Livres
458 427
Membres
411 703

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

La Sirène



Description ajoutée par Azamoon 2016-09-15T20:32:50+02:00

Résumé

Une fille au lourd secret.

Le garçon de ses rêves.

Un océan les sépare.

Kahlen est une Sirène, vouée à servir son maître l'Océan en poussant les humains à la noyade. Son arme ? Une voix fatale pour qui a le malheur de l'entendre... et qui l'oblige à se faire passer pour muette lorsqu'elle séjourne sur la terre ferme.

Akinli, lui, est un séduisant jeune homme, qui incarne tout ce dont Kahlen a toujours rêvé.

Alors que leur amour naissant leur fait courir un grave danger, Kahlen est-elle prête à tout risquer pour Akinli ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 640 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par louelo44 2016-09-23T22:08:25+02:00

La mélodie s’est fait à nouveau entendre et j’ai laissé pendre mes bras le long de mon corps, ma frayeur et mes inquiétudes s’effritant à mesure que les sons s’insinuaient dans mon esprit. Tout à coup, rien ne m’a paru plus agréable que d’être enlacée par les vagues plutôt que fouettée par la pluie.

C’était délicieux, à vrai dire. Cette eau, il fallait que je la boive. Que j’en remplisse mon estomac, mon cœur, mes poumons.

Dévorée par cette envie impérieuse, je me suis approchée du garde­-fou et l’ai enjambé. Puis la chute, comme dans un rêve.

J’ai compris que je courais un danger mortel à la seconde où la main glacée de l’océan sur mon visage m’a ramenée à la réalité.

J’allais me noyer.

Non ! ai­-je hurlé en mon for intérieur. Je ne suis pas prête ! Je veux vivre ! Dix-­neuf ans, c’est trop jeune pour mourir. J’ai encore trop d’expériences à vivre, de plats à goûter et de lieux à découvrir.

J’avais l’espoir de me marier, de fonder une famille. C’est trop injuste de tirer un trait sur ses rêves.

« Tu en es certaine ? »

Je n’ai pas eu le temps de me demander si cette voix était un produit de mon imagination.

« Que serais-­tu prête à sacrifier pour rester en vie ?

— Absolument tout ! »

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2016/03/17/the-siren-kiera-cass/

J’étais vraiment très emballée par ce nouveau roman de Kiera Cass après avoir beaucoup aimé la série La Sélection. Ce livre est un one shot, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas d’autre tome. Il ne constitue pas une série. Kiera Cass explique que ce récit avait été repoussé à l’époque par les maisons d’édition qui lui ont proposé un contrat uniquement après leur avoir présenté La Sélection. (je me demande bien pourquoi !)

Ce roman m’a tout de suite donné envie de par son résumé promettant une histoire originale avec la plume de Kiera Cass mais aussi de par sa couverture absolument magnifique et j’avoue ne pas avoir pu attendre novembre 2016 pour me jeter dessus.

Pour ceux qui hésiteraient à se le procurer en anglais, sachez que sa lecture est fluide et relativement facile. Je n’ai eu aucun difficulté à suivre l’histoire dans les moindres détails.

Nous suivons donc Kahlen, jeune fille transformée dès les premières pages en sirène. Avec ses sœurs sirènes Elizabeth et Miaka, elles ont une seule et horrible mission : nourrir l’Océan pour lui permettre de continuer à exister, sauvant alors le Monde entier.

Kahlen est une jeune fille très obéissante, prudente, j’irais même jusqu’à dire résignée au début du récit. Un tantinet rêveuse, ça n’est pas parce qu’elle se plie aux règles de l’Océan qu’elle n’ose pas rêver sa vie d’après ses cent ans au service de celle-ci. (l’Océan est ici présentée comme étant une entité féminine)

Alors qu’elle endure le rôle de sirène depuis environ 80 ans, elle rencontre Akinli, un jeune homme intelligent et attachant. J’ai beaucoup aimé Akinli qui est une personne très réfléchie et aux nombreuses facettes. (un genre de prince charmant ultra compréhensif)

Elizabeth et Miaka sont les soeurs sirènes de Kahlen. La première est la rebelle du groupe alors que la deuxième a une âme d’artiste extraordinaire. J’ai globalement apprécié ces deux personnages qui se montrent très solidaires avec Kahlen. Toutes les 3 sont attentionnées, compréhensives et attentives. Je trouve que le mot « sororité » est parfaitement adapté au groupe des sirènes qui se comportent effectivement comme de véritables sœurs entre elles.

De plus, fait important à souligner, Kahlen aime les livres !

Kiera Cass réinvente totalement le mythe des sirènes. Ne vous attendez pas à des queues de poissons ou des désirs de sortir de l’Océan comme dans le dessin animé La petite sirène. Ici, les sirènes vivent parmi les humains, marchant sur leurs deux jambes. Cependant, leur voix étant mortelle pour ceux-ci, elles se doivent de rester muettes pour garder le secret de leur existence. Pour communiquer avec les autres, elles sont donc parfois amenées à devoir écrire et j’ai trouvé cela très bien que ces passages écrits par Kahlen dans l’histoire soient également d’une police autre, simulant une écriture manuscrite, dans le livre.

J’ai aussi beaucoup aimé la personnification de l’Océan qui est désignée par » She » (« Elle ») et donc comme entité féminine et qui est décrite comme ayant une relation très intime, surtout avec Kahlen, comme s’il s’agissait de sa propre mère. D’ailleurs, l’Océan prend toujours une majuscule dans le récit tout comme les prénoms « La » désignant. J’ai trouvé que ça marquait le respect éprouvé devant cette entité décrite comme soutenant le monde à bout de bras.

Le résumé met beaucoup l’accent sur une certaine romance entre Kahlen et Akinli et pourtant, celle-ci est très loin d’être au premier plan. Vous ne tomberez pas dans la niaiserie avec The Siren. J’ai trouvé la romance bien amenée, pas trop rapide et surtout pas irréaliste. Kiera Cass met surtout l’accent sur le monde des sirènes, sur le fonctionnement de celles-ci et de l’Océan; et non pas sur la romance en elle-même qui passe totalement au second plan.

J’ai trouvé l’évolution de Kahlen au fil du récit vraiment très intéressante. Je la sentais plutôt éteinte au début du roman, comme en pilote automatique, comme si elle ne vivait pas réellement et ne faisait que suivre les règles. Sa rencontre avec Akinli la fait devenir une entité singulière, fait émerger une personnalité qui lui est propre et la fait vivre à nouveau. J’ai eu l’impression qu’elle se réveillait d’un long sommeil, qu’elle s’était mise en veille pendant 80 ans. Elle évolue cependant par la suite plutôt brutalement, comme si elle se rendait enfin compte du cauchemar que constitue sa situation actuelle. Son caractère change beaucoup.

Plusieurs formes d’amour sont développées dans ce roman. On a au premier plan l’amour fraternel, entre les soeurs sirènes mais aussi l’amour filial, entre l’Océan et les sirènes. La romance est vraiment au dernier plan.

L’attachement de Kahlen à sa famille formée par ses sœurs sirènes et sa mère Océan est très fort.

Comme je l’ai dit précédemment, l’intrigue se déroule vraiment en dehors de la romance, au sein même du mythe revisité des sirènes. J’ai adoré m’immiscer dans cet univers et mieux comprendre le fonctionnement et la vie de ces créatures. The Siren met en avant le thème de la différence et de l’envie de vivre comme les humains, tout comme on pouvait déjà le voir dans La petite sirène de Disney.

D’abord présentées comme extraordinaires et sans réelle faille, j’ai apprécié en découvrir finalement certaines avec Kahlen.

J’ai été personnellement très émue par le dénouement et la fin du livre, quitte à verser ma petite larme. J’ai trouvé que c’était une très belle fin et que les réflexions et actes de chaque protagoniste étaient très touchants.

Il y a un bon suspense, je n’avais pas tout deviné avant la fin.

En conclusion, The Siren est évidemment un livre que je vous conseille car malgré le fait qu’il était en anglais, je n’ai clairement pas pu le lâcher et l’ai dévoré en quelques jours. J’ai vraiment eu l’impression de lire un conte de fées très atypique qui m’a tenu en haleine et m’a beaucoup touché. J’ai aimé le fait que la romance ne soit pas au premier plan et que les différents types d’amour soient tous bien mis en avant avec des liens très forts entre les personnages.

J’ai clairement adoré et j’en redemande ! Il s’agit là d’un vrai coup de coeur pour moi !

Je vais vraiment continuer à suivre Kiera Cass de très près !

Afficher en entier
Bronze

Un bon livre, dans l'ensemble l'action se déroule assez vite, les personnages sont très bien construits, bref un grand bravo à Kiera Cass!

Spoiler(cliquez pour révéler)Le seul bémol de l'histoire est le moment où Kahlen tombe en "dépression", mais bon.

La chose qui m'a marqué est surtout qu'on a l'impression que l'Océan est un personnage en lui même, si vivant, plein de sentiments, on le déteste, l'adore, le comprend…

Ah oui ce livre N'A ABSOLUMENT RIEN À VOIR avec la selection!!! Ce sont juste 2 bons livres complètement diverse.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Mayumi 2017-10-30T22:30:16+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Luxou 2019-05-16T12:12:43+02:00
Or

L'histoire est si joliment racontée que j'ai eu la sensation de lire un poème, un conte. L'auteur revisite le mythe des sirènes ce qui apporte un peu de nouveauté au genre. De plus, l'amour est très présent et sous différentes formes : mère-fille, entre soeurs, avec un homme. Le lien qui unit les personnages ne cesse d'évoluer au cours de l'histoire pour montrer comment et combien l'amour peut également s'exprimer.

Les personnages sont très attachants, une bonne évolution de chacun. L’Océan m’a convaincue et pourtant ce n’était pas gagné d’en faire un personnage. Brillant. C’est finalement une histoire avec peu de personnages mais le tout fonctionne très bien. Comme quoi, pas obligé d’en faire des caisses pour obtenir une histoire de qualité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sasa3695 2019-05-05T17:53:55+02:00
Bronze

Bon au risque de me faire taper sur les doigts, je crois que je suis passée à côté de ce roman. Alors oui le style d'écriture est fluide et simple. On le lit facilement. Mais clairement, j'ai eu beaucoup de mal avec les personnages. Que j'ai trouvé très fade. On a beaucoup de mal à s'attacher à eux.

Pour l'intrigue, elle est assez banale. j'ai pas eu un OMG j'adore. C'est peu original. Sauf bien sûr le fait que la mer soit comme une vraie personne. Sans doute la seule chose du roman qui m'a vraiment plu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annatal 2019-04-20T18:28:49+02:00
Or

TOUT EST INCROYABLE !!!!

je kif trop l auteur la couverture est super belle

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mimon 2019-04-06T14:42:48+02:00
Or

J ai beaucoup aimé ce livre qui se lit très vite.... C est une jolie histoire d amour.... Dans différentes façons il y a l amour de l océan envers les filles qu elle a transformé, l amour et le liens qui unissent les filles et la romance..... Ce n est pas un coup cœur mais un bon moment de lecture

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lyllith 2019-03-22T14:41:38+01:00
Bronze

J'ai eu beaucoup de mal à finir ce livre, le début est dynamique est assez amusant, c'est plaisant de découvrir cette univers un peu particulier et de découvrir les créatures que sont les sirènes mais je trouve que ça s'essouffle assez rapidement. L'histoire tourne en rond, ça stagne et devient un peu ennuyeux vers la fin...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lecarnetdestitch 2019-03-02T16:55:29+01:00
Lu aussi

Une agréable surprise mais pas un coups de coeur !

A la sortie de ce roman, j'ai sauté dessus tellement je l'attendais. Kiera Cass a été une auteure coups de coeur avec sa saga La Sélection.

Théoriquement, La Sirène est son premier roman, du moins écrit avant La Sélection. C'est un roman qui surfe sur la vague du succès de la Sélection. Il a été réécrit, modifié, bichonné. Et au final, cette lecture en valait la peine de s'y intéresser !

Bien que ce ne soit pas un coups de coeur comme pour La Sélection, Kiera Cass nous plonge, ici, dans l'univers des Sirènes. Un univers qui réchauffe le coeur en automne !

Kahlen, est une sirène et possède un lourd secret... comme toutes les Sirènes. Sa voix peut tuer les humains. Un problème quand elle tombe amoureuse d'Akinli. Un univers touchant et à la fois bouleversant, tant que cela peut paraître réel !

J'ai énormément apprécié le fait que l'auteure ait donné une âme à l'océan, une mère protectrice avec ses filles et dangereuse pour les humains.

Un roman sous le signe de l'amitié et de l'amour, qui finit bien dans l'ensemble. Une fin heureuse mais légèrement triste.

Contente de retrouver l'écriture maîtrisée de Kiera Cass, qui sait nous garder en haleine jusqu'au bout.

Un roman que je vous conseille de lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EloDiie972 2019-02-25T16:21:42+01:00
Or

Ma Chronique : https://labooktillaise.wordpress.com/2018/04/07/la-sirene/

Ça fait une éternité que ce livre est dans ma PAL, je dirais 2 ans, depuis sa sortie même ! Amoureuse de la Saga La sélection ainsi que de la plume de Kierra Cass, j’avais absolument l’envie de lire ce livre mais je ne sais pas pourquoi, je ne me lance que maintenant et je ne regrette pas du tout !

Je ne savais pas à quoi m’attendre, si j’aurais eu affaire aux sirènes comme Ariel ou les sirènes comme Pirate des caraïbes ou autres films ou les sirènes sont considérés comme des vampires de l’eau et qui séduisent les hommes avec leurs voix. Je dirais que c’est tout et rien !

Nous faisons la connaissance de Kahlen qui au début du livre est sur un paquebot avec ses parents, celui ci est pris dans un naufrage mais Kahlen est trop attaché à la vie, elle veut vivre, son coeur, son âme, sa voix le crie, ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’en faisant ça, elle aura droit à une seconde chance, du moins, un magnifique cadeau empoisonné ! Dès le début du livre, nous découvrons donc comment Kahlen a été transformé en sirène ! Transformé par l’Océan lui même !

Avant de continuer, je vais poser les bases et expliquer pourquoi j’ai beaucoup aimé ce livre. Ici, la mer n’est pas peuplée de sirènes, il n’en a jamais plus de X nombres à la fois, et ça pour l’intégralité de l’océan ! Ensuite, les sirènes ne mangent pas les hommes, et pour finir elles n’ont pas de queue de poisson ! Au début, j’étais surprise car pour moi c’est ça une sirène, mais non ! Elles gardent leurs deux jambes ! Elle deviennent juste plus attractive, belle, parfaite aux yeux des humains et surtout indestructible (bref des vampires quoi)

Ici, elles s’en veulent de tuer et cela ne quitte pas leurs esprits ! Leurs merveilleuse voix n’est autre qu’un poison ! Et pour finir, le clou du spectacle, la mer est une personnification. Elle est belle et bien vivante, telle une mère, une amie, une source de réconfort, c’est une » Elle » ! Elle se nourrit des hommes grâce à ses sirènes qui chantent pour elle, sauvant ainsi le monde entier du chaos ! » Une âme pour des milliers d’autres «

Ainsi, elle ne le fait pas souvent et les sirènes n’ont qu’une règle : Ne pas ouvrir la bouche en présence des humains.

Nous faisons la connaissance de Kahlen des années plus tard, en compagnie de Elizabeth et Miaka, les sirènes actuels – il faut savoir qu’elle ont une durée de vie, 100 ans au service de la mer. On peut donc dire qu’elles ont 3 vie ! Le Avant – La vie de sirène – Le Après ou elles oublient TOUT… tout leurs souvenirs ! Après tout, comment pourrait-elle supporter de se rappeler qu’elles ont tuées des milliers de personnes ?

Ses trois filles sont comme des sœurs, toutes différentes les unes que les autres ! Elizabeth la rebelle, Miaka l’artiste et Kahlen, l’altruiste.

Le livre tourne autour de deux choses : L’histoire d’amour entre Kahlen et L’Océan. Je vais commencer avec l’histoire d’amour.

Kahlen rencontre un jeune homme, Akinli ! Jeune homme différent des autres pour la simple et bonne raison qu’il se rapproche d’elle pour sa personnalité et non son physique, il ne s’arrête pas à la barrière du langage et fait des efforts pour comprendre et parler avec Kahlen qui ne peux pas lui parler sinon… Vous savez ! Je dirais que moi même, je suis tombé amoureuse de Akinli, soyons sérieux, ce garçon est adorable et malgré le fait que Kahlen lui fausse souvent compagnie, car elle le droit ! Il n’est pas fâché et il l’accueille toujours à bras ouvert… Je vais passer à l’Océan avant de continuer avec Akinli.

L’Océan… J’ai été enchanté ! C’est la première fois que je lis un livre de ce genre ! Ici, l’Océan pense, je ne saurai vous l’expliquer sans trop en dire mais disons qu’elle est comme une personne, une sorte de divinité ! Elle a à son service des sirènes ! Elle les prends toujours jeune et célibataire car aussi importante que la première règle, la deuxième règle est qu’elle banni les femmes mariés ou amoureuse ! l’Océan n’est pas méchante, bien au contraire, en lisant le livre, vous comprendrez ses motivations, elle essaye de faire le moins de mal possible aux hommes et à ses sirènes qu’elle considèrent comme ses propres enfants ! Particulièrement Kahlen ! Kahlen qui aime mais qui déteste en même temps l’Océan, Kahlen qui va toujours la voir sans qu’on ne lui ai rien demandé tout simplement parce qu’elle aime être proche d’elle, en elle.

Vous l’aurez compris, ici, on fait face à un triangle amoureux des plus bizarres, entre Kahlen amoureuse d’un garçon, ce qui est interdit et l’Océan qui veux la garder rien que pour elle. Ici, plusieurs sentiments sont évoqués : Amour, amour fraternel, maternelle, amitié. On assiste aussi à l’évolution de Kahlen qui sors de sa léthargie, ayant trouvé un nouveau but à sa vie fade et monotone.

L’histoire d’amour prend du temps à se mettre en place, histoire de bien nous montrer les enjeux derrière et le combat qui fait rage entre eux tous ! Un très beau livre original et unique que je recommande à tous !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RockAShoe 2019-02-16T10:18:52+01:00
Diamant

Laissez-vous porter par la houle.

Laissez-vous bercer par le chant des Sirènes.

Cette histoire est celle de Kahlen et de sa vie de Sirène. Ici il ne s'agit pas de femmes à queue de poisson qui chantent pour attirer les hommes et les dévorer mais des jeunes filles qui servent l'Océan, à la voix maudite qui chantent pour provoquer des naufrages et ainsi nourrir leur mère l'Océan pour maintenir l'équilibre du monde. Mais Kahlen vit difficilement sa condition et cela deviendra encore plus dur lorsqu'elle rencontrera Akinli dont elle tombera amoureuse.

Kiera Cass nous raconte donc une (non plusieurs) histoires d'amour avec sa mère l'Océan, ses sœurs les autres Sirènes et celle impossible avec l'amour de sa vie.

Si vous avez aimé la Sélection du même auteur (ou même si ce n'est pas le cas) je vous recommande vivement ce livre qui revisite le mythe des Sirènes comme vous ne l'avez encore jamais lu.

C'est doux comme l'écume de mer et cela fera chavirer votre cœur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leahrchx 2019-01-27T13:18:09+01:00
Lu aussi

Un peu déçue car j'attendais plus de "monde marin" dans ce livre. hormis un contact direct avec l'Océan nous n'avons aucune autre référence aux fonds marins.

J'ai trouvé également l'histoire un peu bâclée. Tout est allé très vite et sans détails. J'aurais aimé bien deux centaines de pages en plus pour s'attarder sur chaque personnage, sur chaque relation, les détails de tout ce qui entoure cette histoire.

Après je garde bien en tête que c'est un premier roman, qui n'a failli jamais voir le jour, si la saga sélection n'avait pas fait connaitre son auteur. Donc il faut prendre cela en compte. Ce n'est donc pas une critique mais la constatation que j'ai fait après ma lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrlight 2019-01-24T22:16:17+01:00
Bronze

https://leslecturesdelietcyrlight.blogspot.com/2019/01/la-sirene.html

La Sirène est un roman qui revisite le mythe de ces créatures légendaires. Après un naufrage où elle aurait dû périr, Kahlen est engagée par l’Océan pour les cent années à venir, au cours desquelles elle et ses sœurs sirènes devront l’alimenter en âmes. Elle accomplit sa tâche des décennies durant, mais tout bascule le jour où elle fait la connaissance d’Akinli, un jeune homme qui lui plaît particulièrement.

Je connaissais déjà un peu le style de Kiera Cass à travers La Sélection, dont j’ai lu le premier tome, et c’est avec sensiblement la même impression que je ressors de cet autre roman.

Si la simplicité et la fluidité de l’écriture sont agréables, car elles permettent une lecture sans prise de tête, la facilité du scénario l’est beaucoup moins. C’est une histoire très mièvre, excessivement pleine de bons sentiments, où comme dans La Sélection, tout est assez fade.

Les personnages manquent cruellement de charisme. Kahlen passe son temps à déprimer et à se morfondre sur elle-même, Akinli est l’homme idéal, qui l’aime et l’accepte telle qu’elle est après lui avoir parlé seulement deux fois, ses cousins sont adorables... Quant aux sœurs de Kahlen, elles se limitent quasiment à peindre, faire la fête ou s’occuper des baisses de moral de leur aînée.

Il y avait pourtant quelques bonnes idées, comme la personnification de l’Océan, à la fois aimante, égoïste, bienveillante et dominatrice (accessoirement, le féminin m’a dérangée tout du long, mais sans doute avait-il une consonance plus maternelle que si l’Océan avait été dépeint au masculin), ou encore le passé traumatisant de Padma, qui s’est malheureusement clôturé très vite, et hors intrigue principale.

L’univers en lui-même est très peu creusé. On sait par exemple que l’Océan peut créer des sirènes pour attirer ses proies à Elle, mais pas pourquoi Elle est incapable de couler elle-même des navires (en les projetant sur des récifs, en les piégeant dans une tempête...). Quant aux sirènes, elles mènent une vie beaucoup trop normale, à l’exception de leur mutisme, pour être crédible. Elles louent des maisons aux quatre coins du globe, ont des téléphones portables, font régulièrement du shopping... Mais où prennent-elles l’argent pour cela ? À moins que les toiles vendues par Miaka à ses mécènes financent leur train de vie, la question se pose, pourtant rien dans le texte n’apporte une réponse.

En bref, c’est une histoire gentillette et simplette que nous livre Kiera Cass avec La Sirène. Pas désagréable, mais certainement pas impérissable pour autant. Sitôt lue, sitôt oubliée pour ma part.

Afficher en entier

Dates de sortie

La Sirène

  • France : 2016-09-22 (Français)
  • Canada : 2016-09-29 (Français)
  • USA : 2016-01-26 (English)

Activité récente

Luxou l'ajoute dans sa biblio or
2019-05-16T12:11:26+02:00
Maud1 le place en liste or
2019-05-06T10:45:26+02:00
Katy19 l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-28T00:37:45+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 1640
Commentaires 251
Extraits 51
Evaluations 448
Note globale 7.63 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • The Siren - Anglais

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode