Livres
639 289
Membres
757 522

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Harry Bosch, Tome 1 : Les Égouts de Los Angeles



Description ajoutée par x-Key 2011-05-29T18:47:07+02:00

Résumé

Né d'un père inconnu et d'une mère qui se prostituait et a fini assassinée, le très solitaire inspecteur du LAPD, Harry (Hieronymus) Bosch, oui comme le peintre, est un monsieur têtu, méthodique, et fort obsessionnel. Aussi bien le souvenir des "rats de tunnel" avec lesquels il allait jadis "nettoyer" les galeries creusées par le Vietcong du coté de Cu Chi le hante-t-il tellement qu'il n'en dort plus depuis des années.

Ses cauchemars, et sa claustrophobie, ne s'arrangent pas lorsque, vingt ans plus tard, le corps d'un de ces anciens camarades "nettoyeurs" est retrouvé à Hollywood dans une canalisation d'écoulement des eaux de pluie : Billy Meadows, c'est clair, a été assassiné, et ce meurtre est lié au pillage d'une banque organisé... à partir des égouts de L.A.

L'affaire devient plus inquiétante lorsque, avec l'aide de la belle Eleanor Wish, agent spécial du FBI, Harry Bosch comprend que certains "retraits bancaires" ne sont pas terminés et qu'à tenter d'en percer le mystère, il lui faudra sans doute redescendre dans des souterrains où, la justice ressemblant beaucoup à la vengeance, la mort peut frapper à tout instant.

Afficher en entier

Classement en biblio - 419 lecteurs

extrait

Un agent en uniforme sortit la tête du bureau du commandant, un peu plus loin dans le couloir.

- Je te le répéterai pas ! hurla-t-il au gamin. Encore un mot et je te resserre les menottes d'un cran. Au bout d'une demi-heure, tu sentiras plus tes mains. Et comment tu feras après, pour te torcher le cul, hein ?

- Je me servirai de ta gueule.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Né d'un père inconnu et d'une mère qui se prostituait, l'inspecteur Harry (Hieronimus) Bosch - comme le peintre - voudrait bien oublier la guerre du Vietnam où il nettoyait des galeries souterraines creusées par le Viêt-Cong. Malheureusement pour lui, l'un de ses anciens collègues, Billy Meadows, a été assassiné dans une canalisation d'écoulement des eaux de pluie d'Hollywood.

C'est toujours intéressant découvrir, le premier livre d'un auteur. J'en ai déjà lu deux, mais avec un autre personnage, je suis ravie de découvrir la première enquête Harry Bosch

Et c'est important à mon humble avis, quand on commence une série, de lire le premier, je n'ai jamais voulu lu de livres ou Harry Bosch est le personnage principal, et avec ce volet, on sait qu'il y l'est, son passé au Vietnam.

Et surtout ses failles, du a cette guerre sanguinaire, pour couronner le tout, l'enquête concerne un de ses amis avec qu'il a combattu.

C'est une histoire bien complexe ou le FBI est impliqué, j'ai aimé ce côté difficile et cela part dans tous les sens.

Mais j'ai trouvé cela bien amener, l'intrigue tiens la route, et pour un premier livre, je le trouve excellent, j'ai envie qu'une chose lire le deuxième.

C'est addictif, des rebondissements, et je ne me suis pas ennuyée une seconde, c'est ce qu'on appelle un très bon polar.

Et puis c'est agréable de revenir à cette époque, et ça va être pertinent de découvrir les autres tomes et voir son évolution dans son écriture et aussi ce que va devenir ce personnage.

Afficher en entier
Argent

Un pur polar avec un pur flic comme on les aime : taiseux, borderline, avec un lourd passé mais surtout teigneux et méfiant au point de ne pas se fier qu'aux simples apparences. Et justement le cadavre de cet ancien toxico retrouvé dans les égouts de Los Angeles et qui aurait replongé, ça lui paraît trop simple. D'autant qu'il le connaissait : ils arpentaient les tunnels des vietcongs lors de la guerre du Vietnam.

Nous sommes ici dans un Los Angeles gangrené par la pègre et la mafia avec des flics véreux. Une ambiance lourde règne sur cette ville mais pourtant Harry Bosch refuse de laisser tomber même lorsque ses supérieurs lui mettent la pression, veulent le renvoyer ou lui collent des chiens de garde aux basques. Bosch en a vu d'autres et rien ne le fera reculer. Seule une agente du FBI semble prête à l'aider. Mais dans une ville où tout est faux-semblants à qui peut-on faire confiance ? D'autant qu'à remuer la boue on déterre de vieilles affaires.

J'ai adoré ce personnage de flic revenu de tout, un véritable survivant, têtu comme une mule, qui refuse de lâcher quoique ce soit et surtout reste incorruptible dans une ville rongée jusqu'à l'os par l'argent et le pouvoir. J'ai aimé cette atmosphère étouffante et les rappels des horreurs de la guerre du Vietnam. Je connaissais Harry Bosch seulement de par la série tv, je sais maintenant que d'autres enquêtes m'attendent.

Afficher en entier
Diamant

Pourquoi, mais pourquoi ai-je attendu si longtemps avant d'ouvrir un livre de Michael Connelly, auteur qui m'était pourtant vanté depuis des années par un ami, grand fan de l'auteur ?

Eh bien c'est simple, j'ai zieuté, vu que c'était du polar et le polar, je ne m'y frotte que très rarement, le plus souvent par inadvertance. Puis, il y a peu de temps, une amie a lu le 4e roman ayant pour héros Harry Bosh et ne l'a pas aimé, à mon grand étonnement.

J'ai donc voulu en avoir le coeur net et je me suis précipitée sur Les égouts de Los Angeles, premier opus de la série Harry Bosh, pour me faire mon propre avis. Ce qui confirme bien à ceux qui en doutent encore qu'un avis négatif n'empêche personne de lire un bouquin.

J'y allais un peu timidement, sur la pointe des cils, et je dois dire que j'ai été happée dès le début par le récit. Narration de très haut niveau, d'aucuns diraient même "le must". personnages parfaitement décrits, le souci du détail est important pour moi, du suspense à revendre, des rebondissements multiples.

Cet inspecteur Harry Bosh m'est extrêmement sympathique, son collègue agent immobilier à ses heures perdues aussi, je me suis attachée à d'autres protagonistes, j'en ai détesté d'autres... aucun ne m'a laissée indifférente.

Alors je ne vais pas relater l'histoire, c'est sans intérêt, la 4e et les dizaines d'autres lecteurs l'ont fait avant mon passage.

Je dirai juste que j'ai passé un moment formidable et que si vous aimez les bonnes plumes, que vous appréciiez les romans policiers ou pas, ce roman a tout pour vous séduire.

Je n'ai qu'une hâte, me jeter sur le suivant.

Afficher en entier
Or

Harry Boch est un personnage que j'admire beaucoup par sa force et sa détermination. Son passé à dû le forger. La rencontre qu'il a fait a donné une petite douceur dans cette enquête.

Afficher en entier
Or

Grand nom de la littérature policière, je suis les aventures écrites par Michael Connelly depuis maintenant presque dix ans. Petit retour en 1998 (mon année de naissance youpie!) pour vous parler de son tout premier roman avec pour personnage central l'inspecteur Harry Bosch.

Lorsqu'un jeune un peu paumé découvre un cadavre dans un tunnel d'évacuation d'eau, il appelle rapidement la police. Pour celle-ci, l'affaire semble vite réglée : la victime avait une seringue plantée dans le bras et l'overdose ne fait aucun doute. Cependant, l'agent de garde, Harry Bosch, connaît le mort et décide d'enquêter malgré les remontrances de sa hiérarchie et le suivi très rigoureux des Affaires Internes.

J'ai été très agréablement surprise par ce roman policier. En effet, vu son ancienneté, je m'attendais à une enquête morne et à des enquêteurs très stéréotypés. Mais alors là, pas du tout ! Bosch est extrêmement attachant, mélange subtil de retenue et de force de caractère et ses investigations semblent plausibles et cohérentes. Les nombreuses histoires, qui semblent secondaires à première vue, finissent par se rassembler pour faire éclore un final tout en surprises.

Petit bémol pour l'histoire d'amour entre Wish et Bosch, qui m'a totalement laissée de marbre. Néanmoins, vous commencez à me connaître, je n'aime pas ce genre d'interférences dans l'enquête criminelle !

Finalement : un très bon polar, bien que parfois un peu classique.

Pour plus d'informations et de chroniques :

https://www.shanaslibrary.com/post/michael-connelly-les-%C3%A9gouts-de-los-angeles

Afficher en entier
Bronze

Un bon Connelly, j'aime bien Harry, mais je trouve que le scenario manque un peu de consistance. J'ai apprécié ces retours sur ce qu'il a vécu au Vietnam.

Ca reste un bon moment de lecture.

Afficher en entier
Lu aussi

Pour ce premier tome de la saga Harry Bosch on a une très bonne intrigue, un bon personnage principal mais souffre, à mon sens, d’un manque de subtilité, le roman n’en est pas moins intéressant. Côté intrigue, le flic de Los Angeles enquête sur la mort d’un toxicomane, jusque-là rien de bien folichon, mais ce drogué n’est autre qu’un ancien camarade de guerre de notre futur flic préféré. Retrouvé dans les canalisations de la ville comme il était, pendant la guerre, un « rat des tunnels » pendant la guerre au Vietnam, Bosch soupçonne quelque chose de louche et c’est ainsi que démarre la collaboration avec l’agente du FBI Eleanor Wish, pour former un excellent duo d’enquêteurs.

J’aime bien ce déroulé car on a plus qu’un simple meurtre, on a aussi les stigmates de la guerre qui remontent, pour l’un comme pour l’autre qui a perdu son frère au Vietnam, on a tout de suite de la profondeur dans les personnages, même pour le mort. On se fait autant balader que les héros pendant le déroulé de l’enquête et j’apprécie toujours ne pas savoir qui est derrière tout ça dès le début, ça gâcherait pas mal de moments sinon. Le roman souffre, à mon goût, d’un manque de subtilité, on est baladé certes, mais on est aussi trop facilement bringuebalé à droite à gauche sans que l’auteur nous laisse des indices sur le coupable. Il n’y a rien à lire entre les lignes par exemple.

Afficher en entier
Argent

Une enquête, où le suspence est maintenue jusqu'à la derniere page !!! J'ai bien aimé :)

Afficher en entier
Lu aussi

dommage j'ai pas pu apprécié le livre trops de details que j'ai pas compri mont laissé perplexe histoire de combriolage a travers les egouts c'est trops compliqué l'auteur parle d'un tel tunel qui mene a tell banque booh ca aurait pu etre mieux

Afficher en entier
Or

Certaines scènes sont des scènes clichés de film (la fin dans l'égout) qui fonctionnent néanmoins à peu près par écrit.

Le pathos du héros Viet Vet vire un peu vers le dégoulinant sur la fin mais Connelly sait s'arrêter à temps.

On retrouve les trois grandes qualités d'un Connely :

- une enquête policière astucieuse (appuyée sur une solide recherche documentaire),

- une dose d'action

- un personnage de flic aguerri mais las.

Connelly est un des mes auteurs préférés de polars et j'ai lu tous ses romans à ce jour (2020). Je vous recommande "Le Poète" qui me semble être son meilleur titre.

.

.

PS : ne lisez pas le "Poète" après celui là. Lisez "Le Poète" avant. Car un des rebondissements de "Les Égouts de Los Angeles" spoile "le Poète".

Afficher en entier

Date de sortie

Harry Bosch, Tome 1 : Les Égouts de Los Angeles

  • France : 1998-01-01 - Poche (Français)

Activité récente

Kam4622 l'ajoute dans sa biblio or
2023-01-09T22:42:31+01:00

Titres alternatifs

  • The Black Echo - Anglais

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 419
Commentaires 45
extraits 21
Evaluations 77
Note globale 7.84 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode