Livres
477 486
Membres
458 051

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les Quatre Fleuves



Description ajoutée par Lilou 2009-08-20T17:55:42+02:00

Résumé

Amazon.fr

C'est le livre d'une rencontre entre deux univers : le roman et la bande dessinée. Entre deux auteurs, surtout. D'un côté, Fred Vargas, une femme qui écrit des polars. De l'autre, Edmond Baudoin, un créateur de bandes dessinées résolument à part. Fred Vargas lui a écrit un scénario. Baudoin l'a mis en images. Avec son trait si léger, qui sait capter comme personne l'âme de ses personnages et la faire passer à travers un regard. Parfois, il s'est contenté d'illustrer le texte. Sur d'autres pages, c'est le dessin qui emporte le regard, tandis que les mots, calligraphiés, se font oublier avec modestie... Et l'histoire ? Pour simplifier, c'est un polar. Avec tous ses ingrédients : meurtre, enquête, suspect inquiétant. Un commissaire, aussi : le fameux Adamsberg, tout droit sorti des bouquins de Vargas. Mais c'est surtout un récit d'humanité, peuplé de personnages accrochés à leur différence. Une différence qui peut prendre la forme d'une sculpture du Bernin, reconstruite avec des capsules et des canettes de bière... --Gilbert Jacques

Quatrième de couverture

Toujours campé sur Ses rollers, le jeune Grégoire Braban et son ami Vincent s'adonnent avec plus ou moins de bonheur au vol à la tire. Ce jour-là, à Saint-Michel. ils arrachent la sacoche d'un vieux. Trente mille balles. Le gros lot. Mais la sacoche est lourde de bien autre chose.

Autre chose d'assez dégueulasse. Le sac du vieux, Grégoire, c'est la boîte de Pandore. Il y a tous les péchés du monde là-dedans. Au soir, Vincent est assassiné, la cuisse lacérée de quatre coups de lame. Le commissaire Adamsberg (L'Homme aux cercles bleus, L'Homme à l'envers) s'inquiète de cet étrange dessin. Le tueur à la serpe, celui que la rumeur a surnommé Le Bélier vient-il de signer son quatrième meurtre ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 42 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par ikare 2014-05-15T18:04:34+02:00

Le vieux retourne la poche d'un coup sec : un trousseau de clefs, des pièces qui roulent au plancher, la carte sur laquelle Adamsberg a noté son nom.

— Tiens donc, t'as les flics au cul ?

— C'est pas un flic.

— C'est un flic, petit con, et pas des moindres. Le genre qu'a l'air de pas grand chose et qui t'empoigne en douceur en plein milieu de son rêve. Brouillon, nonchalant, et dangereux. Je n'aime pas le savoir dans les parages. Tu lui as parlé du sac ?

— Il est au courant de rien. Il patauge.

— Tu crois qu'il patauge, pauvre imbécile.

Le couteau revient, la lame pique.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Phil_33 2019-01-21T18:37:05+01:00
Argent

Lorsque j’ai téléchargé ce « livre » rien n’indiquait qu’il s’agissait d’une BD… Bien sûr j’avais remarqué les deux auteurs, mais seule comptait, pour moi, Vargas. Quant au format, PDF au lieu du ePub habituel… pourquoi pas. Je savais ma liseuse capable de lire le PDF… J’avais trouvé un Vargas que je n’avais pas encore lu… c’est ce qui importait ! Aussi quelle surprise quand j’ai vu apparaître ces dessins (au graphisme approximatif) pour ce que je pensais être un pur Vargas !

Passé la gêne du début, on s’habitue assez rapidement et on se laisse prendre par l’intrigue. Le texte s’en trouve épuré et bien sûr plus concis que dans les romans plus classiques, mais Fred est bien là et on se régale dans son monde retrouvé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Syracuse 2018-08-03T14:43:13+02:00
Diamant

Fidèle à elle-même, Fred Vargas s'associe à un dessinateur de BD pour nous offrir une nouvelle enquête d'Adamsberg qui nous régale toujours autant de ses rêveries. On le voit moins certes mais on ne regrette jamais ses apparitions, même fugaces.

Cette enquête nous offre un mélange angoissant du fait du choix des dessins alternatifs qui s'allient fort bien avec l'enquête en elle-même.

On commence et on ne lâche plus jusqu'à la dernière page, comme à chaque Fred Vargas en fait. L'écriture est toujours parfaite, comme d'habitude. Danglard est extrêmement bien illustré il faut le reconnaître. J'aime un peu moins l'image d'Adamsberg par contre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Raphaellakay 2013-07-30T18:16:16+02:00
Pas apprécié

Je ne suis pas du tout fan de Fred Vargas et de son oeuvre, mais c'était une bonne idée de s'associer avec un auteur de bande dessinée.

Afficher en entier

Activité récente

Vlv49 l'ajoute dans sa biblio or
2017-02-25T16:10:26+01:00

Les chiffres

Lecteurs 42
Commentaires 3
Extraits 2
Evaluations 3
Note globale 7.33 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode