrases disséminées, mais n’en restent pas moins bouleversantes et poignantes. Une fin amplement réussie. Elle mêle tristesse et beauté avec succès. Le lecteur ne pourra demeurer indifférent. Une lecture marquante. La conclusion m’a touchée et m’a mis les larmes aux yeux.

L’Amour et la souffrance trouvent leurs places et se mêlent parfaitement aux attraits mentionnés précédemment. Elles ne complètent pas uniquement le récit, elles en sont la trame principale, le but de chacun des protagonistes. Toutes leurs actions ont pour volonté d’atteindre l’amour et de panser les souffrances. Le deuil et la difficulté de se révéler après la perte d’un être cher apparaissent aussi. Des question viennent également s’ajouter : doit-on garder le silence sur les actes négatifs de ses proches ou au contraire ne pas avoir peur de les dénoncer ? Accepterons-nous d’envoyer en prison le seul membre restant de notre famille ? Des interrogations présentent durant de nombreuses pages.

Nous découvrons l’amour sous plusieurs formes, celui entre un homme et une femme, celui maternel, celui envers une mère... L’histoire d’amour entre Emma et Arachos va en douceur. La romance prend son temps. Ils se rencontrent, apprennent à se connaître, puis se dévoilent petit à petit pour devenir un couple soudé et unis dans les épreuves.

Toutefois, au de-là de la fiction, l’auteure aborde un sujet actuel, celui des scientifiques employant des cobayes sans scrupule. Elle traite très bien ce sujet. Elle met en avant ces scientifiques prêts à tout au nom de la science mais en vérité, ce n’est qu’un but purement personnel. Certaines scènes sont dures et choquantes mais en les montrant, elle ne peut qu’avoir l’effet escompté. Elles nous perturbent et nous permettent de réfléchir. Nous nous rendons compte de l’horreur vécu par les cobayes. Marine Kelada ne cherche pas à nous préserver et elle a raison de montrer la réalité des choses.

Points négatifs de l’histoire :

Comme cité précédemment, les événements de la fin sont prévisibles. Ceci est dû à certaines informations mentionnées épisodiquement. Pour ma part, je ne suis pas déçue. Cependant, cela pourra décevoir quelques lecteurs, surtout que l’auteure sait nous surprendre continuellement. Néanmoins, nous supposons que Marine Kelada l’a voulu ainsi, afin de provoquer un impact bien plus important. Cela permet également d’espérer un changement, alors que nous savons pertinemment qu’il ne peut en être autrement.

Le livre est sombre par les décors, l’histoire et l’atmosphère. Il est difficile de trouver une part de lumière, à part durant plusieurs scènes d’amour entre nos deux protagonistes principaux.

Certains événements pourront choquer les âmes sensibles.

Les personnages principaux :

Emma : depuis la mort de sa mère, sa vie n’est que souffrance. Elle souffre de la distance avec son père et de le voir sombrer dans ses délires scientifiques. La danse est sa passion et lui permet d’être un exutoire à ses peines. La rencontre d’Arachos va lui changer sa vie. Elle fera preuve de courage pour sauver celui qu’elle aime.

Arachos : il est simple et naïf. Il se montre tel qu’il est. Malgré sa condition, il est doux dans sa façon d’être et son comportement. Cependant, derrière cette douceur, il est prêt à tout pour protéger sa moitié.

Dewey : les souffrances vécues par ce dernier, l’a forgé en un être impitoyable. Il ne recule devant rien pour sa quête.

Points positifs des personnages :

Les personnages sont parfaitement travaillés et complexes. Marine Kelada ne les caricature pas. Elle leur a apporté des caractères humains. Ils ne sont pas parfaits, chacun a ses tourments, ses peurs, ses questionnements... Certains ne sont ni complètement gentils ni complètement méchants. Ils sont intéressants à découvrir. L’auteure nous propose des protagonistes tout en profondeur.

Emma est importante pour le récit mais les personnages les plus marquants sont Arachos et Dewey. La simplicité et la naïveté d’Arachos est touchante, nous nous prenons très vite d’affection pour cet être différent. Sa douceur n’est pas calculée ou factice. Chacune de ses paroles ou actes sont sincères. Quant à Dewey, il est celui adopter avec lui. Nous sentons, comprenons ses raisonnements mais il reste bien mystérieux, n’écoutant rien des conseils de ses proches.

D’autres personnages sont à citer, notamment Joe Clay, le père d’Emma, et Harry. Joe est horrible. Il a tellement souffert, qu’il en est devenu un monstre. Ses comportements sont choquants que ce soit pour ces expériences tordues ou vis-à-vis de sa fille. Tandis qu’Harry devient le père qu’Emma n’a malheureusement pas, il est toujours présent et prêt à l’aider.

Ils sont vraiment tous intéressants à découvrir mais ils ne sont pas tous appréciables.

Points négatifs des personnages :

Je n’en ai aucun.

Conclusion :

Un livre amplement réussi. Additivité, rebondissement, suspense sont les maîtres mots de cet univers parfaitement ficelé et maîtrisé. L’auteure nous piège telle une araignée dans sa toile livresque. Une excellente lecture à faire découvrir même aux personnes détestant les aranéides.

Une aventure à tenter sans hésitation.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JaneM 2019-07-21T09:35:16+02:00
Bronze

Une lecture d'été sympathique mais pas des plus passionnantes. Ça se lit bien et rapidement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lipette 2019-07-05T16:30:48+02:00
Or

Je ne suis pas déçue d'avoir osé lire un livre où l'on parlait d'araignées sachant que j'en ai une peur bleue ! Je me suis, tout comme Emma, prise d'affection pour ce pauvre Arachos, qui ne mérite vraiment pas tous les malheurs qui lui sont tombés dessus. Au fil du livre et de ses rencontres (bonnes ou mauvaises), Arachos change, s'ouvre un peu plus au monde des humains, surtout grâce à l'amour et à la patience d'Emma ! Cette dernière ne démérite pas et va montrer une grande force en elle ! En effet, après les épreuves qu'elle a traversées, elle ne se laisse pas abattre et parvient à aider Arachos ; peu de personnes en auraient été capables ! Un deuil n'est pas quelque chose de facile à faire, la peine ressentie s'atténue, il est vrai, avec le temps mais surtout avec l'amour et l'affection de son entourage hors, ici, Emma ne peut compter sur personne parce que même si son père est toujours en vie, il passe tout son temps au travail dans ses expériences toutes plus dingues et interdites que les autres ! Bon, j'avoue, Harry est présent mais il n'est pas de la même famille qu'elle et ce n'est pas la même chose qu'un père ! Après un drame familial, on aime se recentrer sur sa famille pour en ressentir tout l'amour dont on a besoin... mais là, son père fait tout le contraire ! Lui aussi a perdu quelqu'un de cher, il aurait dû se rapprocher de sa fille, combler leur peine ensemble alors qu'il l'a misérablement laissée tomber ! Emma aurait donc eu toutes les raisons du monde de ne pas s'occuper d'Arachos, mais heureusement qu'elle n'est pas comme tout le monde sinon ce roman n'aurait pas pu exister, lol !

Si j'ai pu m'attacher à Emma et Arachos, Dewey n'a, en revanche, pas su m'attirer ses faveurs. On en apprend plus sur son passé vers la fin du livre, et même si lui aussi a subi de nombreux traumatismes, il a décidé de passer du côté sombre (la preuve en est son but final !). Peut-être aurais-je pu m'attacher à lui si son histoire avait été révélée un peu plus tôt dans le roman, et peut-être qu'alors, sa façon d'agir et ses intentions m'auraient paru moins folles et totalement légitimes... Même si je dois avouer que son dernier acte m'a bluffée et que ça prouve, qu'avec plus de temps, il aurait très bien pu devenir une meilleure personne, petit-à-petit...

Le passage de la narration du point de vue d'Emma à Dewey aurait, je pense, pu être envisagé plus tôt dans le roman, cela nous aurait grandement aidé à comprendre les pensées et tourments du frère d'Arachos... même s'il était tout à fait le bienvenu, il apparaît un peu tardivement.

Enfin, ce n'est pas dans mes habitudes, et je m'excuse si j'en choque plus d'un, mais je dois vous faire part de choses qui m'ont particulièrement mises en colère dans ce roman !

J'ai été révoltée face à toute la violence faite à l'encontre d'Arachos, juste parce qu'il est différent de nous selon quelques caractéristiques chromosomiques... et alors, chacun a son propre ADN et est différent à sa façon et heureusement que nous ne nous rassemblons pas tous sinon le monde serait particulièrement ennuyeux...

L'être humain, malheureusement, ne se soucie vraiment que de sa petite personne et est prêt à tout pour sa survie (même si, heureusement, il y a des exceptions...). Dès qu'il découvre quelque chose de totalement différent de lui ou de ce qu'il juge bon pour lui, il n'hésite pas à montrer ce qu'il croit être sa supériorité ; tout comme il le ferait avec une personne différente de lui qui, si jugée mauvaise et dangereuse pour sa survie ou même son évolution, serait enfermée, torturée et analysée sans aucun remord devant plein de "savants fous" s'appelant eux-mêmes des êtres humains !

Mais où et quand a-t-on vu que la torture pure et dure nous définit en tant qu'être humain ; même si l'Histoire elle-même nous a démontré qu'à chaque fois qu'il y avait un doute sur une personne, de part son apparence, ses croyances, sa religion, la torture n'était pas loin (cf la chasse aux sorcières de Salem, la peur des juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale...).

Si tel est le cas, où allons-nous en tant qu'être humain et jusqu'où ce dernier est-il capable d'aller pour toujours affirmer sa supériorité sur les autres ? Emma compare Arachos à un ange, moi je dirai que si l'humain continue avec sa violence, on pourrait penser qu'il monte tout droit des Enfers et que c'est lui le démon... en tout cas il l'est dans le livre !

En conclusion, peut-être aurons-nous droit à un deuxième tome ? En tout cas, si ça se fait, je le lirai avec plaisir...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ShyBook 2019-06-09T10:36:29+02:00
Diamant

Impossible de lâcher ce livre, je l'ai dévoré, j'ai adoré, j'en ai pleuré

Afficher en entier

Activité récente

Hanabi le place en liste or
2020-02-09T10:54:36+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 78
Commentaires 21
Extraits 4
Evaluations 40
Note globale 7.79 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode