Livres
605 470
Membres
695 915

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

The Book of Ivy, Tome 2 : The Revolution of Ivy



Description ajoutée par MissNaais 2015-10-11T14:48:26+02:00

Résumé

J'AI TOUT PERDU. MON FOYER. MA FAMILLE. L'HOMME QUE J'AIME.

Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.

Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?

CAR JE NE SUIS PLUS UNE WESTFALL, NI UNE LATTIMER. SIMPLEMENT IVY.

ET JE SUIS ENFIN LIBRE.

Afficher en entier

Classement en biblio - 7 734 lecteurs

extrait

p. 176

- Je suis encore à toi, Ivy, chuchote-t-il. Je l'ai toujours été.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Tiré de l'article → http://alizeabooks.blogspot.fr/2015/11/the-book-of-ivy-tome-2-revolution-of.html

Tiré du blog → http://alizeabooks.blogspot.com

Je ne sais pas vous mais moi je suis complètement accro de ce livre ! Le premier tome avait été un gros coup de cœur pour moi et celui-ci l'est également. Certes, il y a eu quelques points négatifs mais ceux-ci n'étaient pas assez nombreux et importants pour que je juge le livre bien alors qu'il était génial.

Je savais d'avance que l'univers du livre serait complètement différent – la fin du premier tome nous mettait la puce à l'oreille – mais je ne pensais pas autant apprécier ce nouvel environnement ! Il y avait beaucoup plus d'action par rapport au premier tome ce qui nous stimulait davantage pour le lire. C'était un des plus gros points positifs du roman !

L'intrigue était également très présente : je ne savais jamais à quoi m'attendre et s'en était déroutant ! J'avais toujours peur qu'il se produise quelque chose d'horrible qui changerait alors toute l'histoire et qui nous laisserait sur notre faim. Bien heureusement ce moment n'est jamais arrivé et j'en suis bien contente !

Amy Engel a toujours une belle et délicate plume. Lorsqu'elle décrit des paysages, nous avons l'impression d'y être tellement les détails sont précis. J'ai énormément voyagé durant ma lecture !

Les moments émouvants étaient eux aussi très bien écrits. J'avoue avoir eu la larme à l'oeil plus d'une fois, ce qui ne m'était par arrivée pour le premier tome. Le fait qu'il y ait de l'émotion m'a vraiment plu... le livre paraissait encore plus vivant qu'il ne l'était déjà !

La couverture du roman est vraiment très jolie : on y retrouve quelques éléments du premier tome notamment le poignard que tient Ivy ainsi que sa robe de mariée désormais en mauvais état. J'ai trouvé qu'ils étaient vraiment – et je pèse mes mots – primordiaux. Simplement avec la posture d'Ivy nous pouvons comprendre qu'il y a un énorme changement vis-à-vis du premier tome.

Ivy m'a bien plu mis à part pendant quelques chapitres où je la trouvais assez agaçante ! Vous comprendrez pourquoi en lisant le livre.

Elle est beaucoup plus courageuse qu'avant et son caractère bien trempé est toujours présent. C'est ce que j'avais bien aimé chez elle, son caractère. Je suis bien heureuse qu'il n'ait pas changé !

Au risque de vous spoiler sur l'histoire, je ne vais pas vous parler des autres personnages mais sachez que, comme dans tout bon livre, il y a des gentils et des méchants (vraiment méchants ! XD) mais je suppose que quand vous lirez le livre, car vous le lirez, vous saurez de qui je veux parler.

Je dois vous avouer que cela m'attriste beaucoup que la saga soit terminée... J'ai vécu tellement d'aventures avec Ivy et Bishop, devoir les quitter est vraiment dur. Mais je sais que l'histoire restera à jamais gravée dans ma mémoire. Et puis si j'en ai envie, qu'est-ce qui m'empêche de relire les bouquins ?

S'il y a quelque chose que j'aimerais par dessus-tout, c'est qu'un hors-série sur Bishop voit le jour. Savoir ses pensées et ses émotions me plairaient énormément ! Qui sait... un jour peut-être... ^^

Conclusion : un superbe volume qui conclut très bien la saga. Je n'en attendais pas moins d'Amy Engel ! Je vous le conseille vivement !

Afficher en entier
Diamant

Je remercie les éditions Lumen, et tout particulièrement Emily, pour leur confiance. The Book of Ivy a été une des révélations de cette année 2015. J’ai tremblé, j’ai eu les larmes aux yeux et mon coeur s’est transformé en grosse guimauve bien molle. Oui, oui, une kyrielle d’émotions, un concentré d’action et une bonne touche de suspens. La fin était juste abominable, à tel point que j’exigeais à corps et à cris la suite et sur le champ. Malheureusement, il a fallu attendre de longs mois avant de connaître le fin mot de l’histoire. Et dès que j’ai reçu mon exemplaire, j’ai mis de côté ma lecture en cours pour me consacrer exclusivement à ce dernier opus. Eh bien maintenant que c’est terminé, je suis vidée (mais pas vide, comme dirait Ivy).

Je vous préviens dès maintenant. Mon résumé comporte des spoilers du tome 1. Si vous ne l’avez pas lu, ne vous aventurez pas plus loin.

À la fin du premier opus, Ivy s’était sacrifiée et avait saboté le plan de son père, dans l’unique but de sauver Bishop du complot qui se fomentait. Tout le monde est donc persuadée qu’elle était l’unique coupable et elle a été expulsée de Westfall comme une malpropre, condamnée à une vie qui se transformera bien vite en cauchemar.

Dans The Revolution of Ivy, nous retrouvons notre héroïne quelques secondes après, délaissée et de l’autre côté de la barrière. Terminée la protection confortable qu’offrait Westfall, terminé le simulacre de mariage et surtout… terminé Bishop. Abandonnée à son triste sort, il lui faut désormais aller de l’avant, et surtout survivre. Livrée à elle-même dans un monde hostile où le maître mot est “tuer ou être tué”, elle va devoir s’endurcir, mais aussi gratter la croute de la jeune fille conditionnée par son père, pour devenir la vraie Ivy, celle qui a le droit de penser par elle-même. Cette Révolution, c’est la sienne, et son voyage initiatique ne fait que commencer.

Ce qui m’a beaucoup impressionné d’abord, c’est que même si The Book of Ivy s’inscrit dans la dystopie, Amy Engel a su contourner avec brio les pièges de ce genre, sans tomber dans le réchauffé ou le déjà vu. Cette suite est surtout une quête personnelle qui ne cesse de gagner en tension au fur et à mesure. À peine pense-t-on qu’Ivy va pouvoir souffler que l’intrigue monte au créneau, rendant chaque scène extrêmement intense et surtout réaliste. Car sans en faire trop, l’auteur fait avancer son histoire étape par étape, jusqu’à une fin qui nous crispe autant qu’elle nous libère.

Les personnages… Je pense que c’est un autre très gros point fort de cette saga. Ivy est profondément humaine. Ce n’est pas une héroïne sans peur aux capacités hors normes. Elle pourrait être comme moi ou n’importe qui d’autre. Elle a ses démons, ses rêves, ses souffrances. Et elle les dévoile de façon tellement naturelle que l’on ne peut s’empêcher de vouloir porter son fardeau avec elle. Il y a une poésie dans sa façon de réfléchir, une intensité telle qu’on ne peut que l’aimer et désirer qu’elle triomphe de ce monde de noirceur.

Et Bishop. Je l’avais déjà dit dans un TAG, Bishop est pour moi l’incarnation même de l’homme idéal. Il n’est pas parfait, mais il dégage une très grande maturité, il est comme un roc sur lequel on peut se reposer. Et là encore, il n’y a rien de surfait ni de superficiel. Bishop pourrait être n’importe qui. Il compose avec ce que la vie lui offre et il porte ses valeurs comme un étendard.

Dans The Revolution of Ivy, c’est aussi l’occasion de faire la connaissance d’autres personnages. Notamment Ashley et Caleb, des frère et soeur d’adoption qui vont remplir le morne quotidien d’Ivy. Comment vous dire à quel point ils ont su me toucher, chacun d’une manière inattendue ? Caleb en premier lieu qui, je ne saurais pas expliquer comment, a su ravir mon coeur dès qu’il est entré en scène la première fois. Ashley également, avec son tempérament bien particulier et la relation qu’elle tisse rapidement avec Ivy.

D’autres personnages ont également un rôle à jouer et font avancer l’intrigue. Je pense surtout à Mark et ses tendances psychopathes. Il vient complexifier l’histoire, la rendre plus inquiétante. Et la première moitié du livre, la présence de Mark me compressait et me mettait très mal à l’aise, c’est dire à quel point Amy Engel est douée pour insuffler une âme à chaque personnage.

Concernant le déroulement de l’histoire, le schéma n’est pas le même que le premier tome. L’auteur table sur une machination totalement différente. S’il n’y a plus cette sensation de tâtonnement dans la relation Ivy/Bishop, il y a tout de même d’autres éléments – différents, certes – qui sont là pour nous titiller et faire de ce livre un véritable page-turner. Ça m’a beaucoup plu, et je le répète, le livre s’écarte complètement des dystopies classiques, car il n’y a pas la notion de “rebelles” ou de “révolution” au sens littéral du terme.

Et puis il y a la fin. Une fin que j’attendais de voir. Que je craignais aussi. Mais c’est une fin qui a répondu à toutes mes attentes. L’intrigue se dénoue progressivement (pas de la façon la plus soft qui soit, cela dit), et c’est avec un mélange de tristesse et d’émotion que l’on arrive à la fin. Je n’ai pas pleuré, mais ce n’est vraiment pas passé loin. Et l’épilogue est juste fabuleux, avec une belle moralité et surtout une grande poésie.

En résumé, cette fin est une totale et écrasante réussite. Je ne suis pas passée loin du coup de coeur et je pense que cette saga restera longtemps gravée en moi. Ivy et Bishop sont deux personnages qui laissent une empreinte indélébile dans un coeur. Amy Engel nous offre là une conclusion de qualité et pose le point final d’une aventure que je ne suis pas près d’oublier. Merci !

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/dystopie/the-book-of-ivy-tome-2-the-revolution-of-ivy-amy-engel

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Marie-Pier-2 2017-12-16T22:16:47+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

je me suis laisser porter par ce second tome. une fin de saga super. j'ai tous aimé dans ces deux livres. une belle histoire à la Roméo et Juliette.

une belle découverte pour moi.

Afficher en entier
Diamant

Une suite qui en valait la peine. Aussi incroyable que le premier, ce récit est plein de suspense d'amour, mais surtout d'adrénaline.

Afficher en entier
Or

Ce dernier tome est incroyable !

Cette fois ci, on suit Ivy en dehors des murs. Un endroit qu'on ne connaît pas et qu'on redoute beaucoup.

Ivy s'est montrée extrêmement courageuse. Elle s'est battu et a eu une motivation et une détermination hallucinante ! Elle a énormément changé du tome 1 et ça fait tellement du bien de la voir être enfin elle.

Le monde dans lequel elle pénètre est beaucoup plus effrayant qu'elle ne le pensait. On découvre de nouveaux personnages comme Ash et Caleb (des personnages fantastiques) mais surtout on découvre un nouveau mode de vie.

Puis Bishop, toujours aussi fidèle à Ivy. Il est incroyable !

Ce tome est très différent du premier et je l'ai adoré. La plume de l'auteure est toujours aussi immersive. L'ambiance, le fond, les actions qui se suivent sont géniales !

Un magnifique tome !

Afficher en entier
Or

C’est une suite qui se lit tout aussi facilement que le premier tome. J’avais hâte de voir comment Ivy allait évoluer dans son nouvel environnement. Franchement, je n’ai pas été déçue du tout. Ivy devient de plus en plus forte et courageuse tout en restant humaine avec ses doutes et réactions naturelles. Elle est désormais libre et doit décider comment elle souhaite vivre. On s’identifie facilement à son personnage. Bishop est fidèle à lui-même :) et devient de plus en plus mature.

C’est un véritable page turner avec beaucoup plus d’actions que dans le 1er tome et avec une fin que je n’avais pas imaginé avant d’arriver aux chapitres dédiés.

C’est une très bonne duologie, la plume de l’auteure nous emporte du début à la fin. Une dystopie comme on les aime :)

Afficher en entier
Argent

3,75/5⭐

J'ai vraiment bien aimé ce tome, toutefois, même si je n'ai pas trop prêté attention au manque d'actions et de suspens dans le premier tome, je n'ai pas pu en faire de même dans celui-ci. Même si le début est vraiment sympa, j'ai trouvé que par moment ça traînait un peu en longueur pour rien... Et tout le dénouement se devine très très vite 😅

Mais dans l'ensemble, c'est toujours assez addictif, j'adore la relation de Ivy et Bishop, et les nouveaux personnages ont réussi à se faire apprécier très rapidement !

Cette duologie de dystopie YA est vraiment une bonne découverte pour moi et j'ai adoré suivre les aventures d'Ivy 🙌🏻

Afficher en entier
Or

J’ai dévoré ce deuxième tome directement à la suite du premier. J’ai apprécié voir l’évolution du personnage d’Ivy (malgré certaines réactions que je n’ai pas comprises). C’est globalement une bonne suite.

Afficher en entier
Diamant

En commençant à lire le tome 2, je me suis tout de suite dit "dommage qu'il n'y ait pas suite" car je suis replongée directement dans l'intrigue et j'ai dévoré les premiers chapitres. Problème, la fin était quelque peu convenu. Je me suis laissé porté, j'ai adoré retrouver les personnages et en découvrir de nouveaux, j'ai adoré les rebondissements, c'était magique. Mais je dois dire que si toute l'histoire était originale, très bien rythmé, la fin est assez prévisible. Ça n'en reste pas moins l'un des meilleurs livres que j'ai lu depuis bien longtemps.

Afficher en entier
Diamant

J'ai littéralement dévoré ce livre en une soirée.

Il faut dire que le premier, The Book of Ivy, m'a tourmenté toute une nuit !

Bon, revenons-en au fait : ces deux petits livres ne paient pas de mines à première vue, hors, c'est tout le contraire quand on se lance dans cette lecture !

On pourrait être agacée des tourments d'Ivy lors de ce second volet, et il y aurait de quoi ! Mais au vu de son passé familial, et des mensonges que sa famille ne s'est pas empêchée de lui faire, on ne peut qu'avoir de la sympathie pour cette adolescente. Remettons les choses dans leur contexte : Ivy, âgée de seize ans, se voit épouser de force un autre adolescent, qui n'est autre que le fils du Président de Westfall. Depuis toute petite, son père et sa soeur castrent émotionnellemment Ivy, à coup de chantage et de réprimandes. Elle a beau avoir accepté de suivre leurs idées, elle se retrouve complètement démunie quand ses sentiments pour Bishop évoluent.

Bishop ? Son mari, le fils du Président, un jeune homme qui n'a rien demandé à personne et qui s'avère être plus bon qu'on ne pourrait se l'imaginer. Un jeune homme pour lequel on craquerait toutes s'il existait vraiment. Vous voulez savoir quelque chose d'encore meilleur à son sujet ? C'est grâce à lui que notre Ivy devient celle qu'elle aurait du être depuis le début de sa vie.

Alors oui, les tourments d'Ivy nous étouffent lors de la première partie de ce deuxième bouquin, mais mettons-nous à sa place deux minutes : elle a été élévé pour tuer l'homme dont elle tombe amoureuse, pas pour ressentir quoi que ce soit. Ivy a été endoctriné, elle n'avait pas le droit de penser comme elle le souhaiter, être qui elle voulait être, aimer qui que ce soit en dehors de sa famille, elle a été coupé des autres parce que son propre père était incapable d'avancer. Et malgré tout le mal que Callie et Mr Westfall ont pu lui faire, elle ne cesse jamais de les aimer, bien qu'ils l'aient considéré comme une plante-verte, que dis-je, une potiche, toute sa vie !

Le monde qu'Amy Engel a créé, est hostile, au vu de ce que l'Humanité a essuyé en l'espace de quarante ou cinquante ans, donc les adolescents ne sont plus des enfants dans ce livre, ils deviennent des adultes dès l'âge de seize ans. Mais ça ne justifie pas le schéma malsain dans lequel sont plongés Ivy et Bishop. C'est pour cette raison qu'ils méritent autant l'un que l'autre de ne pas être rattaché à une ville qui les a privé, dès leur naissance, de toute la liberté qu'un humain a le droit d'avoir.

J'aimerais simplement dire que je n'ai pas spécialement été touché par Spoiler(cliquez pour révéler)la mort de Justin Westfall, le père d'Ivy, car il ne s'est pas battu une seule fois pour sa propre fille, il a été aveuglé par le suicide de sa femme au lieu de s'occuper de ses enfants comme un père aimant peut le faire. J'ai eu plus de peine pour la mort de Callie, car malgré son rôle détestable, on ne peut pas s'empêcher de souffrir avec Ivy lorsqu'elle se rend compte que l'amour qu'elle porte pour sa soeur, eh bien, ne sauvera pas Callie, ni ne la résonnera. Malgré le rôle qu'on a voulu donné à Mr Lattimer, celui d'un homme dangereux et antidémocratique, je n'ai pas eu cette impression de lui : c'est un homme endeuillé, qui a perdu l'amour de sa vie, et qui s'est retrouvé à la tête d'une ville qu'il ne voulait pas forcément. Alors oui, il a pris des mauvaises décisions, certes, mais est-ce que c'est un méchant pour autant ? Non. Parce que malgré sa position politique, il pense toujours faire ce qui est juste, et est beaucoup plus ouvert d'esprit que Justin Westfall ne l'a été. J'ai eu de la peine de voir le Président mourir alors qu'il méritait mieux, et j'en ai également ressenti pour sa femme, dont on comprend le vécu : une femme mariée à un homme qui n'avait toujours pas fait son deuil, un fils qu'elle a failli perdre à cause d'une vengeance, et un mari assassiné sous ses yeux alors qu'il lui demandait pardon. Erin Lattimer n'était ni bonne, ni mauvaise, et comme tous les habitants de Westfall, elle s'est habituée à une vie qu'elle ne voulait pas mais qu'elle s'est evertuée à accepter malgré sa solitude.

Pour conclure, Amy Engel m'a tenu en haleine jusqu'au bout, elle a donné de la profondeur à son livre, à ses personnages, et je lui tire mon chapeau pour m'avoir rendu addict à ses deux petites oeuvres.

Si jamais vous avez terminé les livres, je vous conseille de lire quelque chose de plus léger après. Parce qu'on ne peut pas enchaîner des lectures aussi addictives.

Afficher en entier
Bronze

J'ai été déçu par ce second tome que j'ai trouvé lent et sans grande surprise.

Afficher en entier
Or

"Aimer quelqu'un sera toujours comme voler : le saut impensable, la peur de tomber, l'exaltation qui fait gonfler le cœur..."

Ce deuxième tome est sensationnel. Nous découvrons une nouvelle Ivy, battante et courageuse jusqu'à la fin. Ce que j'ai particulièrement apprécié c'est que malgré les erreurs des uns et des autres, les bannis s'entraident et ne se jugent pas. Cela nous prouve qu'on ne peut pas juger une personne sur son passé et que cela ne défi pas ce que nous sommes.

Il y a également de l'action tout du long, ce qui nous permet de ne jamais s'ennuyer lors de notre lecture.

Afficher en entier

Dates de sortie

The Book of Ivy, Tome 2 : The Revolution of Ivy

  • France : 2015-11-05 (Français)
  • France : 2017-04-06 - Poche (Français)
  • Canada : 2016-01-11 (Français)
  • USA : 2015-11-03 (English)

Activité récente

mocyan l'ajoute dans sa biblio or
2022-07-30T19:51:38+02:00

Titres alternatifs

  • The Revolution of Ivy - Français
  • The Revolution of Ivy (The Book of Ivy #2) - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 7734
Commentaires 942
extraits 199
Evaluations 2222
Note globale 8.26 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode