Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
705 167
Membres
965 868

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Contes fracturés, Tome 1 : Éclats dormants



Description ajoutée par PatateB4 2023-03-27T11:50:41+02:00

Résumé

Zinnia, 21 ans aujourd’hui, a une maladie du sang incurable. Pour le dernier anniversaire de sa vie, elle va faire mentir les prédictions de la médecine, traverser le temps et montrer que rien n’est jamais écrit.

Ce soir, sa vie bascule et croise le destin des « Belles endormies ».

Et si les contes nous apprenaient tout de travers ? Et si les maléfices étaient en réalité des protections ?

Une réinvention passionnante, subversive et féministe de la Belle au bois dormant, où le destin ne fait pas le poids face au courage, à la solidarité, à l’entêtement et à une bonne connaissance pratique des contes de fées. Parce que chacun d’entre nous est toujours libre de faire le bon choix.

Afficher en entier

Classement en biblio - 154 lecteurs

extrait

- Pourquoi est-ce que tu fermes les yeux?

- Je prie pour que ton amyloïdose se déchaîne et mette fin à mes douleurs.

- OK. Va te faire foutre ?

- As-tu la moindre idée de la difficulté à faire entrer un rouet dans le coffre d'une Corolla ? Va te piquer le doigt ! Il est presque minuit.

- Ça, c'est dans Cendrillon, crétine.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par bookslive 2023-06-07T19:16:19+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

L'édition est vraiment très jolie mais franchement heureusement que c'est un livre emprunté à la médiathèque et pas acheté car il ne contient pas énormément de pages.

C'est une revisite/réécriture de la belle aux bois dormants. L'histoire n'est pas extraordinaire... Ça se lit très (trop) vite et ce n'est pas très approfondi.

Afficher en entier
Or

La Belle au bois dormant n'a jamais figuré parmi mes Disney préféré. En revanche, pour ce qui est des contes écrits, son histoire est si multiples qu'on ne peut pas passer à côté.

On ne peut pas passer à côté du corps de cette femme endormie, qu'un bébé réveille en lui tétant le doigt, pour la plonger dans un vrai cauchemar quand la princesse comprend que la mère de son violeur de prince charmant n'est rien d'autre qu'une ogresse, sans ressentir de la compassion et de la colère, les deux piliers qui semblent au coeur d'Eclats Dormants.

J'adore les contes, et en lisant ce premier tome, je me suis trouvée plus d'une fois ébahie, face aux références, aux personnages de la tradition écrite que la tradition Disney nous fait oublier. Ebahie de les retrouver, si vivant, si parfaitement réels, exactement comme ils auraient pu être. Alix E. Harrow sait de quoi elle parle, et nous livre ici une histoire riche en émotions, pleine de clins d'oeils, de réflexions féministes, et aussi un peu d'humour.

Ce livre était un conte, un vrai. Une main tendue, pleine d'espoir encore vivace et de bienveillance.

Afficher en entier
Argent

Éclats dormants est avant tout une réinvention du conte de La Belle au bois dormant. Cette réécriture est originale et féministe, portée par des femmes à la fois attachantes et fortes, mais aussi incisive et brute. L’autrice nous dévoile une plume sarcastique et percutante à travers l’histoire de Zinnia pour aborder des thèmes actuels comme la mort, la maladie, la place des femmes dans la société, la sororité ou encore la morale douteuse des anciens contes. Pour autant, l’aventure de la jeune femme comporte un côté fun, un peu rock’n’roll, qui déjoue les statistiques et qui contrebalance avec plaisir les sujets difficiles du récit.

Nous retrouvons également des éléments du conte au fil des pages pour ensuite comprendre que les malédictions n’en sont peut-être pas. La méchante sorcière, figure antagoniste récurrente, serait en réalité le fruit d’événements tragiques vécus auparavant. Celle-ci souhaiterait qu’Aurore et toutes ces belles endormies ne subissent pas son malheur, parce que oui, les contes, sous couvert de nous montrer le merveilleux, cachent une réalité bien plus sombre ; une critique à peine voilée des contes et des modèles désuets prônés.

Le seul point faible du récit se trouve dans sa construction qui, par moment, apparaît fracturé et haché : on en ressort avec une impression de trop peu avec un manque de liant entre les chapitres et les événements Compte tenu de la brièveté de l'ouvrage, tout se passe très vite. Il aurait été agréable d’en apprendre plus sur les différentes protagonistes, l’univers imaginé et ces voyages spatio-temporels.

Cela reste toutefois une belle adaptation, une ode à la liberté et à la reprise en main de son destin portée par une plume charmante, tout cela dans un écrin soigné.

Afficher en entier
Argent

J'ai beaucoup aimé cette lecture. L'édition est très belle et agréable a lire. MAIS je trouve qu'au vu du prix ils auraient pu rassembler plusieurs tomes, car on a a peine 200 pages la fin étant des extraits d'autres romans et... plus aéré c'est un livre pour apprendre a lire en CP quoi. J'ai envie de savoir la suite mais pas envie de remettre 22e pour moins de 200 pages. Cruel dilemne.

J'adore les réécritures de contes. Celle ci se veut moderne, avec un langage parlé et familié, des personnages lesbiens, des femmes fortes. Le conte de la belle au bois dormant est un très bon choix pour le dépoussiérer c'est sur que la princesse Aurore fait parti des plus plan plan et nunuches des princesses ! Du moins pas vraiment l'exemple que l'on veut donner à nos petites princesses actuelles.

J'ai aimé les passages qui touchent à la maladie. Contrairement à certaines critiques qui relèvent le comportement très "ado" de notre héroïne, je me mets à sa place et quand on sait qu'on ne vivra seulement que 22 ans ... n'a t'elle pas le droit de ruminer et d'être un peu trop "bébé", sans doute surprotégee par ses parents?

J'ai aussi aimé que le roman aborde le féminisme a travers des destins de femme tracés et imposés et qu'on cherche à les contourner ! Et le Cynisme de notre héroïne avec son humour noir quel plaisir !

Bref je ne détaillerai pas plus car c'est très court, très surprenant et je pense que le mieux c'est d'y rentrer sans plus d'informations, de se faire son propre avis, laissez vous tenter si le prix ne vous rebute pas ou que vous le trouvez d'occasion !

Afficher en entier
Argent

Une très bonne surprise ! On passe des rires à la mélancholie avec beaucoup de douceur, ce qui permet de partager les réflexions de la narratrice sans problème. J'ai fermé ce livre avec une vision totalement différente du conte...et de la vie...

Afficher en entier
Or

J’étais impatiente de lire ce livre, car j’aime beaucoup les réécritures de contes, et j’ai déjà lu certaines réécritures Twisted Tales de la même maison d’édition

Contrairement à beaucoup d’avis que j’ai pu lire, j’ai beaucoup apprécié ma lecture

Ici, on est loin des Twisted Tales. On est dans une réécriture moderne et féministe, avec une histoire qui commence dans notre monde puis bascule dans le monde fantastique de la Belle au Bois Dormant

Beaucoup de thèmes intéressants sont abordés: le féminisme, l’homosexualité, la mort, la maladie, l’adolescence, et la remise en question des contes traditionnels tels qu’on les connait

En règle générale, j’ai un peu de mal avec le féminisme dans les livres, lorsque c’est amené de façon un peu extrême. Mais ici, j’ai bien aimé la façon dont ça a été amené

La plume est à la fois simple et prenante. Je dirais tout de même que ce livre serait plus adapté un public adolescent/jeune adulte

Un point considéré comme un gros bémol pour certains, c’est la longueur du livre. Alors, effectivement, le livre est très court (moins de 100 pages). Donc tout se passe très vite, il y a peu de descriptions. Mais je pense que cette histoire a été écrite au format conte, c’est-à-dire une histoire courte finalement, mais avec une morale. La simplicité de la plume, confirme l’hypothèse pour moi (ou du moins, c’est quelque chose qui me convient). J’ai été contente de voir qu’il y a un 2e tome avec la même héroïne. Donc, j’ose espérer que les thèmes abordés dans le premier seront développés dans le deuxième

Le gros point faible (et un peu l’arnaque finalement), ce serait plutôt les 50 dernières pages du livres qui sont des résumés d’autres livres de l’autrice. C’est bien de vouloir faire découvrir d’autres histoires et de faire de la pub, mais vu le prix du livre, on peut se sentir un peu berné pour la longueur de l’histoire

En conclusion, ne vous attendez pas à une réécriture ultra développée et détaillée mais plutôt à une véritable réécriture de conte, dans le même format, mais modernisé

Afficher en entier
Argent

J’ai toujours adoré les contes, je trouve que c’est une source d’inspiration inépuisable, c’est pourquoi je lis toutes les adaptations qui me passent sous la main. Tout comme Zinnia, j’ai flashé sur le conte de la Belle au bois dormant étant petite, donc en voyant ce premier tome j’ai immédiatement craqué. Il faut dire que la couverture attire l’œil ! J’aime beaucoup le design du livre, l’objet est vraiment magnifique, que ce soit la reliure, les reliefs, le rouge métallique, la surbrillance, tout. Ça ne fait pas trop, la proportion de blanc est parfaite pour nous offrir un résultat qui sonne envie, pas trop chargé, juste ce qu’il faut, bref, tout ça pour dire que l’objet en lui-même a suffi pour me donner envie ! (Sans oublier la tranche !)

Après, soyons honnêtes, j’ai été quelque peu déçue de voir que tant de pages étaient consacrées aux premiers chapitres d’autres ouvrages. C’est très bien que la maison d’édition mette en avant ses autres récits, c’est très bien de les faire connaître ainsi, mais là on a tout de même un livre qui n’est pas donné, avec des marges gigantesques, donc j’aurais aimé un peu plus de contenu. Ou du moins, l’ablation des chapitres qui ne m’intéressaient pas et la réduction du coût qui l’accompagne.

Cependant, malgré ce bémol, j’ai vraiment apprécié ma lecture. Le livre est très court, seules quelques heures suffisent pour l’achever, mais ça ne manque pas d’approfondissement. En fait, l’écriture rappelle réellement celle d’un conte : on ne nous raconte que les passages décisifs, rien de superflu, on va droit au but, avec un univers enchanté, un vocabulaire parfois plus recherché, un temps restreint et beaucoup d’action. Ce qui, pour moi, a fait baisser mon plaisir de lecture, c’est le manque de vraisemblance. Je parle bien de vraisemblance et non pas de réalité. Un conte possède à mes yeux une vraisemblance puisque le lecteur accepte que tout ce qu’il lit est vrai, cohérent, durant sa lecture – quand bien même des trolls ou des gobelins sortent d’un portail magique caché sous un tapis. Dans Éclats Dormants, je trouve que l’acceptation du lecteur est plus compliquée. En effet, l’histoire débute avec un récit s’ancrant dans notre monde et bascule ensuite dans un monde féérique. Le basculement m’a semblé maladroit. Je ne sais pas si c’est sa soudaineté, la réaction du personnage, le coup du téléphone, franchement je ne sais pas. Tout ce que je sais c’est que ça n’a pas très bien fonctionné pour moi.

Outre cela, j’ai apprécié les personnages, j’ai beaucoup aimé l’humour de la narration de Zinnia, un personnage avec du caractère, une mourante qui accepte son sort et évolue. Sa progression est très belle, je suis vraiment fan de son humour et je la trouve très bien construite. On a accès à ses pensées et il n’est pas difficile de s’attacher à elle. J’ai eu envie de la suivre dans son aventure, sans ressentir de pitié. Les rebondissements n’étaient pas tous prévisibles, j’ai aimé être surprise, j’ai aimé les relations entre les personnages, peut-être que j’aurais voulu voir les autres Belles plus développées… mais ça passe avec les règles du conte.

Au final, une bonne réécriture, qui change, qui surprend, rapide à lire, agréable, un vrai bon moment. Je n’ai pas décroché, ce qui prouve que le récit m’a tenue en haleine, il n’était ni prise de tête ni compliqué à suivre. Vraiment, un bon divertissement, rafraîchissant, qui me donne envie de lire le tome suivant.

Afficher en entier
Argent

C’était la première réécriture de conte Disney que je lis et je suis assez mitigée.

Nous suivons Zinnia qui a une maladie incurable, du haut de ses 21 ans. Et depuis toujours, elle est fan de La Belle au Bois Dormants…

Lors de son dernier anniversaire, quelque chose de spectaculaire va se produire et elle va traverser le temps et se rendre compte qu’elle a atterri dans un univers totalement différent du sien. Elle va alors plonger dans le monde des Belles Endormies et rencontrer Primerose, une belle qu’il faut sauver de sa malédiction…

Ce roman compte 180 pages et est très rapidement lu. Malheureusement, j’ai trouvé qu’il manquait de densité et quelques chapitres n’auraient pas été de trop. Cependant la plume était agréable et l’idée de revisiter ce conte emblématique est super ! Zinnia est une battante et ne se laisse pas abattre par son funeste destin, elle sait qu’elle est condamné mais ne lâche rien !

Afficher en entier
Lu aussi

Je résumerai ma lecture en disant : de bonnes idées, enrobées dans une narration un peu bâclée.

Je rejoins pas mal de commentaires qui pointent d'abord du doigt l'absence de profondeur, le fait que le livre est trop court pour nous laisser le temps de nous immerger dans l'univers. Ce qui est bien dommage car l'intrigue aurait gagné à s'étoffer un peu !

J'ai apprécié la revisite des contes, le côté féministe où les femmes ne sont pas passives mais maîtresses de leur destin. Le fait qu'on ne se limite pas à être princesse ou sorcière comme le font pas mal de vieux contes vu que Zellandine n'est pas qu'une simple fée maléfique. Mais voilà, on ne va pas plus loin.

Il y a un clin d'oeil à Zellandine qui essaie de sauver d'autres filles en les enfermant etc (détails sur d'autres histoires) mais on ne fait qu'effleurer la surface.

Pareil pour l'intrigue avec les différentes Belles qui ne sont là au final que pour servir le dénouement à un instant T, sans qu'on en sache plus sur elles ou leur vie. Sans parler qu'on ne connait le nom que de l'une d'elles. Et après elles redisparaissent comme par magie, ayant rempli leur rôle manichéen dans le scénario. Pour une ode au féminisme, ce peut se montrer assez réducteur.

De fait, l'écriture est plutôt bonne (personnellement le mélange de genre médiéval/moderne ne me dérange pas dans la narration) et j'ai lu le livre très vite, mais cette absence de profondeur me laisse sur ma faim.

Et accessoirement, petit coup de gueule sur une édition reliée certes belle mais à 22€ pour 190 pages ! Car en plus les 50 dernières s'avèrent être... une pub pour d'autres livres de l'auteur.

J'en ai d'autres dans ma bibliothèque au même prix pour dix fois plus de pages

Afficher en entier
Argent

J'ai été très surprise de cette lecture qui se trouve être très moderne (parfois trop) avec un langage trop familier à mon goût.

Afficher en entier

Dates de sortie

Les Contes fracturés, Tome 1 : Éclats dormants

  • France : 2023-04-05 (Français)
  • USA : 2021-10-05 (English)

Activité récente

Encre l'ajoute dans sa biblio or
2024-01-22T14:26:57+01:00

Titres alternatifs

  • Éclats Dormants - Français
  • A Spindle Splintered - Anglais
  • A Spindle Splintered (Fractured Fables, #1) - Anglais

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 154
Commentaires 30
extraits 15
Evaluations 73
Note globale 6.57 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode