Livres
564 285
Membres
616 468

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Victorian Fantasy, Tome 2 : De velours et d’acier



Description ajoutée par Gkone 2017-02-07T20:14:57+01:00

Résumé

Dans les Bas-fonds de Néo-Londonia, Léopoldine se bat depuis des années pour survivre. Lorsque le groupe auquel elle appartient maltraite un enfant, elle décide de se rebeller, quitte à affronter la colère de la Guilde des Voleurs. Dorénavant, elle ne laissera plus rien ni personne lui barrer la route.

Augustin, lui, a toujours mené une existence fastueuse et insouciante, résigné à subir en parallèle l’écrasante emprise de sa mère, la Reine Victoria au règne sans fin. Mais il tombe de haut quand, pour la première fois, il refuse de se conformer à ses plans aussi tortueux que mystérieux. Car, s’il est un prince dont la fonction n’est que titre, c’est lui. Le jeune homme devra résister et fuir pour s’affranchir du joug de la souveraine et embrasser sa destinée.

Une rencontre qui pourrait bien tout bouleverser… mais la liberté ne s’obtient jamais sans sacrifice.

Afficher en entier

Classement en biblio - 504 lecteurs

extrait

Prologue

Cette fois, c'était certain, il allait mourir.

Mourir pour de bon... sans avoir rien pu faire pour elle.

Déjà, le froid engourdissait tous ses membres comme les griffes du trépas se refermaient lentement, mais implacablement sur lui. Même les serpents dans son dos semblaient s'être endormis pour ne plus jamais se réveiller. Une nouvelle qui l'aurait rempli de joie en d'autres temps, mais qui n'augurait rien de bon, finalement.

La plaie, béante, fatale, ne se résorbait pas. Et l'hémorragie n'en finissait plus.

Quelle quantité de sang avait-il pu perdre ? Il n'en avait aucune idée. Au demeurant, il ne pensait pas que le corps humain puisse en contenir autant...

Il savait ce qui l'attendait. Et il comprenait ce qu'il avait fait. Quel danger, de par son inconscience, il faisait désormais courir à la jeune femme.

Si elle mourait, elle aussi, ce serait sa faute.

Tout était sa faute...

Il était tellement arrogant. Tellement égoïste.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

https://mabiblio1988.wordpress.com/2017/03/17/victorian-fantasy-tome-2-de-velours-et-dacier-georgia-caldera/

En bref :

Une histoire passionnante qui a su me tenir en haleine du début à la fin. Des personnages mystérieux, les retrouvailles avec d’anciens personnages, des secrets… tout est réunis pour passer un agréable moment.

Si à la fin du premier tome, j’avais deviné l’identité d’un des personnages principaux, ce n’est pas le cas ici. Georgia Caldera se laisse la possibilité de poursuivre avec deux personnages différents. J’ai ma préférence, bien évidemment, mais attendons de voir.

Le moins :

Je n’en ai pas. Ce livre est un véritable coup de cœur.

Le plus :

Georgia Caldera donne la possibilité à ces deux personnages principaux de prendre le temps de se connaître, de s’apprivoiser avant de décider de leur avenir commun ou non.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Alors que j'avais finalement beaucoup apprécié le premier tome, je finis un peu déçu du second... je pense que j'aurai préféré sur le premier duo que sur celui-ci. Bien qu'ils étaient intéressant

Ou alors ce n'était tout simplement pas ma période pour ce livre...

Afficher en entier
Lu aussi

Je ne savais pas que c'était le second tome d'une saga; c'est un peu dommage mais cela ne change pas l'immersion dans l'histoire. Je reste plutôt curieuse de la suite !

Afficher en entier
Or

Très bon livres, avec beaucoup de rebondissements. Néanmoins, je préfère le premier tome à celui-ci car l'histoire met beaucoup de temps à se mettre en place. Et contrairement au premier tome où je me suis attachée aux personnages, je n'ai eu aucune peine à relâcher le livre une fois fini. Mais il reste un bon livre. En effet, j'ai passé un agréable moment à le lire et le recommande à tous les fans de Fantasy.

On retrouve dans ce tome notre cher Prince Augustin sous un tout nouveau jour avec une héroïne qui ne mâche pas ces mots et dont le caractère est le stricte opposé de celui qu'avait Andraste (l'héroïne du 1er tome). Ainsi, c'est une lecture rafraîchissante qui ne soumet pas la fille dès les premières pages à l'homme dont elle tombe éperdument amoureuse. Bien au contraire, dans ce cas, j'ai eu beaucoup pitié de notre hero.

En résumé, je ne regrette en rien d'avoir acheté ce livre mais j'ai été déçu - je ne saurai dire par quoi, cela allant des personnage à l'intrigue. Je pense que j'ai eu trop d'attente de ce deuxième tome après mon énorme coup de cœur pour le premier.

Afficher en entier
Argent

Georgia Caldera est l une des auteurs françaises de fantasy qui a le vent en poupe. Et à la lecture de ses romans, on comprend pourquoi ! Difficile de passer à côté les jolies couvertures de ses livres ! Et impossible de repartir sans un exemplaire une fois le résumé lu ! Une fois bien installé, préparez-vous à ne plus bouger car vous allez vous plonger dans un récit épique et haut en couleurs !

Si vous n avez pas lu le premier tome de Victorian Fantasy, Dentelle et Nécromancie (mais si jamais l envie de le découvrir vous prend, vous pouvez toujours aller faire un petit tour sur la chronique du premier tome), je vous déconseille de poursuivre la lecture de cet avis. En effet, même si les deux tomes se démarquent bien l un de l autre, ils n en demeurent pas moins liés et la lecture de cette chronique pourrait vous dévoiler certains éléments de la première intrigue, ce qui serait vraiment dommage.

Avec De Velours et d Acier, nous avons à la fois une suite et une coupure de Dentelle et Nécromancie. Cette fois, nous ne suivons plus Andraste et Thadeus mais un autre personnage non moins intrigant : Augustin, le Prince royal ! Menant jusqu ici une existence plus que confortable (hormis quelques petits désagréments occasionnels), Augustin va comprendre assez brutalement qu il ne fait pas bon contrarier les plans de sa royale maman. Victoria n est pas du genre à plaisanter, encore moins avec son fils.

*******Attention spoiler du premier tome ! *******

Spoiler(cliquez pour révéler)En aidant Andraste à s enfuir, Augustin n a pas lancé un simple défi à sa mère. Non, il l a également trahie. Et personne ne trahit Victoria, même pas son propre fils. Donc elle décide de lui apprendre un peu les bonnes manières en l envoyant se faire gentiment torturer dans une tour. Victoria est une femme de caractère qui aime à se faire respecter et Augustin ne va pas commencer à jouer les petits rebelles ! Non mais oh !

******* Fin du spoiler *******

Bref, autant dire que cette petite séance de torture ne va pas du tout être du goût du jeune homme qui va commencer par se poser beaucoup de questions. Et se rebeller ! En prenant la tangente, Augustin vient de tirer un trait sur sa (pas si) paisible existence. Lui qui pensait n être un danger que pour la gente féminine grâce à un physique avantageux va découvrir qu il possède également d autres capacités bien plus dangereuses, aussi bien pour lui-même que pour ceux qui l entourent. Dans sa fuite, il va croiser le chemin de Léopoldine, une jeune femme des Bas-fonds de Néo-Londonia aux capacités tout aussi exceptionnelles et mortelles. En décidant de prendre la défense d un enfant contre des membres de sa propre guilde, Léopoldine sait qu elle ne pourra plus faire machine arrière. Désormais, elle est décidée à ce que plus personne ne lui dicte sa conduite. Mais la Guilde des Voleurs ne tolère pas les fuyards, pas même lorsqu il s agit de leur ancien second. Alors il ne lui reste plus qu une solution : partir le plus loin possible. Ca tombe bien, c était également l intention d Augustin.

Forcément, deux personnages issus de milieux aussi radicalement différents et unis bon gré mal gré dans leur aventure, ça fait des étincelles. Augustin et Léopoldine se cherchent, s affrontent et se lancent des piques sans cesse. Pourtant, Augustin a besoin de Léopoldine. Mais l inverse est-il vrai ? Pas si sûre. Toutefois, Léopoldine ne peut se résoudre à abandonner ce prince d apparence précieuse (bon ok, il est surtout crasseux les trois quarts du bouquin mais ça c est du détail) et délicate. Irrémédiablement attirée par lui (même si elle ne veut pas le reconnaître), elle sait que leurs destins sont liés.

Cette fuite éperdue vers la liberté va marquer de nombreuses révélations. Victoria est le mal incarné et il faut l arrêter. Augustin est-il de taille à pouvoir le faire ? Beaucoup font reposer tous leurs espoirs sur lui mais est-il prêt à endosser ce rôle ? Lui qui n a jamais eu d ambition politique risque de se retrouver du jour au lendemain catapulté au rang de chef des rebelles. Or, ce n est pas ce qu il souhaite, loin de là. Mais il ne veut pas non plus passer pour un pleutre aux yeux de Léopoldine. Cette jeune femme sombre et mystérieuse est dotée de tous les atouts : belle et intelligente, elle ne laisse pas Augustin insensible à son charme, pas plus qu à son mauvais caractère. Parce que pour le coup, s il y a bien un personnage qui remporte haut la main la palme du plus mauvais caractère, c est bien Léopoldine ! Personnage tout en contraste, Léopoldine, que j ai beaucoup appréciée, n est pas mon personnage favori. Non, le plus intriguant et le plus mystérieux est pour moi Anton, dont j aimerais vraiment en découvrir davantage à son sujet. Je ne m attarderai pas plus sur lui, de peur de trop en dévoiler.

Conclusion

Avec ce deuxième tome de Victorian Fantasy nous avons là un récit steampunk riche en rebondissements et en révélations. La tension est à son apogée à plus d une reprise et Georgia Caldera parvient à nous tenir jusqu au bout en haleine. De Velours et d Acier se veut cependant bien plus noir, empli de ténèbres à l image d Augustin, et annonce un troisième tome palpitant dont il va être dur de se satisfaire de l attente jusqu à sa sortie.

https://flowerpanda04.wixsite.com/pandaflower/single-post/victorian-fantasy-tome-2-de-velours-et-d-acier-de-georgia-caldera

Afficher en entier
Argent

Un deuxième tome que j'ai plus apprécié que le premier, notamment du fait que le personnage masculin se remet plus en question vis à vis de son comportement machiste, qui est moins présent que dans celui du tome 1.

Cependant, la fin me laisse avec des questions pleins la tête. Une cinquantaine de pages supplémentaires pour venir répondre aux questions du type : Spoiler(cliquez pour révéler)oui ok, le corps d'Anton est intact mais qu'est-ce que cela signifie ? La reine Victoria va-t-elle lancer une offensive ? Que lui arrive-t-il ? et bien d'autres

Afficher en entier
Argent

Superbe ! J'ai largement préféré ce deuxième tome au premier, même s'il était très bon aussi. Je me suis passionnée pour cette romance sur fond de cavale, de légendes et de facultés étranges et stupéfiantes. J'ai trouvé cette suite plus stimulante, ce qui m'arrive rarement. Les personnages sont très attachants, l'intrigue ne manque jamais d'action et de renouveau. J'ai beaucoup aimé les étranges pouvoirs d'Augustin, c'est inédit pour le coup.

Le seul défaut que je pourrais pointer du doigt c'est cette fin si peu descriptive, cet épilogue qui ne nous en dit pas long sur ce qu'il advient réellement, à la fois des personnages secondaires comme du conflit avec Victoria. Ce que je reproche aussi au premier tome.

D'autant plus que cette fin me semble très mystérieuse. L'auteure nous laisse peut être le soin de choisir la conclusion qu'il nous plaira le mieux. Ou bien un autre tome est-il prévu ?

En tout cas je suis séduite par cette lecture et ne peux qu'encourager à vous y plonger dedans.

Afficher en entier
Or

Cet opus est plus obscur que le précédent : les personnages aux pouvoirs létaux, les lieux, les circonstances. On ne retrouve pas l’humour du précédent et il est plus basé sur la romance. J’ai beaucoup aimé l’évolution du prince Augustin et de ses sentiments, qui vont le bouleverser entièrement.

J’espère qu’une suite est prévue pour connaître le sort de la reine Victoria.

Afficher en entier
Argent

J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire, je me suis même demander si je n'allais pas reporter ma lecture mais j'ai persisté et j'ai été soufflée par l'action dans la deuxième partie du livre. Cela reste un livre très sombre avec beaucoup de scènes de violences. Je regrette juste de ne pas l'avoir lu juste après le premier car je pense que je l'aurai mieux apprécié. Ceci étant, les personnages ont de la profondeur et sont attachants, j'ai aimé suivre la fin de leur histoire.

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai grandement apprécié ma lecture, mais j'ai préféré l'histoire d'Andraste et Thaedus.

J'appréhendais beaucoup ce Tome qui allait se concentrer sur Augustin qui n'est pas très appréciable dans Victorian fantaisy. On découvre une autre facette de sa personnalité ce qui est bien sûr agréable pour s'accrocher aux personnages, mais aussi un peu ennuyant parce que on retrouve toujours le même scénario (finalement il n'est pas comme il le laisse croire, c'est un masque etc). De plus la dynamique entre Augustin et Léopoldine ressemble beaucoup à celle entre Cornélia et Henri dans Les larmes rouges. J'aurais préféré autre chose, Leo m'a comme Cornélia souvent exaspérée vis à vis de ses réactions envers Augustin sachant qu'on sait très bien comment ca va se finir quoiqu'il arrive.

J'ai adoré par contre l'histoire autour d'Augustin et de son héritage.

Une lecture assez addictive tout de meme, un bon moment mais pas le meilleur de Caldera.

Afficher en entier
Bronze

Intriguée par les personnages, et sachant que j'avais à faire à un style pointilleux puisqu'il s'agit de Georgia Caldera, je me suis laissée tenter et selon moi, le résultat est assez mitigé.

Il y a autant de points positifs que négatifs dans l'histoire de Léopoldine et d'Augustin.

J'avoue avoir apprécié le décor qui s'inspire de l'époque victorienne, et peut-être la présence de la métamagie, alliant magie et mécanique, qui dote de mystère cet atmosphère déjà attrayant et réaliste.

L'histoire de Léopoldine est sans doute ce qui m'a davantage plu par son réalisme très terre-à-terre : une jeune femme déchue qui pour survivre s'est travestie en homme et qui par ses dons en métamagie et sa quasi-invulnérabilité conférée par sa rune est parvenue à occuper une place importante dans la Guilde des Voleurs, employant son agilité et sa dextérité à voler les aristocrates. D'une manière générale, plus j'en apprenais sur ses origines, plus j'appréciais Léopoldine : son sort n'était ni plus ni moins que la conséquence d'un exil forcé résultant du coup d'état intenté contre sa famille et le Démonarque en Scotia.

Tout à fait plausible, en somme.

Venons-en à Augustin : le prince décadent, méprisé par sa reine de mère. A ce stade, son état suscite plutôt ma sympathie.

Ce n'est que lorsqu'il rencontre Léopoldine par des circonstances hasardeuses que j'ai commencé à prendre plus de recul. Il fallait bien qu'ils aient tout les deux une relation amoureuse des plus équivoques comme on en attend de ce genre d'histoire où le destin se charge de rapprocher les deux personnages principaux de sexe opposé. Je n'ai pu m'empêcher de faire le rapprochement entre leur relation et celle qu'entretiennent Cornélia et Henri dans les Larmes Rouges (que je recommande vivement) : elles avaient la même teneur.

Augustin ressemble à Henri par son passé sulfureux de coureur de jupons, tout comme Léopoldine ressemble à Cornélia pour son inexpérience des hommes et son absence de relations sociales due pour des raisons qui relèvent du fantastique.

Comme ces personnages de ce point de vue son similaires, cela donne... une relation similaire. Beaucoup d'opposition, d'obstacles se dressent entre eux initialement, qui génèrent disputes et peines mais qui s'achèvent par une relation intense pleine d'amour et de désir.

Pour aboutir à cela, je trouve que le comportement de Léopoldine est quelque peu contradictoire : elle veut, mais elle ne peut pas, elle choisit le devoir à l'amour puis inversement. C'est là qu'elle se différencie de Cornélia qui est bien plus intègre dans ses choix... sans doute parce qu'elle n'a pas les mêmes responsabilités que Léopoldine. Toujours étant que l'histoire se perd et ne se concentre que sur leurs sentiments alors que tant d'autres éléments pouvaient être développés sur Scotia, par exemple ou surtout les raisons pour lesquelles la reine Victoria voulait disséquer Augustin. Que croyait-elle faire exactement ? S'emparer de la Flamme de l'éternité alors qu'elle sait très bien qu'elle n'est transmissible que par voie naturelle ? Finalement, elle n'a causé que l'effarement d'Augustin qui s'est enfui, a rencontré Léopoldine et est devenu roi de Scotia. Cette erreur de jugement de la part de la reine est surprenante et assez irréaliste. Mais il fallait bien trouver quelque chose pour faire avancer l'histoire.

A ce titre, De Velours et d'Acier, bien que visuellement attrayant et plein de potentiel, n'arrive pas à la hauteur des Larmes Rouges.

Afficher en entier

Dates de sortie

Victorian Fantasy, Tome 2 : De velours et d’acier

  • France : 2017-04-12 (Français)
  • Canada : 2017-07-07 (Français)
  • USA : 2017-04-05 (English)

Activité récente

Jaedrin l'ajoute dans sa biblio or
2021-09-11T18:14:50+02:00
RadJk l'ajoute dans sa biblio or
2021-09-07T11:27:01+02:00
-Lory- le place en liste or
2021-08-16T06:15:44+02:00
hhaa le place en liste or
2021-08-04T10:48:06+02:00
Lulum34 l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-04T22:14:17+02:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 504
Commentaires 90
extraits 17
Evaluations 208
Note globale 8.25 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode