Livres
392 473
Comms
1 376 436
Membres
284 251

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le dernier métro pour Artala

Auteur



Description ajoutée par lois_et_clark 2017-06-04T10:32:07+02:00

Résumé

EN ARTALA, LA JEUNESSE EST ÉTERNELLE. MAIS À QUEL PRIX ?

Dans le lointain pays d’Artala, les nobles sont dotés de la jeunesse éternelle. L’on raconte qu’Érato, leur impétueuse reine, use de magie pour la leur procurer. Mais la réalité est tout autre !

Le jour où son secret est mis en péril, Érato décide de faire appel à Orfef, un ancien lieutenant de sa garde personnelle, banni quelques années plus tôt. Pour aller le trouver aux confins du royaume, elle s’adresse au meilleur ami de celui-ci, Silas, son chef des armées. Le voyage serait bien plus simple pour Silas s’il n’était pas accompagné du premier lieutenant d’Érato, la piquante Nausicaa, qui l’attire plus que de raison.

Afficher en entier

Classement en biblio - 31 lecteurs

Or
10 lecteurs
PAL
13 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2015-09-03T18:45:31+02:00

Silas sort après elle, aussi débraillé que s’il s’était battu. Il s’empresse de remettre de l’ordre dans sa tenue, enfonce son tricorne sur sa tête et court la rejoindre.

— Dites donc ! Vous avez de drôles de manières dans les Forces spéciales ! s’écrie-t-il, légèrement essoufflé, une fois près d’elle.

— Je n’ai pas envie d’en parler, lui répond-elle sèchement, sans même lui adresser un regard.

— Ah ! Mais au contraire ! J’aimerais savoir si nous sommes devenus bons amis, lui demande-t-il en glissant une main sur son épaule.

— Ne me touchez plus ! s’énerve-t-elle en le repoussant vivement...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par anam 2017-08-27T22:14:27+02:00
Bronze

Une couverture envoûtante à souhait, c'est la première chose qui m'a fait pencher pour Artala. Avec ce château, cette brume et ce titre en rouge, on croirait d'abord qu'on nous transporte dans le fin fond de la Transylvanie avec nos amis les vampires, mais ce n'est pas tout à fait cela... On a plutôt droit à une royauté d'immortelle avec, à sa tête, une reine qui est prête à tout pour continuer à s'approvisionner en sérum de jeunesse.

En général, c'est une histoire que j'ai beaucoup aimé. On rencontre des personnages haut en couleurs. Il y a d'abord la reine Érato et son premier lieutenant Nausicaa. Parce qu'on sait qu'elles ne sont belles et jeunes qu'à cause d'un sérum, je les imaginais magnifiques, mais très artificielles et je trouvais cela grandiose comme situation de départ. On rencontre ensuite Silas, le chef des armés, chargé de partir en mission avec Nausicaa pour réouvrir le passage qui mène au lieu pour se procurer le sérum de jeunesse tant convoité.

Le livre est classé érotisme, alors je m'attendais à certaines scènes. Cependant, je n'aime pas beaucoup quand des personnages se tombent dans les bras en quelques secondes. Cela peut arriver dans la vie, alors pourquoi pas dans un livre, mais j'ai toujours de la misère à y croire et cela diminue mon intérêt pour la relation entre les personnages. Comme de raison, ce n'est pas trop long que Silas succombe à la beauté artificielle de la fougueuse Nausicaa. J'aimais bien Silas au début, mais à partir de là, je le trouvais un peu idiot, la langue pendue devant la jolie fille. Heureusement pour le personnage de Silas, il a un fils malade qu'il essaie de sauver de la mort et cela le rend plus complexe et plus intéressant.

J'ai aimé la situation de départ, mais mon intérêt pour l'histoire a décuplé vers la fin. Artala n'est pas ce que je pensais être... L'auteure a eu une belle adresse dans la construction de son univers et j'ai beaucoup aimé que certains éléments cela ne soient révélés que tard dans le roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeMondeDeMarie 2017-08-24T06:55:11+02:00
Diamant

Même en changeant de genre et d'univers, on reconnait la plume de l'auteur dans son côté fluide et surtout très agréable. Jamais de superflu, on se retrouve emporté par un récit de fantasy dont l'univers est très bien travaillé, parfaitement abouti. Une histoire prenante et addictive qui est une combinaison parfaite de plusieurs genres.

La fantasy avec un monde dont j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir toutes les facettes, un univers plein de surprises. Au fil de l'histoire on en découvre de plus en plus et, en même temps, je me suis posée quantité de questions sur ce qu'il représentait. L'auteur a réussi à y inclure un petit côté historique et j'ai adoré pouvoir faire le lien entre ce que je connais et ce qu'elle a créé. J'ai trouvé l'ensemble très bien amené et totalement crédible. Il y a aussi le côté mythologique avec ce que le peuple d'Artala représente mais là-dessus je ne vous en dirais pas plus pour ne rien gâcher ;-)

Un côté romance avec un triangle amoureux qui, vous ne pourrez que le constater, est assez différent de ce qu'on a l'habitude de lire. Dans la manière dont les protagonistes vont le vivre mais surtout dans son aboutissement. J'ai adoré Nausicaa, Silas et Orfef, des personnages avec de sacrés caractères et dont les échanges vont souvent faire des étincelles. J'ai aimé la manière dont évolue la relation, que tout ne soit pas simple. Je n'ai néanmoins pas toujours compris leurs réactions. Une romance avec aussi un côté érotique. J'ai apprécié qu'il soit intégré à petite dose au récit. Qu'il y apporte une belle touche de piment sans pour autant nous donner l'impression que l'histoire ne parle que de ça.

Une foule d'autres personnages viennent entourer nos 3 principaux. Un beau panel où tous n'ont pas la même origine. Il y a ceux que j'ai détestés et puis d'autres pour lesquels j'ai facilement développé un attachement. Je pense surtout au fils de Silas qui a complètement fait fondre mon coeur. Un petit garçon qui, malgré sa maladie, reste plein de vie et de curiosité. Il fait aussi preuve de maturité tout en restant enfant.

L'intrigue du récit ne tient pas qu'à la romance, elle est aussi une aventure et une révolution contre le pouvoir en place. J'ai été captivée par son déroulement et ses rebondissements. Avec aussi de belles scènes d'action et de danger. De quoi nous donner frissons et craintes sur ce qu'il pourrait advenir. Un récit palpitant et addictif où tout est sans cesse en mouvement. Aucune place à l'ennui.

Un coup de coeur pour cette lecture qui combine merveilleusement plusieurs genres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maya54 2017-07-16T14:27:29+02:00
Lu aussi

Ena Fitzbel nous fait découvrir un univers totalement différent du nôtre, où le pouvoir rime avec jeunesse éternelle. C'est un joli mélange de fantastique et de romance.

Au fil des pages, on découvre des personnages au caractère fort et aux sentiments explosifs, mais aussi des complots, des trahisons et de l'aventure. Ce roman se lit rapidement et on adhère très vite au style de l'auteur qui nous ouvre les portes de ce monde original. J'ai adoré suivre l'histoire de Silas, Nausicaa et Orfef.

Je suis restée sans voix quand j'ai lu l'épilogue, c'est une fin audacieuse qui colle parfaitement aux personnages et j'ai adoré, il ne pouvait en être autrement.

"Un coup de cœur pour la plume de l'auteur, c'est une très belle découverte et je n'hésiterai pas à lire ses autres romans.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par malec 2017-04-27T15:34:46+02:00
Lu aussi

Je ne connaissais pas cet auteur avant de commencer le livre.

Même si la relation amoureuse de Nausicaa est un peu le fil conducteur dans cette histoire on apprend beaucoup sur les différents personnages, les environs et les bêtes étranges qui les entourent.

Je n'ai pas particulièrement apprécié ce livre, voilà pourquoi je ne m'éternise pas sur l'avis. Le vocabulaire est si pompeux que la lecture en devient pesante, et l'histoire si compliquée que l'on si perd. J'aime la fluidité et être happée par une histoire ce ne fut pas le cas, même si je dois reconnaitre la justesse de l'auteur.

Comme le souligne Thiphareth dans son commentaire: A lire si vous aimez la mythologie, et les voyages hors du commun...peu être un peu trop por moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sagweste 2016-03-29T17:16:56+02:00
Or

Tout d'abord la couverture: elle est magnifique, ce noir, ce rouge sang, ce calice, cette rose, cette calligraphie. Visuellement, elle donne envie de lire ce livre.

Et dès les premières pages, l'histoire file et ne s'arrêtera pas.

Erato: une reine abusive. Nausicaa: son premier lieutenant qui tous craignent. Silas: son chef général des armées. Orfef: un de ses anciens lieutenants. Silas et Nausicaa doivent convaincre Orfef de venir aider la Reine.

Un triangle amour/haine, des rebondissements dans des mondes irréels. L'auteure m'a fait tourner les pages sans lenteur, sans lourdeur, attisant suffisamment ma curiosité pour en savoir plus.

Silas et Nausicaa sont deux personnages avec des caractères bien trempés, ne s'en laissant pas compter. Leurs vies professionnelles sont bien assises, reconnues et craintes. Leurs vies privées ne se résument plus à grand chose. Leur rencontre est incongrue et l'évolution de leur attirance m'a tenue en haleine jusqu'à la fin.

Orfef est un homme que l'on cerne moins, qui aime ou déteste. Il est si ambivalent qu'il en devient un personnage principal, générant autant d'interrogations à la lecture. Belle prouesse de l'auteur.

La dernière partie de cette fantasy répondra à vos différentes questions, amenant un regard plus juste sur ce qui s'est joué depuis des années à Artala.

Une très belle découverte que ce livre, une auteur qui amène une autre lecture de la fantasy en associant une romance pour le moins particulière.

http://saginlibrio.over-blog.com/2016/03/le-dernier-metro-pour-artala-de-ena-fitzbel.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elina62 2016-02-03T22:31:14+01:00
Diamant

Alors moi j'ai découvert Ena avec Liaisons périlleuses, que j'ai adorée d'ailleurs j'ai ensuite enchaînée avec Un manoir pour refuge (que j'ai aimé tout autant) et j'ai ensuite terminée par le Dernier métro et que dire si ce n'est que quoiqu'elle écrive, elle nous plonge à fond dans ces récits.

Le dernier métro pour Artala est un roman fantasy pur et je l'avoue ce n'est pas spécialement mon type de prédilection mais je me suis plongée à 200 % dans cet univers et je n'ai pas pu le lâcher avant de l'avoir terminé. La fin nous laisse pantois (non non je ne spolierai pas et vous laisse le découvrir :D) Bref foncez !!!!!!!!

Et encore bravo à Ena qui arrive à nous surprendre dans n'importe quel type de littérature... Chapeau bas !!!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tiphareth 2016-01-22T19:31:34+01:00
Argent

Il fait pas bon vieillir à Artala, et oui si vous veillissez c’est que vous ne faite pas parti des nobles, ou pire encore que vous refuser de vous servir de l’élixir de jouvence. A Artala personne ne doit vieillir, pas même la Reine Erato qui le jour où sa première ride apparaitra devra abdiquer (certains disent même qu’elle use de magie pour rester jeune…). C’est tout naturellement que lorsque le protonodos (chemin qui conduit à l’elixir) menace de se fermer elle envoie en mission non seulement son premier lieutenant (Nausicaa), mais également Silas (qui n’est autre que le chef des armées mais pas que…). Ils doivent donc partir à la recherche d’Orfef anciennement lieutenant de la garde personnelle d’Erato, qui a été bannit quelques années plus tôt. En choisissant Silas pour accompagner Nausicaa Erato sait qu’elle met toutes les chances de son côté car Silas est également le meilleur ami d’Orfef et elle sait que ce dernier fera tout pour aider son meilleur ami, même pour si cela il doit rendre service à la Reine qui l’a bannit et a fait exécuter l’amour de sa vie.

Un voyage que l’on fait avec plaisir entre Nausicaa qui est là par choix, Orfef, qui est là pour son meilleur ami et Silas qui lui est là pour pouvoir sauver son fils. Un roman qui nous montre que parfois la barrière entre la haine et l’amour est plus que fine… Un voyage en plusieurs étapes qui nous conduisent dans des univers magnifiques, magiques et même si parfois ces lieux font froid dans le dos on prend plaisir à accompagner les héros. Au cours de leur voyage, l’amitié qui lie Orfef et Silas sera mise à rude épreuve. Les rapports qu’ils entretiennent les uns avec les autres seront amenés à changer et même parfois à prendre un virage à 180°.

Une fin plus que surprenante et inhabituelle. Même si parfois j’ai eu du mal à tout suivre, l’histoire vaut le coup de s’accrocher.

A lire si vous aimez la mythologie, et les voyages hors du commun. Petit cadeau en prime quand on ferme le lire on est moins bête, si, si promis, l’auteur a fait des recherches et nous en apprend de bonnes, vous me croyez pas? Lisez le livre!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Natoche 2015-12-11T17:49:41+01:00
Lu aussi

On entre dans un autre monde.

Nausicaa est une agent de la reine Erato, c’est une belle femme douée dans sont travail plutôt froide et avec un caractère bien trempé. Elle va, sur ordre d’Erato, devoir partir à la recherche d’Orfef, ancien agent de la reine exilé depuis la mort de sa fiancée. Pour ce voyage elle va devoir faire equipe avec le général Silas, plutôt bel homme mais assez arrogant et sur de lui. Lui non plus n’est pas enchanté par ce voyage mais la reine lui a promis un remède pour sauver sont fils atteint de la « maladie brune » s’il parvient à faire venir son meilleur ami Orfef à Artala.

Durant le voyage ils vont succomber au plaisir de la chaire, tout en restant sur leur garde.

Une fois Orfef trouvé, ils reprennent la route en faisant une halte pour que le général puisse voir son fils Linos, le petit garçon est très touchant, même Nausicaa va céder au charme du petit garçon.

Silas ne fera pas la route de retour en leur compagnie, ce qui va rapprocher nos deux compères, les sentiments qu’elle ressent pour Silas sont aussi fort que ceux pour Orfef.

Un triangle amoureux va se former, mais ils n’oublient pas leur mission pour autant, ils vont même réussir à déjouer quelques plans.

Même si la relation amoureuse de Nausicaa est un peu le fils rouge dans cette histoire on apprend beaucoup sur les différents personnages, les environs et les bêtes étranges qui les entourent.

« Le dernier métro pour Artala » m’a laissé assez perplexe, je ne sais pas si j’ai aimé ou non, l’histoire est assez compliquée, même si tout est bien décrit, l’écriture et les personnages m’ont plu, après je ne suis pas une grande adepte des triangles amoureux, ce genre de relation me met mal à l’aise . L’histoire se différencie des autres thèmes fantasy, mais je n’ai pas réussi à m’imprégner totalement, certains passages m’ont captivé d’autres non.

http://www.livresavie.com/le-dernier-metro-pour-artala-dena-fitzbel/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesReinesdelaNuit 2015-10-01T08:06:16+02:00

Après Un manoir pour refuge, Des packs d'eau pour l'Afrique et Liaisons périlleuse au Costa Rica, nous retrouvons Ena dans un nouveau registre : le fantasy ! Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle aussi à l'aise ici que dans ses autres écrits.

Je n'en dirai pas plus sur le contenu de l'histoire sous peine de trop en dire. ^^

L'histoire en elle-même est bien ficelée et nous emmène dans un monde où fantasy et sensualité font bon ménage mais les personnages ne m'ont pas séduite. Entendez par là que je n'ai eu de coup de coeur ni pour l'un ou ni pour l'autre.

Nausicaa est le premier lieutenant d'Erato. Elle prend tout le monde de haut, y compris Silas, mais après 5 minutes, seule avec lui, elle se retrouve dans ses bras à se rouler une de ces gamelles et plus...

Ensuite, elle rencontre Orfef, et pour une qui ne voulait pas s'engager et méprisait les hommes et les sentiments..Hop ! La voilà, cette fois dans le lit de Orfef.

Mais voilà, son coeur balance entre les deux hommes et le choix est cornélien, parviendra-t-elle à choisir ou les perdra-t-elle tous les deux ?

Quant aux deux hommes, tantôt ils méprisent la jeune femme, tantôt ils fondent complètement pour elle. Ils soufflent le froid et le chaud. Une fois, ils veulent tout faire pour la garder, et l'instant d'après, ils s'en désintéressent.

Mis à part cela, l'action est bien présente notamment (mais pas que là !) lors de leur périple en Gaïala pour garder le Protonodos ouvert afin de permettre à la reine Erato, l'approvisionnement en élixir de jouvence. Et Nausicaa s'avère être une redoutable combattante.

Et lorsque vous découvrirez ce qu'est véritablement Gaïala, vous comprendrez parfaitement le pourquoi de ce titre ' Le dernier métro pour Artala', il fallait y penser et Ena l'a fait ! ^^

La chronique complète ici http://lesreinesdelanuit.blogspot.fr/2015/07/le-dernier-metro-pour-artala-de-ena.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elo-Dit 2015-09-27T14:24:27+02:00
Diamant

Un roman qui mêle la fantasy et une petite touche de science-fiction, mais plus que cela une aventure extraordinaire d'amour et d'amitié !

Avis complet : http://elo-dit.over-blog.fr/2015/09/le-dernier-metro-pour-artala-ena-fitzbel.html

Afficher en entier

Date de sortie

Le dernier métro pour Artala

  • France : 2015-07-21 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 31
Commentaires 17
Extraits 2
Evaluations 12
Note globale 8.5 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • Artala - Français