Livres
515 007
Membres
528 253

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Victorian Fantasy, Tome 2 : De velours et d’acier



Description ajoutée par Gkone 2017-02-07T20:14:57+01:00

Résumé

Dans les Bas-fonds de Néo-Londonia, Léopoldine se bat depuis des années pour survivre. Lorsque le groupe auquel elle appartient maltraite un enfant, elle décide de se rebeller, quitte à affronter la colère de la Guilde des Voleurs. Dorénavant, elle ne laissera plus rien ni personne lui barrer la route.

Augustin, lui, a toujours mené une existence fastueuse et insouciante, résigné à subir en parallèle l’écrasante emprise de sa mère, la Reine Victoria au règne sans fin. Mais il tombe de haut quand, pour la première fois, il refuse de se conformer à ses plans aussi tortueux que mystérieux. Car, s’il est un prince dont la fonction n’est que titre, c’est lui. Le jeune homme devra résister et fuir pour s’affranchir du joug de la souveraine et embrasser sa destinée.

Une rencontre qui pourrait bien tout bouleverser… mais la liberté ne s’obtient jamais sans sacrifice.

Afficher en entier

Classement en biblio - 454 lecteurs

Extrait

Prologue

Cette fois, c'était certain, il allait mourir.

Mourir pour de bon... sans avoir rien pu faire pour elle.

Déjà, le froid engourdissait tous ses membres comme les griffes du trépas se refermaient lentement, mais implacablement sur lui. Même les serpents dans son dos semblaient s'être endormis pour ne plus jamais se réveiller. Une nouvelle qui l'aurait rempli de joie en d'autres temps, mais qui n'augurait rien de bon, finalement.

La plaie, béante, fatale, ne se résorbait pas. Et l'hémorragie n'en finissait plus.

Quelle quantité de sang avait-il pu perdre ? Il n'en avait aucune idée. Au demeurant, il ne pensait pas que le corps humain puisse en contenir autant...

Il savait ce qui l'attendait. Et il comprenait ce qu'il avait fait. Quel danger, de par son inconscience, il faisait désormais courir à la jeune femme.

Si elle mourait, elle aussi, ce serait sa faute.

Tout était sa faute...

Il était tellement arrogant. Tellement égoïste.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

https://mabiblio1988.wordpress.com/2017/03/17/victorian-fantasy-tome-2-de-velours-et-dacier-georgia-caldera/

En bref :

Une histoire passionnante qui a su me tenir en haleine du début à la fin. Des personnages mystérieux, les retrouvailles avec d’anciens personnages, des secrets… tout est réunis pour passer un agréable moment.

Si à la fin du premier tome, j’avais deviné l’identité d’un des personnages principaux, ce n’est pas le cas ici. Georgia Caldera se laisse la possibilité de poursuivre avec deux personnages différents. J’ai ma préférence, bien évidemment, mais attendons de voir.

Le moins :

Je n’en ai pas. Ce livre est un véritable coup de cœur.

Le plus :

Georgia Caldera donne la possibilité à ces deux personnages principaux de prendre le temps de se connaître, de s’apprivoiser avant de décider de leur avenir commun ou non.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Intriguée par les personnages, et sachant que j'avais à faire à un style pointilleux puisqu'il s'agit de Georgia Caldera, je me suis laissée tenter et selon moi, le résultat est assez mitigé.

Il y a autant de points positifs que négatifs dans l'histoire de Léopoldine et d'Augustin.

J'avoue avoir apprécié le décor qui s'inspire de l'époque victorienne, et peut-être la présence de la métamagie, alliant magie et mécanique, qui dote de mystère cet atmosphère déjà attrayant et réaliste.

L'histoire de Léopoldine est sans doute ce qui m'a davantage plu par son réalisme très terre-à-terre : une jeune femme déchue qui pour survivre s'est travestie en homme et qui par ses dons en métamagie et sa quasi-invulnérabilité conférée par sa rune est parvenue à occuper une place importante dans la Guilde des Voleurs, employant son agilité et sa dextérité à voler les aristocrates. D'une manière générale, plus j'en apprenais sur ses origines, plus j'appréciais Léopoldine : son sort n'était ni plus ni moins que la conséquence d'un exil forcé résultant du coup d'état intenté contre sa famille et le Démonarque en Scotia.

Tout à fait plausible, en somme.

Venons-en à Augustin : le prince décadent, méprisé par sa reine de mère. A ce stade, son état suscite plutôt ma sympathie.

Ce n'est que lorsqu'il rencontre Léopoldine par des circonstances hasardeuses que j'ai commencé à prendre plus de recul. Il fallait bien qu'ils aient tout les deux une relation amoureuse des plus équivoques comme on en attend de ce genre d'histoire où le destin se charge de rapprocher les deux personnages principaux de sexe opposé. Je n'ai pu m'empêcher de faire le rapprochement entre leur relation et celle qu'entretiennent Cornélia et Henri dans les Larmes Rouges (que je recommande vivement) : elles avaient la même teneur.

Augustin ressemble à Henri par son passé sulfureux de coureur de jupons, tout comme Léopoldine ressemble à Cornélia pour son inexpérience des hommes et son absence de relations sociales due pour des raisons qui relèvent du fantastique.

Comme ces personnages de ce point de vue son similaires, cela donne... une relation similaire. Beaucoup d'opposition, d'obstacles se dressent entre eux initialement, qui génèrent disputes et peines mais qui s'achèvent par une relation intense pleine d'amour et de désir.

Pour aboutir à cela, je trouve que le comportement de Léopoldine est quelque peu contradictoire : elle veut, mais elle ne peut pas, elle choisit le devoir à l'amour puis inversement. C'est là qu'elle se différencie de Cornélia qui est bien plus intègre dans ses choix... sans doute parce qu'elle n'a pas les mêmes responsabilités que Léopoldine. Toujours étant que l'histoire se perd et ne se concentre que sur leurs sentiments alors que tant d'autres éléments pouvaient être développés sur Scotia, par exemple ou surtout les raisons pour lesquelles la reine Victoria voulait disséquer Augustin. Que croyait-elle faire exactement ? S'emparer de la Flamme de l'éternité alors qu'elle sait très bien qu'elle n'est transmissible que par voie naturelle ? Finalement, elle n'a causé que l'effarement d'Augustin qui s'est enfui, a rencontré Léopoldine et est devenu roi de Scotia. Cette erreur de jugement de la part de la reine est surprenante et assez irréaliste. Mais il fallait bien trouver quelque chose pour faire avancer l'histoire.

A ce titre, De Velours et d'Acier, bien que visuellement attrayant et plein de potentiel, n'arrive pas à la hauteur des Larmes Rouges.

Afficher en entier
Argent

Deuxième et dernier tome de la duologie. Un couple bien différent. D'un côté le prince Augustin. On est très loin du personnage du premier tome. Ici, il est descendu de son piédestal. On découvre un homme tourmenté, sincère, doux et courageux à la fois. J'ai aimé ce nouveau Augustin. Plus mature. Loin des paillettes de la court. De l'autre, on a Leopoldine. Fille de la rue qui ne peut toucher personne. Sauf bien sûr le prince charmant Augustin. Pour moi, c'est le point négatif du couple. Elle est trop. Que tu es des doutes d'accord mais à un moment, il faut se réveiller et pas à 100 pages de la fin (sur un livre de 800 pages). Et puis, elle le trahit et pouf, elle se rend compte qu'elle l'aime. Une petite girouette à laquelle j'ai eu du mal à m'attacher.

Un autre point négatif : les longueurs 800 pages, c'est long. Alors oui l'univers est magique et détaillée mais un peu trop; Parfois ça m'a totalement perdu. Et j'avais même pas envie de reprendre ma lecture alors que l'histoire est géniale. Pleins de rebondissement et de magie.

En clair, une saga originale et agréable à lire. Dommage pour les points négatifs mais on ne peut pas toujours tout aimer.

Afficher en entier
Diamant

Dentelle et Nécromancie avait été un vrai coup de cœur, j’avais donc hâte de me lancer dans ce second tome.

Et c’est sans aucune surprise que j’ai également adoré De velours et d’acier.

J’aime beaucoup les personnages ainsi que le développement de leur relation. Il se passe certes des choses très intéressantes dans le fond de l’histoire mais c’est cette relation et ces émotions qui m’ont boulversé tout du long.

J’ai été bien surprise par la tournure des événements, c’est très agréable de ne pas tout prévoir à l’avance.

On en apprend également plus sur la mythologie de ce monde ainsi que sur les liens politiques.

J’aimerais bien une suite, pas spécialement avec les mêmes personnes, pour continuer de découvrir ce monde bien surprenant.

Afficher en entier
Diamant

Le premier tome avait été pour moi un énorme coup de coeur, que ce soit du point de vue des personnages ou de l'univers steampunk. Malheureusement il aura fallu plusieurs années avant que sorte ce second tome, donc mon enthousiasme pour cette suite s'est légèrement amoindrie. De velours et d'acier est le second tome de Victorian Fantasy mais il peut se lire de façon indépendante si l'on veut, les personnages du tome 1 n'apparaissant que de façon épisodique. Ce tome commence au moment où Augustin, le fils de la reine Victoria, tient tête à sa mère pour aider Andraste à s'enfuir. L'histoire se situe donc entre cette fuite et l'épilogue du tome 1, quand Andraste accouche.

J'ai beaucoup aimé les deux personnages principaux de cette histoire, particulièrement Léopoldine qui se bat constamment contre les horreurs de son passé et qui se trouvait destinée à une vie de mensonges et de peurs avant de rencontrer Augustin. Obligée de se travestir en garçon pour éviter les dangers qui la guettent, elle se rend compte quand elle rencontre Gabriel, un petit garçon sourd et muet qu'elle décide de prendre sous son aile, combien sa solitude et son isolement sont immenses. Comment aimer ses semblables alors que tout contact avec un être humain vous est interdit, comment s'aimer soi-même surtout ?

Comme on l'a vu dans le premier tome Augustin est un débauché notoire, vivant dans le faste et le luxe de la cour de Néo-Londonia. Fils de la reine Victoria qui dirige sa vie d'une main de fer, Augustin n'aura de cesse de se libérer du joug de cette mère sans scrupules qui livre son propre fils à la vivisection et n'hésite pas à faire assassiner tous ceux qui viennent contrecarrer ses plans. Une seule solution s'offre à lui pour faire cesser ces horreurs : fuir le plus loin possible de ses bourreaux.

Une histoire sombre et sanglante où les personnages sont confrontés à leurs démons passés et présents, au sens propre comme figuré. Nos deux héros vont apprendre à se découvrir petit à petit, et découvrir qu'ils sont en fait liés par l'histoire.

Malheureusement je n'ai pas autant accroché que le premier tome. L'histoire est trop dense et complexe (800 pages), et perd ainsi en rythme. On met au moins 200 pages avant de se plonger dans le roman. De plus certaines problématiques ne sont pas résolues à la fin du roman. Je ne sais pas si une suite est prévue, mais on reste un peu sur notre faim : qu'adviendra-t-il de la Reine Victoria ? D'Endell ? Y aura-t-il des conséquences pour les Blackmorgan d'avoir attaqué la Reine avec Augustin ? Les Voltange restant vont-ils poursuivre leur désir de révolte ?

Un livre moyen au final, qui aurait pu être moitié plus court. Mais si jamais une suite sortait je pense que je la lirais.

Afficher en entier
Diamant

Je ne pensais pas en commençant ce deuxième tome me prendre une telle claque ! ?

Ce deuxième tome se passe en parallèle du premier , et on découvre énormément de chose sur le prince Augustin de Neo-Britannia.

-?

Dans le premier tome , c'est un jeune homme imbu de lui-même vivant une vide de décadence à la cours. Il ne s'intéresse en aucun cas aux affaires de sa mère, la reine Victoria, et lui obéit au doigts et à l'œil.

Jusqu'au jours où il ose se rebeller contre elle pour la première fois de sa vie pour protéger la vie d'innocents. Sa vie de luxe tourne au cauchemar. Il est obligé de quitter le château de son enfance où il risque une mort certaine.

-?

On suit la chute d'Augustin qui lutte pour sa propre vie. On découvre un homme brisé , fragile , en proie à la folie. D'horribles visions meurtrières viennent le hanter depuis son acte désespéré dans "la Tour" qui lui met les prêtres rouges à dos , ses êtres inhumains qui prêchent le Nouvel-Ordre avec des bains de sangs. Sa seul défense sont ses serpents qui le défendent et sa nouvelle immortalité. Que cachent l'apparition de ses nouveaux pouvoirs ?

-?

Dans son malheurs , il va croiser une autre âme en peine , Léo. C'est un jeune fille à l'étrange passé , qui va accompagner la fuite d'Augustin après que celui-ci lui est sauvé la vie. Leo n'a pas sa langue dans sa poche et a vraiment l'esprit d'un leader ; elle prend les choses en main avec brio. Mais elle est aussi très seul et craintive à l'image d'un animal sauvage. -?

La relation entre Augustin et Leo est juste trop mignonne. Au début hésitante et timide ; ils apprennent à se connaître et à se faire confiance , peut à peut elle se fait plus sincère. Leo est celle qui garde toujours une certaine réserve, elle a du mal à accorder sa confiance , elle est toujoujours sur la défensive même si a certains moments elle fait preuve d'une grande tendresse. Elle souffle le chaud et le froid, à mon plus grand malheurs car ça plonge Augustin à chaque fois dans une haine de lui-même et une remise en question constante. Mais ensemble ils se complètent à la perfection.

- ?

L'univers est développé plus en profondeur par rapport au premier tome. On plonge dans des histoires politiques , des secrets bien gardés , des complots contre la couronne. On découvre toute l'atrocité de l'univers et ses pires côtés. Ça met dans différents états émotionnellement , j'ai été horrifié face à la masse innombrable de morts horribles , j'ai été paniqué quand la vie de nos personnages était mise en danger, j'ai été heureuse dans les rares moments de bonheur pour juste après connaitre une décente aux enfers. Mon coeur a été retourné dans tous les sens.

-

Avec Augustin , on oscille sans cesse entre la réalité et l'imaginaire de sa folie. On est soit plongé dans un monde où la vengeance et les pulsions meurtrières règnent ou alors dans un château silencieux où seul un étrange jeune homme vit.

-

J'ai juste été transporté du début à la fin dans la fuite d'Augustin. Je vivais chaque moment à ses cotés, quand il allait bien je souriait comme une amoureuse transit mais quand il subissait une trahison , j'insultait à outrance ceux qui lui avaient fait du mal ?

Malgré es les 800 pages de ce livre , je n'ai rien vu passer et j'ai été dans le pire des états à la lecture de la dernière page. Jamais les cinquante dernières pages d'un livre m'ont autant fait angoissé !

-?

Est-ce que vous aussi vous aimez les romans de fantasy de style victorien avec une atmosphère plus sombre et des pouvoirs tout aussi sombre et mystérieux ? Alors cette duologie coup de coeur est faites pour vous ?

Afficher en entier
Or

Un peu long et mièvre mais qu'est ce que ça fait du bien !!!

Afficher en entier
Argent

J'ai trouvé ce second tome encore meilleur que le premier. Il est très addictif et se lit facilement malgré ces 800 pages. On découvre un Augustin complètement différent par rapport au 1er tome. J'ai beaucoup aimé le personnage de Léo, elle a un passé terrible et malgré tout, elle reste une bonne personne.

Je ne sais pas si un 3ème tome est prévu. J'aurai aimé savoir ce qu'il advenait de la reine Victoria (complètement siphonnée celle là!)

Afficher en entier
Diamant

Époustouflant ! Bien meilleur que le premier tome, l'auteur use de sa plume pour nous transporter vers un monde steampunk à son apogée. Elle n'hésite pas à malmener ses personnages avec un nombre incalculable de péripéties. J'ai aimé la globalité de l'oeuvre mais le plus important plot twist me laisse très perturbée.

Les personnages principaux sont trop têtus et en cela leur relation en devient meilleure.

Afficher en entier
Diamant

C'est avec une certaine appréhension que j'ai débuté ce livre, ayant eu un jolie coup de coeur pour le premier tome, j'étais persuadée de ne pas pouvoir autant apprécier celui là.

Et bien quelle erreur de ma part ! Goergia Caldera m'a complètement envoûtée de nouveau si ce n'est même plus !

Grâce à sa plume fascinante, l'auteure a su m'emmener aux côtés de ses protagonistes que sont Augustin et Léopoldine. Ces derniers m'ont bouleversé par leur profondeur, leur histoire et la puissance des sentiments qui les habitent.

L'auteure a réussi à dépeindre des personnages qui sonnent juste, avec leur forces et leurs faiblesses, leur bonnes décisions et leur erreurs ainsi que leurs doutes, qui les rendent très "humains".

L'univers est toujours aussi immersif bien que plus sombre et plus cruel. Il dépeint à merveilles les vices d'une société sans pitié, alliant pouvoir et magie, action et suspens.

Au total, c'est un véritable coup de coeur !

Afficher en entier
Argent

Ce roman m’a totalement éblouie ! Il est à l’oppose du tome 1 que je n’avais que peu apprécié.... Celui ci est une pépite merveilleuse où se mêle action romance suspens avec superbe ! Bravo et merci à l’auteure !

Afficher en entier

Dates de sortie

Victorian Fantasy, Tome 2 : De velours et d’acier

  • France : 2017-04-12 (Français)
  • Canada : 2017-07-07 (Français)
  • USA : 2017-04-05 (English)

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 454
Commentaires 81
Extraits 17
Evaluations 185
Note globale 8.28 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode