Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
714 328
Membres
1 011 558

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Héritiers d'Ungardia, Tome 1 : L'Ascension d'une héritière



Résumé

En Ungardia, même les rêves sont dangereux.

Dans la ville pauvre d'un royaume où les faes sont plus puissants que les humains, Faythe, une orpheline douée pour le maniement de l'épée, sait qu'il est important de garder la tête baissée pour survivre. Lorsqu'elle attire l'attention de Nik, un garde royal, elle apprend rapidement que sa nature mortelle n'est pas la seule raison pour laquelle elle doit rester à l'abri des regards. Nik est un Noctiste, un assassin de l'esprit qui a le pouvoir d'entrer dans les rêves des autres. Qu'elle lui fasse confiance ou non, il est sur le point de réveiller chez Faythe des capacités qui ne devraient pas exister chez une humaine.

Une bataille se prépare et Faythe ne peut pas la mener qu'avec de l'acier. À l'intérieur des murs de la ville, des soupçons grandissent, et dans la ville extérieure, elle a des liens plus profonds à protéger. Que se passerait-il si une improbable jeune humaine naissait avec le secret le plus sombre de tous ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 57 lecteurs

extrait

“Everyone has skeletons in the closet, and those who claimed otherwise were usually the ones with the most to hide.”

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Pas apprécié

Un roman très amateur, bâclé et terriblement ennuyant.

J'ai amèrement regretté d'avoir dépensé de l'argent pour ça.

J'ai l'impression que l'auteure souhaitait à tout prix surfer sur la vague "fae" et qu'elle a sorti une histoire vite fait, sans réellement la travailler. (Vu la vitesse à laquelle elle sort les autres tomes de sa saga, ce n'est sûrement pas qu'une impression...)

C. C. Peñaranda a l'air de s'être BEAUCOUP (trop) inspirée des livres de Sarah J. Maas.

Et, quand on veut écrire un roman (en particulier, un BON roman), prendre Sarah J. Maas en exemple est la PIRE idée à avoir.

J'ai noté plusieurs ressemblances :

- Le prénom de l'héroïne, Faythe (dans ACOTAR, l'héroïne s'appelle Feyre)

- Spoiler(cliquez pour révéler) Les "Nightwalkers" sont des êtres capables d'entrer à l'intérieur de l'esprit d'une personne, lui implanter des sentiments et des idées, accéder à ses pensées ainsi qu'à ses souvenirs et la tuer de l'intérieur. Il est dit qu'ils peuvent "briser l'esprit d'une personne d'une seule pensée" (dans ACOTAR, les Daemati sont des êtres capables d'entrer à l'intérieur de l'esprit d'une personne, influencer ses pensées, la contrôler la forçant ainsi à devenir leur esclave, voir à travers ses yeux, lire ses pensées et détruire son esprit. Il est répété encore et encore de l'un d'entre eux qu'il peut "briser l'esprit d'une personne d'une seule pensée")

- La fête du solstice d'été avec ses feux de joie (dans ACOTAR, il y a Calanmai, une fête qui signale le début du printemps, avec des feux de joie)

- Il y a un bal pour l'équinoxe automnale qui a lieu en plein air et les personnes qui y vont portent normalement des masques. La tenue de Faythe imite un cygne (dans ACOTAR, avant le début de l'histoire, il y a eu un bal masqué + dans TOG, Celaena se rend à un bal masqué, sa tenue imite un cygne)

- Il est aussi mentionné une autre fête, Yulemas, qui est une festivité semblable à Noël (dans Throne of Glass/Keleana/Le Trône de Cristal, il existe Yulemas, une fête semblable à Noël)

- Spoiler(cliquez pour révéler) Faythe a des yeux à la couleur inhabituelle, doré, spécifique aux descendants d'une certaine lignée (dans Throne of Glass, Celaena/Aelin a des yeux à la couleur inhabituelle, turquoise cerclé d'or, spécifique aux descendants d'une certaine lignée)

- Spoiler(cliquez pour révéler) Faythe est la descendante d'une déesse (dans TOG, Aelin est la descendante d'une déesse)

- Spoiler(cliquez pour révéler) Faythe est une demi-fae (dans TOG, Aelin est une demi-fae)

- Spoiler(cliquez pour révéler) Faythe, qui a été faite prisonnière, devient l'espionne attitrée du vilain-méchant roi à la fin de ce tome (dans TOG, Celaena, qui avait été faite prisonnière, devient l'assassin attitrée du vilain-méchant roi à la fin du tome 1)

- Dans ce tome, on rencontre un personnage nommé Tauria qui est une princesse originaire d'un autre royaume qui se retrouve à devoir vivre dans le royaume dans lequel l'histoire se déroule. Elle a la peau marron, des yeux noisette et des cheveux noirs (dans le tome 1 de TOG, on rencontre un personnage nommé Nehemia qui est une princesse originaire d'un autre royaume qui se retrouve à devoir vivre dans le royaume dans lequel l'histoire se déroule. Elle a la peau marron, des yeux marron et des cheveux noirs)

- Spoiler(cliquez pour révéler) Pendant ce tome, Faythe tombe amoureuse du prince et ils ont une relation qui prend fin à la toute fin du livre (pendant le tome 1 de TOG, Celaena tombe amoureuse du prince et ils ont une relation qui prend fin à la toute fin du livre)

(Les autres ressemblances citées ici proviennent de recherches sur internet :

- Spoiler(cliquez pour révéler) Dans les tomes suivants, il apparaît un nouveau personnage, Reylan, qui deviendra le nouveau love interest de Faythe. Il a les cheveux blancs, la peau bronzée et des tatouages (dans TOG, il apparaît plus tard un nouveau personnage, Rowan, qui devient le nouveau love interest d'Aelin. Il a les cheveux blancs, la peau bronzée et des tatouages)

- Spoiler(cliquez pour révéler) Le nom de famille de Faythe est Ashfyre (dans TOG, l'un des noms de famille d'Aelin est Ashryver)

- Spoiler(cliquez pour révéler) On découvre dans les tomes suivant que Faythe est en réalité une princesse et l'héritière légitime d'un royaume (dans TOG, on découvre au fil des tomes qu'Aelin est en réalité une princesse et l'héritière légitime d'un royaume)

- Spoiler(cliquez pour révéler) À un moment donné, Faythe devient une fae à part entière (dans TOG, à un moment donné, Aelin devient une fae à part entière))

Côté personnages, j'ai vraiment l'impression que :

- Faythe est Celaena/Aelin

- Nik est un mix de Dorian et Chaol

- Tauria (et aussi Marlowe) est Nehemia

Ce livre m'a tellement ennuyée que j'ai eu beaucoup de mal à avancer. J'ai souvent pensé à abandonner ma lecture. Il m'a fallu plusieurs mois avant d'arriver à le finir. Au bout d'un moment, je me suis mise à sauter des lignes tellement j'en avais marre.

Je n'en pouvais plus de ce bouquin.

Il est dit, dès le début, que Faythe est un livre ouvert concernant ses émotions («...Faythe was an open book with her emotions...» page 3), qu'il est très facile de savoir ce qu'elle ressent.

Puis, il est écrit plusieurs fois que Faythe réprime telle émotion, qu'elle est calme (lors d'une situation critique) ou ne laisse pas paraître telle émotion...

Il est écrit que Faythe a peur des faes (comme tous les humains) et, pourtant, elle veut absolument voir le visage d'un homme qu'elle est certaine d'être un fae.

Quand on a peur de quelqu'un, on a tendance à l'éviter, à baisser les yeux, à détourner le regard, pas à le fixer au risque d'attirer son attention et de se mettre en danger.

Plus tard, quand elle fait face à ce même fae (Nik), elle se montre confiante, voire provocante, et ne ressent aucune peur.

Il y a un certain nombre d'incohérences et de facilités scénaristiques.

Faythe est insupportable, elle me sort par les yeux.

Elle est égocentrique. Le monde tourne autour d'elle.

Elle est vraiment stupide.

À un moment, Faythe doit se déplacer en ville tout en se cachant des patrouilles de gardes faes. Et pourtant, quand son ami lui dit qu'il faut qu'ils bougent de l'endroit où ils sont cachés, Faythe veut rester pour regarder les faes...

Faythe est "parfaite", c'est juste chiant.

Par exemple, un mec qu'elle déteste — car il est arrogant, méchant et qu'il a tendance à s'en prendre aux autres — est attrapé par des gardes faes et elle veut intervenir pour le sauver.

Elle veut risquer sa vie (et celle de son ami qui l'accompagne) pour sauver une personne qu'elle hait alors qu'elle n'a aucune chance de vaincre les faes (ou même de survivre si elle s'en prend à eux).

Elle croise à plusieurs reprises un fae cruel et sadique, Varis, et lorsqu'elle voit Nik endormi (et donc à sa merci) elle se dit que même si c'était Varis qui était inconscient devant elle, elle ne le tuerait pas car elle ne voudrait jamais faire une chose aussi basse et déshonorable...

Spoiler(cliquez pour révéler) Sans faire exprès, avec ses pouvoirs, Faythe a tué un homme. Évidemment, cet homme était un monstre qui battait sa femme.

Spoiler(cliquez pour révéler) J'aurais trouvé ça plus intéressant si elle avait tué une personne lambda, un enfant, ou même sa propre mère, pourquoi pas.

Spoiler(cliquez pour révéler) Et, bien sûr, Faythe se sent coupable d'avoir tué cette horrible personne et, quand elle ne savait pas encore que c'était elle qui l'avait tué, elle se sentait coupable d'être soulagée lorsqu'elle a appris la mort de cet homme.

Cette perfection morale est d'un chiant.

Faythe est une Mary-Sue.

En plus d'être moralement parfaite, une vraie sainte, physiquement elle dit d'elle-même qu'elle est """banale""" mais elle a des yeux doré, elle est plus rapide que n'importe quel humain, elle a quasiment tous les mecs à ses pieds (mais comme elle ne veut pas d'eux ils doivent se rabattre sur d'autres femmes mais aucune ne prendra sa place dans leur coeur, ils la choisiront toujours au détriment de l'autre femme), elle a des pouvoirs qu'aucun humain n'a Spoiler(cliquez pour révéler) (elle est une "Nightwalker"), elle est à moitié fae, elle est un genre supérieur de "Nightwalker" (donc elle est même supérieure aux faes "Nightwalkers") qui relève du légendaire, elle est la descendante d'une déesse , elle est "l'élue", elle obtient une épée extraordinaire faite d'un acier super rare (alors que le gars qui lui offre est censé être extrêmement pauvre), elle obtient une pierre légendaire hyper rare, elle apprend à manier ses pouvoirs ainsi qu'à manier l'épée à une vitesse record et elle arrive à battre tout le monde même des faes qui combattent depuis des centaines d'années et qui ont participé à des guerres...

Spoiler(cliquez pour révéler) Comme je l'ai dit précédemment, Faythe a quasiment TOUS les mecs à ses pieds. Parmi eux, Jakon avec qui elle vit et avec qui elle a grandi après être devenue orpheline. Il avait des sentiments amoureux pour elle, qu'elle ne partageait pas étant donné qu'elle le voit comme un frère.

Spoiler(cliquez pour révéler) Finalement, Jakon rencontre une jeune femme, Marlowe, avec qui il commence une relation amoureuse.

Spoiler(cliquez pour révéler) Un soir, Faythe décide d'aller dans l'esprit de Marlowe pour voir comment ils parlent d'elle lorsqu'elle n'est pas là. Elle tombe sur un souvenir de rendez-vous entre les deux où Jakon dit à Marlowe qu'il aime Faythe et qu'il l'aimera toujours : « I love her, Marlowe. I always will.» (Page 166)

Spoiler(cliquez pour révéler) Puis il est écrit que Jakon voulait être sûr que Marlowe sache à quel point il aime Faythe et que quoi qu'il arrive, il choisira toujours Faythe : « Even now, when it came to Marlowe, he made sure to confess his love for her. Not as a lover, but no matter what, he would always choose Faythe.»

Et Marlowe accepte ça.

Spoiler(cliquez pour révéler) Je trouve ça horrible. On dirait que Marlowe n'est qu'une remplaçante pour la si "spéciale, unique et parfaite" Faythe qui l'a rejeté et qu'elle peut se faire dégager à tout moment.

C'est censé nous faire apprécier Faythe ça ?

Faythe prend Marlowe de haut, tout comme toutes les autres femmes. Faythe dit que les femmes sont délicates, fragiles, incapables de se défendre et de blesser qui que ce soit (mais pas elle, bien sûr, elle *n'est pas comme les autres filles*) et que notamment Marlowe serait incapable de faire face à "l'horreur" qu'elle a vécu...

Il faut arrêter avec ces fausses "héroïnes fortes/féministes" qui ne sont en réalité que des sales pestes, cruches et misogynes.

Les personnages sont insipides au possible. Ils n'ont pas de personnalité. Ils sont plats.

Ce sont des stéréotypes ambulants.

Il y a pleins de trucs qui n'ont aucun sens. Je ne vais pas détailler sinon mon avis ne finira jamais.

Les dialogues sont fades, ridicules et malaisants.

L'écriture est simpliste et certaines phrases sont maladroites.

Il y a beaucoup de répétitions. Des répétitions de mots (en particulier "male" et "female") mais aussi d'expressions et de métaphores.

Il n'y a pas d'intrigue. Et il ne se passe pas grand-chose d'intéressant.

Le world-building est faible.

Il n'y a pas assez de descriptions.

«Marlowe and Jakon had spent many evenings together since she'd played Cupid...» (page 112)

Qu'il y est écrit que Faythe a "joué les cupidon" m'a fait sortir de l'histoire.

Quand on utilise des expressions qui ramènent à des choses qui proviennent de notre monde dans un univers inventé où ça n'existe pas, ça me dérange, c'est incohérent et ça me fait sortir de ma lecture. Ça n'a rien à faire là.

Un peu trop d'ellipses (notamment quand Faythe se déplace en ville).

De ce fait, j'ai eu du mal à m'imaginer la ville, la forêt et le port.

Il a fallu que j'utilise la carte pour comprendre où et comment ils étaient situés les uns par rapport aux autres.

Mettre une carte ne doit pas pallier un manque de description.

En parlant de la carte, je la trouve confusante. Surtout en ce qui concerne Farrowhold et le royaume de High Farrow en général.

Il y a des pointillés partout, ce n'est pas clair. Et, comme les dessins sont pixelisés (dans la version en paperback, en tout cas), les pointillés ne ressortent pas bien.

Les royaumes sont ridiculement petits. La ville de Farrowhold prend la moitié du royaume de High Farrow.

On sait qu'il y a un mur circulaire qui sépare la ville en deux, avec la partie intérieure de la ville qui est riche et est l'endroit où vivent les faes et les quelques humains jugés suffisamment méritants par ces derniers et la partie extérieure de la ville qui est pauvre où vivent tous les autres humains. Y a-t-il un autre mur qui sépare la partie pauvre de la ville du monde extérieur ?

Ce serait stupide de ne pas avoir ce deuxième mur. Pour lutter contre les invasions, c'est plus sécurisant d'avoir deux murs au lieu d'un seul qui ne protège que les personnes importantes et s'il tombe c'en est fini d'eux. S'il y a deux murs, il faudra bien plus de temps aux ennemis pour prendre la ville mais aussi pour atteindre les gens importants. (Et ça doit être aussi plus pratique pour oppresser les humains.)

Bref, une copie des daubes écrites par Sarah J. Maas.

(Les aspects problématiques en moins ? Il y a quand même de la misogynie de la part de l'auteure mais c'est bien moins haineux, répugnant et dangereux que Sarah J. Maas.)

(J'ai lu des avis sur Goodreads sur les autres tomes de cette saga et, apparemment, "l'inspiration" continue. Ça concerne notamment des personnages, des scènes mais aussi des intrigues. Cela dit, Sarah J. Maas a elle-même copié BEAUCOUP de choses - dont des personnages, des peuples, des scènes, des intrigues, des noms, des phrases, des titres inventés - provenant d'autres œuvres.)

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

3/5

Je dois dire que j'ai un peu hésité avant de me lancer dans cette saga car les premiers avis n'étaient pas engageant sur plusieurs points, et plus particulièrement sur l'accusation de plagiat. Mais voulant me faire mon propre avis sur la question et ne souhaitant pas tourner le dos à cette histoire, j'ai décidé de lui donner sa chance en acceptant l'idée d'être potentiellement déçue. Je tiens quand même à préciser que je ne partais pas défaitiste sur ce livre et que j'avais réellement envie d'apprécier l'intrigue et ses personnages, peu importe ce que j'avais pu lire au préalable.

Pour tout vous dire, j'ai mis énormément de temps à venir à bout de ce premier tome. J'ai réalisé assez vite que j'avais du mal à être complétement à fond dans l'histoire, et que la plume de l'autrice n'était pas aussi fluide que ce que je pouvais en attendre. C'est assez déroutant parce que je ne peux pas dire que le style d'écriture était désagréable, mais il manquait quand même un petit quelque chose pour me captiver davantage. De même, je reste persuadée que la qualité de la traduction n'était pas au rendez-vous. Je ne peux pas accepter qu'on puisse parler dans un livre d'un personnage en le mentionnant comme tel. D'autant plus que l'autrice ne le fait pas. Tout comme je pense qu'on aurait pu trouvé un terme plus adapté que ''Noctiste'' pour traduire ''Nightwalker''. Ce terme semble sortir de nulle part.

Si on peut relever quelques légères similitudes avec d'autres sagas (la fête du solstice, le prénom de l'héroïne qui ressemble énormément à celui de Feyre, le cerf, ou encore un lieu appelé La Grotte), j'ai quand même trouvé que ce livre n'avait rien de vraiment comparable en dehors de ces quelques éléments. Je ne pense pas qu'on puisse clairement parler de plagiat car les histoires n'ont pour le moment rien d'autres en commun dans le développement. Reste à voir ce qu'il en sera avec les prochains tomes.

Les cent premières pages étaient quand même plutôt sympathiques, avec l'installation de l'intrigue et la présentation des différents personnages. A ce stade, j'étais vraiment persuadée de passer un bon moment de lecture. Parce qu'il faut le dire, l'histoire avait un potentiel énorme. Toutefois, il se trouve que toutes les possibilités qui s'offraient à l'autrice avec celle-ci n'ont pas été correctement exploitées. On patauge dans la boue, et clairement j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup trop de scènes redondantes qui ne servaient strictement à rien dans ce premier livre. J'avais juste envie d'en savoir un peu plus sur ce royaume, sur les autres provinces : qu'on s'intéresse aux choses vraiment importantes. Pour faire simple, j'ai eu l'impression qu'on tournait en rond sans réellement avancement. J'ai trouvé un peu dommage que l'histoire commence réellement à se mettre en place dans les derniers chapitres. La faculté de l'héroïne est vraiment mise en retrait alors que l'idée était bien trouvée. J'ai vraiment eu l'impression qu'on en avait pas assez vu.

Du côté des personnages, ce n'est pas mieux. Je ne peux pas dire que je me sois réellement attachée à l'un d'entre eux. J'ai trouvé l'héroïne, Faythe, assez insupportable dans ses prises de décision. J'ai pas adhéré à sa relation amicale avec Jakon, et encore moins avec celle de Marlowe qui se développe un peu trop rapidement. En ce qui concerne Nik, c'est le genre de personnage masculin que j'aime mais j'aurais quand même préféré en voir davantage. L'alchimie n'était pas totale, mais il y avait quand même un quelque chose de sympathique dans cette relation naissante. Toutefois, la rapidité à laquelle s'est installée la relation entre eux m'a un peu refroidi.

Malgré une lecture mitigée, je pense quand même lire la suite de cette saga car je reste curieuse de voir où l'autrice va nous emmener. C'est typiquement le genre de Fantasy que je recherche et naïvement j'espère qu'on aura une réelle amélioration avec la suite. Alors oui, ce ne sera pas une priorité à sa sortie, mais je compte bien être au rendez-vous pour découvrir la suite de cette histoire.

Afficher en entier
Bronze

Pour une histoire vendue comme ressemblant à ToG (Keleana), j’ai été grandement déçue !

Honnêtement, j’ai dû me forcer pour finir le livre et j’ai même fini par lire le bouquin en diagonal. Je n’ai pas du tout accroché ni à la plume ni aux personnages. Le personnage féminin m’a exaspérée au possible et les autres personnages m’ont laissée indifférente. Je n’ai vraiment ressenti aucun attachement pour eux. En outre, tout semble beaucoup trop simple et s’enchaîne trop facilement. On devine très facilement les événements à venir dans les futurs tomes.

Malheureusement, je n’ai ressenti qu’une indifférence totale à cette lecture, ce que je regrette car l’histoire en elle-même aurait pu être intéressante, mais il m’a manquée LE truc pour être vraiment dedans.

Le seul point positif : l’objet livre que je trouve magnifique.

Afficher en entier
Bronze

Après avoir côtoyer mon étagère de PAL pendant de longs mois je me suis lancée dans An heir Comes to Rise qui sort chez DeSaxus le 4 avril (l’ascension d’une héritière).

Je partais avec un préjugé sur cette série car dans les commentaires anglophones beaucoup disaient que cette série était un copier/coller de Throne of Glass alors quand j’ai ouvert le livre j’avais cette idée en tête. Adorant Throne of Glass je me suis dis pourquoi pas…

🗡️ On est ici dans un univers fantasy typique où se côtoient humains et Faes, ces derniers étant ceux qui ont le pouvoir et les humains sont les laissés pour compte. Il y a plusieurs royaumes existants avec un passif de guerre et conflits entre royaumes, mais l’action de ce tome se concentre uniquement dans une ville pour le moment. Au vu de la carte le monde a l’air d’être riche et varié même si nous n’en voyons pas grand chose dans ce tome-ci.

✨ L’intrigue est le point négatif de ce livre. Elle est hyper longue à se mettre en place, du coup cela amène de la lourdeur et des passages trop longs, tout se passe dans les 70/80 dernières pages. J’ai mis cela sur le fait que c’était le T1 d’une série de 5 livres donc on a cet aspect introductif et tout et tout mais bon quand même, les longueurs restent les longueurs. C’est ici aussi que l’on peut faire un parallèle avec ToG, une jeune fille qui s’avère être une héritière cachée (de divinités) avec d’immenses pouvoirs qu’elle se découvre sur le tas. Elle se fait découvrir par un fae qui va l’entraîner à maîtriser ses pouvoirs, ce qu’elle fera sans trop de difficultés….Et bien sur elle a un talent naturel pour le combat à l’épée car s’entraîner à se battre est son passe-temps favori.

🗡️ On a ici quatre personnages principaux, Faythe, notre heroine, orpheline qui vit avec son meilleur ami Jakon. Nik, le mystérieux soldat fae qui découvrira les pouvoirs de Faythe et qui l’aidera à s’entraîner et Marlowe, la forgeronne du village qui deviendra amie avec Faythe et qui possède également une aura mystérieuse. J’avoue ne pas m’être spécialement attachée à aucun des protagonistes pour le moment, peut-être car ce genre de personnages est déjà vu et revu, à voir si j’arrive à me lier dans les prochains tomes.

✨ On a une romance entre Faythe et Nik et là encore on pourra tracer un parallèle entre Celaena et Chaol mais je vous laisserais juger. Rien de très original ou différent, à force de passer du temps ensemble ils finissent par se rapprocher, on est sur un slow burn avec de petits moments sympas mais rien qui m’a prise aux tripes pour le moment!

Au final on a les bon ingrédients mais avec cet aspect de 'déjà-vu'.

Je lirais quand même la suite pour voir si j’accroche mieux à l’intrigue et aux personnages.

Afficher en entier
Or

J’ai adoré ce premier tome qui a un peu des vibes à la TOG je trouve et ce que j’apprécie c’est que ce n’est pas une copie. Cette saga a son identité propre et j’ai beaucoup aimé la plume de l’autrice qui m’a emportée dans son univers tout au long de ma lecture.

On sent que ce premier tome n’est que le début et l’intrigue va se dévoiler encore plus dans le tome 2 et on va découvrir réellement le plot de cette saga.

On découvre le personnage de Faythe mais aussi Marlowe et Jakon qui vont devenir important pour la suite.

Faythe va découvrir des aptitudes la concernant et concernant un petit nombre de personnes. Pour une humaine c’est rare et elle ne peut pas le croire au début mais sa rencontre avec un certain Fae va changer sa perception du monde et elle va apprendre à se servir de son pouvoir.

Les relations entre les personnages sont belles et il n’y aucune rivalité féminine au contraire l’entraide, la bienveillance et l’amour sont présents. Il y a un peu la trope de la found family aussi ce que j’aime beaucoup.

Ce tome est un apprentissage mais la fin change beaucoup de choses et les premières trahisons commencent à apparaître et Faythe va se devoir se charger d’une mission qu’elle ne peut refuser pour protéger ses amis.

Afficher en entier
Diamant

(Lecture en VO)

Un tome 1 prometteur ! Hate de lire la suite

Afficher en entier
Pas apprécié

Un roman très amateur, bâclé et terriblement ennuyant.

J'ai amèrement regretté d'avoir dépensé de l'argent pour ça.

J'ai l'impression que l'auteure souhaitait à tout prix surfer sur la vague "fae" et qu'elle a sorti une histoire vite fait, sans réellement la travailler. (Vu la vitesse à laquelle elle sort les autres tomes de sa saga, ce n'est sûrement pas qu'une impression...)

C. C. Peñaranda a l'air de s'être BEAUCOUP (trop) inspirée des livres de Sarah J. Maas.

Et, quand on veut écrire un roman (en particulier, un BON roman), prendre Sarah J. Maas en exemple est la PIRE idée à avoir.

J'ai noté plusieurs ressemblances :

- Le prénom de l'héroïne, Faythe (dans ACOTAR, l'héroïne s'appelle Feyre)

- Spoiler(cliquez pour révéler) Les "Nightwalkers" sont des êtres capables d'entrer à l'intérieur de l'esprit d'une personne, lui implanter des sentiments et des idées, accéder à ses pensées ainsi qu'à ses souvenirs et la tuer de l'intérieur. Il est dit qu'ils peuvent "briser l'esprit d'une personne d'une seule pensée" (dans ACOTAR, les Daemati sont des êtres capables d'entrer à l'intérieur de l'esprit d'une personne, influencer ses pensées, la contrôler la forçant ainsi à devenir leur esclave, voir à travers ses yeux, lire ses pensées et détruire son esprit. Il est répété encore et encore de l'un d'entre eux qu'il peut "briser l'esprit d'une personne d'une seule pensée")

- La fête du solstice d'été avec ses feux de joie (dans ACOTAR, il y a Calanmai, une fête qui signale le début du printemps, avec des feux de joie)

- Il y a un bal pour l'équinoxe automnale qui a lieu en plein air et les personnes qui y vont portent normalement des masques. La tenue de Faythe imite un cygne (dans ACOTAR, avant le début de l'histoire, il y a eu un bal masqué + dans TOG, Celaena se rend à un bal masqué, sa tenue imite un cygne)

- Il est aussi mentionné une autre fête, Yulemas, qui est une festivité semblable à Noël (dans Throne of Glass/Keleana/Le Trône de Cristal, il existe Yulemas, une fête semblable à Noël)

- Spoiler(cliquez pour révéler) Faythe a des yeux à la couleur inhabituelle, doré, spécifique aux descendants d'une certaine lignée (dans Throne of Glass, Celaena/Aelin a des yeux à la couleur inhabituelle, turquoise cerclé d'or, spécifique aux descendants d'une certaine lignée)

- Spoiler(cliquez pour révéler) Faythe est la descendante d'une déesse (dans TOG, Aelin est la descendante d'une déesse)

- Spoiler(cliquez pour révéler) Faythe est une demi-fae (dans TOG, Aelin est une demi-fae)

- Spoiler(cliquez pour révéler) Faythe, qui a été faite prisonnière, devient l'espionne attitrée du vilain-méchant roi à la fin de ce tome (dans TOG, Celaena, qui avait été faite prisonnière, devient l'assassin attitrée du vilain-méchant roi à la fin du tome 1)

- Dans ce tome, on rencontre un personnage nommé Tauria qui est une princesse originaire d'un autre royaume qui se retrouve à devoir vivre dans le royaume dans lequel l'histoire se déroule. Elle a la peau marron, des yeux noisette et des cheveux noirs (dans le tome 1 de TOG, on rencontre un personnage nommé Nehemia qui est une princesse originaire d'un autre royaume qui se retrouve à devoir vivre dans le royaume dans lequel l'histoire se déroule. Elle a la peau marron, des yeux marron et des cheveux noirs)

- Spoiler(cliquez pour révéler) Pendant ce tome, Faythe tombe amoureuse du prince et ils ont une relation qui prend fin à la toute fin du livre (pendant le tome 1 de TOG, Celaena tombe amoureuse du prince et ils ont une relation qui prend fin à la toute fin du livre)

(Les autres ressemblances citées ici proviennent de recherches sur internet :

- Spoiler(cliquez pour révéler) Dans les tomes suivants, il apparaît un nouveau personnage, Reylan, qui deviendra le nouveau love interest de Faythe. Il a les cheveux blancs, la peau bronzée et des tatouages (dans TOG, il apparaît plus tard un nouveau personnage, Rowan, qui devient le nouveau love interest d'Aelin. Il a les cheveux blancs, la peau bronzée et des tatouages)

- Spoiler(cliquez pour révéler) Le nom de famille de Faythe est Ashfyre (dans TOG, l'un des noms de famille d'Aelin est Ashryver)

- Spoiler(cliquez pour révéler) On découvre dans les tomes suivant que Faythe est en réalité une princesse et l'héritière légitime d'un royaume (dans TOG, on découvre au fil des tomes qu'Aelin est en réalité une princesse et l'héritière légitime d'un royaume)

- Spoiler(cliquez pour révéler) À un moment donné, Faythe devient une fae à part entière (dans TOG, à un moment donné, Aelin devient une fae à part entière))

Côté personnages, j'ai vraiment l'impression que :

- Faythe est Celaena/Aelin

- Nik est un mix de Dorian et Chaol

- Tauria (et aussi Marlowe) est Nehemia

Ce livre m'a tellement ennuyée que j'ai eu beaucoup de mal à avancer. J'ai souvent pensé à abandonner ma lecture. Il m'a fallu plusieurs mois avant d'arriver à le finir. Au bout d'un moment, je me suis mise à sauter des lignes tellement j'en avais marre.

Je n'en pouvais plus de ce bouquin.

Il est dit, dès le début, que Faythe est un livre ouvert concernant ses émotions («...Faythe was an open book with her emotions...» page 3), qu'il est très facile de savoir ce qu'elle ressent.

Puis, il est écrit plusieurs fois que Faythe réprime telle émotion, qu'elle est calme (lors d'une situation critique) ou ne laisse pas paraître telle émotion...

Il est écrit que Faythe a peur des faes (comme tous les humains) et, pourtant, elle veut absolument voir le visage d'un homme qu'elle est certaine d'être un fae.

Quand on a peur de quelqu'un, on a tendance à l'éviter, à baisser les yeux, à détourner le regard, pas à le fixer au risque d'attirer son attention et de se mettre en danger.

Plus tard, quand elle fait face à ce même fae (Nik), elle se montre confiante, voire provocante, et ne ressent aucune peur.

Il y a un certain nombre d'incohérences et de facilités scénaristiques.

Faythe est insupportable, elle me sort par les yeux.

Elle est égocentrique. Le monde tourne autour d'elle.

Elle est vraiment stupide.

À un moment, Faythe doit se déplacer en ville tout en se cachant des patrouilles de gardes faes. Et pourtant, quand son ami lui dit qu'il faut qu'ils bougent de l'endroit où ils sont cachés, Faythe veut rester pour regarder les faes...

Faythe est "parfaite", c'est juste chiant.

Par exemple, un mec qu'elle déteste — car il est arrogant, méchant et qu'il a tendance à s'en prendre aux autres — est attrapé par des gardes faes et elle veut intervenir pour le sauver.

Elle veut risquer sa vie (et celle de son ami qui l'accompagne) pour sauver une personne qu'elle hait alors qu'elle n'a aucune chance de vaincre les faes (ou même de survivre si elle s'en prend à eux).

Elle croise à plusieurs reprises un fae cruel et sadique, Varis, et lorsqu'elle voit Nik endormi (et donc à sa merci) elle se dit que même si c'était Varis qui était inconscient devant elle, elle ne le tuerait pas car elle ne voudrait jamais faire une chose aussi basse et déshonorable...

Spoiler(cliquez pour révéler) Sans faire exprès, avec ses pouvoirs, Faythe a tué un homme. Évidemment, cet homme était un monstre qui battait sa femme.

Spoiler(cliquez pour révéler) J'aurais trouvé ça plus intéressant si elle avait tué une personne lambda, un enfant, ou même sa propre mère, pourquoi pas.

Spoiler(cliquez pour révéler) Et, bien sûr, Faythe se sent coupable d'avoir tué cette horrible personne et, quand elle ne savait pas encore que c'était elle qui l'avait tué, elle se sentait coupable d'être soulagée lorsqu'elle a appris la mort de cet homme.

Cette perfection morale est d'un chiant.

Faythe est une Mary-Sue.

En plus d'être moralement parfaite, une vraie sainte, physiquement elle dit d'elle-même qu'elle est """banale""" mais elle a des yeux doré, elle est plus rapide que n'importe quel humain, elle a quasiment tous les mecs à ses pieds (mais comme elle ne veut pas d'eux ils doivent se rabattre sur d'autres femmes mais aucune ne prendra sa place dans leur coeur, ils la choisiront toujours au détriment de l'autre femme), elle a des pouvoirs qu'aucun humain n'a Spoiler(cliquez pour révéler) (elle est une "Nightwalker"), elle est à moitié fae, elle est un genre supérieur de "Nightwalker" (donc elle est même supérieure aux faes "Nightwalkers") qui relève du légendaire, elle est la descendante d'une déesse , elle est "l'élue", elle obtient une épée extraordinaire faite d'un acier super rare (alors que le gars qui lui offre est censé être extrêmement pauvre), elle obtient une pierre légendaire hyper rare, elle apprend à manier ses pouvoirs ainsi qu'à manier l'épée à une vitesse record et elle arrive à battre tout le monde même des faes qui combattent depuis des centaines d'années et qui ont participé à des guerres...

Spoiler(cliquez pour révéler) Comme je l'ai dit précédemment, Faythe a quasiment TOUS les mecs à ses pieds. Parmi eux, Jakon avec qui elle vit et avec qui elle a grandi après être devenue orpheline. Il avait des sentiments amoureux pour elle, qu'elle ne partageait pas étant donné qu'elle le voit comme un frère.

Spoiler(cliquez pour révéler) Finalement, Jakon rencontre une jeune femme, Marlowe, avec qui il commence une relation amoureuse.

Spoiler(cliquez pour révéler) Un soir, Faythe décide d'aller dans l'esprit de Marlowe pour voir comment ils parlent d'elle lorsqu'elle n'est pas là. Elle tombe sur un souvenir de rendez-vous entre les deux où Jakon dit à Marlowe qu'il aime Faythe et qu'il l'aimera toujours : « I love her, Marlowe. I always will.» (Page 166)

Spoiler(cliquez pour révéler) Puis il est écrit que Jakon voulait être sûr que Marlowe sache à quel point il aime Faythe et que quoi qu'il arrive, il choisira toujours Faythe : « Even now, when it came to Marlowe, he made sure to confess his love for her. Not as a lover, but no matter what, he would always choose Faythe.»

Et Marlowe accepte ça.

Spoiler(cliquez pour révéler) Je trouve ça horrible. On dirait que Marlowe n'est qu'une remplaçante pour la si "spéciale, unique et parfaite" Faythe qui l'a rejeté et qu'elle peut se faire dégager à tout moment.

C'est censé nous faire apprécier Faythe ça ?

Faythe prend Marlowe de haut, tout comme toutes les autres femmes. Faythe dit que les femmes sont délicates, fragiles, incapables de se défendre et de blesser qui que ce soit (mais pas elle, bien sûr, elle *n'est pas comme les autres filles*) et que notamment Marlowe serait incapable de faire face à "l'horreur" qu'elle a vécu...

Il faut arrêter avec ces fausses "héroïnes fortes/féministes" qui ne sont en réalité que des sales pestes, cruches et misogynes.

Les personnages sont insipides au possible. Ils n'ont pas de personnalité. Ils sont plats.

Ce sont des stéréotypes ambulants.

Il y a pleins de trucs qui n'ont aucun sens. Je ne vais pas détailler sinon mon avis ne finira jamais.

Les dialogues sont fades, ridicules et malaisants.

L'écriture est simpliste et certaines phrases sont maladroites.

Il y a beaucoup de répétitions. Des répétitions de mots (en particulier "male" et "female") mais aussi d'expressions et de métaphores.

Il n'y a pas d'intrigue. Et il ne se passe pas grand-chose d'intéressant.

Le world-building est faible.

Il n'y a pas assez de descriptions.

«Marlowe and Jakon had spent many evenings together since she'd played Cupid...» (page 112)

Qu'il y est écrit que Faythe a "joué les cupidon" m'a fait sortir de l'histoire.

Quand on utilise des expressions qui ramènent à des choses qui proviennent de notre monde dans un univers inventé où ça n'existe pas, ça me dérange, c'est incohérent et ça me fait sortir de ma lecture. Ça n'a rien à faire là.

Un peu trop d'ellipses (notamment quand Faythe se déplace en ville).

De ce fait, j'ai eu du mal à m'imaginer la ville, la forêt et le port.

Il a fallu que j'utilise la carte pour comprendre où et comment ils étaient situés les uns par rapport aux autres.

Mettre une carte ne doit pas pallier un manque de description.

En parlant de la carte, je la trouve confusante. Surtout en ce qui concerne Farrowhold et le royaume de High Farrow en général.

Il y a des pointillés partout, ce n'est pas clair. Et, comme les dessins sont pixelisés (dans la version en paperback, en tout cas), les pointillés ne ressortent pas bien.

Les royaumes sont ridiculement petits. La ville de Farrowhold prend la moitié du royaume de High Farrow.

On sait qu'il y a un mur circulaire qui sépare la ville en deux, avec la partie intérieure de la ville qui est riche et est l'endroit où vivent les faes et les quelques humains jugés suffisamment méritants par ces derniers et la partie extérieure de la ville qui est pauvre où vivent tous les autres humains. Y a-t-il un autre mur qui sépare la partie pauvre de la ville du monde extérieur ?

Ce serait stupide de ne pas avoir ce deuxième mur. Pour lutter contre les invasions, c'est plus sécurisant d'avoir deux murs au lieu d'un seul qui ne protège que les personnes importantes et s'il tombe c'en est fini d'eux. S'il y a deux murs, il faudra bien plus de temps aux ennemis pour prendre la ville mais aussi pour atteindre les gens importants. (Et ça doit être aussi plus pratique pour oppresser les humains.)

Bref, une copie des daubes écrites par Sarah J. Maas.

(Les aspects problématiques en moins ? Il y a quand même de la misogynie de la part de l'auteure mais c'est bien moins haineux, répugnant et dangereux que Sarah J. Maas.)

(J'ai lu des avis sur Goodreads sur les autres tomes de cette saga et, apparemment, "l'inspiration" continue. Ça concerne notamment des personnages, des scènes mais aussi des intrigues. Cela dit, Sarah J. Maas a elle-même copié BEAUCOUP de choses - dont des personnages, des peuples, des scènes, des intrigues, des noms, des phrases, des titres inventés - provenant d'autres œuvres.)

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Les Héritiers d'Ungardia, Tome 1 : L'Ascension d'une héritière" est sorti 2024-04-04T03:37:37+02:00
background Layer 1 04 Avril

Dates de sortie

Les Héritiers d'Ungardia, Tome 1 : L'Ascension d'une héritière

  • France : 2024-04-04 (Français)
  • USA : 2021-02-25 (English)

Activité récente

Meg22 le place en liste or
2024-04-21T14:57:36+02:00

Titres alternatifs

  • An Heir Comes to Rise (An Heir Comes to Rise, #1) - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 57
Commentaires 6
extraits 9
Evaluations 17
Note globale 6.81 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode