Livres
505 240
Membres
512 888

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

The Book of Ivy, Tome 1



Description ajoutée par Ploudillon 2015-02-09T11:42:59+01:00

Résumé

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.

J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…

Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

Afficher en entier

Classement en biblio - 8 710 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Carole94P 2015-03-15T10:37:59+01:00

P. 258

- Action, dis-je.

Je me déplace avant même que mon cerveau enregistre le mouvement et je me retrouve agenouillée sur le sol dur à côté de Bishop, sans savoir comment j'y suis arrivée. Mon visage à quelques centimètres du sien. Je pose une main sur le sofa à côté de sa tête pour retrouver l'équilibre.

- Qu'est-ce que tu fais ? demande-t-il à voix basse.

- Chut. (J'ai la gorge nouée.) Si je ne me concentre pas, je vais me dégonfler.

Amusé il répond :

- Je ne t'ai pas encore donné de défi à réaliser.

Je prends une grande inspiration.

- Le défi, c'est moi qui me le suis donné.

Et je l'embrasse.

Ses lèvres sont plus douces que je ne l'avais imaginé, le dessous de son nez est rugueux. L'espace d'une seconde, il ne bouge pas et j'ai le temps de penser que j'ai fait une énorme erreur, le regret et l'embarras enflent en moi comme du sang qui se précipite à la surface d'une blessure. Mais au moment où je m'apprête à reculer, il emmêle la main dans mes cheveux et me rapproche encore.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Mon avis sur…

L’histoire

Autant vous prévenir, cette chronique risque de partir dans toutes les sens, un peu comme mon cœur qui s’est fait bourlinguer à gauche et à droite pendant ma lecture. Ce que je peux vous assurer, c’est que c’est un livre aussi génial que frustrant (et comme là je suis, vraiment, très frustrée, c’est vous dire à quel point il est magique !).

On s’immerge dès les toutes premières pages dans le monde post-apocalyptique créé par Amy Engel. Après une guerre nucléaire. On en apprend plus sur les nouvelles règles mises en place : le conflit entre les deux familles, les mariages forcés… Et qu’est-ce qu’on peut détester, tout comme Ivy, les Latimer, familles ennemies depuis des générations ! Puis, on découvre que tout n’est pas noir ou blanc, mais que cet univers est teinté de nuances, tout comme Ivy va finalement le réaliser.

Ivy est une jeune femme qui, au départ, souhaiterait être aussi forte que sa grande sœur Callie, celle qui, initialement, devait s’occuper des Latimer et en particulier du fils, Bishop. Puis, au fil du roman, elle va ouvrir les yeux, non seulement sur lui et son père, mais également sur sa propre famille. Je l’ai trouvée courageuse, sensible, timide et prête à tous les sacrifices pour ceux qu’elle aime. C’était une déchirure que de l’abandonner à la fin de ce livre.

Bon… sinon y a Bishop. Non. Sinon y a BISHOP ! Le Bishop charmant ! Le meilleur Book Boyfriend au monde ! Non, je n’exagère pas ! Damn, il est tellement parfait : beau, sexy, téméraire, humain, honnête, droit… Le genre qui ferait fondre même un bloc de glace en plein pôle Sud (contrairement à ce qu’on croit, c’est là qu’il fait le plus froid). Bref… Vous avez compris : je l’ai adoré. Et pour le coup, l’abandonner fut une réelle torture. Surtout de la sorte ! Amy Engel est une sadique… une vraie, une pure, une dure !

Dans les personnages secondaires, nous avons le père d’Ivy, un homme froid, distant, prêt à tout pour accéder au pouvoir et même à sacrifier sa propre fille. Plus on avance dans le livre et plus on le déteste, à mesure qu’on découvre qui il est réellement.

Puis, il y a Callie. Alors là, je n’aurais qu’une phrase pour elle : Callie, JE TE HAIS !!!

Voilà, c’est dit. Y a pas à dire : on se sent mieux après.

Parlons un peu histoire et action : autant vous le dire tout de suite, on ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman. Et on est tellement pris que la fin arrive bien trop vite ! On suit Ivy dans la découverte de sa nouvelle vie de femme mariée, où elle doit mettre en place le plan établi depuis longtemps par son père. La tension augmente à chaque page du livre, pour finir en apothéose à sa toute fin… et QUELLE FIN ! Le genre qui vous donne envie de traverser les océans pour aller trouver l’auteur et mettre tout en œuvre pour lui soutirer les informations sur le tome 2 ! Sérieusement, c’est presque de la torture ! Surtout quand on apprend que cette suite sort en VO en novembre 2015 ! *PAN ! *

Bref, vous l’aurez compris : « The Book of Ivy » est une lecture totalement addictive, palpitante et haletante. Je l’ai refermé à la limite de pleurer toutes les larmes de mon corps, mais surtout avec la furieuse envie de tout casser chez moi.

C’est un roman que vous ne pourrez tout simplement pas lâcher dès l’instant où vous l’aurez ouvert. Un gros coup de cœur chez Lumen qui réussit là l’exploit que, sur quatre livres lus chez eux en ce début d’année, c’est le troisième Coup de cœur/Coup-de-poing/Coup de foudre !

L’écriture :

La plume d’Amy Engel est fluide tout en étant délicate. Elle parvient à nous toucher en plein cœur et on s’attache si facilement à ses héros au fil du livre, qu’on ne veut plus les abandonner. Elle décrit parfaitement les sentiments qui évoluent au fil des pages, en même temps que la réalité de la société se dévoile. Et des personnages qu’on adore au début, on en vient à la haïr à la fin, et inversement. Sa plume est tout simplement parfaite… et elle vous chamboulera à coup sûr !

Et si vous doutez encore de l’acheter, voici 15 raisons qui vous feront courir jusqu’à vote libraire :

Pourquoi faut-il avoir Ivy dans sa bibliothèque ?

1. Bishop.

2. Il y a un max d’action.

3. Bishop.

4. L’héroïne est vraiment touchante.

5. Bishop.

6. La société créée par Amy Engel est particulièrement saisissante de réalisme.

7. Bishop.

8. Les pages se tournent toutes seules tant on est happé par l’histoire.

9. Bishop.

10. On en ressort totalement chamboulé.

11. Bishop.

12. La couverture est juste sublime.

13. Bishop.

Afficher en entier
Diamant

[http://lectureavie.blogspot.com/2015/02/the-book-of-ivy-tome-1-amy-engel.html]

Je remercie encore une fois les éditions Lumen et Emily pour leur confiance et l'envoi !

Ivy vit dans une société régit par le président, la partie qui a gagné contre sa famille il y a de cela 2 générations.

Leur ville est entourée d'un mur, les mariages sont arrangés. Et l'espoir de sa famille repose sur elle. Elle doit se marier avec Bishop, le fils du président, et... le tuer.

Sera-t-elle à la hauteur ?

Tout d'abord, je dois dire que j'ai vraiment ADORE Ivy !!! Je la trouve presque parfaite, à part un seul détail qui m'a vraiment dérangée chez elle : elle voulait toujours donner raison à son père et sa soeur, comme s'ils étaient parfaits !! Je pense que c'est vraiment la seule chose que je puisse lui reprocher !

à part ça, eh ben... Elle est parfaite, géniale. C'est un personnage hyper attachant auquel on peut vraiment s'identifier : nos parents et nos frères et soeurs en attendent trop de nous, on veut toujours leur montrer qu'on n'est pas si nul que ça.

Sincèrement, je me suis tout de suite attachée à elle, à son caractère bien trempé, têtu et franc. Elle est d'une nature extrêmement bonne, et ça se sent tout de suite !

Ensuite, Bishop bien sûr !! Je pense que même avant d'avoir commencé le livre, on peut deviner sa personnalité, et ce qu'il va en être de ce personnage important. Je veux dire, pas dans tous les détails bien sûr, mais en gros, son comportement, et ce que ça aura comme impact sur la "mission" d'Ivy.

Je ne veux pas trop vous en révéler sur l'histoire, donc bon, je vais un peu vous laisser dans le mystère le concernant ! ^-^ Tout ce que je peux vous dire, c'est que je l'ai trouvé ressemblant à Maxon, dans La Sélection ! xD

Je veux quand même vous parler de la soeur d'Ivy, Callie. Je ne sais pas pourquoi, mais dès le tout début du livre, je l'ai détesté. Ne me demandez pas, c'était juste une intuition, qui me forçait à la détester. Je ne vais pas vous dire si mon intuition était bonne ou mauvaise la concernant, mais bon... Déjà, avec un comportement pareil, j'avais vraiment du mal à la supporter ! xD

Et maintenant que j'y repense, c'est un peu pareil pour son père ! Je ne peux pas dire que dès le début je l'ai détesté comme pour Callie, mais j'étais plutôt sur mes gardes, puis après, je l'ai détesté. Je veux dire, la moitié de mauvais l'a emportée sur la moitié de bien que je ressentais pour lui ! xDD

Sinon, j'ai trouvé tous les personnages vraiment très réels ! Je veux dire, j'avais l'impression qu'ils se tenaient devant moi ! :o

Amy a prit le temps de forger un caractère et une personnalité bien précise à chacun d'eux, et j'ai vraiment apprécié ce point !

Cette histoire... Pour vous dire, j'ai encore une fois dû attendre quelques jours avant de l'écrire. Il y a des livres comme ça, pour lesquels on a besoin de réfléchir à ce qu'on va écrire, et pour lesquels on a peur de mal retranscrire notre ressenti. The book of Ivy en fait partie.

Dès le tout premier chapitre, je suis rentrée dans l'histoire. Il faut dire que les dystopies et moi, c'est une grande histoire d'amour !

Au contraire de tout ce qu'on pourrait penser, ce n'est pas une dystopie commune, déjà vue, ennuyante. J'ai un peu eu peur que ce soit le cas en voyant que la ville était entourée d'un mur et qu'Ivy devait épouser un inconnu, je vous l'avoue.

Mais en fait, PAS DU TOUT ! :D L'histoire est hyper originale, avec des personnages tous plus attachants les uns que les autres, et une écriture envoûtante !

Ma lecture est passée comme dans un rêve. J'étais emportée dans l'histoire, je voulais savoir la suite, la fin, TOUT. Je voulais connaître toute l'évolution des personnages, leurs choix finaux... C'était comme une obsession, je DEVAIS lire ce livre. Je DEVAIS savoir le fin mot de l'histoire.

Vous connaissez ces livres qui, lorsque vous arrivez à la fin, vous donnent envie de ne pas les avoir lus, pour ne pas souffrir de cette fin ? Mais qui, en même temps, vous laissent une empreinte si présente que vous savez que vous seriez passé à côté de quelque chose si vous ne l'aviez pas lu ?

Eh bien, The book of Ivy m'a fait ressentir ceci.

J'étais heureuse de cette lecture, j'étais joie. Mais j'étais en même temps désespoir, désespérée par l'attente du tome 2.

Durant tout le livre, j'ai ressenti une foule d'émotions. Des émotions si présentes, que j'avais l'impression d'être rentrée dans le livre et de vivre aux côtés d'Ivy.

Ma lecture est passée vite. TROP vite. Lorsqu'on sent le nombre de pages se réduire sous nos doigts, c'est horrible. On a envie que le livre dure plus longtemps.

ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivée, mais lorsque je tournais une page, je la tournais lentement. Je voulais savourer chaque page, chaque instant, chaque ligne.

Et je pense que ça, c'est important.

Ce livre est une bombe, je pense que vous l'avez compris. Chaque page est comme une gourmandise à déguster.

Il faut le savourer, ne pas lire trop vite. Il faut profiter de ce qu'Amy Engel nous offre, de cette magnifique histoire.

Je vous avoue que je ne sais pas trop quoi vous dire d'autre ! ^^ Il FAUT que vous l'achetiez à sa sortie !!! *-* <3

Qui ira se jeter dessus ?! =D <3

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Marie-Pier-2 2017-10-29T15:03:01+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Sandrine-79 2020-05-20T13:55:06+02:00
Diamant

Une dystopie très originale et des personnages adorables.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hellobaby 2020-05-14T00:51:03+02:00
Bronze

J’avais lu ce livre à sa sortie et j’ai tellement accroché que quelques heures m’ont suffit pour le dévorer complètement. J’ai adoré les personnages, l’histoire, la situations, les événements...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LC63 2020-05-10T23:51:09+02:00
Or

Instagram:

voyageratraversleslivres

.

Blog:

http://a-travers-les-livres.over-blog.com/

.

.

J'ai reçu ce livre via mon abonnement chez collibri. C'était mon tout premier livre avec le thème distopie. Ça été un excellent choix. Celui qui a fait que j'aime ce thème.

Ivy a une pression énorme sur ses épaules. Elles est engagée de force à tuer un jeune homme qui peut être innocent mais qui pour sa famille est coupable de par son nom de famille. Sa place n'a rien d'enviable.

Elle est enrôlée jeune à cette rébellion. J'ai adoré cet aspect de l'histoire. On voit la différence entre sa sœur et elle. Sa sœur devient aussi manipulatrice et mauvaise que son père mais Ivy garde son côté pur.

De s'éloigner de ses proches via le mariage, l'aide à voir par elle-même, même si la situation de change pas et qu'elle a toujours sa mission de meurtre. Il faut qu'elle fasse des choix et qu'elle ouvre les yeux sur le monde qui l'entoure.

J'ai encore plus aimé le tome 2, qui est plus sombre et plus sauvage. On change complètement d'univers. Ivy change également. Ce n'est plus la même, elle n'est plus la petite fille soumise. Son personnage le plaît bien plus. On y découvre également d'autres personnage attachants.

Une très bonne distopie, sympa à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yaya1304 2020-05-09T20:22:27+02:00
Argent

Bon livre qui fait passé le temps

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AmelieBernon 2020-05-08T17:05:25+02:00
Diamant

Ce roman est un parfait mélange de romance et de science-fiction. Il nous transporte littéralement dans un autre univers. J'adore ! Ce livre est vraiment très intéressant ! On est très vite embarqué dans l'histoire d'Ivy qui doit essayer de tuer un inconnu avec qui elle s'est attachée au fur et à mesure de l'histoire... La couverture m'avait donné envie de lire le livre car elle est très intrigante au premier regard et je ne suis pas du tout déçue de ce récit ! C'est certes une énième déclinaison sur le thème du monde post-apocalyptique dans lequel les individus ont perdu le droit de décider de leur vie, mais c'est aussi une belle histoire.

L'auteure brosse le décor avec légèreté, pour se concentrer sur le destin de cette jeune fille. Elle évite ainsi des descriptions fastidieuses de l'environnement tout en nous donnant assez d'éléments pour faire travailler notre imagination.

L'écriture est facile et ce livre permet de passer un bon moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lisly 2020-05-08T11:23:55+02:00
Argent

http://lislysworld.fr/the-book-of-ivy-damy-engel/

Ce roman, j’en ai entendu parler en très bien comme en très mal. Il est très bien classé dans les romans les plus appréciés sur Booknode et certaines bookstagrameuses le défendent passionnément, mais il a aussi eu des critiques très négatives.

Je l’ai donc entamé avec un peu d’appréhension, sans trop savoir à quoi m’attendre. Bilan ? Ce n’est pas le coup de cœur inconditionnel que certains promettent mais j’ai tout de même apprécié cette lecture qui a su me transporter.

Les personnages

Si il y a une chose que je n’apprécie pas, ce sont bien les personnages plats ou ceux vides censés permettre au lecteur de se projeter dedans. Bingo. Ivy est très loin de m’avoir convaincue sur ce point, et je ne parle même pas de Bishop…

Reprenons un peu le pitch de The book of Ivy. On nous annonce que depuis toute petite, on prépare Ivy à tuer son promis. Bon, déjà dès le premier chapitre, le « depuis son enfance » se réduit brusquement à « depuis deux ans ». Cohérence vous dites ? Et ensuite, Ivy ne semble pas vraiment être une tueuse surentraînée. Elle ne sait rien du gars qu’elle doit assassiner (pas très bien préparé comme plan…), ne sait pas mentir et ne sait pas jouer la comédie. Elle est plate, vide, pas vraiment futée et si elle se met parfois à penser par elle-même, ce n’est clairement pas son personnage qui apporte du relief au récit.

Et Bishop… Il est beau, intelligent, fort, attentionné et amoureux. Il aide la veuve et l’orphelin, se bat uniquement pour des bonnes causes et dérouille les méchants. Il ne s’énerve jamais et (un truc de dingue !) ne considère pas les autres comme des êtres inférieurs. Il fait même la lessive (véridique !). Bref, il n’a aucun défaut et pas plus de relief que sa compagne.

Mais tu avais dit que tu avais apprécié cette lecture…

Oui, j’y viens ! Passons maintenant aux points positifs de ce roman !

Dans les personnages, malgré des héros tous vides il y a deux personnages de ce récit qui méritent d’être mentionnés : le père et la sœur d’Ivy. Manipulateurs, traitres, ils ont déjà plus de volume et surtout, vous allez adorer les détester !

Un monde dystopique cruel et inégal

Amy Engel ne fait peut-être pas des personnages au top, mais côté construction de l’univers on ne peut rien lui reprocher. Une société archaïques aux mœurs révoltants qui consistent à marier des ados de 16 histoire qu’ils pondent au plus vitre une tonne de bébés, avec un aspect patriarcal (les filles, ça reste à la maison faire à manger et s’occuper de la marmaille, les hommes vont travailler)… Horrible et bien fait.

On comprend bien que le père d’Ivy veuille en finir avec tout ça (même si on ne parle pas une seule seconde de ce qu’il mettrait à la place… dommage, ça aurait apporté quelque chose au récit !). En tout cas le cadre créé permet d’évoquer des sujets tels que le viol, les violences conjugales et le suicide. Le côté noir de The book of Ivy vient entièrement de son cadre, et de l’inquiétude de ce qui peut se passer à l’extérieur de la ville…

Dernière chose sur ce point : le récit se déroule au printemps et en été, et l’auteure parvient à nous faire sentir à travers ses mots la moiteur et la chaleur qui sont le quotidien des personnages, ce qui nous permet de mieux nous plonger dans l’histoire.

Une vision manichéenne qui devient nuancée

Au tout début du roman, l’équation est simple : Bishop et son père sont du côté des méchants, Ivy et sa famille du côté des gentils. Les gentils ont un plan pour se débarrasser des méchants. Facile à suivre, purement manichéen.

Puis Ivy se marie avec Bishop, emménage avec lui et de ce fait s’éloigne de l’influence et des manipulations de son père et de sa sœur. Elle commence alors à penser par elle-même, et réalise que le plan « tuer les méchants » implique de tuer et que ce n’est pas forcément une bonne façon de procéder.

Au-delà du côté un peu simpliste de cette explication, c’est toujours intéressant dans un roman de voir un héros se rendre compte de ses erreurs et de nuancer peu à peu son jugement, c’est donc un aspect du récit que j’ai vraiment apprécié !

Le p’tit bémol

Oui oui, j’avais dit les points positifs du roman… Mais juste une mini digression pour vous parler d’un point qui m’a faite grimacer. Si Ivy se rend peu à peu compte que tout n’est pas noir ou blanc, elle en oublie même de se révolter contre certaines choses… A partir du moment où elle tombe amoureuse de lui, elle en oublie ses récriminations (pourtant justifiées !) envers les mariages forcés, le patriarcat et les autres gros problèmes de sa société…

Un hate to love

J’avoue, j’adore ce genre d’histoires d’amour ! Celle d’Ivy et Bishop est mignonne (bien que parfois too much… action ou vérité, sérieusement ?). En tout cas j’ai passé un bon moment à suivre leur évolution et c’est quelque chose que j’espère fortement retrouver dans le second tome !

En conclusion

Un premier tome avec ses défauts et ses qualité qui s’il ne convainc pas totalement suffit amplement à donner envie de lire le second. Un univers bien construit et une intrigue qui se tient : à lire sans se prendre la tête.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Antine 2020-05-07T15:37:55+02:00
Or

Très bon livre mais pas un coup de cœur. Il manque pour cela un petit quelque chose. En tout cas, c'est un très bon récit de manipulation et différenciation même si la fin du livre nous laisse sur un goût d'inachevé, le tome 2 est plus la fin du tome 1 qu'un livre à part entière.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kellodie 2020-05-05T12:27:21+02:00
Or

Je voulais me remettre à lire, mais rien ne me tentait, et je ne prenais goût à aucun livre. Celui-ci a été exactement ce qu'il me fallait ! Je l'ai lu en deux jours, car pas capable d'attendre la suite, il m'a fait passer du sourire aux larmes. Une très bonne dystopie, que je recommande vivement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par les-belles-feuilles 2020-05-05T12:26:45+02:00
Commentaire ajouté par ChachouOr 2020-05-05T00:29:23+02:00
Diamant

Génial c'est la 3ème fois que je lis les 2 livres

Afficher en entier

Dates de sortie

The Book of Ivy, Tome 1

  • France : 2015-03-05 (Français)
  • France : 2016-11-03 - Poche (Français)
  • Canada : 2015-05-11 (Français)
  • USA : 2014-11-04 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • The Book of Ivy, Book 1 : The Book of Ivy - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 8710
Commentaires 1 226
Extraits 243
Evaluations 2665
Note globale 8.63 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode